les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Alex est une femme simple mais distinguée. Le genre de fille qui ébloui le monde sans même le savoir. Je pensais pouvoir prétendre la charmer au premier regard, et contre toute attente, c'est moi qui me suis retrouvé piégé. Nous avons vécu plusieurs mois ensemble, avec de bons moments ancrés dans ma mémoire. Mais j'ai rencontré quelques soucis professionnels. A défaut de pouvoir t'en parler, je m'en suis pris à toi, je t'ai repoussé, et je suis parvenu à te faire fuir, sans chercher à te retenir. Et voilà après quelques années que je me retrouve de nouveau à Miami. Tu n'es jamais vraiment parti de mon esprit. Mais comment fais-je pouvoir passer outre en apprenant que tu t'es marié, et que tu coules des jours heureux depuis notre séparation? Les sentiments sont toujours là, mais seront t-ils suffisant?
Alex Hamilton • 30 ans • Pédiatre • Emmy Rossum • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Mar 26 Jan - 13:37
" Et puis quoi encore ?! Depuis quand dois-je servir mon père ? Et son espèce de chose qui l'a invité ? " Il semblerait que personne n'allait se dévouer pour les servir ses deux verres de jus, décidément on l'invitait pour le petit déjeuner et on devait se servir soi-même. Le pire c'est qu'il se retrouvait prisonnier ici, entre cette guerre qui commençait entre son amant et sa fille. Ne devrait-il pas plutôt être en haut en train de se faire déguster des pancakes sur le torse? Au lieu de cela, il était là, devant ramener sa fille à la raison, mais à croire que ses deux là ne seraient jamais fait pour s'entendre. Une autre preuve que la jalousie de sa fille allait toujours l'empêcher d'être heureux en couple. Avant s'était avec Lily-Anne et maintenant elle crisait contre son nouvel amour.

Terminant de préparer les pancakes, ou plutôt de camoufler que le petit déjeuner n'était pas un simple aliment mais qu'il cachait quelques choses de plus romantique. Il proposa ensuite la chantilly avec l'innocent d'un gamin. N'ayant pas pour sa part d'arrière penser. « Ce sera parfait Derek, comme toujours. Tu m'avais caché que tu avais une fille aussi... Délicate serait mentir, elle hurle encore plus fort que mes ex-femmes, mais... ma foi, si jeune. » Derek fronça les sourcils, lançant un regard courroucé à Thompson qui en avait peut-être dit un peu trop. Cette fois, il lui manquait de respect, là il en était vraiment le spectateur. Il avait bien sentit la pique et le sarcasme bien présent dans les paroles. Même si parfois il trouvait que cela avait son charme, aujourd'hui, il n'appréciait pas car tout ce dont il rêvait s'était de voir sa famille unie. Au lieu de cela, Thompson ne faisait aucun effort pour se montrer aimable. Derek comptait bien le rabaisser aussi et reprendre la défense de Violette. « D'ailleurs la chantilly était réellement une excellente idée.... » Que? Quoi la chantilly? Celle qu'il tenait entre ses doigts? Il en fixa le contenant avant de secouer la tête. Venant de comprendre l'allusion bien perfide. Un sourire ne pourra que naître sur ses lèvres quand en plus il voyait cette lueur dans les yeux de Thompson. Un lien visuel lui avait suffit pour comprendre l'allusion à quel genre de jeu on pourrait bien s'amuser à faire avec cela. On viendra donc a garnir les pancakes et les fruits avec une tornade de chantilly qui deviendra une montagne faites en spiral. Imaginant sûrement qu'il garnissait une belle colonne.

" Et quoi papa, tu invites souvent des invités qui se promène nuit sous leur peignoir à la maison ? " Réveiller de ses pensées, il fixa sa Violette avant de cligner des yeux, revenant à la réalité. Quoi? Et comment elle savait qu'il était nu en dessous? N'aurait-elle pas dû faire preuve de convenance et ne pas faire ce genre de commentaire déplacer. Décidément, elle ne suivait aucune étiquette.

''- Et toi? Tu regardes souvent ce que les hommes portent sous leur peignoir? Même quand ils sont aussi âgés? Il me semble que mon hôte peut bien se promener comme il le souhaite. Comme j'ai expliqué, il n'est venu avec aucune valise, et il se trouve que mes sous-vêtement ne lui ferait pas.''

Venant à servir Thompson, déposant le plat devant lui, il caressa plutôt l'ouverture du peignoir, admirant le torse, il aurait presque envie de faire un accident et lui échapper l'assiette à cette endroit, mais il n'était pas si maladroit.

''- J'espère que tu l'aimes la chantilly, j'ai peut-être mal dosé la chose....''

Cette chose? Il la remarqua justement, cette montagne de crème, qui avait prit une bien drôle de forme. Il se racla la gorge avant de se détourner pour aller s'occuper du jus comme personne ne s'en était encore occupée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Ven 29 Jan - 19:37
Il était machiavélique, mais quand il se permit de faire des réflexions en soulignant la grossièreté de la jeune femme, il sentit clairement Derek se braquer, et il sut à ce moment précis que le milliardaire comptait le remettre à sa place. Etrangement, il le comprenait parfaitement : il avait beau avoir coupé les ponts avec ses propres enfants, il savait que le jour où quelqu’un parlerait d’eux en mal, sans même qu’il comprenne pourquoi, il serait le premier à se lever pour corriger l’impudent qui oserait !
Il le sentit tellement fort qu’il obliqua aussitôt la conversation sur la crème chantilly, avec un petit air coquin et canaille qui ne parlerait qu’à Derek, sa fille ignorant tout de leurs relations… Et cela fonctionna à merveille : le milliardaire en perdit toute contenance et au lieu de le corriger sur ses écarts de langage, il s’en prit à sa fille en lui rappelant qu’elle ne devait pas regarder sous les peignoirs des hommes.

Thompson eut envie d’éclater de rire mais préférant la jouer plus subtil en sachant que le milliardaire n’attendait qu’une occasion comme celle-là pour le reprendre, il garda un air impassible, se contentant de sourire doucement comme si cette petite scène ne l’atteignait pas et qu’il y était totalement insensible. Ce qui était loin d’être le cas : il haïssait déjà cette péronnelle et sentait qu’il n’arriverait jamais à l’accepter… Venir ici, sur le domaine de Derek et donc un endroit susceptible d’être envahi par ses proches, avait été une mauvaise idée. La prochaine fois il serait clair : il préférait encore l’hôtel plutôt que de devoir vivre ce genre de scène. De un parce que cela lui rappelait à quel point lui- même était seul et d’autres part parce qu’il savait, rien qu’en la voyant et en voyant Derek jouer au parfait petit père de famille, qu’il n’aurait aucune chance. Si cette fille ne voulait pas de lui, il devrait partir, comme toutes celles et ceux qui avaient précédé dans le cœur de son père. Thompson aurait perdu d’avance et il ne voulait pas prendre le risque de jouer ce jeu-là…

Derek lui ramena une assiette de pancakes, et quand Thompson aperçut la montagne de chantilly, il écarquilla les yeux, regarda Derek et éclata d’un rire franc et massif : le genre de rire que seul un homme heureux pouvait avoir. Il pouvait s’inquiéter, s’angoisser devant la fille de Derek, ce dernier arrivait quand même à tout lui faire oublier d’un petit geste parfait et attentionné…

Attrapant sa fourchette, il dégagea un petit puit au milieu de toute cette chantilly, avant d’en couvrir la fourchette pour venir la porter à ses lèvres : il la lécha sur toute la longueur et poussa un soupir d’aise.

« Mon dieu c’est délicieux ! Cela faisait tellement longtemps que je n’en avais pas mangé ! »


Il en profita encore quelques minutes, avant de tourner enfin son regard vers la jeune fille :

« Effectivement je suis peu vêtu et je m’en excuse sincèrement. Mes valises ont eu… un accident à l’aéroport, et votre père a été assez aimable pour me dépanner et m’accueillir ici cette nuit. Mais cela ne se reproduira plus, vous pouvez compter sur moi. »


Hors de question qu’il revienne ici sachant qu’elle serait ici.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Lun 1 Fév - 14:46
    A la remarque de mon père sur le fait que je matais son invité, je bouillonnais. Depuis quand mon père me parlait sur ce ton ? Depuis quand me considérait-il comme rien ? Je n'étais pas d'accord avec cette idée et je voulais le lui dire. Sauf que pendant un instant, j'avais l'impression de ne pas exister. Les regards qu'il s'échangeaient me semblait si bizarre, il le regardait comme il regardait Lily-Anne lorsque je l'avais chassé... J'observais. Pourquoi ce mec portait-il le peignoir de mon père alors que nous avons des peignoir pour les invités ? Pourquoi mon père était si distrait ?! C'est quand je vis le regard gêné de mon père et le rire de ce mec que je compris tout. Mais avant que j'explose ce monsieur m'expliqua ce pourquoi il était si peu vêtu. Je ne pouvais plus me contenir ! C'était impossible je me leva bousculant ma chaise par terre : " Arrêtez de me prendre pour une conne. Comment tu as pu me cacher ça papa ? Comment ? Pourquoi ? Depuis quand ? Et Lily-Anne dans tout ça ? Vous pensez que je ne remarque pas vos regards, tes regards ? Ce sont ceux que tu lançais à Lily-Anne. La crème fraîche que tu as accidentellement mis de trop dans ton assiette ? Je ne pourrais pas te pardonner ça. Et vous cher monsieur, vous allez briser une famille heureuse, une famille qui n'a pas besoin de vous. Sachez que si vous ne partez pas, je vous ferais partir comme j'ai fais avec toutes les autres. Mais sachez aussi que je vais pourrir votre vie, votre réputation, je vais tellement vous salir que vous ne voudriez qu'une chose c'est mourir ! "
    Je pris une tasse se trouvant sur la table et je l'explosai tout près de l'invité de papa, tout en prenant mes affaires, en partant et en claquant la porte. Je ne pouvais plus voir mon père en face. Je ne comprenais pas comment il pouvait détruire notre famille comme ça. D'abord McKay, puis il est gay, je suis sûre que le départ d'April est de sa faute.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Lun 1 Fév - 21:15
Le petit déjeuner de son prince fut déposer sur la table, ce n'était pas une montagne d'aliment, mais plutôt de chantilly qui prenait la forme d'une énorme colonne. Le rire de son beau le ramena à la réalité, il baissa les yeux avant de remarquer sa bévue. Encore une fois, Derek avait la tête complètement ailleurs quand il était amoureux. Le pire c'est qu'on voyait clairement les intentions qui lui trottait dans la tête. Le mot chantilly prononcer plutôt semblait avoir emmener une certaine vision dans l'esprit du brun qui venait de prendre forme dans cette assiette. Il se maudit avant de se détourner, un brin embêté. Au moins, il ne vit pas la manière fort sexuel de lécher cette fourchette, et une chance pour lui, car il en aurait été décontenancé. « Mon dieu c’est délicieux ! Cela faisait tellement longtemps que je n’en avais pas mangé ! » Vraiment? La chantilly? Ça ne faisait pas si longtemps, mais là, Derek se gratta la nuque. Thompson ne pourrait-il ne pas s’extasier de plaisir avec la nourriture? Les soupires avaient sonnés très étrange à l'oreille du milliardaire. « Effectivement je suis peu vêtu et je m’en excuse sincèrement. Mes valises ont eu… un accident à l’aéroport, et votre père a été assez aimable pour me dépanner et m’accueillir ici cette nuit. Mais cela ne se reproduira plus, vous pouvez compter sur moi. » Soupirant un peu, au moins Thompson entrait dans le jeu des fausses excuses et là, le père pu souffler, Violette ne saurait rien de cette aventure et il ira lentement préparer une autre assiette, avant de voir que non, sa fille ne croyait aucunement cette histoire. Elle gueula plutôt à tout ca. Poussant des cris de rage et plusieurs questions. Pourtant, maintes fois Derek lui avait expliqué de mieux s'exprimer et déclarer ses intentions. Sans faire de crise qui ne donnait rien.

Elle parla de Lily-Anne, mais quoi? Elle n'était pas au courant pour le couple. N'est-ce pas. Derek ne lui en avait pas parlé, préférant justement garder cela secret le temps que les choses se placent. Le pire, Violette perça a jour les regards langoureux et amoureux que Derek avait depuis longtemps, en fait, chaque fois qu'il regardait Thompson, il avait les yeux brillants d'étoiles. Bon ok, la chantilly ça c'est une erreur de sa part. On n'avait fauté, mais Derek était toujours maladroit en amour. Sauf que la fin des mots, mis Derek hors de lui, elle allait beaucoup trop loin. Derek lui avait besoin de cet homme, et cette fois Violette n'aurait pas raison de leur couple. Pas comme elle avait détruite toute ses autres relations. Derek abattit son poing puissant sur le comptoir avant de lancer un regard noir à sa fille. Elle venait de dépassé la limite à ne pas franchir.

''- VIOLETTTE WATTS ÇA SUFFIT. ''


Les deux parents semblaient autant en colère l'un que l'autre, voilà que la femme saisit une tasse pour la lancer en direction de Thompson, elle éclata sur la table, en mille morceaux, gâchant le repas de ''l'invité''. Puis la jeune femme quitta, en colère, claqua les portes les unes après les autres. Au moins, Derek se calma avant de paraître abattut.

''- Et ça... c'était ma fille... mais... elle a toujours été comme ça avec mes amoureuses, alors rassure-toi... ce n'est pas contre toi. ''

À peine partit, Derek vit son téléphone vibré plus loin et se tourna vers ce dernier pour le saisir, s'était sa fille. Il lu le message, non pas sans grimacer. Elle menaçait encore une fois, elle souhaitait faire souffrir Thompson, même si lui aussi risquait de l'être au passage. En fait, il l'était déjà. Savoir qu'une nouvelle fois, sa famille n'acceptait pas son propre bonheur était en train de le détruire et il tomba mollement sur sa chaise. Il ne se sentait pas très bien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Lun 1 Fév - 23:44
Il aurait peut-être dû être plus subtil, ne pas regarder Derek et ne pas rire de son amoncellement de chantilly totalement indécent. Oui, ils auraient dû procéder autrement, pour que la jeune fille n’apprenne pas la vérité par déduction logique…
Mais c’était plus fort qu’eux dès qu’ils étaient dans une pièce tous les deux : ils avaient beau se cacher, tenter d’être discrets et tout faire pour qu’on ne remarque rien, leurs sentiments se lisaient comme les yeux au milieu de la figure ! Ils étaient comme deux aimants, perpétuellement attirés l’un par l’autre sans qu’aucune force n’arrive à les séparer…

Et ce qui devait arriver arriva. Violette comprit ce qui se passait et sa réaction fut à la hauteur de son tempérament volcanique ! Cela dit, Thompson ne s’attendait pas vraiment à ce qu’elle soit aussi véhémente, et quand elle s’en prit verbalement à lui, lui promettant de lui faire vivre l’enfer, il pâlit légèrement et son sourire disparut. Qu’elle le déteste, soit, après tout il pouvait concevoir que ce ne serait pas évident pour un enfant de découvrir que son géniteur avait changé d’orientation mais… De là à se montrer aussi agressive, il y avait un fossé, et Thompson sentit qu’elle risquait de s’avérer être une véritable épine dans le pied de leur couple, à tel point qu’il se promit de la surveiller à l’avenir, ne serait-ce que pour s’assurer qu’elle ne causait pas d’ennui conséquent à son père.

Il sursauta violemment quand elle lui jeta cette tasse, et quand il redressa les yeux, il lut dans les siens une détermination folle… Il venait de se faire une ennemie et celle-ci serait de taille : envolé son petit sourire ironique, là tout devenait un peu trop sérieux.
Elle s’en alla comme un coup de vent, continuant de hurler et tempêter et… Une tension implacable retomba entre eux quand la porte claqua.

Derek eut beau lui dire que ce n’était pas contre lui, la demoiselle avait quand même promis de le faire souffrir et tout cela ne lui disait rien qui vaille. Mais quand il releva le regard et aperçut l’air défait de Derek, il sentit son propre cœur chavirer : il repoussa brusquement la chaise où il était assis, se releva et vint aussitôt prendre Derek dans ses bras, les glissant autour de ses épaules pour le rapprocher de lui.

« Hééé ça va aller Derek. Elle a juste été surprise, mais je suis sûr qu’elle ne pensait pas ce qu’elle disait. Elle s’inquiète pour toi, c’est tout. »

Il passa tendrement sa main dans les cheveux du brun, tentant d’apaiser le malaise qui s’était emparé de lui et de lui montrer qu’il serait toujours là pour lui. Il se pencha même pour déposer un baiser sur son front.

« Elle va revenir et s’excuser auprès de toi, tu verras. Vous vous adorez tous les deux… En tout cas elle a ton caractère, c’est mignon à voir. Vous êtes aussi fougueux l’un que l’autre. »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Mar 2 Fév - 3:20
Derek connaissait sa fille, et savait qu'elle allait mettre tout en œuvre pour les séparer. D'ailleurs, jusqu'ici elle avait toujours réussit à faire fuir les petites copines du père. Aucune n'avait eut le courage d'endurer les agissements de l'adolescente et maintenant une femme. À vrai dire, Derek avait bien dû souvent mettre fin à ses relations pour plaire à sa fille. Comme quoi, elle pouvait faire ce qu'elle voulait de son père. Le pire était qu'il en avait conscience depuis sa relation avec Lily-Anne, c'est la seule qu'il avait vraiment regretter quand Violette l'avait fait fuir. Sauf que jamais elle n'avait menacé de même vouloir le faire souffrir. Le père fut abattu, car toute sa vie, il avait seulement voulut plaire à sa Violette et voilà que celle-ci le détestait comme jamais. Le monde entier semblait se fissurer sous ses pieds. Le dernier membre de sa famille venait à le détester, sa petite princesse, sa fille, et l'atteignit comme un poignard dans la poitrine.

De presque deux mètres de haut, Derek se plia en deux, tombant assis sur la chaise, le téléphone tomba même au sol. Jamais aucune nouvelle ne l'avait atteint de la sorte et il en resta abasourdi, blessé et peiné. Sauf que maintenant, le milliardaire n'était plus seul, une présence viendra se glisser contre lui. Une chaleur réconfortante et bienvenu se glissa à ses épaules. Il pu déposer sa tête contre le ventre moelleux et s'y sentir en sécurité. « Hééé ça va aller Derek. Elle a juste été surprise, mais je suis sûr qu’elle ne pensait pas ce qu’elle disait. Elle s’inquiète pour toi, c’est tout. » Non, elle le détestait, voir même les deux. Thompson allait le quitter à coup sûr, Violette avait toujours eut gain de cause. Elle n'aimait jamais les relations de son père. Il déglutit, avant de cacher son nez dans les replis de son peignoir, collant sa joue contre la chair ainsi dégager.

''- Elle me déteste... elle dit ne jamais vouloir me pardonner...''

Tout le monde l'abandonnait, ses deux filles, Lily-Anne qui ne donnait aucun retour d'appel. Il allait se retrouver seul au monde. Ou peut-être pas autant qu'il craignait l'être. Une main chaleureuse et bienveillante se glissa dans ses cheveux bruns après un doux baiser sur le front. Là, Derek redressa le bout de son nez. Regardant Thompson comme le dernier de ces trésors. Jamais auparavant, il n'avait aimé une personne autant que lui, jamais personne n'avait pu lui donner se réconfort donc il avait justement besoin en ce moment. En fait, même si Thompson n'aimait pas sa fille, au moins, lui avait la décence de démontrer de la compassion et disait à Derek de ne pas s'en faire. « Elle va revenir et s’excuser auprès de toi, tu verras. Vous vous adorez tous les deux… En tout cas elle a ton caractère, c’est mignon à voir. Vous êtes aussi fougueux l’un que l’autre. » Et là, il sourit, les mots le touchaient droit aux cœurs.

''- Merci, Thomp.''

Les mains s'accrochèrent à la ceinture du peignoir et ses yeux de biche remontèrent pour venir à admirer cet homme fort de caractère qui savait être là pour lui. Retrouvant ce sourire d'amour, il cramponna le tissu avant d'attirer son homme et l'installer sur ses genoux pour ainsi mettre sa tête sur son torse.

''- Tu sais... elle … a toujours gagné... et j'ai crainte que tu me délaisses comme toutes les autres.''


Mais est-ce parce qu'il était un homme qu'il n'allait pas l'abandonner? Leur amour serait-il si fort que même la princesse Watts ne pourrait les séparer? À vrai dire, Derek se sentait plus fort avec Thompson a ses côtés, il retrouva la courage de redresser la tête et doucement, il fixa le petit déjeuner remplit de morceau de verre.

''- Tu penses que c'est à cause de la chantilly? J'ai vraiment été con de former un... hmmm... toi et tes idées folles... mais... on monte la faire?''

Au diable, les menaces, Thompson était là pour lui, il l'aimait et rien au monde ne pourrait les désunir, car justement, il avait en eux cette complicité que peu de couple égalait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Mar 2 Fév - 10:29
La détresse qu’il lut sur le visage de Derek et dans sa voix fébrile lui brisa le cœur. Il aurait voulu se montrer encore plus tendre, encore plus enveloppant pour cet homme qui voyait son monde s’écrouler et ses maigres chances de bonheur s’envoler juste parce que sa fille était capricieuse et égoïste. Elle n’avait même pas pris le temps de leur poser des questions, de comprendre, de chercher à mieux le connaître et même à seulement demander à son père s’il était heureux ainsi.
Coincée dans sa petite morale frigide, étriquée dans des références stupides et sans queue, elle avait foncé droit dans le panneau en déclarant qu’ils étaient immondes et qu’ils devaient se séparer. De quel droit ? Qui était-elle pour les juger ? Qui étaient-ils tous, eux qui se prétendaient supérieurs au reste du monde simplement parce qu’ils faisaient exactement la même chose que leurs parents, grands-parents et ancêtres… ? Comme des moutons, ils suivaient, courant droit à l’abattoir, se ravageant le cœur pour entrer dans le moule… Et ils pointaient du doigt ceux qui cherchaient à en sortir et vivre librement, comme ils l’entendaient.

Non, Thompson ne laisserait jamais cette gamine capricieuse briser le cœur de Derek : lui vivant, elle n’arriverait jamais à les séparer ! Pas uniquement parce qu’il lui en voulait et que désormais, rien qu’en voyant l’air abattu de Derek, il savait qu’il ne pourrait plus jamais lui pardonner. Non, pas uniquement à cause de cela. Mais parce qu’il aimait cet homme de tout son cœur et que l’idée même qu’on lui fasse du mal lui faisait du mal à lui aussi.

« Elle ne gagnera pas. Pas contre moi je t’en fais le serment. »


Il se pencha pour déposer un nouveau baiser, redécouvrant des instincts paternels dont il ne se serait jamais cru capable. Dieu comme il pouvait aimer cet homme… Il se laissa attraper en souriant, doucement, heureux de voir que son homme ne perdait pas de temps pour attendre et semblait déjà avoir repris du poil de la bête, et il le regarda dans les yeux quand il redressa la tête face à lui. Assis sur ses genoux, il lui offrit le sourire le plus doux qu’il avait en réserve, celui des grandes occasions comme celle-ci. Et ses mains continuaient de passer dans ses cheveux, plus tendres que jamais.

« Jamais. Elle ne gagnera pas, ni cette fois-ci, ni jamais ! Tu m’entends Derek ?! Personne, et surtout pas elle, ne me pousseront à te fuir. Personne. »


Et quand les idées perverses de Derek revinrent, il laissa éclater un petit rire amusé.

« J’avoue que l’allusion n’était pas très distinguée, mais elle m’a bien fait rire. Monsieur Derek Watts, vous n’êtes qu’un affreux petit coquin ! »

Il rit encore plus et se pencha pour l’embrasser, passant ses bras autour de son cou pour mieux se lover contre lui. Puis son regard coula vers le petit déjeuner raté et il soupira :

« Hum… Cela dit, j’ai toujours aussi faim… Cette nuit m’a ouvert l’appétit et je serai capable d’avaler un dragon. »

A vrai dire, depuis qu’il avait retrouvé Derek, il mourrait de faim en permanence : entre ses carences et le fait que le milliardaire l’épuisait à chaque fois qu’ils se voyaient, il dévorait tout ce qui passait à portée de main.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Mar 2 Fév - 15:52
Derek n'aimait aucunement toute cette souffrance, il était déchiré par le fait de savoir sa famille qui l'abandonnait à cause de ses amours. Il se sentait mal, un sentiment si difficile et déchirant pour ce père de famille qui avait toujours fait passer celle-ci en premier. Il leur avait tellement tout donner, et voilà que même prêt de la cinquantaine, on lui refusait son bonheur. Violette ne semblait pas vouloir que son père soit enfin heureux, et ça le désolait, l'aurait-il ainsi élevé? Ou voir même pas du tout. Il déglutit, il ne voulait plus penser à tout cela. « Elle ne gagnera pas. Pas contre moi je t’en fais le serment. » Mais Thompson ne la connaissait pas, ne savait pas combien elle pouvait jouer sur ses sentiments. Déjà, le père de fatigue savait qu'il ne voulait pas la perdre. Qu'au pieds du mur, il aurait accourut vers sa fille. « Jamais. Elle ne gagnera pas, ni cette fois-ci, ni jamais ! Tu m’entends Derek ?! Personne, et surtout pas elle, ne me pousseront à te fuir. Personne. » Mais que ferait-il si encore une fois c'était lui qui le quittaient? Serait-il de ces fous psychopathes a le retenir prisonnier? Thompson pourrait lui-même comprendre que la famille était plus importante?

Enfin, Derek préféra penser à autre chose, se changer les idées par la comédie et le plaisir. Il fit donc allusion à la crème, et dans l'espoir de passer à un sujet ou des actes bien plus amusant. Il en avait terriblement besoin. Il ne voulait plus repenser au fait que tout le monde le détestait et le fuyait. Il voulait oublier tout cela, souhaitant la meilleure des drogues pour ce faire, soit son Thompson. « J’avoue que l’allusion n’était pas très distinguée, mais elle m’a bien fait rire. Monsieur Derek Watts, vous n’êtes qu’un affreux petit coquin ! » Souriant, oui, là Derek commençait à se détendre, c'est fou, mais cet homme avait vraiment le don de le faire tout oublier. Une simple phrase, une allusion et on revenait à espérer que leur amour ne les sépareraient jamais. Souriant de plus en plus, comme un gamin prit a faire un mauvais coup.

Un nouveau baisé, chaste mais bien présent, les deux hommes étaient bien là, ensemble, et comme si rien ne pouvait les séparer. « Hum… Cela dit, j’ai toujours aussi faim… Cette nuit m’a ouvert l’appétit et je serai capable d’avaler un dragon. » Outre la faim de son amant, qui ne pensait qu'à manger. Derek prit une moue avant de tirer l'assiette vers lui. Il va le goinfré et après direction la douche, ensuite on ira faire du shopping. Oui, voilà, on allait passer la journée avec Thompson. Derek a besoin de lui pour se changer les idées. Pour le moment, il prit donc la fourchette, prenant un morceau de pancake pour la glisser dans la crème dans des allusions plutôt claire. Il leva ensuite la bouchée prêt des lèvres de son amoureux. Lui donnant la becté, enfin plusieurs, mais pour se faire, c'était plutôt long. Derek le nourrit, lui embrassa les lèvres, prit quelques bouchés pour lui-même, mais plutôt des fruits pour sa part. Et voilà, que la tendresse se glissa entre eux. Derek venait à nourrir son amoureux, tout en caressant l'intérieur de la cuisse du bout des doigts. Non, rien ne pourrait défaire ce couple qui était comme deux petits gamins que rien ne pouvait troubler.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Mar 2 Fév - 18:03
Il aurait voulu pouvoir faire plus que de se contenter de lui offrir un peu de son temps et de sa tendresse. Il aurait voulu pouvoir protéger Derek à jamais, l’empêcher de souffrir, pouvoir récupérer Violette et faire en sorte qu’elle fasse la paix avec son père… Il aurait voulu énormément de choses dont il était incapable malheureusement…
Lui n’était bon qu’à glisser ses bras autour du cou de Derek et lui prouver à quel point il l’aimait. Cela passait par quelques mots tendres, des sourires sincères et ces regards envoyés à la dérobée, qui couvait littéralement le milliardaire et désiraient à tout prix lui faire comprendre à quel point il était important pour lui.
Alors même si ce n’était pas parfait, même s’il sentait la douleur de Derek et en souffrait tout autant, il fit de son mieux pour lui remonter le moral, s’attachant à chaque petit détail pour ramener le sourire sur son visage. Et cela fonctionna… Quand il le vit enfin s’animer, sourire et se détendre entre ses bras, il sentit la pression dans la pièce retomber et lentement, le stress diminua.

S’il l’avait fallu, il aurait déplacé des montagnes pour satisfaire Derek... Mais il se contenta de manger chaque bouchée qu’on lui tendit, se complaisant dans le rôle de l’oisillon qu’on nourrissait, sachant que cela faisait plaisir à Derek. Et il avait tellement faim ! Il avala chaque bouchée avec un grand sourire, s’amusant ensuite à passer une langue mutine sur ses lèvres pour récolter chaque petite goutte de crème qui était tombé à côté… Dévorant tout autant Derek d’un regard pétillant de malice et de joie pure.
Violette avait tenté de semer la zizanie, de leur faire peur mais elle avait échoué, et échouerait toujours quand ils pouvaient ensuite se retrouver tous les deux en amoureux. La tempête était close et lui… Lui était heureux comme jamais simplement parce que Derek était là. Parce qu’il ne l’avait pas rejeté.

Le peignoir glissa un peu plus, coulant sur ses épaules pour les mettre à nu, retombant à sa taille où il était toujours tenu par la ceinture, et tenant également par les manches que Thompson n’avait pas enlevées.

« Tu sais quoi, on va oublier tout ça, toi et moi. Ta fille va se calmer et tout ira bien, et en attendant, je vais te changer les idées. »


Il se pencha, lui vola un baiser crémeux comme tout qui leur titilla les papilles, et posa son front contre celui de Derek dans un instant câlin.

« Tu n’iras pas travailler aujourd’hui, on va sortir ensemble. Rien que toi et moi. Un pique-nique, ça te dit ? Une randonnée à l’extérieur ? Ou une virée sur la plage ? Peu importe, tout ce que tu veux, mais on va filer d’ici et passer la journée à l’extérieur, loin de tout. »


Ses mains remontèrent, venant doucement prendre le visage de Derek en coupe, appuyant à peine pour l’effleurer en une caresse délicate.

« Juste toi et moi… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Mer 3 Fév - 5:25
Le couple sera toujours plus fort dans l'intimité, sans tout les tracas du monde extérieur. Leur amour sauvage commençait à se dompter l'un et l'autre. La force de leur sentiment augmentait plus qu'ils passaient de temps ensemble Si les gens souhaitaient les voir se séparer, ce n'était pas en les laissant ensemble que cela risquait de se produire. L'intimité les rapprochaient, leur permettait d'être aussi gaga que deux jeunes adolescents de 16 ans. Après tout, est-ce que les adultes se nourrissaient encore de la sorte? Aller savoir, et personnellement Derek n'en avait rien à faire car il appréciait grandement donner la nourriture à son homme. Le faire languir en ouvrant les lèvres, lui retirer la nourriture au dernier moment pour la dévorer lui-même.Cet échange était amusant, voir plaisant et lui enleva toute cette tension acquise dans la matinée.

Derek admira son amant, voir le tissu tomber sur ses épaules, glissés pour dévoiler cette peau blanche et unique. Au fond, il se dit qu'il avait beaucoup de chance, mais voilà, qu'on tenta un peu de le rhabiller. Trop de nudité, dès le matin ce n'était pas bon. Derek risquait de se sentir trop éveillé, surtout avec les baisés qui s’échangeaient. « Tu sais quoi, on va oublier tout ça, toi et moi. Ta fille va se calmer et tout ira bien, et en attendant, je vais te changer les idées. » Vraiment? Souriant, car Derek était très curieux, il laissa son homme lui changés les idées, venant a capturé les lèvres goûteuses et sucrés. Voir même les dévorer car ce goût apportait un quelque chose de supplémentaire qui n'était pas pour déplaire. « Tu n’iras pas travailler aujourd’hui, on va sortir ensemble. Rien que toi et moi. Un pique-nique, ça te dit ? Une randonnée à l’extérieur ? Ou une virée sur la plage ? Peu importe, tout ce que tu veux, mais on va filer d’ici et passer la journée à l’extérieur, loin de tout. » Il semblerait que leur esprit se rencontrait. Derek s'était promis la même chose et ne pu que sourire en sachant que son homme souhaitait la même chose que lui. Et puis, avait-il le choix? Son visage fut capturé, entre deux mains, une sur chaque joues. Posant ses yeux bruns intenses dans ceux de Thompson, nous étions bien amusé. « Juste toi et moi… »

''- J'avais prévu une journée de shopping. Tu sais combien j'adore ça. D'ailleurs, j'ai besoin de me racheter des cigares et il me faudrait de nouvelles lunettes de lectures. On pourrait aller au The Falls Shopping Center, un mail en extérieur... ou pas... lieu public et on risque de nous surprendre en photo. Non, pas que cela me dérange spécialement. Mais j'aurais presque annonce a faire demain à des magasines si cela arrivait. ''

La randonnée et un pique-nique serait bien plus aisé pour le couple, et Derek n'aura qu'à envoyer son homme de main pour ce qui lui manquait.

''- Hmm... ou alors en amoureux, randonnée à l'extérieur de la ville avec un pique-nique comme tu as dit.''


Le brun connaissait de très magnifique coin de villégiature plutôt tranquille où le petit couple pourrait se retrouver pour un tête à tête. Sans personne pour venir les importuné avec des questions ou des photos. Parfois être riche et connu n'était pas toujours bon, surtout quand les gens cherchaient à se renseigner sur votre orientation sexuelle, a croire que les petits gens n'avaient que cela a s'inquiéter.

''- Tu ramasses mon téléphone sur le sol que je cancelles mes réunions?''
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres-