les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Sami et April se sont rencontrés lors d'un voyage en Turquie, ils ont dû travailler ensemble quelques temps puisque Sami est (journaliste?). Pendant ce temps il a aidé April d'une grande moise et pour le compenser il lui a demandé un mariage blanc afin d'avoir accès aux grand pays d'Amérique. April n'a pas eu le choix que d’accepter. Malgré tout, ils passent leurs temps à se chamailler, jamais d'accord sur une même chose, mais très protecteurs l'un vers l'autre. De vrais caractères de cochons mais qui s'aiment en quelques sorte au fond même si personne n'osera jamis l'avouer. Tout cela promet donc pleins des hauts et des bas bien drôles.
Sami Moreno • 29 ans • Journaliste • Dave Franco • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 




Partagez | .

 Un cauchemar éveillé || Jordan

 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres

Invité
☾ Invité


Sujet: Un cauchemar éveillé || Jordan  |  Jeu 14 Jan - 17:41


Cauchemar Éveillé



Avant même que le réveil ne sonne mes yeux étaient déjà ouverts en grand. Je n’avais pas dormi de la nuit et pour cause, j’avais reçu un appel au boulot il y a quelques jours afin que je donne un cours aux élèves qui étudiaient le journalisme.
Je n’avais jamais enseigné et j’avouais que cela me faisait un peu peur, c’est donc la boule au ventre que j’avais passé ma soirée à voir et revoir mon cours.

Malheureusement je n’avais pas beaucoup dormi cette nuit. Le stress, l’angoisse et le trac de se retrouver devant une centaine d’étudiants ne me rassurait vraiment pas des masses.

J’inspirai profondément et j’expirais de la même manière. Je poussais la couverture sur le côté et me dirigeais tout droit vers la salle de bain. J’avais le temps de prendre un bon bain chaud, il était six heures du matin et j’avais seulement cours à onze heure. Je fis couler l’eau et agrémenta le tout de bain moussant.

Je ne regrettais absolument pas d’avoir eu la présence d’esprit de faire installe une baignoire ainsi qu’une douche. Je mis la musique en marche et me dévêtis sur le rythme de la musique, lentement et sensuellement.

Je pris mes feuilles de cours que j’avais préalablement plastifié et me glissa dans le bain moussant et chaud, une bonne odeur de vanille se dissipais. La musique continuait, elle n’était pas très forte juste à peine un peu de son pour une bonne ambiance à la fois pour me détendre et pour avoir un léger bruit de fond.

Je lisais et relisais le cours que j’allais faire, finalement c’était juste un exposé comme j’en avais fait des centaines voire des milliers. J’avais quand même peur de dire une bêtises plus grosse que moi et d’induire en erreur les étudiants. Je savais que je faisais mon job correctement, j’étais même sortit major de ma promo, j’avais même fait un discours lors de la remise des diplômes.

Alors qu’une bonne demi-heure c’était écoulée, je sortais du bain et m’enveloppa dans un peignoir doux et molletonné. Si je n’étais pas obligé de m’habiller je resterais nu toute la sainte journée avec pour seul habit ce peignoir tellement agréable à porter.
Mes pas se dirigèrent jusqu’à mon dressing et j’étais désespérée de voir autant de fringue et ne jamais trouver ce que je voulais mettre. J’optais pour un jean slim avec une paire d’escarpin à talon aiguille, un top basique et une veste blazer afin de ne pas paraître vulgaire et assez professionnelle auprès dans un premier temps du directeur et dans un second temps auprès des élèves.
Une fois que je fus prête je décidais de prendre le métro afin de ne pas me mettre en retard inutilement dans les bouchons de Miami. Une petite demi-heure me suffit pour arriver dans les bâtiments de la fac, il était dix heures et j’avais encore une heure devant moi pour m’installer. Mon ordinateur portable à la main je me dirigeais tout droit vers le bureau du doyen. J’averti la secrétaire de ma présence, mais également de mon souhait de voir le directeur.

Elle me pria de frapper à la porte et j’entendis un entrer assez grave. J’inspirais profondément et j’ouvris la porte le souffle coupé. Le directeur avait la tête baissée et j’affirmais ma présence par un « Bonjour »

Il releva la tête est mon souffle se coupa net, mes yeux s’écarquillèrent et mes joues s’empourprèrent malgré moi. Clairement je n’étais pas encore réveillé et c’était un cauchemar. Je me pinçais discrètement le bras et je déglutis. Ce n’était pas un cauchemar, j’étais bien dans le bureau du directeur et j’avais bien en face de moi le mec que je ne désirais jamais revoir de toute ma vie. Je n’avais pas oublié ses traits, d’ailleurs j’avais fantasmé plusieurs années sur son corps à peine formé à l’époque. J’essayais de faire mine de rien et continuais de parler.

« Je suis Olivia Spencer, l’intervenante auprès de la classe de journalisme ! »


Halloween - Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Un cauchemar éveillé || Jordan  |  Sam 16 Jan - 15:52
welcome to my life, again.
o l i v i a & j o r d a n .


Lorsque mon réveil a sonné, mes yeux se sont automatiquement ouverts. Je n’avais eu aucune difficulté à les ouvrir puisque j’étais plutôt excité à l’idée de reprendre la direction de mon université. En effet, aujourd’hui, c’est en quelque sorte ma rentré et j’ai énormément de chose à faire, énormément de monde à revoir. J’ai même envie de recroiser les étudiantes qui ont terminés sous mes draps.
Je me suis donc dirigé jusqu’à la salle de bain en espérant qu’Edward, mon colocataire, n’y soit pas. A priori, personne à l’intérieur. Pour dire vrai, je n’avais à présent plus du tout envie de le voir. Il ne m’avait rien fait de spéciale mais je pense que j’en suis arrivé au stade où j’ai de plus en plus de mal à le voir. Disons qu’au démarrage, je prenais sa méfiance envers moi à la légère mais je peux facilement me rendre compte qu’il ne m’apprécie pas dans le fond et qu’il me tolère. Je pense même que je vais finir par déménager et lui laisser son appartement. Il sera heureux et moi aussi parce que même si au départ, je pensais que cela était dû à l’absence de Kenneth, maintenant je suis ammené à penser que c’est par rapport à Elizabeth.

Après que ma douche soit terminée et que mon pansement  au niveau de l’abdomen soit terminé, je ne perdis pas plus de temps pour gagner ma nouvelle moto et rejoindre l’université de Miami. Mon bureau n’avait jamais eu l’air d’être aussi propre. Ma remplaçante fut certainement une femme.  « Ce bureau n’a jamais été aussi bien rangé. » Riais-je légèrement avant de m’asseoir sur mon siège et de poser mes pieds sur mon bureau, savourant alors la reprise de mon poste.

Quelques heures plus tard, j’entendis quelqu’un frapper à la porte. Seulement, ce n’était pas le bon moment. J’étais en train de prévoir l’organisation d’un concours pour tous les étudiants qui essayent d’acquérir les connaissances scientifiques. «  Entré ! » Répondis-je alors d’une voix assez ferme et grave. Je ne voulais pas être dérangé et j’espère bien que c’est important. « Bonjour. » Entendis-je par la suite. Mes yeux se dirigèrent vers la personne qui venait d’entrer, je pus observer une silhouette qui mérite le coup d’œil mais lorsque je me rendis compte qu’il s’agissait d’Olivia, un petit air surpris apparût sur mon visage avant de laisser placer à un petit sourire.

Vêtue d’une chemise blanche parfaitement cintrée et d’un pantalon à pince noir, je continuais de la regarder. Elle n’avait pas tellement changé. « Je suis Olivia Spencer, l’intervenante auprès de la classe de journalisme ! »  Ajouta la jeune femme en me regardant. Amusé, j’avais laissé un sourire apparaître sur mon visage. « Tu comptes vraiment faire comme si tu ne me connaissais pas ? »  Lui demandais-je en la regardant avant de mon fauteuil. « A moins que tu m’ais réellement oublié et ça, c’est mauvais pour moi. Ça signifierait que je ne suis pas assez marquant au lit. » Dis-je simplement en allant jusqu’à elle pour être à quelque centimètre d’elle. « Alors ? Tu fais semblant de m’avoir oublier ou tu m’as vraiment oublié ? » Murmurais-je en posant une main sur le bas de son dos pour la tirer vers moi d’une seule traite.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Un cauchemar éveillé || Jordan  |  Dim 17 Jan - 6:57
Une conversation intéressante
o l i v i a & j o r d a n .


J’avalais ma salive de nouveau et ne put ressentir un certain mal être devant cet homme, et quel homme ! En effet le jeune homme que j’avais connu il y a maintenant dix ans avait de la pilosité sur le visage et une ravissante barbe de trois jours ornait son visage et dieu seul sait à quel point les hommes barbus d’a peine quelque jour me faisait craquer. Je pense que même dans mes souvenirs je n’aurais jamais pensé qu’il puisse aussi attirant dix ans plus tard.

J’inspirais profondément mais surtout silencieusement afin d’éviter de me faire remarquer. Un sourire apparut sur son visage et je déchiffrais un sentiment d’amusement chez mon interlocuteur. J’avais comme l’impression que ses yeux scrutateurs me surveillaient et essayaient de percer mon âme à jour. A moins que ce ne sois un regard approbateur sur ce que j’étais devenu. Je ne lâcherai pas et j’ancrais mes yeux dans les siens et ce sans défaillir. Un court silence me parut des minutes entières quand enfin sa voix se fit entendre, une vois grave, masculine et teintée d’un virilité certaine…

Il me demanda si je me rappelais de lui et j’hésitais un assez long moment avant de ne lui répondre. Bien sûr que je me souvenais de lui, bien sûr que ma première fois était gravée en moi jusqu’au plus profond de mon âme après tout c’était la toute première fois que je voyais le sexe d’un homme et que je pouvais ressentir certaines choses que je n’avais jamais ressentit auparavant.  Mais de là à avouer à cette homme quasi inconnu que sans aucun doute sa silhouette et son prénom était enfouie dans ma mémoire c’était une autre histoire. Après tout j’avais une certaine fierté à garder intacte dans toute cette histoire et par-dessus le marché j’étais là pour une toute autre affaire.

« A moins que tu m’aies réellement oublié et ça, c’est mauvais pour moi. Ça signifierait que je ne suis pas assez marquant au lit. »

J’avalais ma salive et je restais souriante, je ne me démontais pas, mes yeux toujours dans les siens. Et je décidais de lui répondre par la négative quand surprise pas son geste, il posa sa main dans le bas de mon dos et murmura pour que je lui réponde, je changeais d’avis.

« Nous dirons juste que vous étiez une erreur de parcours Monsieur le directeur, ensuite pour ce qui est de votre confiance quelque peu mal placé sur vos performances sexuelles ne me regarde absolument pas. Si vous étiez marquant ? A l’époque je n’avais aucune expérience alors bien sûr que vous étiez marquant, mais certainement pas grâce à votre performance ! »

J’avais usé du vouvoiement à son égard dans un respect professionnel, il était mon supérieur hiérarchique au sein de l’université et ce n’était pas le moment de faire preuve d’effronterie, après tout je n’étais plus étudiante. Je me déplaçais donc de quelques centimètres afin de rompre la proximité entre nous deux.

« Je vous prierais Monsieur le Directeur d’éviter une telle intimité entre nous deux. Je ne suis pas du genre à passer sous le bureau pour avoir une promotion ou tout autre avantage de votre part. Votre remplaçante m’a demandé d’assurer des cours sur le journalisme, comment construire un article, les erreurs qu’il ne faut pas faire etc… Il n’était absolument pas question d’avantage en nature. Alors je recommence, Bonjour je m’appelle Olivia Spencer et je suis ici pour les cours de journalisme ! »

Et je lui tendis la main afin de la lui serrer respectueusement.


Emi Burton


Dernière édition par Olivia Spencer le Dim 17 Jan - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Un cauchemar éveillé || Jordan  |  Dim 17 Jan - 10:44
welcome to my life, again.
o l i v i a & j o r d a n .


Je ne m'attendais pas à recevoir cette femme dans mon bureau mais l'idée de l'avoir devant moi, malgré la rancune qu'avait apparemment cette dernière, ne me déplaisait pas. «  Nous dirons juste que vous étiez une erreur de parcours Monsieur le directeur, ensuite pour ce qui est de votre confiance quelque peu mal placé sur vos performances sexuelles ne me regarde absolument pas. Si vous étiez marquant ? A l’époque je n’avais aucune expérience alors bien sûr que vous étiez marquant, mais certainement pas grâce à votre performance ! » Cette dernière avait beaucoup plus de répondant qu’à l’époque et pour être franc, cela m’amusait plus qu’autre chose. Elle ne remettait pas en cause l’impact que j’ai eu sur son esprit mais en revanche, elle ne s’était pas gênée pour critiquer ouvertement mes performances de l’époque sans aucune gêne.  « Une erreur de parcours ? Rien que ça ? Je m’en sors plutôt bien. » Souriais-je en continuant de la regarder avec ce petit sourire narquois sur mon visage. Les femmes qui se donnent autant de mal à essayer de descendre comme ça, je les aime. Je les aime parce qu’elle ne sont simplement pas crédible et c’est bien ce qui m’amuse le plus là-dedans.

Cette dernière mit ensuite une petite distance entre nous avant de reprendre la parole. Chose qui n’était pas passé inaperçue. «  Je vous prierais Monsieur le Directeur d’éviter une telle intimité entre nous deux. Je ne suis pas du genre à passer sous le bureau pour avoir une promotion ou tout autre avantage de votre part. Votre remplaçante m’a demandé d’assurer des cours sur le journalisme, comment construire un article, les erreurs qu’il ne faut pas faire etc… Il n’était absolument pas question d’avantage en nature. Alors je recommence, Bonjour je m’appelle Olivia Spencer et je suis ici pour les cours de journalisme ! »  Elle continuait de me vouvoyez en essayant de mettre un rapport professionnel entre nous. C’était assez drôle dans le sens où j’ai déjà vue ce qu’elle cache sous sa petite culotte. Elle peut bien faire comme si on ne se connaissait pas mais entre nous, elle perd son temps.  

C’est donc amusé que je pris sa main avec beaucoup de délicatesse pour entreprendre une poignée de main. Je n’eus malheureusement pas le temps de dire ou faire quoi que ce soit qu’on frappa à ma porte. Je m’étais donc dirigée jusqu’à cette dernière pour l’ouvrir et je découvris ma secrétaire. « Repassez plus tard, je suis en rendez-vous. » Dis-je simplement mais fermement avant de verrouiller la porte et d’avancer doucement vers elle en déboutonnant ma chemise peu à peu. « Monsieur le directeur a très envie d’être une fois de plus une erreur de parcours. »  Souriais-je de manière toujours aussi amusé avant de la tourner rapidement pour que ses fesses se retrouvent contre le bureau. « Et puisque vous ne voulez pas passer au-dessous du bureau… »  Murmurais -je en balançant  à l’aide de ma main tout ce qui trouvait sur mon bureau afin de la soulever et de la déposer dessus. « Je vous propose de passer au-dessus… » Terminais-je en murmurant à son oreille, la main droite sur sa taille et la main gauche sur sa cuisse  avant amener mes lèvres jusqu’à son jolie cou.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Un cauchemar éveillé || Jordan  |  Dim 17 Jan - 15:38
Une conversation intéressante
o l i v i a & j o r d a n .


Evidemment, comme je pouvais m’y attendre de sa part c’était devenu un Don Juan. Malheureusement pour ce jeune homme je n’étais pas le genre de fille qui finit sur un tableau de chasse. Je n’ouvrais pas mes cuisses à n’importe qui et heureusement d’ailleurs. J’avais un sale caractère et je l’assumais complètement… Alors qu’il pensait qu’il ne s’en sortait pas mal, j’esquissais un sourire. Il n’avait encore rien vu de ma personnalité et le sentant quelque peu amusé, j’avouais prendre un certain plaisir à jouer et plus un jeu dure longtemps mieux sait !

Il ne souhaitait pas rester professionnel avec moi, peu importe je ne lâcherai pour rien au monde. Il prit ma main délicatement et quelqu’un frappa à la porte, sans aucun doute sa secrétaire, j’étais sûr d’une chose elle avait dû passer sous le bureau et sans doute un bon paquet d’étudiantes également. Il s’adressa à sa secrétaire de manière assez sèche et ferma la porte avant de se diriger vers moi en prenant bien soin de déboutonner sa chemise nul doute que ses intentions vis-à-vis de moi n’étaient très certainement pas pur bien au contraire, allant contre les religions et les valeurs que l’on inculque aux jeunes demoiselles avant d’entrer dans l’âge adulte.

Sans que je ne comprenne ni comment ni pourquoi mes fesses se retrouvaient plaquer contre son bureau. Je souriais légèrement. Je mordillais l’intérieur de ma joue et le regarda droit dans les yeux. Je décidais de laisser tomber le vouvoiement et d’en venir au tutoiement afin de jouer sur la même longueur d’onde.

« Tu crois vraiment que je vais écarter mes cuisses, retirer mes habits parce que d’une part tu as déboutonner ta chemise et… »

Il m’arrêta dans mes paroles pour me soulever et me poser sur son bureau.

« Et dans un second temps parce que tu me proposes de passer sur plutôt qu’en dessous. Même si je suis sûre d’une chose tu rêverais que je pose mes lèvres sur ce qui se trouve plus bas. »

Je posais ma main sur son épaule et le repoussa légèrement afin de remettre les pieds au sol. Son comportement me rappelait étrangement un homme que j’ai connu. Un homme avec une plastique de rêves, une dizaine de fille à ses pieds sans à devoir lever le petit doigt. Je me félicitais d’ailleurs encore de n’être jamais tomber dans ses filets. C’était un homme charismatique et un très bon orateur. Mais lorsqu’il se laissait aller à son fidèle destrier : la boisson ; il n’était plus aussi charismatique que lorsqu’il faisait ses discours devant la foule. C’était tout son contraire, en effet il déprimait sur sa vie, il n’avait ni femme, ni enfant, ni chien pour lui tenir compagnie. La seule personne qui lui restait fidèle et ce malgré elle c’était moi la barmaid du bar de l’hôtel où il créchait.

« Tu sais Jordan, les erreurs de parcours ne sont pas faites pour être recommencer. Tu devrais plutôt aller voir ta secrétaire, c’était peut-être important. N'oublies jamais que je vaux bien mieux que ton sordide bureau. »

Un sourire s'afficha sur mon faciès et je lui décocha un clin d'oeil.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Un cauchemar éveillé || Jordan  |  Lun 8 Fév - 11:45
welcome to my life, again.
o l i v i a & j o r d a n .


Olivia commençait à m’amuser. Elle ne trompe personne. Elle a envie de me toucher, elle a envie de poser ses lèvres sur ce qu’il y a plus bas. Elle a envie que je la prenne sur ce bureau et que je la fasse grimper au rideau. Cependant, elle s’obstine à jouer à ce jeu stupide qui a pour but de me faire languir. Je suis un homme patient mais j’ai une journée chargée. Si elle n’est pas capable d’assumer ses envies et d’agir comme une femme, je ne pourrai pas répondre à ses attentes.   « Tu commences à perdre le fil. Tu te remets à me tutoyer. Dans cinq minutes, tu auras déjà baissé ta petite culotte. Je connais ce jeu par cœur mais malheureusement, je gagne toujours. » Souriais-je simplement en la regardant avant qu’on ne frappe à ma porte.

C’était mon rendez-vous. Dommage. J’étais d’humeur à la culbuter. « On va devoir remettre ça à plus tard ma belle. » Dis-je simplement avant de saisir ma chemise pour l’enfiler et la reboutonner. « Repasse me voir, je saurai te recevoir. » Dis-je en ouvrant la porte pour la faire sortir et donner ainsi la possibilité à mon rendez-vous d’entrer.

r p . c l ô tu r é .
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Un cauchemar éveillé || Jordan  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

Un cauchemar éveillé || Jordan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres-