AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Lun 8 Fév - 0:00
Tout cela allait trop loin et Thompson craqua. Comme d’habitude quand Derek déraillait et devenait déraisonnable, il piqua une crise, littéralement, ordonnant en criant qu’il s’arrête et oublie cette idée folle.
Il était furieux sans vraiment comprendre pourquoi d’ailleurs : en temps normal, un voyage à Bora-bora l’aurait ravi mais… Mais là, cela ne rimait à rien. A rien du tout : Thompson avait toujours aimé les choses simples, mais avec Derek, ça ne l’était jamais.
Il voulait une journée en amoureux ? Ce dernier l’emmenait à Bora-Bora.
Il voulait une nuit au calme chez lui ? Ils faisaient l’amour toute la nuit et connaissaient une scène monumentale avec sa fille le matin.
Il voulait un peu de temps en tête-à-tête avec son amant ? Ce dernier programmait 16h d’affilée dans un avion !

Furieux, il ouvrit la portière dès que la voiture fut arrêtée et sortit rapidement de la voiture, partant sur le bas-côté. Ils s’étaient arrêté juste à côté d’un parc ouvert, coincé entre des immeubles assez haut qui cachaient le soleil, et Thompson fit quelques pas énervés pour s’éloigner de la voiture.
Dire qu’au début, il aurait adoré que Derek lui propose ce genre de folies… Quand on n’avait rien et qu’un milliardaire débarquait et exauçait vos vœux les plus chers, rien n’était jamais assez grandiose. Et puis, avec le temps, on se lassait… Avec le temps, on apprenait à revenir à l’essentiel. On voulait autre chose que l’éternel grandiose et fabuleux. On voulait une vie simple et surtout, heureuse.
Si partir à l’autre bout du monde était la seule solution que Derek ait trouvée pour oublier sa scène avec Violette, c’est qu’il n’avait rien compris. Encore plus s’il lui proposait cela pour répondre à sa demande de passer sa journée avec lui.

Derek ne fut pas long à le rejoindre et Thompson explosa dès qu’il approcha :

« Tu ne comprends rien à rien Derek ! Et tu m’énerves ! Je me moque de Bora-Bora et de Vegas ! Je me moque de tout ça ! Tout ce que je voulais, c’était passer la journée avec toi : qu’on puisse parler tranquillement, profiter l’un de l’autre mais… mais de manière simple ! Pourquoi tu cherches à m’impressionner comme ça, à quoi ça rime ? Et puis, tu… Tu gâches toute la magie d’un voyage dans les îles ! Le jour où on ira là-bas, ce serait pour au moins une semaine et il ne sera question ni de fuite ni de travail ! »


Il reprit sa respiration et passa sa main sur son front : tout allait trop vite, tout s’enchaînait de manière précipitée et… Il sentit un vertige le prendre et détourna le regard, cachant sa déception à Derek.
Entre leur nuit blanche, la scène très stressante du matin, leurs ébats sous la douche et ce petit-déjeuner à peine grignoté, il mourrait déjà de faim. Alors si on ajoutait à tout cela sa colère et son coup d’éclat, il sentait ses réserves d’énergie diminuer à grande vitesse.

Alors d’une voix beaucoup plus calme, il ajouta, le regard toujours détourné :

« Ce n’est pas en fuyant là-bas que tu résoudras le problème avec Violette. Tu ne fais que l’enterrer, mais il ressurgira tôt ou tard. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Lun 8 Fév - 0:22
Derek n'aimait pas les petits moments, non, il faut toujours que tout soit parfaitement grandiose. À croire que le reste pourrait l'ennuyer, ou qu'il avait simplement perdu le sens du conventionnel. Pour lui, partir en avion, était comme prendre sa voiture pour aller faire le marché, remarquer que ça, il ne le faisait plus depuis belle lurette. Comme quoi, l'homme avait perdu tout sens ''normal'' de la vie. Il fixa Thompson sans trop le comprendre, ce n'était pas la première fois qu'il faisait des escapades. Bon, certes, pas aussi loin, mais Derek n'allait pas l'emmener dans un park ''normal''. Soupirant, on débarqua à son tour de la voiture. Non pas sans la verrouillé au passage puis il s'avança vers son homme. Peut-être aurait-il dû se mettre à minauder, car il reçu fort mal son retour. « Tu ne comprends rien à rien Derek ! Et tu m’énerves ! Je me moque de Bora-Bora et de Vegas ! Je me moque de tout ça ! Tout ce que je voulais, c’était passer la journée avec toi : qu’on puisse parler tranquillement, profiter l’un de l’autre mais… mais de manière simple ! Pourquoi tu cherches à m’impressionner comme ça, à quoi ça rime ? Et puis, tu… Tu gâches toute la magie d’un voyage dans les îles ! Le jour où on ira là-bas, ce serait pour au moins une semaine et il ne sera question ni de fuite ni de travail ! » Derek eut le visage qui deviendra tout pâle. Quoi? Mais il était certain d'avoir prévu quelque chose de si merveilleux. Pourquoi on le recevait avec une telle crise?

''- Mais... mais... je ne cherche pas a t'impressionner... je... c'est juste... normal pour moi...''


Par contre, Thompson semblait être très blanc, et surtout ne pas avoir la même prestance que d'habitude. Serait-il fiévreux? Malade? C'est pour cela que l'idée de Bora-Bora ne lui plaisait pas? Il ne filait pas? « Ce n’est pas en fuyant là-bas que tu résoudras le problème avec Violette. Tu ne fais que l’enterrer, mais il ressurgira tôt ou tard. » Pourquoi faut-il qu'il le frappe droit dans le cœur? Derek grimaça avant de lui tendre un bras, il ne souhaitait pas débattre de tout cela. Pas maintenant, il ne voulait que fuir, justement oublier cette souffrance causer par sa fille. Il ne voulait aucunement y faire face. Grimaçant de plus belle, il tendit le bras vers Thompson.

''- Écoute, calme-toi, tu me donnes l'impression que tu vas tomber et sérieusement, je n'ai pas envie de discuter de mes problèmes... j'ai juste envie de passer du temps avec toi... je pensais pas que c'était trop... je veux que le meilleur pour notre relation, et et... tu sais bien que... non... enfin j'ai aucune raison. Pardon... j'aurais dû te demander avant si tu voulais y aller... pardon je n'ai pas prit en compte tes sentiments...''


L'homme baissa la tête, il s'en voulait, après tout, Thompson ne semblait pas vouloir de toute son affection et de sa folie débordante. Peut-être aurait-il dû s'en tenir à un petit parc, comme celui où il se trouvait justement. Dans un léger soupire, il baissa encore davantage les yeux. Ce qu'il pouvait être pathétique, et maintenant on le détestait.

''- tu... veux peut-être que j'annule tout ça? Peut-être devrais-tu décider... faire ce que toi tu aimerais''
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Lun 8 Fév - 19:10
C’était bel et bien là le problème : c’était ‘normal’ pour lui. Normal de l’emmener à l’autre bout du monde alors qu’il ne réclamait qu’une petite ballade en amoureux… Rien que cela, pas plus pas moins : un moment ensemble, et pas 16h coincés dans un avion à en devenir fou, pour pouvoir seulement marcher une heure sur une plage de sable fin et repartir aussi sec. Ce n’était pas ainsi que Thompson concevait les choses, et il trouvait désespérant que Derek ne puisse pas comprendre cela. Il n’était pas né avec une cuillère en argent dans la bouche et avait travaillé dur pour en arriver là où il en était, Thompson le savait : alors il aurait dû connaître mieux que quiconque le prix des choses simples et véridiques, celles qui comptaient pour le cœur et non pas pour l’esbrouffe et les paillettes.
Ou alors, avait-il déjà perdu toute notion de tout cela ? Derek s’était perdu à ce point en gagnant autant d’argent ?

Mais quand le milliardaire s’approcha en tendant son bras, quand il lui déclara qu’il ne voulait que le meilleur pour leur relation et adopta ce regard de chien battu, Thompson se sentit céder une nouvelle fois devant lui. Bêtement et lâchement, son cœur fondit d’émotions pour cet homme qu’il adorait et il s’en voulut de s’être emporté.
Un soupir lui échappa et il passa la main dans ses mèches bouclées quelques instants, le temps de se reprendre et de calmer sa colère.

« Ne t’excuse pas voyons… » lâcha-t-il en soupirant de nouveau, s’en voulant terriblement.

Décidément, la communication n’était pas aisée entre eux et soit Thompson n’osait pas dire ce qu’il pensait, ce qui conduisait à des quiproquos, soit il le disait de manière violente et déplacée, comme si lui-même ne savait plus comment s’exprimer.
Il attrapa la main tendue et s’approcha de Derek pour venir glisser sa main libre sous son menton, l’obligeant très délicatement à relever le visage pour pouvoir le regarder. Et là, il lui offrit un petit sourire désolé.

« Je me suis emporté, excuse-moi. C’est juste que… Tu es ce qu’il y a de meilleur dans notre relation Derek. Toi, et toi seul, pas tous ces voyages et ces salles de bain gigantesques. Je m’en passerais volontiers du moment que je t’ai toi. Tu comprends cela ? »


Il renforça son sourire, essayant d’amadouer Derek : il savait que lorsque le brun commençait à descendre dans sa spirale d’auto-punition, il pouvait aller loin et il ne voulait surtout pas gâcher cette journée qui leur était réservée. Ils en avaient si peu.

« Quand nous irons à Bora-Bora, je te promets de te faire l’amour sur chaque plage et dans toutes les pièces de la suite que tu loueras. Mais pour cela, il faut du temps, et nous devons préparer cela au mieux. Mais aujourd’hui, je voudrais juste… »


Il prit la main de Derek, qu’il tenait toujours, et la souleva pour y déposer un baiser :

« Qu’on soit les deux et qu’on papote. Tu as besoin de vider ton sac, et moi je suis là pour t’écouter. A quoi est-ce que je servirai si je ne t’aidais pas dans les moments difficiles, hein ? Et puis je… »


Ses yeux papillonnèrent et il tâcha de garder sa vue concentrée sur Derek. Sa main qui tenait son menton le lâcha brusquement et vint s’accrocher à son épaule pour mieux se tenir. Les bruits autour d’eux s’effacèrent alors que les battements de son cœur devenaient désordonnés et résonnaient dans son crâne.
Il déglutit et son regard se baissa alors que ses doigts se crispaient un peu plus sur l’épaule de son amant. Tout tournait autour de lui et devenait brumeux…

« Derek… » murmura-t-il, angoissé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  Mar 9 Fév - 2:57
Être aussi riche que pouvait l'être l'homme d'affaire, pour lui, les limites n'existaient plus. Habitués de devoir répondre aux demandes des divas, payer pour tout le monde lors des soirées. La valeur de l'argent avait bien changé. Au premier million amassé, il avait payé une maison à sa femme. Au deuxième, ce sont les voitures qui commençaient à apparaître. Au suivant, c'est aux gens autour de lui qu'il avait commencé à donner. Sauf que son argent continuait de rentrer. Plusieurs maisons étaient achetés, des condos construits, des choses qu'il louait maintenant ou revendait par ennui. Le pire c'est quand, peu importe combien vous dépensez l'argent continuait d'apparaître. Le pire c'est quand les millions sont devenus des milliards et tout cela dans son propre compte en banque. Alors que faire avec tout ça? L'argent l'avait complètement blasé et déconnecté de la vie. Il ne savait plus où trouver les plaisirs simples et comment se détendre. Après tout, pourquoi un film en amoureux, quand au final, c'est toute la salle de cinéma qu'il pourrait payer pour passer du temps en tête à tête. Oui, il l'avait déjà fait. Cela avait vraiment été amusant sur le coup, mais sans plus, en fait, il en avait perdu tout le romantisme et le plaisir de se caresser sans que les autres ne le voient. Derek perdait peu a peu le sens morale de la vie. « Ne t’excuse pas voyons… » Pourtant, il le devait, il avait gâché cette journée, complètement et il risquait de perdre son homme s'il continuait ainsi.

Le menton se fit relevé par une main très douce, Derek culpabilisait comme jamais et il peina a redressé les yeux. « Je me suis emporté, excuse-moi. C’est juste que… Tu es ce qu’il y a de meilleur dans notre relation Derek. Toi, et toi seul, pas tous ces voyages et ces salles de bain gigantesques. Je m’en passerais volontiers du moment que je t’ai toi. Tu comprends cela ? » Était-ce si simple? Seulement s'asseoir là? Au pied d'un arbre et profiter de leur amour? N'était-ce pas trop simplet?Où était la grosse fontaine? Les douces musiques de Venice en arrière plan. Se pinçant les lèvres, il se demandait ce que cela serait de ne pas avoir tous ses artifices? Après tout, c'est romantique et grandiose les feux d'artifices. D'ailleurs, ne serait-ce pas bien d'en créer un pour Thompson? Oh oui, louer une terrasse, sous un ciel étoilé et avec toute ses bombes sautant dans le ciel pendant qu'il lui déclarait son amour. Mais non, trop intense pour Thompson. Calmons nos rêves. « Quand nous irons à Bora-Bora, je te promets de te faire l’amour sur chaque plage et dans toutes les pièces de la suite que tu loueras. Mais pour cela, il faut du temps, et nous devons préparer cela au mieux. Mais aujourd’hui, je voudrais juste… » Il voulait quoi? Oh oui, dites-lui, éclairer sa lanterne qui ne semblait pas avoir compris toute les futilités de la simplicité de la vie. Sauf qu'au lieu de se voir éclairé, il eut une main sur l'épaule et Thompson qui s'afaiblit d'un poids contre lui.

Paniqué, Derek tendit les bras, ouvrit son torse pour accueillir Thompson contre ce dernier. Saperlipopette mais son amoureux semblait faire un gros malaise. Il semblerait que la simplicité du pieds de l'arbre ne serait pas un luxe. On manqua cueillir Thompson en marier, mais on se retient à la dernière seconde, venant plutôt le tenir sous l'épaule pour se diriger vers un endroit plus tranquille et à l'abri du soleil.

''- Ça va? Coup de chaleur peut-être? Ou fatigue? Tu es tout blanc.''

Une main fraîche se promena sur le visage de son cher qu'on fit s'asseoir sur le sol, le temps que le malaise lui passe. Derek surveillant les alentours à la recherche de quelque chose pour le désaltérer. Au loin se dessinait un petit étal de glace.

''- Ça ira si je te laisse seul quelques secondes? Je vais aller te chercher quelque chose de frais. Tu es un peu trop brûlant.''

Une fois que Thompson l'eut rassuré qu'il n'allait pas s'évanouir, Derek courut en direction du vendeur. Quelques minutes plus tard, il reviendra avec une énorme glace, cornet gaufré et quelques fruits frais mélangés à la glace.

''- Voilà, avec ça, ta chaleur devrait diminué.''

Et sans le savoir, comme Thompson avait surtout besoin de nourriture et de sucre, cette glace serait sûrement un bon soutien. Derek se pencha pour s'asseoir à côté de lui, l'aidant à manger sa glace, attentionné comme peu de gens pouvait l'être. On l'aidait à manger la glace et surtout pour qu'il ne la laisse pas tomber par faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

Ne dévoilons pas notre amour - Feat Violette/Thompson/Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres-