AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Premier événement
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
i'm a sexy pnj
http://nightmareiscoming.tumblr.com/
♡ à miami depuis le : 20/02/2015
♡ nombre de post : 598
♡ feat : me.
♡ activité : Vous observer et vous détruire !
Sujet: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Lun 12 Oct - 20:27



La dernière soirée de l'été



Depuis plusieurs jours, la pluie n'a pas cessé de s’abattre sur Miami allant même jusqu’à provoquer une inondation au sud de la ville. Le vent quant à lui souffle assez fort et les orages continuent de gronder en laissant les températures s’affaiblir.

Quant à moi, j'ai décidé de me faire entendre par mes invités. En effet, les écrans présents dans la salle de bal et dans les autres pièces du châteaux se sont allumés. « Ici Nightmare, l’organisatrice de cette fabuleuse soirée.  J’ai quelque chose à vous montrer, regardez… »

Tout à coup, les écrans affichent une vidéo. On peut facilement reconnaître la plage de Miami et la tête de Jason Dwight lorsque la caméra fait un gros plan. Nous pouvons également apercevoir une multitude de monde un peu partout. Tiens, on dirait bien que Madison et Alexie parlent entre  elles alors que Nate, en uniforme de police, reluque ses dernières…  Mais que voyons-nous là ? Le corps de Lory Paxton s’échouer sur la plage ! Quelle horrible vision ! Son corps inerte et complètement bleu affiche des traces de luttes. Son cou ne cache pas l’étranglement qu’il a subit, on peut nettement le voir et ses vêtements arrachés confirment bien l’impression d’abus.
La monstruosité de cette scène est choquante mais le pire reste à venir lorsqu’un écran noir apparaît et que de la fumé envahit la salle de bal avant de propager du sang artificiel sur tout le monde.

La vidéo reprend et  le corps de Lory apparaît de nouveau.  «  Ne cherchez pas à découvrir mon identité sinon le même sort vous sera réservé.  Lory en a … » En effet, le message vocal de Nightmare fut interrompu par un bulletin météo inattendu qui passe sur toutes les chaînes : « Bulletin météo d’urgence, alerte rouge.  En plus des rafales de vents qui viennent de se manifester dans l’ensemble de l’état, un cyclone nommé Véronica approche à toute allure en direction de Miami. D’après nos scientifiques, il semblerait que ce cyclone soit d’une puissance remarquable. Prenez donc vos dispositions et appliquez les mesures de sécurités. Pour rappel, le sud de Miami subit actuellement une inondation. Essayez de vous rapatrier vers le nord ! Des gymnases ont été ouverts. Femmes et enfants en priorité. »

La vidéo s’arrête, l’écran devient noir et toutes les lumières s’éteignent. En effet, les rafales de vents ont causé de nombreux dommages et les lignes électriques sont actuellement HS. Par conséquent, la ville subit une panne de courant générale.

Outre ces désagréments, j'ai fermé l’accès au domaine (château et alentours) mais je ne pouvais pas savoir ce qui allait se passer! Je crois bien que même si je l'avais su, je l'aurai quand même fait. Plus personne ne peut donc accéder au domaine et plus personne ne peut en sortir. (Les plus aventureux le pourront surement). Je n'ouvrirai pas. Ils resteront là, ma soirée doit continuer!

Quelques heures plus tard, après le passage du cyclone et l’explosion provoqué au centre de la ville à cause de ce dernier.

Mes yeux s'ouvrent doucement, mon corps a été propulsé dans le labyrinthe. Mes gants noirs ne recouvrent plus mes mains. Je me sens mal, patraque. De nombreuses branches sont dans mes cheveux et mon visage a été éraflé. J'ai cette sensation de picotement qui me tire le visage, c'est horrible.
Peu à peu, mes doigts se dirige vers ce qui me démange et c'est une grosse épine qui se dégage de ma joue par la suite. Heureusement, je n'ai rien. Quelle soirée!


hors rp:
 

 


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Lun 12 Oct - 21:38
La souffrance physique est génératrice de souffrance psychologique. Il est important de s'occuper des deux, puisque l'une amplifie l'autre.
La forêt

J’essaye de comprendre ce qui m’arrive, je suis un peu assommée du moins j’ai l’impression de rêver, ce n’est pas possible. Tout s’est passé vitre, trop vite et je me retrouve en forêt, j’ai froid, je frissonne et je ne comprends pas. Je suis choquée, j’essaye de me remémorer les quelques heures passées, Nightmare avec une vidéo, la vidéo d’une personne morte, horrible. Du faux sang dans toute la salle, projeté, comme de la peinture et puis le noir, coupure de courant, panique, angoisse. Je pense à mon fils, notre fils je me tourne vers James, je lui dis qu’il faut partir de suite pour aller voir Logan, pour le prendre et partir au plus loin. Je la sens pas cette affaire, je savais que j’aurais dur ester à la maison. Mon cœur bat à la chamade dans ma poitrine, je suis prêt à rugir, mon estomac se serre je veux partir. James va voir Aloysia qui est d’accord avec nous, il faut aller voir Logan et de suite. On quitte le château le plus vite possible, laissant tout derrière nous. Plus rien n’a d’importance à part mon fils. Trop tard, il est trop tard puisque le cyclone frappe, de plein fouet.
Et puis c’est le trou noir, je ne sais pas ce qui s’est passé. J’ai de la boue, partout sur mon visage, je passe ma main sur ma joue avant d’inspecter mes doigts, pas de sang, mon regard fait le tour de moi-même. Ma main se pose automatiquement sur mon ventre. Aucun bruit, le silence, j’entends ma respiration saccadée, mon pouls battre dans mes tempes. Je reprends mes esprits, des images me reviennent, James, Blake, une branche, le fossé. « JAMEEEEEEEEEEEEEEEEES. » Mon cri sort de ma bouche, étouffé, angoissé. Je regarde autour de moi, il fait noir, je ne vois pas grand-chose, juste la lune éclair le lieu, un peu. Je vois Aloysia contre un arbre, elle ne bouge pas, ses yeux sont clos. Je cours vers elle, criant son nom. « Oh non, Aloysia… » Je m’accroupis à sa hauteur, ma main passe sur son visage pour retirer les mèches de cheveux venant se coller avec la pluie. Directement mon doigt s’arrête sur son cou, elle est en vie. « Mon dieu … » Qu’est-ce que je suis supposée faire ? Mon cerveau tourne à mille à l’heure, cherchant une solution. « JAAAAAAAAAAAMES » Je crie de nouveau, cri de désespoir, étranglé. Aucune réponse. « Je vais m’occuper de toi Aloysia … » Je ne pouvais pas la bouger, sans savoir ce qu’elle a, je ne veux pas prendre la responsabilité de la bouger et de peut-être la paralyser. Mes pensées vont vers mon fils, l’angoisse me monte encore plus, je suis prête à peter les plombs. Je prends ma tête entre mes mains ferme les yeux, fort, si fort. Comme si tout cela est un cauchemar et que je vais me réveiller, oui bientôt je vais me réveiller. Je me tourne vers le fossé, l’endroit où j’ai vu James pour la dernière fois, je m’approche et les vois, tous les deux dans le fond. Impossible de m’y rendre au risque de rester moi-même bloquée, je ne peux que crier, encore et encore.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Jeu 15 Oct - 16:38
Stop swaying when the moon is shaking thou
Into the woods, It's time to go, I hate to leave, I have to go. The way is clear, the light is good, I have no fear, nor no one should. The woods are just trees, the trees are just wood. Into the woods And down the dell, the path is straight, I know it well. Into the woods, and who can tell what's waiting on the journey ?
Je n'arrivais pas à ouvrir les yeux. Une douleur me vrillait le crane et tout ce que je voulais c'était rester allongé là. Pourquoi ouvrir les yeux de toute façon ? J'étais bien là... Je devais juste attendre que mon mal de tête s'arrête. Je soufflais en essayant de me souvenir du déroulement de la soirée et de comment j'en étais arrivé là. Cette soirée avait été bizarre. Et elle s'était finie d'une manière encore plus bizarre. Une vidéo venait d'être diffusée, celle de la soirée à la plage. Ça avait mit un froid dans la pièce, la plupart d'entre nous étaient présents et avaient vu le cadavre sur le sable. De revoir son cadavre à nouveau... De la fumée avait ensuite envahi la pièce avant que du sang ne gicle sur tout le monde. C'était Nightmare qui avait fait ça... J'étais resté figé face aux écrans, quelques minutes. Là...c'était le trou noir. Je courrais. Je crois bien que je n'étais pas seul. Mais...je ne me souvenais pas précisément. Ce n'était pas clair. Et je m'en rendais compte seulement maintenant. J'avais un trou noir, mais de combien de temps ?

J'entendis un bruit. Des branches bougeaient tout près. Et un cri, ou plutôt...un appel ! Quelqu'un disait un prénom... Mais ça me paraissait loin, très loin... Et je ne voulais pas me lever. Il fallait que j'arrive à me souvenir, il fallait juste que je me concentre. Mais la personne continuait de crier. Je distinguais mieux, c'était une voix de fille. Que je n'arrivais pas à identifier. Je soufflais à nouveau et ouvrait les yeux d'un seul coup. Je clignais plusieurs fois des paupières avant de m'habituer à ce que je voyais. Des branches d'arbres. Il faisait froid et le sol était humide sous moi. La forêt. La douleur à la tête était bien réel en tout cas. Je tentais de me redresser aussi lentement que possible et me passait une main sur le visage. En regardant ma main après, je constatais qu'il y avait du sang dessus. Mon sang.  Pas difficile de comprendre que ma tête avait cogné le gros morceau de rocher à côté de moi. Je grognais en fermant les yeux, ma tête tournait. Un corps bougea près de moi et j'eus un flash. On courrait et tout d'un coup ça a été la chute, je n'avais rien vu venir. Ensuite ça avait été le noir complet.

- James...

J'avais eus du mal à parler et je dû m'y reprendre à plusieurs fois pour que ce soit compréhensible.

- James ça va ? 

Il avait bougé mais je ne savais même pas s'il était conscient. Ou alors il n'avait pas bougé et je délirais totalement, j'en savais rien. En vérité, j'arrivais à mettre le prénom sur la personne qu'était près de moi, je savais qui il était, mais notre lien était flou. C'était comme s'il y avait des parties manquantes mais que ça se reconstruisait lentement.

- Hey y a quelqu'un ?!! m'exclamais-je.

J'avais bien entendu une voix mais elle s'était tût à présent. En plus, nous étions toujours dans le fossé dans lequel nous étions tombé tous les deux. En me redressant, je vois alors une jeune femme, la compagne de James je crois bien, un truc dans le genre en tout cas. C'était elle qui avait dû crier.

- Je crois qu'il est inconscient, je vais essayer de le soulever et tu vas devoir m'aider pour le tenir et le sortir de là ok ?  
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CASABLANCA
En ligne
♡ à miami depuis le : 17/05/2015
♡ nombre de post : 14208
♡ feat : James Lafferty
♡ anniversaire : 14/07/1991
♡ activité : Pompier/Barman
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Ven 16 Oct - 14:23



La dernière soirée de l'été




La soirée avait été vraiment très étrange. A la fois bien et flippante. J'avais passé de bons moments, et j'étais le jeune homme de 24 ans et non plus le jeune père célibataire. J'avais bien profiter de la soirée, même si la soirée avait commencé étrangement, je retrouvais ma soeur en compagnie de Lily-Anne, la jeune femme avec qui j'avais eu un début de relation, enfin c'est un grand mot, mais pour qui j'avais une attirance dirons nous. J'avais été gêné par cette situation, et encore plus quand Joy avait débarqué au milieu de cette foule. J'avais également appris que j'allais être tonton dans un futur proche, car ma soeur avait décidé de devenir mère, bien entendu, j'avais été de son côté, et je la soutiendrais quoi qu'elle décide. Puis j'avais passé un moment avec Joy, nous nous étions retrouver enfin correctement, ça avait été magique.
Après être descendu dans la salle principal avec Joy, main dans la main. Nous nous étions séparer un instant le temps que j'aille me chercher un verre pour me détendre un peu, même si je ne bois habituellement que très rarement, j'avais envie d'en prendre un. Je ramenais un verre de jus de fruits pour Joy. Nous discutions tranquillement quand tous les écrans s'allument afin de nous montrer une vidéo d'un corps, un corps sans vie au bord de la plage, ça donnait la chaire de poule, je passe mon bras libre autour de la taille de Joy afin d'essayer de la rassurer. Elle n'était pas là quand ce crime est arrivé. J'écoute le discours de cette femme, c'est donc elle qui a organiser cette soirée, simplement dans le but de nous faire du mal encore une fois, et nous comme des petits moutons on est tous allé se faire battre. Puis les écrans deviennent noirs et de la fumé apparait dans toute la pièce ainsi que du sang artificiel. Quel horreur, tout ce sang gicle sur nos visages et nos tenues.

<<« Bulletin météo d’urgence, alerte rouge.  En plus des rafales de vents qui viennent de se manifester dans l’ensemble de l’état, un cyclone nommé Véronica approche à toute allure en direction de Miami. D’après nos scientifiques, il semblerait que ce cyclone soit d’une puissance remarquable. Prenez donc vos dispositions et appliquez les mesures de sécurités. Pour rappel, le sud de Miami subit actuellement une inondation. Essayez de vous rapatrier vers le nord ! Des gymnases ont été ouverts. Femmes et enfants en priorité. »  >> Voilà le dernier passage dont je me souvient.

Et après ça, le trou noir, je me souviens seulement d'avoir accouru près de ma sœur pour qu'on partent au plus vite, mon fils est seul avec une jeune fille qui le garde, hors de question qu'il traverse ça seul. Il va être terroriser, je refuse de le laisser. On sort donc du château, mais on ne peut aller plus loin, le vent souffle et les arbres casse, la visibilité devient compliqué. J'essaie d'avancer tant bien que mal, mais le cyclone est là, et ensuite plus rien. Je peux reconnaître la voix de Joy qui m'appel, mais mes yeux ne veulent pas s'ouvrir, mon corps est enfoncé dans le sol, je ne peux pas bouger, une douleur dans le bas du dos, et dans mon épaule droite.

Une autre voix, me parle, je n'arrive pas a distinguer qui c'est. Je me sens bien, là, allongé, le vent qui vient taper contre mes vêtements humide. Mon corps ne répond pas, je ne peux pas bouger, pourtant je me sens bien, je suis juste sonné, enfin je crois. Je sens des mains prendre mon bras afin de me tirer pour me soulever, mon épaule me fait atrocement mal, si je pouvais je lui en claquerais une tellement il me fait mal. Je sens mon corps se soulever afin de prendre place sur son épaule, l'épaule d'un homme apparemment. Je ne peux réagir, je me sens trop faible.





✱✱✱

Le plus bel amour est celui qui éveil l’âme, et nous fait nous surpasser. Celui qui enflamme notre cœur et apaise nos esprits. C’est ce que tu m’as apporté.☆E&J
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Ven 16 Oct - 18:39
La souffrance physique est génératrice de souffrance psychologique. Il est important de s'occuper des deux, puisque l'une amplifie l'autre.
La forêt

Hey y a quelqu’un ?!! Je n’étais pas seule, j’étais soulagée. Complétement perdue, j’aurais été incapable de faire quoi que ce soit toute seule. Je regarde vers le bas, je le vois, juste son ombre. Il fait trop noir pour que je puisse apercevoir réellement quelque chose et je ne sais pas dans quel état il se trouve, ni James d’ailleurs. Justement il répond à ma question quelques secondes après, me disant qu’il est sûrement inconscient et qu’il va essayer de le soulever et que je vais devoir l’aider pour le sortir de là. Bon ok, même si je pense que je ne saurais pas d’une grande aide mais j’allais faire tout ce qui est dans mon pouvoir pour. « Tu crois ? » Dis-je dans un souffle. « Bon d’accord je ne sais pas trop comment on va s’y prendre mais on va y arriver, n’est-ce pas ? » Dis-je pour me rassurer moi-même. « Aloysia est là, plus loin, elle est contre un arbre elle bouge plus et … » Dis-je en sentant une fois de plus la panique m’envahir. « Mais elle respire, elle respire… » Dis-je alors pour tourner ma tête vers Aloysia qui n’avait pas bougé. « Bon vas-y je vais essayer de vous tirer vers moi. » Je n’étais pas très convaincue mais je peux me surprendre moi-même, avec l’adrénaline c’était chose possible.
Je vois l’ombre qui bouge, le bruit des feuilles. Avec cet espoir que James ne soit pas gravement blessé. On aurait dû attendre dans le château, au moins attendre que le cyclone tape et … Non c’était juste pas possible, l’instinct parental avait repris le dessus et il n’avait suffi que d’un regard pour que James et moi nous mettons d’accord sur la situation, nous devions aller rejoindre Logan, et maintenant. Il s’avance, baigné dans le lumière de la lune. James gémit légèrement, il souffre et mon cœur se serre. Il galère, essaye de remonter, essaye plusieurs fois, prenant dans des angles différentes, des manières différentes. Finalement ma main rejoint la sienne pour le tirer vers le haut et l’aider à remonter cette pente. La tâche n’a pas été facile du tout mais maintenant qu’ils y sont arrivés … James est déposé par terre, ma main rejoint son visage, à genoux à ses côtés. « James ? » Il faut qu’il répondre. Je me tourne vers Blake, pointant mon doigt vers l’arbre où se trouve Aloysia. « Elle est là-bas, je n’ose pas la toucher, je ne sais pas si elle est blessée ou… » Avec le choc contre l’arbre la colonne vertébrale pouvait être touchée.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Dim 18 Oct - 18:59
Stop swaying when the moon is shaking thou
Into the woods, It's time to go, I hate to leave, I have to go. The way is clear, the light is good, I have no fear, nor no one should. The woods are just trees, the trees are just wood. Into the woods And down the dell, the path is straight, I know it well. Into the woods, and who can tell what's waiting on the journey ?
   C'était un sacré trou noir que j'avais là. Tout ce que je vis en ouvrant les yeux, ce sont les branches d'arbres bougeant au dessus de moi. Je me trouvais dans un fossé et je constatais vite que je n'étais pas seul. James était allongé près de moi, inconscient. J'avais cru l'entendre grommeler et même bouger mais je crois bien que j'avais encore pas mal de difficulté à retrouver mes esprits. Pareil pour la voix que j'entendais crier, je n'arrivais pas à savoir si c'était vrai ou pas. Mais en voyant la « copine » ? de James au dessus du fossé, je me rendais bien compte que je n'hallucinais pas. Je me relevais alors et m'approchais de James. Il fallait qu'on le sorte de là et vu mon état, j'aurais besoin d'aide.

- On va y arriver ouais...tentais-je de la convaincre et de me convaincre par la même occasion.

Je soulevais James par le bras et le calais sur mes épaules, l'apportant à hauteur de Joy. Sauf que ça ne fonctionnait pas. Je tentais plusieurs méthodes et James pesait de plus en plus lourd sur mes épaules. Pendant que j'essayais de sortir du fossé, Joy m'avait parlé de l'état d'Aloysia qui n'était pas mieux que celui de James. C'était pas bon tout ça. Et il fallait que je le vois. Mes pieds s'enfonçaient dans la boue et je glissais à chaque fois. Je réussis finalement à prendre un peu d'élan et à nous tirer de là tous les deux avec l'aide de Joy. Je m'écartais alors pour laisser la jeune femme prendre soin de James. Elle m'indiqua où elle avait laissé Aloysia et j'hochais la tête avant de m'éloigner.

- Crie s'il se réveille !

J'arrivais près d'Aloysia. Elle paraissait simplement adossée contre l'arbre, comme si elle nous attendait là. Mais elle avait les yeux clos et son visage n'était pas paisible.

- Aloysia, tu m'entends ?...

Je m'agenouillais face à elle et posais une main sur sa joue. Je ne savais pas quoi faire, la déplacer pourrait empirer son état.

- Ouvre les yeux s'il te plaît...

Je la suppliais presque mais ça ne changerait rien du tout. Il nous fallait de l'aide. Je sortais mon portable mais bien sûr il n'y avait pas de réseau. Je l'embrassais sur le front avant de me lever et de rejoindre à nouveau Joy.

- Je crois que je vais retourner au château, peut-être qu'une ambulance est là-bas ou que quelqu'un pourra nous aider, je sais pas...
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CASABLANCA
En ligne
♡ à miami depuis le : 17/05/2015
♡ nombre de post : 14208
♡ feat : James Lafferty
♡ anniversaire : 14/07/1991
♡ activité : Pompier/Barman
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Dim 18 Oct - 20:40



La dernière soirée de l'été




Cette sensation était vraiment étrange, j'étais gelé mais a la fois je bouillonnais. Je me sentais bien et pourtant j'étais mal. J'avais faim mais pourtant j'avais la nausée. J'avais envie de rire mais a la fois de pleurer. De courir mais également de rester allongé.

Je sens mon corps se soulever, je quitte ce monde alors ? Je suis trimbaler dans tous les sens, ça me fait horriblement mal. J'ai mal partout, au dos, a mon épaule, a la tête, sûrement une branche. J'entends tout pourtant, dans les moindres détails, j'étends même les branches bouger, et le vent souffler. Ca glisse, je retombe au sol, je suis récupérer pour être soulever de nouveau. Mais c'est quoi cette loque qui me porte là, pas capable d'être un homme fort. Je me demande bien qui ça peut être. Même je connais cette voix, j'ai du mal a identifié a qui elle appartient.

Je suis enfin redéposer sur le sol, un peu plus doucement. Je sens la main de Joy me caresser la joue. Elle ne cesse de me supplier d'ouvrir les yeux. Je ne trouve pas la force d'ouvrir les yeux. << Elle est là-bas. je n'ose pas la toucher, je ne sais pas si elle est blessée ou.. >> Mais de qui parle t-elle. Puis j'entend son prénom, le prénom de ma sœur. Je crois que c'est ça, son prénom qui me sort de ce sommeil. Je ne supporte pas l'idée que ma sœur soit mal. Je trouve la force, d'ouvrir les yeux enfants, d'un coup sec. Je me trouve face au ciel, noir et a la fois éclairer par la lune, les branches bouger dans tout les sens a cause du vent.

" Où.. " J'ai du mal a parler, j'ai mal a la tête. Le moindre bruit résonne dans ma tête. " Où.. est .... Aloysia." dis-je d'une voix faible. Ma première pensée va bien entendu vers ma sœur. Comme penser a quelqu'un d'autre ?

<< Je crois que je vais retourner au château, peut-être qu'une ambulance est là-bas ou que quelqu'un pourra nous aider, je sais pas... >> Dit un homme, je tourne les yeux vers cette personne et je vois Blake, c'est donc lui qui m'a sortis du trou.. Comment ça une ambulance, on est vraiment mal barré ? Je pose ma main sur mon épaule droite, j'ai vraiment mal, je plisse les yeux sous la douleur.

" Vous allez bien vous deux ? " Demandais-je aux deux jeunes gens devant moi.. Je tentais d'être gentil avec Blake, il m'avait quand même sortis de ce trou. " Qu'est ce qu'il c'est passé ? J'ai du mal a me souvenir. Pourquoi on est là ?" demandais-je de nouveau. " Elle est où ma sœur.." dis-je. Je n'arrivais pas a me redresser a cause de la douleur que j'avais dans le bas du dos. Mes jambes étaient engourdies, difficiles de les bouger, peut être parce que j'avais été immobilisé trop longtemps...

Blake me répond quelle est contre l'arbre la bas, inconsciente. Alors ça me met dans une rage pas possible de savoir que ma soeur n'est pas bien. " Même ça tu n'as pas su le faire, faire attention à elle.. ! " Dis-je sur un ton sec. " Tu ne sais que lui faire du mal. " Ajoutais-je alors. " Je veux la voir ! " Dis-je en essayant de me redresser. " Je te préviens, si elle s'en sort, je ferais tout pour que plus jamais tu ne la voit ! Par tous les moyens." Dis-je d'une rage. Ok, ça n'était pas de sa faute si elle était dans cet état là, mais après tout ce qu'il lui avait fait... Je me retourne assis au sol, je vois ma sœur au loin grâce a la lumière de la lune, elle n'a vraiment pas l'air d'aller bien. Je ferme les yeux une seconde espérant qu'en les ré ouvrant, elle aille bien et que tout ça n'était qu'un mauvais rêve.





✱✱✱

Le plus bel amour est celui qui éveil l’âme, et nous fait nous surpasser. Celui qui enflamme notre cœur et apaise nos esprits. C’est ce que tu m’as apporté.☆E&J
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CASABLANCA
♡ à miami depuis le : 23/04/2015
♡ nombre de post : 5595
♡ double compte : le charmant garde du corps
♡ feat : Eliza Taylor Cotter
♡ activité : Patineuse et maman d'une adorable petite fille
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Dim 18 Oct - 21:01
La soirée se déroulait plutôt bien, du moins jusqu’à que notre hôte fasse enfin son apparition. Je me demandais bien comment nous avions tous pu nous faire berner une nouvelle fois par Nightmare. Autant dire que personnellement je n’étais pas vraiment rassurée. Il faut dire qu’elle avait quand même essayé de me tuer et puis plus son discours continuait, plus je regrettais d’être venue ! Je n’avais qu’une hâte rentrer chez moi, mais le sort n’était clairement pas avec nous ce soir là. La météo n’annonçait rien de bon et nous devions absolument rester ici le temps que le cyclone passe… Cela était sans compter mon frère et Joy qui voulait absolument retrouver Logan. Même si leur ressenti était normal, nous ne pouvions nous permette de rejoindre la ville maintenant. Nous n’en aurions clairement le temps ! Les deux parents ne voulaient pas m’écouter et je décidai de les suivre. C’était stupide et je m’en rendis compte rapidement. Blake, pour je ne sais quelle raison nous avait rejoint et nous avions pris le chemin de la forêt. Idée stupide…

La suite, je ne la compris pas vraiment. Le vent soufflait de plus en plus fort et nous avions du mal à avancer. Tout bascula rapidement. Les branches des arbres cédèrent les unes après les autres et la dernière chose dont je me souvenais c’était d’avoir été projetée en arrière. Après ce fut le trou noir. J’entendis une voix au loin, mais je ne comprenais pas ce qu’elle voulait. J’avais froid, j’avais mal et au fond de moi j’espérai être au sein d’un mauvais rêve. J’allais me réveiller et tout cela serait lointain…

J’entendis des voix et luttai pendant de longues secondes pour ouvrir les yeux jusqu’à y parvenir. Tout était trouble mais ma vision revint rapidement. Je me rappelai de tout. Nous avions tous été stupides de partir en pleine tempête même si c’était pour la bonne cause.
Au loin Joy, Blake et mon frère semblaient discuter ou plutôt chercher à trouver un responsable. Ce n’était clairement pas le moment et puis c’était stupide. « Hey ! » dis-je d’un toute petite voix. Si petite, qu’elle de perturba aucun des trois adultes. Je posai ma main sur le sol mais c’était peine perdue. Je n’arrivais pas à bouger. J’avais mal en bas du dos et ma jambe droite ne voulait pas m’obéir. Okay, je ne devais pas paniquer ! Trop tard… je tremblais de la tête, mon regard toujours focalisé sur ma jambe.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Lun 19 Oct - 17:33
La souffrance physique est génératrice de souffrance psychologique. Il est important de s'occuper des deux, puisque l'une amplifie l'autre.
La forêt

Crie s'il se réveille ! Dit-il alors qu’il s’éloigne pour aller rejoindre Aloysia. J’essaye entre temps de réveiller James dû moins, rien que le faire ouvrir les yeux pour me rassurer un peu. J’étais en panique total mais j’essayais de me contenir aux mieux, faire une crise d’angoisse n’était vraiment pas le moment. Où... (…) Où.. Est .... Aloysia. James prends la parole, d’une voix faible. « Elle est prêt de nous, ne t’inquiètes pas. » Dis-je d’une voix serrée. Le jeune homme revient vers nous, et prend la parole. Je crois que je vais retourner au château, peut-être qu'une ambulance est là-bas ou que quelqu'un pourra nous aider, je sais pas... Je tourne ma tête vers lui, un peu en panique de rester ici toute seule et je me sens tellement impuissante … « Je ne sais pas si c’est une bonne idée … Enfin je ne sais pas, si il t’arrive quelque chose sur le trajet où … Je ne pense pas que ça soit prudent mais je dois dire que je n’ai pas d’autre idée. » James se redresse légèrement, reprenant peu à peu ses esprits. Vous allez bien vous deux ? (…) Qu'est-ce qu'il s’est passé ? J'ai du mal à me souvenir. Pourquoi on est là ? Elle est où ma sœur… Il commençait à paniquer et ça, c’était pas bon du tout. « Oui moi ça va … » Dis-je en me tournant vers Blake, lui aussi à première vue il allait bien, plus ou moins, un peu amocher. Disons que je suis la seule épargnée. « Il y a eu un cyclone James, on était sûr le chemin pour retourner auprès de Logan… » Ma gorge se noue à la pensée de mon fils, j’ai tellement peur. En espérant que la jeune femme qui le garde n’est pas sortie dehors, l’intérieur est sûrement le meilleur endroit pour être en sécurité. Blake rajoute qu’Aloysia est contre l’arbre inconsciente, je m’attendais au pire venant de James. Même ça tu n'as pas su le faire, faire attention à elle.. ! Tu ne sais que lui faire du mal. Je veux la voir ! Je te préviens, si elle s'en sort, je ferais tout pour que plus jamais tu ne la vois ! Par tous les moyens. Je reste un peu ébahie par ses propos si secs et pas très diplomate. « James je pense pas que c’est le moment de régler tes comptes. Si tu es là c’est grâce à Blake, je n’aurais jamais su te tirer de ce fossé toute seule. Et puis ce n’est pas de sa faute tout ça. » Je sentais que ça commençait à bouillir en moi, après tout l’adrénaline est retombée et les émotions sont à vifs, s’en était clairement le cas. « Ce n’est vraiment pas le moment pour avoir ce genre de discussion… » Dis-je alors que mes yeux se déposent sur Blake, pour voir sa réaction. Dans son dos se trouve Aloysia, mes yeux sont attirés par un mouvement, un mouvement de sa main. Je me redresse d’un bond, sans donner d’explication. Je m’approche d’elle, elle a les yeux ouverts fixé sur sa jambe, elle tremble. Elle était en choc et je me devais de la rassurer, je ne pouvais l’aider que de cette façon. Je me mets à genou, à sa hauteur, essayant de capter son regard. « Aloysia ça va ? Tu as mal ? Tu as mal où ? T’inquiète pas, ça va s’arranger, on va trouver une solution et on va aller chercher les secours… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.   |  Mar 20 Oct - 23:42
Stop swaying when the moon is shaking thou
Into the woods, It's time to go, I hate to leave, I have to go. The way is clear, the light is good, I have no fear, nor no one should. The woods are just trees, the trees are just wood. Into the woods And down the dell, the path is straight, I know it well. Into the woods, and who can tell what's waiting on the journey ?
    James était toujours inconscient et je le laissais avec Joy le temps que j'aille voir Aloysia. Elle était dans un piteux état elle aussi et je n'osais pas trop la bouger par peur d'empirer les choses. J'étais vraiment mal de la voir comme ça et je la suppliais presque d'ouvrir les yeux, ça me soulagerait déjà beaucoup plus. Mais elle n'ouvrit pas les yeux. Alors il fallait agir. Je revenais donc vers Joy pour lui proposer de retourner au château pour chercher de l'aide. Mais celle-ci préférait que l'on reste ensemble, et je comprenais bien son point de vue. Sauf que ne pas agir m'énervait, j'avais l'impression d'être totalement inutile. Je réfléchissais quand je vis que James se redressait, semblant retrouver peu à peu ses esprits. Je laissais Joy répondre à ses questions tandis que je tentais de trouver une solution en faisant les cent pas. Je n'arrivais pas à rester calme et je ne m'arrêtais pas quand j'expliquais ce qui arrivait à Aloysia à James.

- Elle est contre l'arbre, on n'ose pas la déplacer. En vrai, je sais pas trop quoi faire là....

Et il s'énerva contre moi, comme si tout était absolument de ma faute. «  Même ça tu n'as pas su le faire, faire attention à elle.. ! Tu ne sais que lui faire du mal.  » Elle avait dû lui parler de ce qui s'était passé entre nous dans l'ascenseur parce que ce n'était pas du tout ce qu'il disait la dernière fois qu'on s'était vu. «  Je te préviens, si elle s'en sort, je ferais tout pour que plus jamais tu ne la voit ! Par tous les moyens.  » Par contre elle ne devait pas lui avoir dit qu'elle m'avait proposé d'être le futur géniteur de son futur enfant.

- Tu n'as pas à te mêler de nos histoires.

Joy intervint, ne me laissant pas continuer. C'est clair que ce n'était pas le moment de régler nos comptes. Je voyais qu'elle ne voulait pas que je réponde aux attaques de James mais je n'allais pas me laisser faire non plus. Il n'avait rien dire, c'était entre Aloysia et moi. Il avait beau être son frère, il n'avait pas son mot à dire.

- C'est toi qui l'a poussé à quitter le château alors qu'il y avait un avis de tempête, ne me met pas ça sur le dos. Et laisse-nous régler le reste.

J'allais ajouter encore quelques arguments mais je voyais Joy se tourner vers l'endroit où se trouvait Aloysia puis se diriger vers elle. Elle était consciente. Je me précipitais vers elle à mon tour et m'agenouillais à ses côtés. Je posais une main sur son genou en la massant légèrement du pouce.

- Dis-nous quelque chose... 
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
 

LA FORÊT : BLAKE, ALOYSIA, JAMES ET JOY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Premier événement-