les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Sami et April se sont rencontrés lors d'un voyage en Turquie, ils ont dû travailler ensemble quelques temps puisque Sami est (journaliste?). Pendant ce temps il a aidé April d'une grande moise et pour le compenser il lui a demandé un mariage blanc afin d'avoir accès aux grand pays d'Amérique. April n'a pas eu le choix que d’accepter. Malgré tout, ils passent leurs temps à se chamailler, jamais d'accord sur une même chose, mais très protecteurs l'un vers l'autre. De vrais caractères de cochons mais qui s'aiment en quelques sorte au fond même si personne n'osera jamis l'avouer. Tout cela promet donc pleins des hauts et des bas bien drôles.
Sami Moreno • 29 ans • Journaliste • Dave Franco • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 




Partagez | .

 let it snow + Emaëv

 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres

Invité
☾ Invité


Sujet: let it snow + Emaëv  |  Mar 19 Jan - 11:27

   
all i want for christmas is you
   
enaël & maëva

   
Cela faisait une petite semaine que j'avais appris à aimer Maëva petit à petit, et à tomber amoureux d'elle sincèrement. Nous avions fais des tas de choses, à commencer par cette soirée au restaurant qui fut splendide puis toutes ces soirées télé à la maison, ces sorties avec Jake, ces courses. Nous avions une petite vie de couple qui n'était pas désagréable du tout. Elle avait commencé ses entraînements de patins. Elle était vraiment heureuse, elle se construisait petit à petit et j'aimais ça. Moi, j'avançais dans ma bande dessinée qui avait pour héroïne Eva, le sosie enfant de Maëva. Tout allait pour le mieux.

Le week-end d'après, je décidais de lui faire une petite surprise. En début de semaine, je réservais deux nuits plus haut dans le pays dans un endroit où l'on pouvait camper avec des loups - en tout sécurité évidemment - en plein milieu d'une forêt. Cela avait l'air d'une ville calme, reculée et très agréable - enfin c'était ce que le gars du camping m'avait dit. C'était des espèces de chalets qu'ils proposaient - il ferait donc chaud pour elle, et il y aura de l'électricité, tout ce qu'il faut. Je savais qu'elle adorait faire de la luge avec des chiens-loups, se balader dans la forêt et en croiser des vrais sans avoir peur, et puis il m'apprit qu'il y avait même une énorme patinoire réputée dans le coin pas très loin où je pourrais l'emmener. Pour faire une plus belle surprise encore, je me mettais à voir son entraîneur en cachette pour apprendre quelques trucs. Evidemment je n'étais pas super super doué et il n'arrêtait pas de me le dire mais, il m'apprenait une chorégraphie pas très compliquée. A côté, il apprenait la même chose à Maëva pour l'entraîner afin qu'elle sache déjà ce que nous allions faire là-bas et qu'elle apprécie la surprise. Je galérais, et à chaque fois je me disais de faire un effort, car c'était pour elle que je le faisais. En tout cas, ça me valait de grands fous rires. Quand elle revenait de cours vendredi, j'avais déjà fais ses affaires, j'avais tout mis dans le coffre. J'allais la chercher au café où elle s'arrêtait chaque jour en lui disant de monter. Là, je roulais jusque là-bas, en riant voyant qu'elle avait peur que je me trompe de route ou quoi. « C'est une surprise » lui dis-je en souriant.

Nous arrivions là-bas, je rencontrais l'homme - très sympa - que j'avais eu au téléphone et j'avais la clé du chalet. Ici, nous étions loin du soleil de Miami. Il y avait la neige, les montagnes. Je conduisais dans la forêt jusqu'à lui, reculé. Il y avait des lumières tout autour, c'était encore plus beau qu'en photo. « On est ici pour le week-end » lui dis-je alors qu'elle appréciait l'endroit. On entendait un loup. « Ce sont des loups dressés, on va pouvoir les croiser sans avoir peur. » lui appris-je alors. « Je vais déposer les affaires et je t'emmène ailleurs avant de revenir profiter du chalet et de son jacuzzi.. » dis-je avec un regard coquin. Je rangeais les affaires et je prenais sa main. Je roulais encore me garant devant la patinoire indiquée. Je lui donnais ses patins, à elle évidemment et l'invitait à y aller. Pendant qu'elle prenait place seule sur la glace - croyant qu'elle resterait seule, je lançais la musique de la chorégraphie - celle du Titanic. Je venais vers elle, exécutant le début de la chorégraphie. Je souris. Je lui faisais faire la chorégraphie apprise chacun de notre côté et je ne m'en sortais pas mal. Une fois fini, tous les deux face l'un de l'autre je lui soufflais. « Tu es vraiment une étoile tombée du ciel. » en lui remettant une mèche en place.

   
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Mar 19 Jan - 18:39

 

 

  Enaël  & Maëva
  Un amour pour lequel on a envie de se battre afin de le préserver, pour toujours.


  Vendredi était vite arrivé, apportant avec lui le week end et enfin un moment pour se reposer. Avant hier j'avais eu mon premier cours à l'université et on nous avait bourré le crâne comme pour chaque rentrée. C'était hallucinant tout ce qu'on pouvait nous demander en études de médecine, en à peine deux jours j'avais déjà un stage à faire la semaine prochaine et un exposé à rendre lundi. Mes journées étaient rythmées entre mes cours, mes entraînements de patinage et mes crises régulières bien que moins fréquentes depuis que j'avais retrouvé Enaël. Ma journée commença comme toutes les autres sauf qu'aujourd'hui j'avais mon premier cours de pratique à l'université. On allait apprendre les choses basiques que tout médecin devait savoir faire comme recoudre une plaie ou encore pratiquer une intubation. J'avais entendu dire qu'on allait pratiquer sur de vrais corps mais c'était surement une blague sauf que non... c'était des cadavres, des personnes qui avaient accepté de donner leur corps à la science en cas de décé. Un peu intimidés personnes n'osaient approcher mais le professeur nous rassura en nous disant que les corps ne mordaient pas, ce qui détenda aussitôt l'atmosphère. Le cours dura toute la matinée et au moment de déjeuner je rejoignis quelques élèves de ma classe pour manger avec eux. Dans l'ensemble ils étaient tous sympa mais je m'entendais surtout bien avec deux filles qui avaient le même âge que moi. Après le repas il n'y avait plus cours, j'avais donc mon vendredi après midi de libre et je pris aussitôt la direction de la patinoire. Mon entraîneur trouvait que je m'améliorais de jour en jour et qu'il ne fallait surtout pas que je relâche mes efforts alors malgrè la fatigue j'y allais tout les jours pour deux heures d'entraînement intensif. Après avoir bien transpiré j'avais bien le droit à une douche alors une fois dans les vestiaires pour femme je me déshabillais et laissais l'eau chaude couler sur ma peau, détendant tout mes muscles endoloris. Mon cœur palpitait après chaque entraînement mais à croire que ça faisait du bien car je n'avais plus de douleur poitrinaire. Peut être qu'il s'endurciçait, chose qui ne serait pas plus mal. Une fois ma douche prise j'allais boire un bon chocolat chaud dans mon café préféré comme à mon habitude et je prenais le temps de regarder les gens qui m'entourais. Certains avaient le visage fermé, l'air triste, alors que d'autres semblaient heureux de vivre... En regardant par la fenêtre je vis la voiture d'Enaël se garer juste devant le café et ce dernier me faire signe. J'avalais ma tasse de chocolat en quatrième vitesse et sortis du café pour le rejoindre. Jamais il n'était venue me chercher alors il y avait peut être un problème. « Ça va ? » demandais-je d'une voix inquiète mais il souriait donc ce n'était rien de grave, il avait peut être eut juste envie de venir me chercher pour que je rentre plus vite. A ma surprise il ne prit pas la direction de l'appartement alors j'allais le questionner mais il me répondit plus rapidement. Ou pouvait il bien m'emmener ? A la radio il y avait une musique que j'adorais alors tout en montant le son je regardais Ena qui conduisait. C'était une chanson d'Ed Sheeran, qui parlait d'amour entre autre. Je ne savais pas combien de temps on allait être sur la route alors je sortis un bouquin sur l'anatomie. C'était quelque chose de très complexe l'anatomie et si je voulais tout apprendre j'en avais au moins pour trois ans. Le temps me paraissais interminable, j'étais tellement excité de savoir ou il m'emmenait que je devais relire à chaque fois deux fois les passages de mon livre pour en comprendre le sens. La température extérieure chutait à mesure qu'on approchait et quand enfin Ena s'arrêta j'étais émerveillée par la splendeur du paysage. Il y avait de la neige à perte de vue, des montagnes, et une forêt... Un homme vint à notre rencontre et donna une clef à Ena qui me demanda de remonter en voiture. Le trajet n'était pas terminé alors en soupirant je me rasseyais et rattachais ma ceinture. « Vas tu enfin me dire ce que l'on fait ici ? » Mais la réponse ne ce fit pas tarder. Ena s'arrêta devant un magnifique chalet et c'est là qu'il m'annonça qu'on était ici pour le week-end. J'allais lui sauter au cou lorsque j'entendis un loup hurlait la mort. Ce n'était pas très rassurant mais Ena me rassura en me disant que c'était des loup dressés. « On va vivre au beau milieu des loups pendant deux jours si j'ai bien compris... j'espère qu'ils ont bien mangés quand même » dit en rigolant avant de me laisser entraîner par Ena. M'habillant plus chaudement j'enfilais une doudoune ainsi qu'une paire de gant avant de remonter en voiture. Il m'emmenais encore ailleurs et ne voulait pas me dire ou. Une fois garé je vis une magnifique patinoire extérieure ou il n'y avait personne à part quelques couples amoureux. Ena me donna mes patins et je m'élançais sur la glace, croyant être la seule à y aller mais soudain la musique du Titanic se fit entendre à l'autre bout de la patinoire... Il avait vraiment tout prévu et le plus surprenant ce fut lorsqu'il me rejoignit sur la glace et commença la chorégraphie. J'en fus tellement surprise qu'au début je n'osais bouger mais lorsqu'il me tendis la main je l'attrapais et exécuta la chorégraphie à ses côtés. C'était tellement agréable de partager ceci avec lui que pendant un moment j'en oubliais tout le reste. Une fois terminée je ne pus m'empêcher de me blottir contre lui, mettant mon nez tout froid contre son cou alors qu'il me disait que j'étais une étoile tombé du ciel. « Il y a longtemps que je serais éteinte si tu n'étais pas là... » Tendrement je déposais mes lèvres sur les siennes et l'entraînais à nouveau sur la glace. Je voulais en profiter maintenant qu'il savait tenir debout sur des patins. Une fois nos jambes fatigués nous sortions de la piste afin d'aller s'asseoir sur un banc un peu plus loin. La neige commença doucement à tomber bien qu'il y avait déjà minimum 10 cm de neige par terre et le froid se faisait de plus en plus ressentir. Il n'était que 18h mais le soleil disparaissait déjà derrière les montagnes. Un frisson me traversa de part en part quand un flocon se glissa dans mon dos. « Et si on rentrait pour ce soir ? » Il commençait à faire noir et je préférais rencontrer les loups à travers les baies vitrés du chalet plutôt que nez à nez dehors. J'avais complétement oublié de changer de chaussure alors mes pauvres baskets en toiles étaient trempé à cause de la neige et mes pieds commençaient à sentir la morsure du froid. Une fois à l'intérieure du chalet je m'installais sur le canapé juste devant la cheminée et j'enlevais mes chaussures afin de réchauffer mes pieds. « Je prendrais bien un bon chocolat chaud mon ange... » demandais-je à Ena en lui faisant mes yeux de biche.

 
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Ven 22 Jan - 9:21

   
all i want for christmas is you
   
enaël & maëva

   
Nous nous entraînions tous les deux dans cette danse sur la glace. J'aimais pouvoir partager sa passion avec elle. C'est vrai que je suis un peu gêné de ne pas savoir faire avec elle quelque chose qu'elle adore alors cette danse je lui offrais en signe de partage. Je voulais partager ce bonheur qu'elle avait à faire du patin à glace. Même si je savais que je ne pourrais jamais être avec elle dans des compétitions, au moins je pourrais partager comme ça quelques moments privilégiés avec elle sur la piste de glace. Elle profitait et me faisait patiner plus longtemps que prévu. Je me laissais faire, évidemment, parce que je savais qu'elle aimait ça. Elle m'embrassait alors. Plus tard, nous en avions marre et nous allions nous asseoir sur un banc dans la forêt. Là, elle commençait à avoir froid et peut-être un peu peur des loups alors qu'ils étaient apprivoisés. « Tu sais ils sont éduqués pour ne rien nous faire. » dis-je souriant, la prenant dans mes bras pour qu'elle n'ait plus froid jusqu'au chalet où elle voulait rentrer. Elle alla retirer ses chaussres - elles étaient trempés je ne l'avais même pas remarqué. J'allais donc chercher une bassine d'eau bien chaude et même du gommage pour qu'elle se fasse plaisir. Alors que je le préparais en cachette, elle me demanda un chocolat chaud. « J'arrive » dis-je la regardant dans le salon, sur le canapé assise, devant le feu. J'arrivais avec son chocolat chaud que je posais sur la table basse à côté du canapé. Je posais un plaid sur elle et je ramenais ensuite la bassine pour qu'elle y mette ses pieds tout froids que je massais alors doucement, assise à côté. « ça va mieux ma princesse? » dis-je en riant doucement. « Un peu de piano de fond peut-être? Mon dieu je vais l'endormir elle ne va plus se réveiller avant demain matin. » dis-je avec humour en la regardant. Je me levais, essuyais mes mains. Je détachais ses cheveux que je caressais et doucement je posais mes lèvres sur les siennes. J'allais allumer la musique. « Tu voudrais manger quoi? Une bonne soupe, biscotte, fromage etc on grignote ou alors un boeuf bourguignon patate carotte spécialité Tate? » demandais-je en m'adossant à la cheminée, lui lançant un regard fier avant de rire. « Tu sais qu'il y a une cheminée juste près de notre lit douillé? » dis-je en l'approchant coquinement. Je souris. « J'adore ce genre d'endroit. Il n'y a rien qui peut nous atteindre ici, par contre tout est à notre portée. » lui avouais-je avant d'aller l'embrasser tendrement sur la joue.

   
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Jeu 28 Jan - 15:50

 

 

 Enaël  & Maëva
 Un amour pour lequel on a envie de se battre afin de le préserver, pour toujours.


J'étais confortablement assise dans le canapé, essayant tant bien que mal de faire circuler le sang jusque dans mes orteils lorsque Ena m'apporta mon chocolat ainsi qu'un plaid pour me tenir chaud. Il était tellement adorable, toujours plein de petites attention à mon égard... Il revint ensuite avec une bassine d'eau chaude pour réchauffer mes pieds. Pendant qu'il les massait je buvais mon chocolat sans pouvoir détacher mon regard de son beau visage. Quelle chance j'avais de l'avoir à mes côtés, plus jamais je ne pourrais vivre loin de lui, c'était sur et certain. Lorsqu'il se leva pour aller mettre de la musique j'en profitais pour essuyer mes pieds et ensuite les glisser sous le plaid alors qu'il s'adossait à la cheminé en me demandant ce que je voulais manger. Je n’eus pas le temps de lui répondre qu'il me lança une remarque, un sourire coquin sur le visage. Ena était d'humeur taquin ce soir mais il n'était pas le seul. Lorsqu'il m'embrassa sur la joue je lui prit le col pour l'attirer à moi. Allongé sur le canapé je m'installais au dessus de lui, laissant glisser mon doigt le long de son torse, par dessus sa chemise. « Je te mangerai bien... » lui soufflais-je à l'oreille tout en déboutonnant sa chemise de ses doigts gelé. La cheminée avait dut être allumée tout récemment car il faisait encore un peu froid dans le chalet. Une fois sa chemise déboutonné je laissais glisser mes doigts le long de son corps, le voyant frissonner au contact de mes mains gelées. « Et si tu me réchauffai un peu avant de manger ? J'ai acheté des sous vêtements coquin rien que pour toi » lui dis je me levant. Sans l'attendre je partie dans la chambre qui était vraiment magnifique. C'était assez rustique mais en même temps douillé et chaleureux. Ne perdant pas une seconde j'enlevais mes vêtements et m'installais sur le lit, vêtue en tout et pour tout d'un bustier noir avec de la dentelle rose et un string assortie. Ena ne m'avait jamais vue vêtu ainsi et j’espérai que ça allait lui plaire. La porte s'entrouvrit pour le laisser apparaître et me dirigeant vers lui je le plaquer contre le mur, l'embrassant tendrement dans le cou. « Il vous en a fallut du temps Monsieur Tate » lui dis je à l'oreille avant de l'entraîner vers le lit ou nous tombions tout les deux à la renverse. Il y avait surement plein de chose à faire ici, il y avait même une piste de ski pas très loin mais ce soir j'avais envie de profiter de lui, de sa chaleur, j'avais envie qu'on ne soit qu'à deux, seuls au monde dans ce coin reculé. Je le dévisageais tellement il était beau, laissant mon regard descendre sur son corps à moitié dévêtit. En cet instant il n'y avait plus de cancer, plus de travail, plus de patinage, il n'y avait plus qu'eux et rien d'autre. « Je vous aime Monsieur Tate » murmurais-je tout en frissonnant car la cheminée n'était pas encore allumé dans la chambre.

 
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Lun 1 Fév - 13:27

   
all i want for christmas is you
   
enaël & maëva

   
Elle vint s'asseoir contre moi, m'attirant contre elle. je souris en coin. sa phrase me fit rire. je souris jouant avec son nez contre le mien alors qu'elle vint passer ses doigts frais qui me firent frissonner. « mais je ne dis pas non pour vous réchauffer mademoiselle » soufflais-je avant de capturer ses lèvres tendrement. Elle se leva et fuyait dans la chambre. je souris, amusé. je regardais un moment l'escalier avant de monter. j'avais réellement énormément de chance de l'avoir, quoiqu'elle pense. elle me rendait heureux, et ça n'a pas de prix ni plus d'importance. je montais doucement les escaliers, je poussais la porte de la chambre. elle était dans un ensemble juste magnifique, j'en perdais le souffle. je crois que j'oubliais de respirer un petit moment. mais je n'avais pas le temps de m'en souvenir, elle était déjà devant moi, fermant la porte me collant contre le mur et m'embrassant dans le cou. je souris, la serrant contre moi, posant mes mains chaudes contre la peau de son dos. « je vous aime aussi mademoiselle Davis » soufflais-je alors comme rarement je peux le dire avant de l'embrassant sur les lèvres, les capturant fougueusement. Je la serrais contre moi, une main dans son cou l'autre dans son dos. Je me débarassais de ma chemise ouverte et le faisait reculer contre le lit. Je retirais mon jean, mes chaussures et chaussettes et me ré emparait de ses lèvres douces. Je voulais profiter du moment présent comme jamais. je suis comme ça et je sais que c'est ce qu'elle veut aussi. « tu es tellement belle.. tellement sexy » lui soufflais-je alors, sachant qu'elle voulait mon avis sur cet ensemble qui lui allait parfaitement bien. « mais je te préfère sans.. » ajoutais-je retirant son haut par derrière la lançant à l'autre côté de la pièce. Je la portais et la déposais sur le tapis douillet devant le feu de cheminée. Je souriais et embrassais son cou, ses épaules, sa poitrine, son ventre, ses jambes, ses pieds, j'enlevais ce qui lui restais et embrassais d'abord doucement et tendrement son sexe puis plus profondément avec ma langue afin de lui faire plaisir. A l'entendre, je continue de plus belle. je veux que ces moments soient les nôtres, qu'on profite, que je prenne soin d'elle, qu'elle oublie tout le reste pour ces quelques rares instants que je lui offrais. je voulais l'aimer.
   
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Mar 2 Fév - 16:27



Enaël  & Maëva
Un amour pour lequel on a envie de se battre afin de le préserver, pour toujours.


Allongée sur le tapis prêt de la cheminée je regardais les flammes se refléter dans les yeux d'Enaël. Cet endroit était tellement romantique que j'aurais put rester ici et ne plus jamais en sortir. Il m'enleva mes dessous et commença ses caresses que j'aimais tant. Laissant échapper quelques gémissement je sentis sa langue contre mon intimité « Oh Enaaaa... » Dans un soupir de bonheur je me laissais aller sous ses caresses avant de l'attraper pour le faire remonter à mes lèvres, l'embrassant d'un baiser langoureux et passionné. Je remis les choses à égalité en lui enlevant à mon tour ses vêtements. J'étais allongée sur le tapis de la chambre et d'un coup de rein je le sentis entrer en moi, ne faisant plus qu'un. Au diable les préservatifs, après tout je prenais la pilule maintenant et de toute façon avec tout les traitements que j'avais subis je n'aurais surement aucune crainte à avoir. Nos corps s’entre-mêlés et mes mains s'égarèrent dans les cheveux d'Ena tout en lui mordillant le lobe de son oreille. Je sentis finalement l'orgasme arriver et je ne pus m'empêcher de serrer Ena contre moi, mon corps encore tremblant de désir. « Tu vas me rendre folle » soufflais je à son oreille avant de me laisser tomber sur le tapis. Comme un parfait gentleman Ena me porta pour m'installer sur le lit et tout les deux nous nous allongions afin de profiter encore un peu de ce moment d'extase. Et dire que nous allions passer deux jours ici, c'était vraiment magique. Une fois remise de nos émotions Ena me proposa d'aller manger mais je n'avais pas la force de me lever du lit, mon cœur palpitait encore mais je n'osais pas lui dire, afin de ne pas l'inquiéter pour rien. « Tu n'as qu'à descendre en premier, je te rejoins après » lui dis je en l'embrassant tendrement. De toute façon je n'aimais pas vraiment faire la cuisine et ça il le savait. Ena descendit donc dans la cuisine et je restais seule allongée dans le lit. J'enfilais un débardeur et un shorty pour ne pas rester nue et sentit une violente douleur dans la poitrine. Que devais je faire ? Descendre prévenir Ena et lui gâcher son week-end ou attendre que cela passe. Malheureusement cela ne passait pas, pire je commençais même à angoisser. J'avais dut mal à respirer, il me fallait absolument ma machine mais elle était surement en bas. Ça faisait plusieurs jours que je n'avais pas eut de crises et ça aurait été trop beau que ça continue. J'étais de plus en plus faible, ma poitrine me faisant un mal de chien à chaque respiration mais il me fallait absolument ma machine. Une fois en bas, pas de Ena à l'horizon, il était peut être sortit dehors chercher du bois alors je me mit à chercher ma machine mais pas moyen de la trouver. J'attrapais donc mon manteau avant de sortir dehors pied nu. La neige continuais de tomber mais la douleur était telle que je ne sentais pas le froid qui me meurtrissait les pieds. « Ena !!!! » criais je en m'effondrant à genoux dans la neige. J'avais toujours eut de violentes crises et Ena y était habitué mais maintenant il n'y avait pas que ça, à tout moment mon cœur pouvait s'arrêter de battre si mon corps lui demandait trop d'effort. Ma respiration ce faisait de plus en plus lente et mon regard se troublait doucement jusqu'à ce que je m'évanouisse dans la neige...

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Jeu 4 Fév - 13:27
Enaël A. Tate a écrit:

   
all i want for christmas is you
   
enaël & maëva

   
Je la serrais contre moi, nos deux corps ne faisaient qu'un. Je l'aimais comme un fou, et je voulais lui montrer. Je savais qu'elle avait du mal quand on sollicitait trop son coeur alors je faisais attention. Je caressais son corps que j'aimais tant, son visage que j'embrassais, sa peau si douce et fraiche. J'aimais chacune des parcelles de sa peau et je lui faisais savoir. Nos deux corps ensemble étaient juste.. magiques. Je la serrais contre moi quand je me rappelais qu'elle avait faim juste avant alors je descendais après l'avoir embrassé, étant sûr qu'elle allait bien et qu'elle me suivait à son rythme. Je descendais alors voir ce que je pouvais faire à manger. J'aimais faire la cuisine et pour Maëva, je faisais bien. Je commençais à émincer quand je trouvais qu'il faisait peut-être un peu froid pour Maëva. Elle n'était pas encore descendue et je savais que la chaleur montait donc je mettais des chaussures, un manteau et j'allais chercher du bois dehors. Il faisait froid quand même, mais c'était vraiment trop agréable. Je profitais un peu de la vue avant d'aller voir pour le bois. Je caressais un loup sur la route que je caressais. Trop beau ces animaux, c'est pour ça que j'ai un husky d'ailleurs. Je me baladais quand je me disais qu'il faudrait que je rentre car mon plat au four devait être à retoucher à ce moment précis. Tout allait bien jusqu'à ce que je vis giser un corps sur le sol. Je lâchais tout en courant, c'était Maëva évidemment. J'enlevais mon manteau pour la mettre dedans, rentrait et allumait un feu rapidement. Je prenais sa machine et lui mit. Je savais comment faire pour refaire partir sa respiration, elle suffoquait mais son coeur battait toujours. Je fis le geste qu'il fallait puis un massage cardiaque. « mon ange réveille toi, allez. » soufflais-je prenant sa tête dans mes bras. « allez mon amour je suis là, allez. » soufflais-je en l'embrassant sur le front fortement avant qu'elle ne revienne à elle. « ooh mon ange je suis là allez viens on va t'asseoir. » dis-je l'installant sur un fauteuil bien douillet. Je l'embrassais sur le front. « repose toi tu as ta machine tout va bien je vais finir le plat on va manger doucement et aller devant la télé, d'accord? » Je ne voulais pas qu'elle panique à cause de sa crise, on avait trop voulu de son corps juste avant. J'allais finir à manger le mettre dans les assiettes et je lui apportais un plateau tout mignon avec un verre d'eau un bout de pain du fromage et le plat raffiné que j'avais fais. « bon appétit mon ange » lui dis-je alors
   
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Jeu 4 Fév - 16:16



Enaël  & Maëva
Un amour pour lequel on a envie de se battre afin de le préserver, pour toujours.


Lorsque j'ouvris les yeux j'étais allongée par terre, la tête dans les bras d'Ena. Il avait l'air d'avoir prit 10 ans d'un coup et c'était de ma faute. Je voulu parler mais ma machine m'en empêcha. Ena était formidable car il savait exactement ce qu'il fallait faire dans ces moments là et heureusement car sinon elle ne serait surement plus de ce monde depuis toutes ces années. Installais confortablement dans le fauteuil j'attrapais la couverture juste à côté pour l'enrouler autour de moi. « Merci,  » soufflais je d'une voix faible alors qu'il repartait dans la cuisine pour finir ce qu'il avait commencé. Fermant les yeux j'essayais d'imaginer ma vie sans lui mais c'était impossible. Si un jour il venait à disparaitre ou à partir je n'aurais plus aucune raison de vivre, il était mon oxygène, ma vie. Ena m'apporta un plateau bien garni, il croyait vraiment que j'allais manger comme un ogre mais en sentant la délicieuse odeur me monter au nez mon appétit revint au galop, laissant mon ventre gargouiller pour faire voir son impatience. « Si tu continu à faire aussi bien à manger je vais finir par devenir obèse  » dis-je en enlevant ma machine pour pouvoir manger correctement. C'était aussi délicieux que ça sentait bon mais en regardant Ena je vis qu'il ne mangeait pas, continuant à me regarder comme si j'allais disparaître. « Tu devrais manger, tu vas avoir besoin de force pour demain, j'ai vu qu'il y avait une station de ski pas très loin et j'aimerais bien apprendre. » Je m'imaginais sur des ski et la première image qui me vint à l'esprit me fit sourire. J'étais tellement maladroite que celui qui allait m'apprendre à skier devrait avoir une patience immense. « J'essayerais de ne pas déclencher d'avalanche promis » lui dis je en lui tendant le plateau vide. C'était tellement délicieux que je n'en n'avais pas laissé une seule miette et maintenant je me sentais beaucoup mieux, presque remise de ma crise. Mon téléphone sonna alors et lorsque je vis le numéro de mon père s'affichait ainsi que son sms je m'enfonçais un peu plus dans le fauteuil. Il venait de sortir de prison et voulait savoir s'il pouvait venir me rendre visite à Miami. Hors de question qu'il vienne, il m'avait trop fait souffrir ces dernières années pour que je le laisse revenir dans ma vie pour l'instant. Je ne pris que quelques secondes pour lui répondre avant de poser mon téléphone sur la table juste devant la cheminée. Au même moment un loup s'approchait de la grande baie vitrée, collant son museau contre le carreau. Je sursautais en le voyant d'aussi prêt et Ena se moqua de moi. Les seuls loups que j'avais vu c'était au cinéma et ils n'avaient pas l'air commode. « Te moquerais tu de moi Ena ? » dis je en lui balançant un coussin à la figure. Pour lui montrer que je n'avais pas peur je m'approchais de la baie vitré et m'agenouillais juste devant le loup qui me regardait de ses grands yeux noirs. C'est vrai que c'était magnifique comme créature et d'ailleurs Jake leur ressemblait un peu. Une petite idée me vint à l'esprit et me relevant je me dirigeais vers Ena, un petit sourire malicieux sur le visage. « J'ai eu une discussion avec Jake hier et il m'a dit qu'il aimerait bien avoir une petite amie lui aussi... »

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Lun 8 Fév - 5:44

   
all i want for christmas is you
   
enaël & maëva

   
Je lui servais à manger alors qu'elle venait de me refaire une sacrée peur. J'étais préparé à de nombreuses, en effet, vu sa maladie. Mais à chaque fois je me sentais obligé de faire des pieds et des mains pour tout faire pour elle. Là, je lui servais à manger comme s'il s'agissait d'une princesse. Dans le fauteuil, près d'un feu, un plateau avec une fleur dessus, la totale. Et même que je la regardais manger. Elle me fit rire. « toi? grossir? Je crois que je ne t'ai jamais vu avec un bourlet depuis que je te connais. Je pense pas que tu risques grand chose. Au pire, on fera du sport. » dis-je avec un regard malicieux avant de prendre une assiette moi aussi et de la rejoindre pour manger alors qu'elle en était au milieu. Elle me dit qu'elle voulait faire du ski demain, enfin qu'elle ne déclencherait pas d'avalanche. Je ris encore. « j'espère bien. Là, je ne pourrais pas vraiment nous sauver.. » dis-je riant. « Je ne suis pas la Torche Humaine, faut pas trop m'en demander! » lâchais avec un petit rire. Je finissais mon assiette, je prenais son plateau et allait le débarrasser dans la cuisine. « Tu sais c'est facile le ski, tu n'auras pas de mal vu comment tu patines. Je suis sûre que vingt minutes après ton premier pas sur la neige, tu me dépasseras en hurlant. » dis-je en souriant. « et puis ce n'est pas très physique quand tu ne fais pas de compétition, et c'est une bonne bouffée d'oxygène, alors c'est idéal pour toi je trouve. » ajoutais-je en souriant. Oui, j'avais cherché à faire des choses qu'elle était capable de faire sans crises ou accidents. Je prenais soin d'elle et je ne lui faisais pas faire des trucs de fou. Son téléphone sonna alors je regardais dans le vide. Je ne l'espionnais pas, je tenais à ce qu'elle garde des secrets, une vie. C'était la base d'un couple d'après ce que j'avais appris. Puis elle sursauta en voyant un loup museau collé à la vitre, je ris. « moi? jamais. » dis-je en souriant. Elle s'agenouilla face à cette vitre avant de se relever vers moi. Je fronçais les sourcils. Vu son regard, elle avait une idée derrière la tête. Ce n'était jamais bon, ça. Je l'invitais à s'asseoir sur moi alors qu'elle m'invitait encore un truc dément. Je fis un air étonné. « il t'en dis des choses! » Je me mettais à jouer avec nos mains. « une petite amie? rien que ça? mais je pensais qu'il était amoureux de toi, comme moi. » dis-je en souriant. Je la regardais, amusé. Mais il fallait revenir aux choses sérieuses. Le truc c'est que, je ne sais pas si Maëva savait que je ferais n'importe quoi pour elle. « c'est ce que tu veux? un husky femelle? » demandais-je en souriant. J'eue une idée qui se vit sur mon visage. « Et tu sais quoi? On l'appelera Rose. Bon ok c'est Jake pas Jack mais ça passe quand même. » dis-je en souriant, faisant référence au Titanic qu'elle aimait tant. Je la regardais un long moment, silencieux. Je la redécouvrais chaque seconde, me disant encore combien elle était magnifique. Alors, je m'approchais et posais mes lèvres sur les siennes. « tu ne peux même pas imaginer combien je t'aime. » soufflais-je en caressant une de ses mèches de cheveux. « on se prends un bain? Je sais que tu veux un bain avant d'aller dormir. » dis-je en faisant genre de l'avoir lu dans ses pensées. Je me levais en la prenant dans mes bras pour monter. Je savais qu'il y avait une grande baignoire avec bougies et tout le nécessaire. J'allumais bougies. J'allais faire couler l'eau alors que j'allais vers Maëva, caressant ses cheveux détachés. J'adorais ses cheveux. Je me mis à les nouer en longue tresse dans son dos, avant d'embrasser sa peau nue qu'elle avait commencé à déshabiller. « grâce à Daniella et Nessa, j'ai appris jeune à faire des tresses. » soufflais-je alors. Puis, on se glissait nus dans le bain, elle face à moi je lui massais le dos doucement pour commencer avant de la prendre dans mes bras par l'arrière. « comment va ma princesse? » demandais-je alors nichant mon nez dans son cou, mes mains autour de son ventre, caressant ses jambes doucement.
   
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  Mar 9 Fév - 6:46



Enaël  & Maëva
Un amour pour lequel on a envie de se battre afin de le préserver, pour toujours.


J'étais confortablement installé sur Ena lorsqu'il me répondit du tac au tac qu'on pourrait l'appeler Rose... Soit il se moquait vraiment de moi soit il était sérieux. Lorsqu'il s'approcha de moi, déposant ses douces lèvres sur les miennes je ne put m'empêcher de répondre à son baiser. Jamais plus je ne pourrais me passer de lui, si un jour je venais à le perdre jamais je ne m'en remettrais. J'étais complétement perdue dans mes pensées lorsqu'il me proposa de prendre un bain avant d'aller se coucher. Il me porta jusqu'à la salle de bain et me déposa avant d'allumer les bougies et le robinet. La baignoire était immense, on pouvait surement y entrer à 5 dedans alors tout en regardant Ena allumer les bougies j'enlevais lentement mes vêtements. Mon corps était encore un peu perturbé à cause de ma dernière crise et un bon bain chaud me ferais du bien. Je sentis soudain les mains chaudes d'Ena dans mon cou puis dans mes cheveux et je le laissais faire quand il me les attacha.
Nos deux corps nus se glissèrent dans l'eau et je vint me blottir contre lui, laissant la chaleur de l'eau détendre tout mes muscles endolories. Chaque crise était plus violente, plus douloureuse et laisser mon corps affaibli. Je ressentais presque la fatigue m'envahir alors je me laissais aller dans les bras de mon amoureux. « Un peu fatigué... mais j'aimerais que ce moment ne se termine jamais. » Tout en fermant les yeux et posant mes mains sur celle d'Ena je laissais mon esprit vagabondé, imaginant même Jake avec sa futur copine. Ce serait du boulot d'avoir un deuxième chien à la maison mais au moins je penserai peut être un peu moins à mon fichu cancer. D'ailleurs j'avais complétement zappé de prévenir Ena, j'avais rendez vous avec le cancérologue le mois prochain pour parler de l'éventuelle transplantation. On n'en n'avait jamais vraiment parler à deux, Ena m'avait toujours dit que s'il y avait un moyen de me sauver on le tenterait mais on n'avait jamais vraiment parler du coup de l'opération, de ce que je ressentais au fond de moi, de cette crainte d'espérer vivre et de finalement ne jamais me réveiller sur la table d'opération. « J'ai eu mon cancérologue hier au faite, j'ai rendez vous le mois prochain pour faire un bilan et... et pour parler de cette transplantation. » En sentant les bras d'Ena se serrer autour de moi je savais très bien qu'au fond de lui il avait peur aussi mais ne voulais pas le laisser paraître. J'essayais d'imaginer ma vie sans ce cancer, sans crainte de faire une crise si je faisais l'amour trop souvent avec lui, des enfants courant autour de nous... Des larmes coulèrent sur mes joues car je savais que ce rêve était impossible. Je chassais les larmes de mes joues et me tournais vers Ena, un petit sourire forcé sur le visage. « Et si on allez se coucher, je crois que je vais m'endormir dans le bain sinon... » On sortit donc du bain et une fois secs on se rendit dans la chambre. Le lit était vraiment immense et avait l'air très confortable. Une fois bien au chaud sous les couettes je me blotti contre Ena, posant ma tête sur son torse. « Je t'aime mon amour... » dis je dans un soupir avant de m'endormir comme une masse.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Sujet: Re: let it snow + Emaëv  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

let it snow + Emaëv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres-