AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Premier événement
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

avatar
NEW YORK CITY
En ligne
♡ à miami depuis le : 08/05/2015
♡ nombre de post : 2307
♡ double compte : L.Collins
♡ feat : Lindsey Morgan
♡ anniversaire : 01/01/1991
♡ activité : en recherche d'emploi
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Dim 8 Nov - 21:09

Écurie
Wane & Lily-Anne

Wane essayait de me faire passer un message, un message que je ne comprenais pas. Il m’inquiéter même un peu dans ses propos. Il semblait si certain de lui en disant que ce qu’il allait me dire risquait de me faire peur. Allongée à ses côtés j’essayais de comprendre. Je lui dis que je ne connaissais des hommes beaucoup plus violents que lui et que je n’allais pas prendre per pour cela. En effet, je m’étais mise à penser à Jules, qui avait toujours été un beau connard violent. Alors que je lui demandais des explications il me répondit. Sa réponse était abasourdissante, tellement que je ne savais quoi dire. Il me racontait qu’il était un tueur en série qui s’attaquait à des brunes, ce que j’étais, et que cela avait à cause d’un évènement de son enfance. Du grand n’importe quoi … non ?

Cela ne me réconfortait pas de voir que les yeux de Wane était emplis de sincérité et que son visage ne trahissais nullement une petite taquinerie. Il semblait tout aussi sérieux que s’il venait de me dire que dehors la tempête faisait rage. Je me retournais sur le dos et je me rendis compte que mon cœur s’était emballé dans ma poitrine. J’avais même un peu de mal à respirer soudainement mais je ne voulais pas le montrer. Ce n’était pas possible. Comment est-ce que ca l’aurait pu ? Je connaissais mon ami, il avait toujours été serviable, gentil, attentionné et, ce que je croyais, honnête avec moi.

Wane s’approche de moi avant que je ne trouve quelque chose à lui dire par rapport à cette révélation. Sans que je m’y attende ses lèvres vinrent doucement se coller sur les miennes. Je sentis une main passer dans mon dos pour que je m’approche de lui ce que je fais sans réfléchir aux conséquences de cet acte. Je me colle à Wane, mon visage surplombant le sien. Nos lèvres s’entremêlent pendant un instant. J’aime ce contact chaud que nous partageons, c’est réconfortant et si interdit à la fois. Mon ami est une d’une extrême douceur, le contraire de ce qu’il avait pu dire sur lui quelque minute auparavant. Je prolonge ce baiser avant qu’il n’y mette fin. Mes yeux se replongèrent dans les siens comme aimantés.

« Wane, pourquoi t’as fait ca ? » lui demandai-je doucement.

Je passai une main sur sa joue et de mon pouce lui la lui caressa tendrement. Il fut un temps où j’aurais aimé qu’il m’embrasse, mais aujourd’hui c’était différent, les choses étaient différentes. Je n’en éprouvais pas moins du désir pour Wane, un désir que je pensais disparut mais qu’il avait ravivé de toute évidence.

"Désolé... Me tape pas pour ça... Je sais qu'il y a ce mec la qui te regardais de haut en bas à la soirée de Nightmare. C'était comme... Un baiser d'amitié... Même si je l'avoue ça fait des mois que j'attendais ça…"

Derek … J’avais complètement oublié sa présence sur le domaine. Je grimaçai un peu en pensant à lui. Notre relation était compliquée et pour le moment j’avais besoin de recul par rapport à lui et à la grossesse de Tia. J’avais espérais le croiser ici pour lui parler au détour d’une conversation mais apparemment ca n’aurait jamais lieu vu comment la soirée tournait … Il faudrait que j’attende les secours ou que du moins la tempête se calme. Je ne savais pas où il était en ce moment même et s’il allait bien, je l’espérais. Enfin, c’était un grand homme j’étais sûr qu’il allait bien. Je reportais mon attention sur Wane qui avait rigolé.

« Un baiser de l’amitié … Si ce n’est que ca alors ce n’est pas mal, on va dire. Il s’appelle Derek c’est un ex avec qui je me suis remise mais c’est compliqué. Enfin c’est pas de moi que je veux parler. Tu ne peux pas détourner le sujet central avec un baiser et en parlant de ma vie sentimental ! Wane c’est quoi cette histoire d’assassinats en série ? C’est une blague pour Halloween c’est ca ? »

J’esquissai un sourire alors que mon estomac se contracta. J’écartais mon visage du sien de quelques centimètres mais en restant toujours accolé à lui sur son côté. La main qui était sur sa joue se laissa tomber sur son torse nu, car il avait enlevé sa chemise pour la faire sécher. Je commençai machinalement à décrire des petits cercles sur son torse, signe d’anxiété.

« Écoute, c’est vraiment pas drôle de me dire des choses comme ca alors que je t’ai vu un bout de verre à la main prêt à me l’enfoncer dans le corps ! Franchement si tu étais vraiment un tueur en série tu serais déjà enfermé dans un asile psychiatrique ou bien en prison ! »

Je secouai la tête en rigolant. Je savais au fond de moi que les paroles que je prononçais, je ne les prononçais qu’avec une demi-sincérité. J’essayais de me persuader que tout ca n’était qu’une vaste blague.

« Pourquoi m’aurais-tu épargné si c’était vrai ? Nous en avons passé du temps en tête à tête et jamais tu ne m’as touché, même lorsque le désir entre-nous était palpable … un peu comme là maintenant. Certes tu dis que c’est un baiser de l’amitié mais c’est aussi un baiser volé qui vaut lus que ca. » dis-je en souriant.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar
CIUDAD JUÁREZ
♡ à miami depuis le : 02/05/2015
♡ nombre de post : 2852
♡ feat : Jamie Dornan
♡ activité : • CEO de Taylor Entreprise. • Avocat aidant les femmes victimes d'agression. • Papa dans son temps perdu
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Dim 8 Nov - 23:27
Wane avait enfin réussit à tout avouer, à lui dire cette folle maladie avec les brunes, le fait de les tuer, les violer. Bref... Tout faire, tout ce qui est de mal honnête. Des fois il se dit que c'est pas nie, mais ses pulsions reprennent le dessus. Cette obsession le tue, des fois il y pense et n'arrive plus à vivre avec ses voix dans sa tête, son regard qui cherche la moindre victime possible. Il a envie de changer, il pensait qu'il allait changer, que son amour pour cette jeune femme qui était anciennement sa cliente allait le changer, mais le fait qu'il l'a jette c'était pas possible. Il ne s'y attendait pas à ce moment la mais en faite si c'était vrai. Ca l'avait encore plus replonger dans la folie, il a fermé son coeur simplement et a abandonné tout ce qui pouvait être possible pour changer. Le regard de Wane n'avait jamais tremblé, il était sincère, il montrait son vrai regard à la jeune femme, qui allait surement avoir peur de lui, qui va aussi tenté de fuir, après tout pourquoi rester avec un psychopathe ici dans cette grange, loin de tout le monde, coupé de tout. Une parfaite mort n'est ce pas? Mais jamais au grand jamais Wane ne pourra toucher à Lily. Elle était trop importante puis il avait une amitié exceptionnel, il y avait toujours eu de l'envie entre eux n'est-ce pas?

Wane s'était mis à l'embrasser, un baiser tendre comme si il en avait besoin à ce moment la, besoin de réconfort, ce baiser il voulait lui donner depuis des mois c'est vrai même lorsqu'ils étaient au bord de l'océan vers le mois de Juin dernier, quand il jouait comme des gosses, il y avait cette tension sexuelle entre eux mais Wane a toujours été gentil avec elle, et calme. Il aimait jouer, savoir qu'elle aussi jouait avec lui, mais il ne sait pas si elle le voulait autant que lui à l'époque. Après tout la différence d'âge il s'en moque. Il y a que 5 ans d'écart et elle est certes plus vieille que lui, mais elle était aussi gamine dans sa tête que n'importe quelle personne de 30 ans. Donc ça ne se voyait pas qu'elle en avait bientôt 35 ans. Puis niveau décalage ça dérange pas Wane, il a toujours été considérer comme pédophile a un moment.... Lily avait prolonger ce baiser, comme si elle le voulait à l'instant précis. Elle brisa ce tendre baiser partagée sur cette paille qui devenait chaude sous son corps et surtout chauffé par ce feu qui commençait à diminuer. Elle lui demande alors pourquoi il avait fait ça. "Moi même je ne me suis pas contrôler... C'était comme si j'avais besoin de ce baiser, pour me prouver que tu allais rester avec moi malgré le monstre que je suis." Lily lui caressait la joue, Wane ferma les yeux quelques secondes pour profiter de cet instant doux et tendre entre eux. Instant qui va finir dès le retour à la réalité, dès le retour du jour, après cette tempête qui se calme à l'extérieur, le vent diminuait et la pluie elle restait toujours aussi forte. Mais on ne dit pas que la pluie est la pour chasser le vent? Tout comme le vent est la pour chasser l'orage?

Elle se mit à parler alors de cet homme, Derek, il ne le connait pas, mais pourquoi pas, c'était son ex, ok jusque là il comprend et elle était maintenant de nouveau avec. Mince, il avait fait quoi? Pourquoi, pourquoi il l'avait embrassé? Il s'en veut maintenant elle n'est plus aussi célibataire qu'elle l'était à l'époque où il avait envie de coucher avec elle. Maintenant c'était fini ce moment. Bon ok il a essayer de détourner le sujet de discussion ça partait bien mais elle revient rapidement sur l'histoire de Wane. "C'est pas une blague Lily.. C'est vrai... " Il cherche comme lui prouver. Et il trouva alors. "Dis le à personne ok.. Je suis l'agresseur de Hannah." Cette jeune femme brune, magnifique, enceinte, il l'avait agresser dans une ruelle car elle l'avait surpris entrain de tuer une autre femme et il avait pas aimer du tout. Il rigola nerveusement en lui caressant le dos doucement. "J'ai été en garde à vue et ça se peut que je finisse en prison bientôt.. Si ils trouvent assez d'éléments. Mais je suis avocat je sais me défendre et toutes les femmes que j'ai agressé venaient chez moi ici et à Sydney, je faisais genre que je cherchais l'agresseur et que je faisais le nécessaire mais rien vu que c'était moi. Je me défendais moi même!" Il sourit légèrement. Il ne savait plus quoi faire pour lui prouver que c'était lui. Elle l'avait vu sous un autre angle, c'était différent pour elle hélas. "Lily... Avec toi c'était différent. Je ne sais pas tu ne ressembles pas à toutes ces nana que j'ai tué ou agressées. Même si t'es brune, il y a des brunes que j'épargne et tu en fais partit. Notre amitié a été assez forte et en venant ici j'ai essayé de changer par rapport à Sydney mais j'ai replonger au moment où.. Alysse n'a pas voulu de moi. Lily, oui cette tension je l'a ressentais entre nous et oui elle est présente aujourd'hui après ce baiser que oui je t'ai volé. Mais n'as tu rien ressentit à ce moment? Tu as prolongé.. J'ai tant envie de recommencer..." Dit-il en lui caressant la joue en tremblant et posant son pouce sur les lèvres de Lily pour lui caresser ne l'a quittant pas du regard. Ca lui avait fait tant de bien de tout avouer, il se sentait beaucoup plus libre maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
En ligne
♡ à miami depuis le : 08/05/2015
♡ nombre de post : 2307
♡ double compte : L.Collins
♡ feat : Lindsey Morgan
♡ anniversaire : 01/01/1991
♡ activité : en recherche d'emploi
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Lun 9 Nov - 0:32

Écurie
Wane & Lily-Anne

Cette révélation, si improbable soit-elle, Wane persistait à essayer de me faire comprendre que c’était bel et bien réel. Après lui avoir expliqué que j’avais Derek dans ma vie, l’homme qui m’avait regardé partir au bras de Wane, je lui avais posé des questions sur ce qu’il m’avait avoué. Pourquoi s’il était réellement un tueur en série fou à lier, n’était-il pas enfermé au jour d’aujourd’hui ? Pourquoi vaquait-il comme tout autre bon citoyen ? C’était complètement absurde ce qu’il me disait là. Mon ami m’affirma à nouveau que tous ce qu’il me disait étaient vrai. Il évoqua la tragique agression de cette femme enceinte du nom de Hannah Mills. Apparemment c’était lui qui se serait jeté sur elle car la jeune femme l’aurait vu en tuer une autre … Je regardais Wane pendant tout le temps où il m’expliqua sa situation et comment il avait fait pour s’en sortir indemne depuis tout ce temps, jouant et usant de sa couverture d’avocat. Je restai le plus impassible possible. Je commençais à croire à ce qu’il me disait. Je connaissais assez bien mon ami, ou du moins je le croyais, pour voir qu’il ne me mentait pas. Je lui demandais comment se faisait-il alors qu’il ne m’avait jamais touché car il avait quand même dit qu’il ne s’en prenait qu’au brune, et plus brune que moi il n’y avait pas.
 
« Lily... Avec toi c'était différent. Je ne sais pas tu ne ressembles pas à toutes ces nana que j'ai tué ou agressées. Même si t'es brune, il y a des brunes que j'épargne et tu en fais partit. » Cela devait me rassurer ? En tout cas si c’était l’effet escompté ce n’était pas le cas. Ma avait glissé le long de Wane pour aller trouver la paille qui se trouvait au sol et que je faisais tourner entre mes doigts. Mon poignet frottait, à chacun de mes mouvements, les côtes de celui que je considérais comme un ami. J’écoutais attentivement la suite. « Notre amitié a été assez forte et en venant ici j'ai essayé de changer par rapport à Sydney mais j'ai replongé au moment où... Alysse n'a pas voulu de moi. » Alysse ?! Était-ce cette Alysse avec qui je m’étais retrouvée en confrontation avec James sur le tabloïde de Nightmare ? Oui en effet il me semblait avoir vu son nom en lien avec celui de Wane mais je n’avais pas tilté. Pourquoi fallait-il que je me retrouve toujours en lien avec des gens que je voulais éviter ? « Lily, oui cette tension je l'a ressentais entre nous et oui elle est présente aujourd'hui après ce baiser que oui je t'ai volé. Mais n'as tu rien ressentit à ce moment ? Tu as prolongé... J'ai tant envie de recommencer... » Mon cœur fit un bon je lâchai la paille que je tenais entre mes doigts et je restais à le regarder pendant quelques instants, cessant tout mouvement. Il me piégeait littéralement. Je ne m’attendais pas à ce qu’il remette le baiser sur le tapis après avoir dit tout ce qu’il venait de me dire.

Je fermai les yeux une seconde, me passant la main qui trainait sur le côté de Wane dans mes cheveux trempés. C’était vrai que j’avais prolongé le baiser, c’était vrai que j’avais ressentis des choses à son égard, mais ce n’était pas le plus important et ca n’avait pas lieu d’être. Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine. J’étais allongé dans une grange, au milieu de la nuit, sur un tueur en série, ca c’était beaucoup plus important et préoccupant. Est-ce que j’avais peur de Wane ? Étonnamment non. Était-ce du à l’adrénaline qui me faisait perdre toute notion de danger ou bien parce qu’il était mon ami et que je refusais de le voir comme le monstre qu’il se disait être ? Surement un peu des deux à la fois. Je connaissais mon ami par cœur et lorsqu’il m’avait dit vouloir changer depuis son départ de Sydney, je le croyais. J’avais vu sa sincérité sur son visage, il n’avait pas tressaillis un seul instant. Mais d’un côté, en psychiatrie ne nous apprenions-nous pas à faire attention aux psychopathies ? Ils savaient manipuler les gens et nous faire croire ce que nous voulions entendre. Mon rythme cardiaque s’était accéléré mais aussi mon souffle. Ma respiration s’était faite plus rapide et sans m’en rendre compte plus forte.
 
« Je refuse de te voir comme ca, c’est pas possible. Tu ne peux pas être ce genre de … de … de personne ! Pas à mes yeux. Je te connais depuis un petit moment maintenant Wane et je … je ne peux y croire, je ne peux croire à tout ce que tu viens de me dire. »
 
Je me relevai pour m’assoir sur Wane, mes deux jambes de chaque côté de son corps. Je détaillai le visage du jeune homme comme à la recherche de cette part de cruauté qu’il me décrivait. J’enroulai mes doigts autour des siens et le releva pour qu’il se retrouva assis lui aussi face à moi, mes fesses sur ses genoux. On nous apprenait à faire attention au transfert d’émotions entre patients et médecins en médecine, à cet instant précis cette notion était complètement ailleurs. Je ne pouvais faire face à la pathologie mentale de l’homme qui me dévisageait de manière objective. Trop de mes sentiments obstruaient mon jugement. Mon visage s’était rapproché du sien alors que je le regardais attentivement. Je pouvais sentir son souffle caressait ma bouche. Je frissonnai lorsque ses mains se posèrent sur ma peau. Ses mains étaient chaudes et ma robe humide qui me refroidissait le corps était en totale opposition.
 
« Je ne devrais pas être envahie de ce désir que j’ai pour toi à cet instant. Je suis amoureuse de Derek et en même temps j’ai envie de toi. C’est pas bien Wane … »
 
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
CIUDAD JUÁREZ
♡ à miami depuis le : 02/05/2015
♡ nombre de post : 2852
♡ feat : Jamie Dornan
♡ activité : • CEO de Taylor Entreprise. • Avocat aidant les femmes victimes d'agression. • Papa dans son temps perdu
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Lun 9 Nov - 20:32
C'est vrai qu'il a mit trop de temps à tout lui avouer mais Wane ne pouvait plus du tout vivre enfermé dans ses mensonges enfin si il peut continuer à vivre comme ça pour rester libre aux yeux de la justice mais quand il est avec Lily c'était plus possible. C'était normal qu'elle ne le croyait pas, il était tellement gentil avec elle, regardez le nombre de fois qu'il a fait son gentleman avec Lily, bon d'un côté à l'époque il voulait un peu se l'a faire. Cette envie bien sur avait changé, elle et lui s'était assez séparer dans la tentation, lui était tombé amoureux, et ça l'avait saouler puis il avait refait plusieurs agression, plus des gros dossiers dont il travaillait dessus. Mais heureusement qu'il y avait cette soirée de Nightmare pour que les deux jeunes amis se retrouvent aujourd'hui ici. Bien sur Wane ne pensait pas que ça allait finir comme ça, avec cette tempête, cette pluie, Lily blessé, ce mec qui l'a battu quand il a récupèrer quelques denrées pour se nourrir lui et son amie. Tant de chose c'était passer en une seule soirée. Nightmare avait réussit son coup, du moins il ne pense pas que la tempête ait été une idée de cette peste. Bref passons au dessus de tout ça. Wane essayait simplement 'expliquer tranquillement à Lily ce qu'il avait fait. Tout le monde avait entendu l'agression d'Hannah dans cette ville, une femme enceinte agresser en pleine rue la nuit il n'y en a pas beaucoup. Et Wane est bien au courant puisque c'était lui le problème. Il ne l'a quittait pas des yeux en parlant, il voyait qu'elle essayait de relativiser, elle jouait avec la paille en étant assez perdu dans ses pensées. Wane avec son pouce caressait l'avant bras de celle-ci, l'a rassurer. Il ne lui a jamais voulu de mal et ne lui en fera jamais c'était promis. Il ne pouvait pas lui en faire. Il a des convictions. Il rajouta alors doucement. "Je ne veux pas te perdre.. Pas toi... T'as été la première personne que j'ai rencontré en arrivant ici, la première avec qui le courant est aussitôt passer." Wane n'a jamais été aussi sincère sur ce coup là, il parlait avec son coeur et ne contrôlait plus rien.

Lily lui répond par la suite qu'elle ne voulait absolument pas le voir comme ça, le voir comme un monstre, elle n'y croyait pas, pour elle il était différent. Oui c'est vrai il a toujours été différent avec elle, pourtant elle était brune mais ça ne s'explique pas. Il ne se connaissait pas lui même après tout. Elle devait pourtant le croire, et le voir comme un monstre malgré que pour lui il ne sera jamais ce monstre avec elle. "Pourtant c'est ce que je suis... Que tu le crois ou non." Il haussa les épaules en soupirant fermant les yeux rapidement puis les ouvre de nouveau. Il avait tout avouer, c'était si bon de dire tout ça, d'être débarrasser. Il s'était promis à lui même de tout lui avouer ce soir, mais les circonstances ont fait que ça a été retarder suite à la chambre assez chelou de Wane et surtout de cette tempête. Lily lui avait pris les mains alors qu'elle était sur lui, il les avait serrer et s'était assis pour l'avoir en face de lui, la jeune femme assise sur ses genoux. Il avait rapprocher Lily contre lui, et il l'a prend d'un coup vraiment contre de lui en lui faisant un câlin, il mit son nez dans son cou et déposa des doux baisers assez chaud. Wane se recula ensuite et elle plongea de nouveau son regard dans le sien. Lily lui dit que c'était pas bien car elle était amoureuse de Derek mais qu'elle avait envie de lui. Il sourit, et chuchote tendrement en lui caressant la joue. "Je ne veux pas que tu regrettes ce qu'on va faire... Si tu ne veux pas je vais pas te forcer Lily... Je pense que j'en ai autant envie que toi là... Ton corps parle pour toi et tes gestes aussi..." Il pose ses mains sur sa robe et les descend doucement en les passant sur ses cuisses. Wane ne veut absolument pas la brusquer. Elle avait le corps chaud tout de même, est-ce le feu derrière eux où est-ce simplement l'effet de Wane? En tout cas le jeune homme lui avait cette envie, il avait chaud. "Laisse toi faire si tu le désires... Ferme les yeux... Profite.. Rappelle toi ce moment ce moment où on en avait envie tous les deux et on jouait de ce désir... On est devant le fait maintenant. Oublie que je suis un monstre, après tout avec toi je suis simplement Wane. Ton ami." Dit-il en décrivant des petits cercles sur ses cuisses.

En remontant ses mains, la robe était lourde, froid et trempé. Il l'a regarde. "Laisse moi t'enlever cette robe tu vas être malade." Il pris le tissus dans sa main, le roule et avec ses doigts le long du ventre de Lily il remonte cette robe doucement. Il sent les frisons de la jeune femme sous ses mains, il sourit, et passe la robe au dessus de sa tête pour ensuite la mettre plus loin étendu. Il se mit à l'a regarder de haut en bas, elle avait des sous-vêtement vraiment magnifique, un peu mouillé certes mais magnifique. Dommage c'était pas transparent il aurait vraiment apprécié encore plus la vue comme ça. Bon il l'avait déjà vu en maillot de bain ou en sous-vêtement il y a plusieurs mois au début de l'été, mais maintenant c'est autre chose... Ils ne jouent plus dans l'océan comme des enfants.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
En ligne
♡ à miami depuis le : 08/05/2015
♡ nombre de post : 2307
♡ double compte : L.Collins
♡ feat : Lindsey Morgan
♡ anniversaire : 01/01/1991
♡ activité : en recherche d'emploi
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Lun 9 Nov - 22:35

Écurie
Wane & Lily-Anne

Wane avait beau essayer de me convaincre de ce qu’il était réellement, je n’arrivais à ouvrir les yeux et continuais à me bercer d’illusions. Je le croyais, je le sentais sincères dans chacun de ses mots mais c’était plus fort que moi. Était-ce une sorte de déni qui s’était emparé de moi ? J’avais dit à Wane que c’était au-dessus de mes forces et que je ne pouvais le voir comme un monstre. Pour lui il était mon ami et il le resterait. Le jeune homme ne m’aidait pas beaucoup non plus, usant de son charme pour ne pas me faire fuir sans doute. Il me dit qu’il ne voulait pas me perdre car j’avais été sa première amie ici à New York. Moi non plus je ne voulais pas le perdre. Je lui expliquai qu’il était impossible pour moi de le voir autrement que comme tel que je l’avais toujours vu. Je m’étais assise sur lui et tout en lui prenant les poignets je l’avais relevé de façon à être assis en face de moi, moi sur lui. Alors que Wane me baisait le cou tendrement je lui dis que mes sentiments pour Derek et le désir que j’éprouvais pour lui ne pouvaient aller ensemble, il ne fallait pas.

"Je ne veux pas que tu regrettes ce qu'on va faire... Si tu ne veux pas je vais pas te forcer Lily... Je pense que j'en ai autant envie que toi là... Ton corps parle pour toi et tes gestes aussi..."

Le souffle de ses mots glissa sur ma peau de même que son doigt qui me caressait délicatement la joue. J’étais partagée entre tant de sentiments contraires. Je n’avais jamais éprouvés cela de manière aussi intense de toute ma vie. Je n’étais pas le genre de femme qui trahissait son homme avec le premier venu qui lui donnerait de l’affection. Pourquoi avais-je réussis à lutter jusqu’ici et là maintenant, alors que j’étais amoureuse d’un homme merveilleux, je me sentais glisser vers quelque chose d’interdit. Je sentis les mains de Wane descendre le long de mes cuisses, enflammant mon corps au passage.

« Wane … » soufflai-je doucement en le regardant dans les yeux.

J’avas envie de me laisser aller, mais en même temps ma raison me retenait de faire quelque chose que j’allais regretter. Je savais que si je cédais à cette puissante tentation je ne pourrais revenir en arrière, jamais. Même là il était trop tard. Nous avions déjà échangés un baiser, un geste de trop. Mes mains se portèrent sur son torse où je les apposai comme pour garder une distance de sécurité entre nos deux corps qui avait montés en température l’un comme l’autre.

"Laisse toi faire si tu le désires... Ferme les yeux... Profite… Rappelle toi ce moment ce moment où on en avait envie tous les deux et on jouait de ce désir... On est devant le fait maintenant. Oublie que je suis un monstre, après tout avec toi je suis simplement Wane. Ton ami."

Pourquoi ses mots me faisaient-ils autant d’effets ? Pourquoi sa voix me faisait-elle tourner la tête ? Il savait ce que je ressentais pour lui et il l’utilisait à son avantage. Le désir s’intensifia dans mon corps mais je continuais de lutter comme je pouvais. Je n’arrivais pas à lui dire non alors que j’aurais voulut, mais en même temps je n’avais pas tellement envie de m’opposer à ce qui se passait. Mes mains se glissèrent le long de ses côtes et se promenèrent vers son dos pour revenir vers son torse. Même le mot monstre ne me paraissait plus aussi effrayant tellement sa voix m’envoutait.

« Ce jeu était tellement plaisant … Mais si nous avions dérapés autrefois, les conséquences n’auraient pas été aussi grandes qu’aujourd’hui. »

Je fermai les yeux involontairement, ou peut-être que tout au fond de mon subconscient c’était volontaire. Je ne savais plus ce que je devais faire ou non. J’avais l’impression de ne plus avoir aucune limite. J’étais envahie d’une vague d’adrénaline, je jouais à un jeu dangereux avec l’homme qui me caressait la peau et cela ne me faisait pas peur, cela m’excitait encore plus. Je me sentais libre de toutes entraves et un sentiment de toute-puissance m’envahissait. Toujours les yeux fermés, je sentais les mains de Wane se glisser sous ma robe, laissant passer un petit courant d’air froid sur ma peau. Je lui laissai le soin de me retirer doucement ma robe, qu’il posa au loin. Lorsque ses doigts avait frôlaient ma peau j’avais été parcourus d’un long frisson. Je sentais mon souffle s’accélérer de même que mon cœur. J’ouvre les yeux et je vois Wane entrain de m’observer de haut en bas avec un sourire satisfait sur son visage. La façon qu’il a de me regarder me met mal à l’aise, je me sens intimidée. Pourtant ce n’est pas la première fois qu’il me voit dénudée de la sorte.

Afin de détourner le regard de Wane je colle mes lèvres sur les siennes lui donnant un long baiser qui n’avait rien de très chaste. Je jouai de ma langue en la faisant pénétrer dans sa bouche pour aller titiller la sienne. Mes mains passent dans ses cheveux délicatement et je colle un peu plus mon corps au sien alors que quelques instant auparavant j’avais voulut y mettre de la distance. Je sens les mains de Wane passer le long de mon corps frôlant mes sous-vêtements. Prise d’une violente pulsion désir j’accentue notre baiser qui devint encore plus fougueux. Mon ami commençait à se transformer en un amant pour qui j’avais un trop plein de désir sexuel. Mes mains se glissent l’air de rien vers son jean que je déboutonne. J’interromps brusquement le baiser en décollant juste mes lèvres des siennes, le visage toujours sur le sien. Je le regarde droit dans les yeux, hésitante. Mes mains s’étaient immobilisées sur les deux côtés du jean de l’homme s’interrompant sur le geste qu’elles avaient entreprise. Quelques secondes passèrent ou aucun de nous parlâmes. Le silence qui s’était installé marqué encore plus la tension érotique qui s’échappait de nos deux corps, l’envie de l’autre, de conquérir chaque centimètre de son partenaire.

« Qu’est-ce qu’on est en train de faire ? »

Cette question était plutôt rhétorique en faite et je me la posais en quelque sorte à moi-même. Je ne me contrôlais plus. Je n’avais pas fait l’amour ou eu une simple partie de jambe en l’air depuis quelques moi et Wane se trouvait tout à fait disponible pour assouvir le trop plein de libido emmagasiné. Je collai mes lèvres au sienne à nouveau comme pour essayer de récupérer le fil des choses et m’éviter de penser. Si je commençais à penser, je commencerais à culpabiliser. Derek avait bien mit enceinte Tia, qu’est-ce que c’était qu’une histoire sans lendemain et sans risque de grossesse ? Je me détachai de Wane et me souleva de sur lui pour lui enlever son jean. Ce fut à mon tour de le détailler de haut en bas et surtout en bas où mon regard fut attiré par la marque de son désir qui commençait à se sentir à l’étroit dans son boxer. Je souris malicieusement.
acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar
CIUDAD JUÁREZ
♡ à miami depuis le : 02/05/2015
♡ nombre de post : 2852
♡ feat : Jamie Dornan
♡ activité : • CEO de Taylor Entreprise. • Avocat aidant les femmes victimes d'agression. • Papa dans son temps perdu
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Mar 10 Nov - 15:41
L'ambiance avait changé tout d'un coup dans cette écurie, les cheveux étaient plus calme, le vent s'était calmé, la pluie tombait toujours autant à l'extérieur et à l'endroit où le toit était tombé. Pendant ce temps, les deux jeunes gens avaient trouvé un coin au sec plus loin dans la grange avec un feu. C'était l'heure des confessions pour Wane, mais maintenant c'était aussi l'heure des sentiments perturbant. Non aucuns sentiments amoureux n'étaient présent vous en faites pas c'était pas son genre mais des sentiments d'envie. Une envie qui s'était développé depuis le temps, surtout dès le baiser échangé il y a quelques minutes. Et tout va dans le sens du partage de la chaleur. Pourquoi ils en étaient tomber la? Pourquoi Lily ne le repoussait pas? Elle était amoureux de Derek non? Pourquoi lui continuait? Voulait-il se racheter de ses actes et surtout de ce qu'il lui avait confier sur son monstre intérieur? Ils ne pouvaient plus reculer, il fallait aller dans cet interdit, cela créé d'autant plus d'envie, de passions. Après tout personne ne va les découvrir dans cette écurie, Nightmare doit être occupé ailleurs ou même cette personne doit avoir disparu comme tout le monde pour l'instant. Donc ils étaient seuls au monde, dans leur bulle... Lily cherchait à garder une distance entre leur deux corps chaud en posant ses mains sur son torse. Wane l'a regardait dans les yeux en l'écoutant par la suite. C'est vrai, elle avait raison, les conséquences auraient changé si ils auraient eu ce moment privé il y a quelques mois, elle était célibataire avant donc elle n'aurait rien regretter... Mais bon la il fallait qu'elle pense à autre chose, qu'elle laisse parler son corps, son envie. Wane voyait bien qu'elle voulait aller plus loin, qu'elle avait envie de lui, ses yeux ne mentaient pas, son corps et sa chaleur non plus, ses gestes non plus. Elle se force à tenir cette distance entre eux. "Lily... Ne pense à plus rien.. Pense juste au moment présent. Il y a que nous deux ici, juste nous deux et deux cheveux... Personne d'autre. C'est le bon moment. Personne ne sera au courant... Profite." Dit-il alors qu'il voulait l'a rassurer. Il sentait les mains de Lily se balader sur son dos, son torse, il se mit à frissonner en fermant les yeux. Elle avait les mains si douce, des doigts fins, elle savait se servir de ses mains après tout, elle savait toucher comme il le fallait.

Une fois qu'il lui avait enlever sa robe, Wane l'a regardait dans les moindres détails comme pour photographier ce corps, se souvenir après des moindres détails de cette soirée. Après tout il était habitué de faire cela, pourquoi? Simplement car il le sait lors de son travail quand les victimes arrivent à son étude avec leur bleus, leur marques d'agression, d'étranglement. Hum il aime regarder les femmes comme ça dans ces états la, c'est si excitant. Bon il arrête d'imaginer ces femmes, la il a le corps d'une femme magnifique devant lui, sur ses genoux, en sous-vêtement, qui sont sexy et classe en plus. Lily prit d'un coup les rennes et elle le colle contre lui pour l'embrasser très sauvagement et elle se mit à jouer avec sa langue, il se laisse faire en prolonge de la même façon, fermant les yeux, la collant encore plus contre lui, il remontait doucement une main dans le dos de la belle brune pour lui détaché avec tendresse le soutient-gorge de Lily. C'est vrai qu'il le gênait pour la suite des opérations. Une fois enlevé, il le posa plus loin mais il ne lâche pas les lèvres de celle-ci. Elle continuait de l'embrasser et quelques instant plus tard Wane sentit les mains de Lily sur son jean, sur son bouton, elle s'arrêta alors. Wane s'écarta d'elle et l'a regarde en fronçant les sourcils. Il ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer. Elle était lancé, lui aussi et elle s'arrête? Pourquoi? Surtout qu'au passage il devenait de plus en plus à l'étroit dans son jean qui était trempé suite à la pluie. Wane posa son regard sur la poitrine de Lily, passa ses doigts dessus... C'était surement le moment pour eux de passer à la suite non? "Ce que nos corps décident de faire.." Wane ne contrôlait plus rien depuis longtemps, la dernière fois qu'il s'est contrôle c'était lors du premier baiser car c'était voulu maintenant il laisse son esprit, ses mains, et ses pulsions faire.

Après cette courte discussion la jeune femme se remet contre lui, et l'embrasse, revenant caresser sa langue, Wane s'allonge de nouveau en gardant Lily à califourchon sur lui. Il posa ses mains sur ses fesses pour lui caresser délicatement. Il sentit alors que la jeune femme repris là où elle s'était arrêter, elle se mit à enlever alors son jean. Wane leva rapidement son bassin puis ensuite ses jambes pour l'aider à l'enlever puisqu'il était collait. Elle pouvait alors apercevoir le plaisir de Wane se montrer dans son boxer, il sentait de plus en plus d'envie pour elle, il voulait vraiment l'avoir contre lui, faire un avec elle. C'était le moment. Cette tentation était à son maximum, des mois qu'il rêvait un jour de finir dans cette position avec elle, sur le point de coucher avec elle. Une fois qu'elle revient sur lui, Wane l'embrassa dans le cou pour descendre les lèvres doucement vers sa poitrine, et s'y attarde pendant quelques instant lui caresser, déposant des baisers. Il voulait qu'elle oublie tout ce qu'il se passait à ce moment là, qu'elle prenne du bon temps avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
En ligne
♡ à miami depuis le : 08/05/2015
♡ nombre de post : 2307
♡ double compte : L.Collins
♡ feat : Lindsey Morgan
♡ anniversaire : 01/01/1991
♡ activité : en recherche d'emploi
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Mar 10 Nov - 17:54

Écurie
Wane & Lily-Anne

La tension sexuelle qui régnait dans l’écurie était plus que palpable. Même un aveugle qui entrait dans ce lieu aurait sentis à quel point l’effusion de désir était intense entre Wane et moi. Je n’avais plus d’emprise sur ce que je pouvais ressentir et ce que je pouvais faire. J’avais l’impression que mon cerveau s’était mit comme en pilote automatique et que je perdais totalement le contrôle. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. J’avais toujours désiré Wane depuis que nous nous connaissions, nous avions même instaurés entre-nous un petit jeu du chat et de la souris, mais jamais ce ne fut à ce point. Plus ces mains me caressaient, plus ses lèvres me touchaient, plus mes hormones explosaient. J’avais tenté de le repousser, j’avais tenté de me repousser de lui mais rien n’y faisait. Mon soutien-gorge tomba des mains habiles de Wane, sa tête vint me baiser délicatement le creux de mes seins.

Alors que mes mains avaient commencés à se glisser sur le bouton de son jean, j’avais stoppé net mes gestes. Un éclair de lucidité me frappa. Derek, je ne pouvais faire ca à Derek… Wane m’avait envouté de ses paroles, surtout alors qu’il me disait que jamais cette histoire ne se saurait. Ces paroles furent celles de trop car cela ne cessait de me retourner le cerveau. C’est vrai, qui pourrait bien le savoir si je me laissais aller à ce plaisir charnel qui m’appelait de plus en plus ? Le fait que cela soit dangereux rendait la chose beaucoup plus attrayant encore qu’auparavant. Ce n’était pas moi, je n’étais pas ce genre de femme, et pourtant …

J’avais demandé à Wane ce que nous nous apprêtions à faire, espérant qu’il me détournerait et que tout redeviendrait … innocent entre nous. Ce ne fut une fois encore pas le cas. Il me glissa avec une douceur infinie : "Ce que nos corps décident de faire..." Je ferme les yeux me concentrant sur ce que mon corps me pousse à faire. J’ai envie de Wane, j’ai envie de découvrir ce qu’il peut offrir de son corps. Je joue avec ma langue et lui enlève son pantalon. Je peux voir son membre durci par l’excitation se former sous son boxer. Je sens le sang affluait aux endroits stratégiques de mon corps, dont mes joues qui s’enflammèrent. Les baisers que Wane me dépose dans mon cou me font frissonner. Je sens ses mains se poser sur mes fesses. Je laisse glisser mon visage dans ses cheveux un instant avant d’approcher ma bouche de l’oreille du jeune homme. Doucement je vins poser mes lèvres sur son oreille lui mordillant légèrement le lobe. Je descendis ensuite dans le creux de son cou jusqu’à sa clavicule sur laquelle je m’attardai un instant avec mes lèvres. Mes mains glissèrent de son torse pour se faufiler le long de ses cuisses, d’abord sur l’extérieur et doucement vers l’intérieur. Elles remontèrent jusqu’au niveau de son aine où je frôlai son entre-jambe. Un regard malicieux vint prendre place sur mon visage. Mes doigts remontèrent vers son torse où je décrivis de petites formes le faisant légèrement frissonner. Je pouvais sentir son excitation au niveau de mon bassin. Assis sur lui, je regardai le visage du jeune homme qui semblait être dans une plénitude totale. Je ne pu m’empêcher de lui voler un baiser avant de l’entrainer à échanger nos positions. Je me retourna et mon dos nu se colla contre la paille chaude qui avait été réchauffé par Wane. Les brindilles vinrent se mettre dans mes cheveux emmêlés et tout décoiffés. D’un geste de la main je fis glisser des mèches qui étaient en travers de mon visage. J’attirais le visage de Wane à moi en glissant cette même main dans ses cheveux.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar
CIUDAD JUÁREZ
♡ à miami depuis le : 02/05/2015
♡ nombre de post : 2852
♡ feat : Jamie Dornan
♡ activité : • CEO de Taylor Entreprise. • Avocat aidant les femmes victimes d'agression. • Papa dans son temps perdu
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Mar 10 Nov - 18:23
L'odeur du sexe allait être présent dans cette grange, malgré qu'elle était au pleine air maintenant. Il avait tellement envie, envie d'être en elle, et pouvoir passer un bon moment. La voir ainsi le rendait tout chose, il était à moitié nu, après ses mots, Lily avait enfin enlever le jean de Wane, et elle avait commencé à lui caresser le torse, lui déposer des baisers délicats dans le crue de son cou, il avait aussi sentit les mains de la jeune femme au niveau de ses cuisses. Wane bien sur lui avait le membre qui durcissait un peu plus. L'envie était présente. Lui ne pensait à plus rien, il n'y avait qu'eux ici, pourquoi penser à Derek ou même à Nightmare. Les mains de Wane se baladait sur le corps de Lily, le corps chaud, elle frissonnait, sa poitrine se durcissait aussi vers lui. Il pouvait bien sur lui caresser comme il le fallait, déposer des baisers, jouer avec sa poitrine, puis retourner vers ses lèvres. Dès lors où elle se retourna pour s'allonger à sa place, Wane compris que c'était maintenant à lui de lui donner du plaisir, avant de passer aux choses sérieuse. Il se mit à réfléchir, heureusement qu'il avait quand même des préservatifs dans son porte-feuille qui se trouvait dans son jean. Après lui il n'avait plus rien à perdre, il était célibataire en tout point, il allait finir en prison surement quand Hayden aura fini de découvrir qui il est en réalité, il n'a toujours pas retrouver sa petite soeur mais ça ne serait tarder. C'était le moment pour lui de tout oublier et c'était aujourd'hui. Tout ces problèmes vont revenir plus tard et Derek ou Nightmare seraient les derniers de ses problèmes. Tant que Lily ne dit rien par culpabilité...

Bref, une fois sur elle, il se mit à l'embrasser plus sauvagement se mettant entre ses jambes, il descendit ses lèvres vers son cou et ne lui fit pas de suçon, il pense tout de même à Derek, il ne fallait pas que ça se sache, leur relation était maintenant secrète et seulement les deux cheveux présents derrière eux allait savoir ce qu'il allait se passer entre eux. Rien de plus. Wane aimait tellement sentir les mains de Lily dans ses cheveux, généralement il n'aime pas tellement qu'on le touche mais lors de moments comme ceux la ça ne le dérange pas tant que ça.
Il descendit ensuite ses lèvres, vers sa poitrine puis vers son ventre passant sa langue le long du dernier bout de tissus qui lui restait. Tant de plaisir allait prendre vie maintenant. Il regarde Lily, remonte pour l'embrasser et soulève le bassin de la belle brune pour lui enlever ce bout de tissus qui le gêne. Il l'a sert ensuite contre lui pour qu'elle sente au combien qu'il bandait , qu'elle le sente, il descendit de nouveau. Wane déposa ses lèvres sur ses cuisses, il passa de la droite à la gauche, puis remonta et partit doucement du ventre pour se retrouve à déposer des baisers sur sa partie intime. Il passa donc sa langue doucement pour commencer à jouer avec son joli petit  bouton du plaisir. Après quelques instants, et suite aux différents soupirs de plaisir de Lily, il remonta laissant sa main l'a caresser tout en l'embrassant sauvagement et en se frottant contre sa cuisse. Il voulait tellement être en elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
En ligne
♡ à miami depuis le : 08/05/2015
♡ nombre de post : 2307
♡ double compte : L.Collins
♡ feat : Lindsey Morgan
♡ anniversaire : 01/01/1991
♡ activité : en recherche d'emploi
Sujet: /! -18 s'abstenir !  |  Mar 10 Nov - 23:28

Écurie
Wane & Lily-Anne

De plus en plus l’étau se refermait autour de moi. Plus je continuais à partager mon désir avec Wane, moins je n’avais de chance de faire marche arrière. Peut-être n’avais-je tout simplement pas envie que cela cesse. Comme l’avait dit mon nouvel amant, personne n’en saurait rien. Nous étions perdus dans une grange sans électricité et il n’y avait pas âme qui vive à part nous. Wane était si sûr de lui, tant dans ces gestes que dans ses paroles. Il me mettait en confiance, tellement que je n’avais plus peur de l’après. Plus rien n’existait à part ce moment, là maintenant et ici dans cette grange. C’était un endroit plutôt insolite pour ce genre de choses … Qu’importe ! Je savourais ce moment si unique, ce moment que j’avais tant attendu au fond de moi. Je l’avais trop souvent repoussé par plaisir de me sentir désirable à ses yeux. Je regrettais de ne pas m’être laissé aller plus tôt, cela aurait évité bien des ennuis.

Nous échangeâmes baisers et caresses à n’en plus finir. Mes mains explorant toujours plus loin, toujours plus intimement le corps de Wane. Lassée d’être sur le dessus j’échangeais nos positions avec ferveur. A lui de prendre un peu le relais sur moi. Je m’abandonnai complètement lorsque ses lèvres touchèrent ma peau dénudée. Wane se glisse entre mes jambes, le frottement de son corps contre mon intimité provoque en moi un énorme plaisir. Je ferme les yeux pour me concentrer plus fortement sur les faits et gestes de mon partenaire. Sa bouche glisse vers ma petite culotte. Je peux sentir sa langue. Je frissonne. Je n’ai qu’une envie : qu’il m’enlève ce qu’il me restait sur moi et ne fasse plus qu’un avec moi, avec ferveur et non délicatesse. Mon dernier sous-vêtement vole plus loin, mes fesses nues se posent sur la paille.

Mes genoux légèrement relevés, je resserre mon étreint autour du jeune homme qui ne s’empêche pas un seul instant de me m’exciter. Alors que je resserre mes cuisses autour de lui Wane m’attrape pour m’attirer, son sexe en érection contre mon entre jambe. Je m’enflamme à nouveau en rien de temps. Sentir son désir aussi dur, aussi puissant et viril qu’il soit ne me laissait pas indifférente, loin de là. Il glisse sa tête entre mes cuisses, les écartant pour la laisser passer entre celles-ci. Il dépose de petits baisers ici et là, de part et d’autres à l’intérieur de mes cuisses avant d’arriver au niveau de la zone la plus érogène de mon corps. Il se met alors à jouer avec mon clitoris se qui me vole quelques gémissement de plaisirs. Je me retins comme timide au début mais la sensation qu’il me procurait à cet endroit là était trop intense pour que je me retienne totalement. Mon cœur s’emballe comme jamais il ne s’était emballé jusque là et mon souffle devint plus rapide et presque irrégulier. Je m’abandonnai à ces préliminaires sans aucune once de culpabilité. Mes mains agrippèrent la paille autour de moi comme si celle-ci était mon point d’encrage sur terre. Plus rien ne comptait … Trop vite à mon goût, Wane s’arrête, l’occasion pour moi de reprendre un peu ma respiration. Je laisse tomber mes jambes sur le sol alors qu’une de ses mains reste entre-mes jambes me caressant. Le visage du jeune homme s’approche de moi et m’embrasse avec fougue. Je sens son érection se frotter contre moi, comme pour m’allumer encore. Cet homme est habile de ses mains et il sait y faire.

« J’ai envie de toi. »
soufflai-je dans le creux de son oreille. « J’ai envie de te sentir en moi Wane. »

Je fais glisser mes mains sur ses fesses puis en passe une sur son caleçon, frottant son pénis par-dessus. Moi aussi je pouvais être habile de mes mains, je n’étais pas médecin pour rien. Je glissai ma main dans son caleçon et attrape fermement sa verge bien dure. Je commence des petits mouvements de vas-et-viens tout en le caressant tout le long de son érection. J’arrache quelques gémissements de plaisirs à Wane qui font monter en moi une certaine forme de satisfaction. Gêné par le bout de tissus encore posé sur son entre-jambe, je lui retire sans ménagement. Mon regard se pose sur son érection qui se dresse fièrement devant moi. Je reprends là où j’en étais, laissant mes mains partir à la découverte de son anatomie. Je passe mon autre main sur ses testicules et de mon index le titille à un endroit qui, je le sais, le ferais réagir. Cela ne manqua pas. Mes lèvres se collent au siennes et dans la fougue de ce baiser, je lui mords un peu la lèvre inférieure. Ma langue s’en va jouer avec la sienne doucement et puis rapidement, plus sauvagement.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CIUDAD JUÁREZ
♡ à miami depuis le : 02/05/2015
♡ nombre de post : 2852
♡ feat : Jamie Dornan
♡ activité : • CEO de Taylor Entreprise. • Avocat aidant les femmes victimes d'agression. • Papa dans son temps perdu
Sujet: Re: L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.   |  Mer 11 Nov - 23:56
Wane n'aime pas montrer lorsqu'il est assez stresser et la il ne l'était pas tant que ça, il sait que même si personne ne les voit, que personne ne sait ce qu'il se passe en ce moment même ici dans cette grange.. Il espère surtout que Lily ne va rien dire à personne, que tout ce qu'il se passe ici reste ici. Il ne veut pas avoir de problème. Après il s'en moque lui, il était célibataire, et il pouvait coucher avec tout le monde, puis après tout ça fait des mois qu'il veut coucher avec Lily. Et les voila c'était le moment, ils étaient arrivé au point de non retour. L'envie était présent, et Wane n'avait jamais autant senti cette envie avant avec Lily, même en l'a regardant quand il y avait quelque chose entre eux c'était moins brulant. Dès qu'elle passait les mains sur son torse, dans son dos, le caressait il n'arrêtait pas de frissonner, de soupirer de plaisir. Wane ne pouvait plus se séparer des lèvres de Lily, il prolongeait chaque baisers qu'elle entreprenait, et il faisait de même. La passion se ressentait, l'envie aussi. La chaleur de leur corps s'était entremêler, même le feu ne faisait plus rien pour les réchauffer, d'ailleurs il diminuait de plus en plus. Il s'en moque, la il ne veut plus rien arrêter, il était dans son monde, au paradis surement... Après tout qui l'aurait cru? Arriver jusque là avec Lily alors qu'il lui a dit il y a 30 minutes qu'il était un psychopathe et qu'il avait tué des femmes, violé des femmes et agresser plusieurs. C'était dingue dit comme ça mais peut importe. Il ne fallait pas y penser, avec Lily après tout il ne sera jamais comme ça. Il est trop doux, la preuve, elle aime lorsqu'il l'a caresse, lui baise chaque partie de son corps. Wane regarde la jeune femme et lui enlève les brins de paille qu'elle avait dans les cheveux qui tombaient sur son visage. Il plongea son regard dans celui de la belle jeune femme et dépose ses lèvres délicatement sur celle de Lily. Il avait finalement enlever le dernier bout de tissus qui le gênait, elle était maintenant nue en face de lui de cette ambiance tamiser par la lueur du petit feu. Ils pourraient se penser dans un film quand même mais non c'était en effet bel et bien la réalité. Ils étaient ensemble, la dans cette paille sur le point de faire l'amour.

Après quelques instants le voila à genoux devant elle en train de lui faire le plus grand plaisir, il passait sa langue sur toute sa partie intime, des fois il faisait des coups de langue un peu plus rapide, plus doux, plus long. Il voulait qu'elle prenne le maximum de plaisir ce soir. Qu'elle s'en rappelle et qu'elle ne soit absolument pas frustrée. Après Wane avait quand même de l'expérience, il est peut-être fou dans sa tête et pas tout seul des fois mais il sait y faire pour le plaisir de la femme. Il s'attendait sur le clitoris bien dure de la belle Lily. Elle était bien humide, ça lui donnait tellement envie d'entrer en elle et de faire qu'un. Il l'entendait gémir et soupirer de bonheur. Elle s'accrochait à la paille et bougeait les jambes avec le plaisir. Il sourit et continuait puis passa sa main sur sa partie humide et lécha rapidement ses doigts. Elle avait un gout sucrée mais elle était excellente. Il était bien. En remontant il laissa sa main vaqué à ses occupations et l'embrassa tout en caressant son clitoris et l'a pénétrant avec deux doigts pour l'a préparer. Elle glissait parfaitement bien, elle était prête. Elle lui souffla dans l'oreille entre deux soupire qu'elle avait envie de lui et qu'elle avait hâte de le sentir en elle. "Je veux être en toi, buté au fond de toi, t'es si prête... Je veux t'entendre jouir mon prénom." dit-il lorsqu'il lui embrasse le cou délicatement. Il sentit d'ailleurs la main de Lily descendre vers son boxer, elle se mit à caresser son membre maintenant bien en érection, il ferma les yeux et soupira de plaisir, il se mit à l'embrasser avec plus d'intensité. Que ça lui faisait du bien. Il se contractait, Lily enleva le boxer de Wane d'un coup de main et libera son membre qui se dressa entre eux. Wane se frotte contre ses cuisses, pour lui prouver qu'il était tout aussi prêt qu'elle. Maintenant que son membre était nu, elle commença à faire des mouvements de va et viens, plus rapide, plus lent, Wane se mit à gémir un peu plus. Des soupirs très grave sortait du fond de sa gorge. Elle savait totalement y faire, il se mit à trembler. La pression montait en lui. Il posa sa main sur celle de Lily pour qu'elle continue ses caresses sur son membre.

Quelques minutes après, il se retenait, il ne comptait pas éjaculer maintenant, c'était pas le moment. Ces préliminaires ont été très long, et très bon pour les deux ont dirait, c'était le moment de passer au moment que Wane attend depuis des mois, et il pense que Lily en a tout aussi envie que lui vu comment elle était mouillée. Excitée cette petite... Il l'embrassa sauvagement et se recula pour tendre sa main vers son jean pour sortir son portefeuille avec un préservatif, et regarda Lily. "A nous deux maintenant... Enfin ce moment... Tu veux me l'a mettre? Avec tes mains douces et expertes..." Il sourit en l'a regardant tout en se mettant sur le côté. Ils ne pouvaient plus faire marche arrière maintenant. Et Wane avait si chaud, il bandait depuis des lustres... Il l'embrassa dans le cou. "Que j'ai envie de toi..."
Revenir en haut Aller en bas
 

L'ÉCURIE : WANE et LILY-ANNE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Premier événement-