AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 SUJET COMMUN : le bar


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison trois :: sujets et autres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 08/05/2015
♡ nombre de post : 2369
♡ double compte : L.Collins
♡ feat : Lindsey Morgan
♡ anniversaire : 01/01/1991
♡ activité : en recherche d'emploi
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Sam 30 Juil - 17:36
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Cruise Ship
Les choses avaient dégénérées rapidement sur le bateau. Sans que je ne comprenne comment ni pourquoi, ma mésentente avec Derek avait attiré James à s’incruster et provoquer mon ex-amant. J’avais ensuite séparés les hommes, l’un était allé se reposer et surtout décuver dans sa chambre, l’autre était repartis travailler derrière le bar. Exaspérée, je m’étais accoudée au bar à côté d’un jeune homme avec lequel je faisais maintenant la conversation tant bien que mal. Je lui racontai que je travaillais pour l’hôpital mais que j’avais décliné l’invitation sur le bateau. Lui était venu participer à la fête en solo. Il me demanda si j’étais venu accompagner pour me retourner la question.

« Non je suis seule, je venais juste rendre quelque chose à mon ex, mais ca c’est pas très bien passé… »

Je bu mon verre d’alcool d’une traite comme pour faire passer le gout amer de cette rencontre. Je n’avais jamais voulu que cela se passe comme ça. Je tenais encore beaucoup à Derek et j’avais du mal à me détacher de lui. Même si j’essayais de mettre de la distance entre nous, je ne supportais pas de le voir malheureux. J’étais loin d’être une femme insensible et égoïste, cela me jouait des tours même.

« Enfin, je réglerais ca plus tard, pour le moment j’ai juste besoin de boire un verre et d’oublier tout ca avant que le bateau ne prenne le large. Je m’en voudrais de rester coincer ici. »

Je me servis à nouveau un verre. Je les enchainais et je savais que c’était une erreur, mais c’était tellement bon de sentir l’alcool couler dans ma gorge et de le sentir monter à la tête que je ne pouvais pas m’empêcher de m’arrêter. Je remplis le verre du jeune homme également avec un sourire.

« Tu sais quoi ? Je me prends bien trop la tête dans la vie. Des fois je devrais vivre plus pour moi et moins me préoccuper des autres. Mais c’est plus fort que moi, je n’arrive pas à rester insensible à la douleur d’autrui même pour mon bien … »

Je levai les yeux au ciel en soufflant et buvant une énième gorgée de ma boisson. Mes yeux se plongèrent dans les yeux du jeune homme et je le regardai quelques instants, profondément et intensément. Je lui offris un beau sourire. Je devrais réellement commencer à vivre ma vie pour moi et non pour les autres. Soudain quelqu’un s’approcha de moi et m’embrassa sur la joue. Je me tournai légèrement vers la personne et aperçu Ethan, un verre à la main. Décidément il était toujours là où je ne l’attendais pas. Il poussa Riley en s’excusant faussement pour lui prendre sa place. Quel culot.

« Ethan ! » m’offusquai-je.

Il se présenta à Riley comme étant mon ex. Vraiment ? Il devait vraiment se présenter comme ça au jeune homme avec qui je partageais une bouteille ? Je soupirai. J’avais l’impression de ne faire que ça en ce moment. Je poussais Ethan du siège où était à l’origine Riley pour que celui-ci puisse s’assoir.

« Riley je suis désolée. Ethan laisse-moi tranquille tu veux. Comme tu l’as si bien précisé t’es mon ex, pas mon mec alors dégage. »

L’alcool commencait légèrement à me monter à la tête et je n’étais pas d’humeur à me laisser emmerder par Ethan. Pas aujourd’hui. Ma vie je devais la vivre pour moi et non à travers un homme. J’avais fuis Ethan à New-York, je devais m’y tenir.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Dim 31 Juil - 17:57
cruise ship
Depuis que j'avais retrouver Lily et que je l'avais rejoins à Miami j'avais qu'une seule chose en tête, ça tourner à l'obsession. J'allais finir par virer psychopathe dingo. Malgré le temps qui était passé, j'étais toujours amoureux d'elle. Je voulais la récupérer mais fallait l'avouer je m'y prenais comme un manche. La voir avec un autre homme que moi m'énervais au plus haut point. J'avais virer le type qui l'accompagné et je prenais sa place.

« Ethan ! »

Elle me poussais pour que son ami reprenne sa place. Depuis que j'étais revenu, elle ne faisait que me repousser. Pourquoi? Je ne comprenais pas vraiment,

« Riley je suis désolée. Ethan laisse-moi tranquille tu veux. Comme tu l’as si bien précisé t’es mon ex, pas mon mec alors dégage. »

Et bim ! Prend toi ça dans la tronche. Je fronçais les sourcils, le dégage était un peu mal passé. Puis surtout je me prenais la honte devant le type. Ok ! Bon bah j'allais pas m'accrocher encore comme une moule à son rocher. Elle venait de me piquer dans ma fierté, je pris leur bouteille et me servis un shot dans le verre de Lily que je bus cul sec.

-Ok je vais te laisser tranquille puisque c'est ce que tu veux ! dis je en reposant le verre assez bruyamment sur le bar.

J'avais parler sur ton sec. On pouvait sentir que j'étais vexer par ce qu'elle venait de me balancer à la figure.

-Ton ex se casse !!!!!!!!!! lançais je froid et en regardant de travers le gars qui accompagné Lily. Je retournais à ma place et recommandais un verre. Je me sentais bizarre limite les larmes me montaient aux yeux. J'avais tout fait pour la retrouver, j'étais venu m'installer ici pour elle. Elle ne le savais pas mais je ne me serai jamais attendu à ce qu'elle m'envoie bouler comme ça à chacune de nos rencontres. Je l'aimais toujours et ça, elle n'avait pas l'air de le comprendre. Le barman m'apportait mon verre, je rappelais le serveur et lui demandais la bouteille plutôt qu'un simple verre. Cette fille m'emmenait vers mon auto destruction.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 04/07/2016
♡ nombre de post : 215
♡ double compte : carlson & beckford.
♡ feat : cole sprouse.
♡ anniversaire : 08/04/1994
♡ activité : Bachelor en Etudes Internationales, 4e année.
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Dim 31 Juil - 19:25
« Non je suis seule, je venais juste rendre quelque chose à mon ex, mais ca c’est pas très bien passé… » répondait Lily-Anne avant de descendre son verre d'alcool. « Enfin, je réglerais ca plus tard, pour le moment j’ai juste besoin de boire un verre et d’oublier tout ca avant que le bateau ne prenne le large. Je m’en voudrais de rester coincer ici. » elle ajouta en se servant un nouveau verre, et faisant de même pour Riley. Il lui sourit. A vrai dire, il était un peu déçu qu'elle ne souhaite pas rester, que cette petite rencontre bien agréable doive se terminer si rapidement. Il aurait certainement pu passer une bonne soirée avec elle. Sous ses airs de femme sérieuse et posée, il n'avait pas de mal à comprendre qu'elle savait s'amuser, et qu'elle crevait d'envie de le faire. Il y avait tout un tas de choses amusantes à faire sur le bateau, et Riley était ici tout seul, il aurait été ravi de les faire avec elle. « Tu sais quoi ? Je me prends bien trop la tête dans la vie. Des fois je devrais vivre plus pour moi et moins me préoccuper des autres. Mais c’est plus fort que moi, je n’arrive pas à rester insensible à la douleur d’autrui même pour mon bien … » elle disait alors en prenant son verre, et là, il ne pouvait qu'être d'accord avec elle. C'était important de se préoccuper de soi-même, et même Riley d'une certaine façon pouvait se retrouver dans ce que disait Lily-Anne. Lui qui aimait tant aider les autres, qui passait des nuits entières à jouer au super-héros dans les rues de Miami. Certes, il n'était ni policier, ni pompier, ni médecin. Il n'avait pas la prétention de pouvoir dire qu'il sauvait des vies tous les jours. mais il se rendait utile et aidait les autres comme il le pouvait. « T'as raison, on a qu'à trinquer à ça ! » il déclara avec un sourire, avant de boire en même temps que Lily-Anne. Leurs regards se croisèrent alors, et se retrouvèrent plongés l'un dans l'autre pendant un petit moment. C'est elle qui brisa le lien, lui adressant un joli sourire qui le perturba un peu. Il lui fallut quelques secondes pour le lui rendre. La suite se passa très rapidement, et Riley eut à peine le temps de comprendre ce qui était en train de se passer. Un type arriva et déposa un baiser sur la joue de Lily-Anne, avant de se diriger vers Riley pour lui serrer la main, et de le pousser de sa chaise en "s'excusant". Et voilà qu'en quelques secondes, Riley se retrouvait à côté de sa chaise, avec un inconnu installé à sa place. « Ethan ! » s'exclama Lily-Anne, et okay, il devait y avoir une histoire. Evidemment qu'il y avait une histoire. sans la petite exclamation de la jeune femme, il aurait pu croire que ce type était  simplement un fou, mais non, ils se connaissaient. Riley se sentait comme un idiot tout à coup. « Je suis son ex !!! » déclara alors le nouveau venu. Son ex ? Encore un ? Ce n'était pas le nombre qui était surprenant, mais plutôt le fait qu'ils défilaient tout à coup en l'espace de dix minutes. La pauvre. Riley hésitait entre les laisser régler ça parce qu'au final, ça ne le regardait pas, ou alors défendre sa nouvelle amie et la débarrasser de ce type visiblement odieux. Mais bien évidemment, Lily-Anne n'avait pas besoin de lui et était tout à fait capable de faire les choses elle-même, et ainsi, elle poussa Ethan du siège pour que Riley puisse s'y installer à nouveau. « Riley je suis désolée. Ethan laisse-moi tranquille tu veux. Comme tu l’as si bien précisé t’es mon ex, pas mon mec alors dégage. » elle s'excusa, et Riley s'empressa de lui sourire pour lui montrer qu'il n'y avait aucun problème. Ce n'était pas sa faute, de toute façon. Puis, elle prit soin de bien remballer le type, ce à quoi Riley ne put s'empêcher de sourire encore, clairement content de voir à quel point l'autre s'était fait dégager. « Ok je vais te laisser tranquille puisque c'est ce que tu veux ! » déclara Ethan, avant de se servir un verre dans celui de Lily-Anne. Riley se contenta d'observer. Il aurait bientôt fini son petit show, et après ça, il s'en irait pour les laisser tranquilles. Ce n'était pas la peine de le provoquer ou de chercher la bagarre. Ils avaient eu leur dose pour la journée. « Ton ex se casse ! » il dit alors, avant de lancer un regard à Riley qui lui aurait presque fait peur si la situation du pauvre type n'avait pas été aussi risible. Il haussa un peu les épaules, sans répondre à ce regard, y restant insensible. Puis il se tourna à nouveau vers Lily-Anne. « Bon, je pense qu'on va être tranquilles maintenant » il lui dit avec un petit rire, même si une petite part de lui espérait fortement qu'il n'y en ait pas un autre qui débarque subitement maintenant qu'ils étaient débarrassés de l'alcoolique et de monsieur sans-gêne. Il débarrassa Lily-Anne du verre dans lequel avait bu Ethan pour lui en donner un propre, puis leur servit encore un verre à chacun. « J'crois que tu mérites de t'éclater un peu... Tu veux aller danser ? » il lui proposa avec un petit sourire en portant le verre à ses lèvres. A quelques mètres de là, le DJ s'était installé et il y avait déjà quelques personnes en train de danser comme si leur vie en dépendait. Riley était loin d'être un grand danseur, mais il savait se débrouiller s'il fallait. Il ferait en sorte de ne pas avoir l'air ridicule, et de toute façon, lui non plus ne souhaitait pas se prendre la tête. Il était là pour s'amuser, pas pour passer un casting.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 08/05/2015
♡ nombre de post : 2369
♡ double compte : L.Collins
♡ feat : Lindsey Morgan
♡ anniversaire : 01/01/1991
♡ activité : en recherche d'emploi
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Dim 31 Juil - 20:05
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Cruise Ship
Après m’être débarrassée de Derek qui était complètement ivre, voilà qu’Ethan débarquait sur ce bateau. Mais qu’avais-je fait dans ma vie pour méritais un acharnement de la part de quelqu’un là-haut ? Je ne pouvais pas être tranquille un seul jour ? J’étais entrain de discuter avec Riley lorsque mon ex le poussa sans gêne de sa place. Toujours un peu énervée et avec de l’alcool dans le sang, ma patience disparut. Je repoussais Ethan sans ménagement et rendis la place à Riley. Comme l’avais si bien dit Ethan, il était mon ex et je le lui reprécisai en lui demanda, ou plutôt ordonnant, de partir et de me laisser tranquille. Vexé, celui-ci partis avec notre bouteille d’alcool dans un coin de la salle. Je soupirai d’exaspération en reportant on attention sur le jeune homme qui m’accompagnait dans mes verres que j’enchainais. Le jeune homme me donna un verre propre car Ethan ne s’était pas gêné de boire dans le mien, et me servit un autre verre.

« Tu peux pas savoir à quel point j’en ai marre… »

Je bu une gorgée de mon nouveau verre. Je ne savais plus combien j’en avais bu, mais sans doute un peu trop pour assumer ma journée. Riley me dit que j’avais besoin de m’éclater un peu. J’acquiesçai d’un hochement de tête. Ça c’était bien vrai. J’avais besoin de décompresser. Il me proposa alors d’aller danser histoire de se changer les idées. Un large sourire s’afficha sur mes lèvres et je finis mon verre avant de me lever. Je pris les mains de Riley, sans aucune gêne, et l’emporta avec moi sur la piste de danse. L’alcool m’avait totalement désinhibée et je me lâchai vraiment sans réfléchir aux conséquences de mes actes. Mais était-ce vraiment grave ? Non, au moins j’étais moi-même et je ne me bridais pas.

« Tu sais quoi ? Aujourd’hui je vais penser à moi, je vais m’éclater et je vais pas me laisser emmerder par des petits cons comme mon ex. »

Je passai mes bras autour du cou du jeune homme en regardant par-dessus son épaule pour voir ce que faisais Ethan. Je réprimais un petit sourire qui allait s’afficher sur mes lèvres. Je voyais la jalousie s’afficher sur le visage de mon ex et je m’en fichais. J’avais besoin de m’amuser et s’il venait m’emmerder je riposterais. Je bougeai mon corps contre celui de Riley sans me demander si mes gestes et mes mouvements n’étaient pas trop déplacés. Je ne connaissais pas ce jeune homme alors qu’avais-je à perdre en me lâchant un peu avec lui ?

« Tu sais que tu es un bon partenaire de danse ? »
lui susurrai-je à l’oreille.

Je me reculai du jeune homme avec un sourire enjôleur. Mon regard se plongea dans le sien. J’avais envie d’être charmeuse et de me sentir désirer par Riley. J’avais envie de plaire parce que je désirais un homme et non parce qu’un homme me désirais. Je posais un léger baiser sur sa joue avant de rire doucement.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Dim 31 Juil - 20:29
cruise ship
J'étais vraiment un empafer du bulbe. J'agissais sans penser aux conséquences de mes actes, je voulais retrouver Lily et la chose que j'allais récolter c'est qu'elle s'éloigne de moi. Fallait que je me calme et que je redevienne l'Ethan qu'elle avait connu. J'agissais comme un abruti avec la jalousie qui me dévorait. Je continuais de boire en jetant de temps en temps un œil sur Lily et son "mec" rien qu'à l'idée de penser ça, ça me rendait fou.

Soudain Lily se leva et attrapa le gars par la main pour l'entrainer sur la piste de danse. Toute joyeuse, souriante et plus belle que jamais. Cerise sur le gâteau, ça se passait sous mon nez. Ils étaient partis danser tous les deux, je ne pouvais m’empêcher de regarder. Elle passait son bras autour du cou du Riley et regardais dans ma direction. Je ne pus réprimer l'expression de mon visage qui envoyait un message, clairement j'étais jaloux.

Mon cœur, mon estomac et tout le bordel à l'intérieur fit un bon lorsqu'elle embrassait le gars sur la joue. Je serrais les dents et fronçais les sourcils. Elle jouait à quoi ? Ok j'avais fais le rustre deux minutes avant mais c'était pas une raison pour me le faire payer de cette manière. Je me sentais complétement con et seul. Quel looser !

Elle me filait entre les doigts et j'avais du mal à me faire à cette idée. Je ne savais pas vraiment ce que je devais faire pour qu'elle s'interresse de nouveau à moi. Pour l'instant j'avais l'impression qu'elle me méprisait. J'avais cesser de les regarder, je me resservis un verre et le bus de nouveau d'un trait. J'avais une folle envie de foutre sur la gueule de ce type mais je ne devais pas, ça allait rendre Lily folle de rage contre moi et c'est pas vraiment ce que je voulais.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 04/07/2016
♡ nombre de post : 215
♡ double compte : carlson & beckford.
♡ feat : cole sprouse.
♡ anniversaire : 08/04/1994
♡ activité : Bachelor en Etudes Internationales, 4e année.
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Lun 1 Aoû - 17:55
Décidément, la pauvre Lily-Anne était véritablement hantée par ses exs. Entre celui avec lequel elle s'était disputée au moment où arrivait Riley, et maintenant celui-ci, qui ne s'était pas gêné pour pousser Riley de sa chaise, la belle ne s'ennuyait pas. Riley, lui, faisait de son mieux pour ne pas se mêler de ce qui ne le regardait pas. Il préférait la laisser régler ses histoires avec Ethan, sachant qu'il n'avait de toute façon pas son mot à dire. Mais très franchement, Lily-Anne avait l'air d'avoir bien besoin de se détendre, de passer une soirée pour elle, sans ces fantômes pour la hanter. Du coup, dès que Ethan fut parti, Riley s'empressa de lui donner un verre propre et de servir à nouveau une belle quantité d'alcool. « Tu peux pas savoir à quel point j’en ai marre… »  lui souffla alors Lily-Anne, pendant que le liquide coulait dans leurs verres. Il lui adressa un petit sourire en levant les yeux vers elle, quelque chose d'un peu plus sérieux, qui se voulait rassurant. Il n'avait rien à répondre, puis elle avait raison. Lui ne connaissait pas ça, il n'avait pas d'exs qui lui couraient après ainsi. La seule personne réellement importante avait été Hannah, mais avec elle, c'était compliqué et ça n'avait rien de comparable à la situation de Lily-Anne. Lorsqu'il lui proposa d'aller danser, le sourire qui illumina son visage fut une réponse suffisante, et il se pressa pour vider son verre à la même allure qu'elle. Elle se leva ensuite et saisit ses mains dans les siennes, l'entraînant vers la piste. Riley suivit sans broncher avec un sourire sur le visage. « Tu sais quoi ? Aujourd’hui je vais penser à moi, je vais m’éclater et je vais pas me laisser emmerder par des petits cons comme mon ex. » Elle avait raison, bien sûr. Vaguement, Riley réalisa que le type, Ethan, devait probablement être encore dans le coin, mais pour être honnête il avait déjà bien bu et quand Lily-Anne passa ses bras autour de son cou, il ne se concentra plus que sur elle, un petit sourire collé au visage. Ils dansèrent sans se poser de question, Riley oubliant totalement que la danse n'était pas son domaine de prédilection. De toute façon, avec le corps de Lily-Anne contre le sien, c'était facile d'oublier tout le reste. Il faisait en sorte de suivre ses mouvements, de se laisser guider d'une certaine façon. Elle était vraiment sublime. « Tu sais que tu es un bon partenaire de danse ? » elle lui souffla, dans l'oreille, ce qui ne manqua pas de lui donner envie de plus, bien plus. Il ne comptait pas la lâcher tant qu'elle voudrait de lui, et juste quand cette pensée lui traversait la tête, le regard brun de Lily-Anne se plongea dans le sien. Il avait ses mains sur la taille de la jeune femme, accompagnant ses mouvements de hanches alors qu'ils continuaient de danser. Il aurait bien voulu lui répondre, mais son esprit avait court-circuité. Elle posa un baiser sur sa joue, l'accompagna d'un petit rire, et cela sembla briser la tension qu'ils avaient établie par leurs regards. Et s'il y avait de la chaleur qui se répandait tout à coup sous ses joues, il préférait l'ignorer. Il sourit à Lily-Anne, amusé, et leva son bras au-dessus d'elle en la tenant par la main pour la faire tourner et la ramener à nouveau vers lui, la rattrapant avec son autre main sur sa taille. « T'as vu ça ? J'suis un pro » il dit avec un petit rire, son visage proche de celui de Lily-Anne, partageant leur oxygène. « Enfin pas vraiment... si t'as des mouvements à m'apprendre je suis preneur » il ajouta, son regard dans celui de Lily-Anne, un léger sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 23/06/2015
♡ nombre de post : 4857
♡ feat : Sophia Bush
♡ activité : Future Galeriste / Barmaid
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Mer 3 Aoû - 13:11
 Cruise Ship

 
Je sais que je suis quelqu'un de complexe, moi même je ne parviens pas à me suivre parfois. Je suis constament partagé entre la raison et les sentiments. Ce soir en est la preuve une fois de plus. Mon passage par la case prison m'avait fait prendre cete décision sur le couple que je formais avec James et auquel j'avais décidé de mettre un terme. Je savais que ca allait être douloureux, mais je savais que le temps me permettrait d'effacer son souvenir, d'effacer la douleur de ne plus l'avoir à mes côtés, de ne plus me sentir aimer par ce dernier...Théoriquement, c'est ainsi que les choses devaient se passer, et jusqu'à présent je m'en étais bien sortie. J'étais devenue une autre personne, plus froide, plus distante, insensible, ca aidé. Mais ce soir, je semblais pour la première fois retrouver un sentiment d'humanité. Voir James laisse naître des émotions contradictoires chez moi. Ca me rapelle surtout le mal que j'ai pu lui faire -et que je me suis infligée aussi par la même occasion-, ca me rapelle chaque moment passé ensemble que je m'efforce d'oublier pour faciliter cette séparation. Pourtant, une part de moi est incapable de l'ignorer. Il est certainement me seul à me faire ressentir tant de chose, il le sera certainement à tout jamais. J'aurai certainement mieux fait de faire demi-tour, il ne m'avait pas vu, ca aurait été plus simple pour tout le monde, mais je n'y suis pas arrivée... pas parce que je culpabilise, bien que ca en fasse partie d'une façon, mais plus parce que je suis incapable de rester indifférente face à lui, je serais toujours présent pour lui, quoique je puisse laisser entendre par mon attitude ou mes paroles.
J'essaie de la façon la plus douce et objective qu'il soit de lui faire savoir que tout ça ce n'est pas lui, et que peu importe les raisons qui le poussent à agir ainsi, il doit passer outre et continuer de se battre pour rester celui qu'il est. C'est sûrement un peu facile de dire ça alors que je suis moi même incapable de l'appliquer, mais James méritait clairement mieux que ça, ce n'etait même plus à prouver.« On fait parfois n’importe quoi quand on souffre. » On ça je sais, j'étais même totalement en accord sur ce point, on peut dire que j'étais exactement dans cette situation même, mais lui avouer ça ne rendrait pas les choses plus supportable. J'essaie de garder en tête les résolutions que j'avais pu prise. Mais j'ai l'impresse de franchir les limites que je m'étais fixée un peu plus à chaque fois. Je sais que ça peut vite être dangeureux, me retrouver dans cet endroit clos fac à cet homme qui compte tant pour moi avec une telle proximité, difficile de dire que je suis indifférente. Impossible même. Où tout ça va nous mener? Je n'en ai aucune idée, ce que je sais, c'est que mon corps est incapable de se lever et de déguerpir. Je laisse échapper cette phrase qui une fois de plus pourrait causer ma perte. Ce n'est pas nous rendre service, mais je souhaite quand même à ce qu'il le sache, même si c'est plutôt injuste de ma part. Je viens clairement de nous plonger dans une forme d'intimité à laquelle je peine à m'echapper. Que ce soit par nos échanges ou encore par le silence qui s'installe, aucun de nous semble vivre ce rapprochement avec la legereté qu'il se doit. Je tente d'ailleurs de me concentrer sur ma tâche de base pour ne pas affronter son regard. L'humour vient cependant briser ce moment pesant, nous libérant certainement d'un poids considérable tout les deux. Il n'empêche que j'ai l'impression de faire un bond en arrière et de retrouver cette complicité qui nous a toujours défini. Et qu'est ce qu'elle me manque... Je me moque de façon intentionnel de ce qu'il vient de se passer, et de cette image de méchant violent qu'il vient de se donner. « Je n’ai rien d’un héros, c’est toi qui m’a sauvé encore une fois. » Je laisse échapper une sorte de rictus moqueur. "Je suis loin d'avoir le rôle de la gentille dernièrement." Fis-je remarquer. Il suffisait de voir son état pour comprendre que j'étais plus la méchante qu'autre chose d'ailleurs.
Le moment amical touche cependant à sa fin alors que je viens à faire allusion à un fait, qui n'est pas sans rappeler un certain souvenir. Ce dernier me laisse perplexe, il me donne envie de sourire face au bonheur que j'avais ressentir dans ma galerie, mais il me rappelle surtout ce moment que je risque de ne plus partager avec lui. Et une fois de plus je me laisse aller à une confession qui veut en dire beaucoup mais pas assez à la fois. Je me déteste l'instant d'après pour ça, je n'ai juste pas envie qu'il voit tout ça comme un mauvais souvenir. Il veut continuer à m'épauler dans mon projet, ce qui pourrait être assez bizarre, surtout après cette rupture récente, et je ne veux pas qu'il croit qu'il me doit quoique ce soit, je me débrouillerai seule si je n'ai pas le choix. Il tient cependant à insister, me laissant finalement hésistante. Je vais y réflechir. Il me fixe, me désarmant soudainement alors que mon regard se perd dans le sien. Je sens la situation m'echapper et m'efforce finalement d'y mettre un terme en me levant. Je n'en reste pas là puisque je propose de le raccompagner jusqu'à sa chambre. Je le sens hésitant, il saisit ma main, me laissant un sentiment des plus agréable.« Merci, mais ne te force pas… Tu dois reprendre ton travail toi. » Je me pince les lèvres, en hochant la tête pour approuver. Je ne suis pas vraiment sûr que ce soit le cas, mais c'est normal qu'il me repousse d'une certaine façon.« Tu dois continuer ta vie. » Je souris légèrement, avec une pointe de tendresse et le laisse finalement s'eloigner en me grattant le front, tentant de rassembler mes idées.« Je ne t’ai pas dit, mais je te trouve très belle ce soir. » Je tourne le visage vers lui et penche légèrement mon visage vers l'épaule en souriant, c'est toujours plaisant à entendre de sa bouche, peu importe le contexte. Je prends une grande inspiration à l'idée de le voir partir, mais son corps se tourne une fois de plus vers moi. « En fait, je veux bien que tu me raccompagne....» Je souris plus largement, ravi qu'il ait changé d'avis, même si une fois de plus, je ne suis plus en accord avec mes intentions de base, dont celle de le fuir. Je le rejoinds donc et nous nous retrouvons à déambuler à travers le couloir. Mes mains se frottent nerveusement l'une sur l'autre alors que sa présence près de moi semble m'intimider soudainement. "Tu as pris une chambre seul?" Mon regard se porte vers lui, et je ne peux que réaliser le ridicule de cette question. "Non pas que je veux savoir! Disons plutôt que je veux pas avoir à faire face à une jolie demoiselle qui t'attend en petite tenue sur le lit". je laisse échapper un rire, enfaites clairement, cette situation me rendrait folle, autant m'eviter un choc tout de suite.
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CASABLANCA
En ligne
♡ à miami depuis le : 17/05/2015
♡ nombre de post : 14904
♡ feat : James Lafferty
♡ anniversaire : 14/07/1991
♡ activité : Pompier/Barman
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Mer 3 Aoû - 14:12
 Cruise Ship

 
Je n’arrive pas a distingué ce qui est le plus douloureux dans cette scène… Si ce sont les blessures physiques ou le fait d’avoir sa présence si près de moi sans pour autant pouvoir l’atteindre comme je le souhaiterais. Le plus difficile à comprendre, c’est elle. Clairement, c’est son attitude. Si distante il y a quelques jours mais si douce et proche aujourd’hui. Je n’arrive plus à savoir quel comportement adopter vis à vis de ce rapprochement qui une fois de plus nous plonge dans cette bulle qui m’a tant plu auparavant. Je sens chaque seconde que nous passons ensemble, nous rapprocher mais la seconde d’après, ce dernier est brisé par Elisha. Une sorte de yoyo permanent, qui pèse sur mon morale. J’attends une ouverture, un signe qui me montrerait que j’ai le droit et la prendre contre moi, de sentir ses lèvres sur les miennes. Mais non, la réalité me remet à ma place par son désistement. Tout ceci n’est qu’illusion apparemment, sauf toutes cette pagaille que j’ai mise dans le bar. Tout c’est bien réel, mais totalement pas moi. C’est après coups que je réalise que la colère et la douleur me fait faire n’importe quoi et que je dois rapidement me reprendre en mains pour ne pas perdre le peu de chose qu’il me reste, mon travail et la garde de mon fils. << Je suis loin d’avoir le rôle de la gentille dernièrement. >> J’hausse instinctivement les épaules. « Disons que, tu as choisi ce qui était le mieux pour toi. » répondis-je à sa remarque. Indirectement je lui laissais un petit pique pour lui rappeler que c’est elle qui avait décidé de cette situation, pas moi. Même si dans le fond il n’y avait rien de méchant, le fait de lui lancer ça, me rassurait sur le faite que moi, j’avais tout fait pour que ça marche, que j’avais tenté de mettre toutes les chances de notre côté pour que ce nous tant attendu reste le meilleur pronom pour nous définir. Je devais peut-être à présent arrêter de me demander ce que j’aurai pu faire de plus pour l’avoir encore à mes côtés à l’heure d’aujourd’hui. Même si le regret de ne pas avoir réussi persistera toujours au fond de mon être.

Son attitude et ses sous-entendu ne cesse de nous replonger dans des souvenirs encore bien présent dans mon esprit, et c’est dur de devoir y faire face. « Je n’oublie pas, mais si t’es pas là, tous ces souvenirs qu’est-ce que j’en fais ? » lui balançais-je sans retenu. Il y a des choses que j’aimerai lui dire, mais rien n’y fait, je n’y arrive pas. Pas encore. Je me reprends tant bien que mal pour ne pas m’énerver. Parce que même si je lui en veux comme jamais de m’avoir laisser tomber, je tiens à elle encore plus et je ne veux pas avoir à me passer d’elle encore plus. Le sujet de son projet de galerie refait surface une nouvelle fois et ça pique. Je ne préfère pas relever plus que ça pour ne pas avoir à repenser à ce moment qui est en moi, mais je n’y parviens pas et c’est en la regardant que tout me revient en plein visage. Heureusement -oupas- Elisha met fin à ce moment qui aurait pu me pousser à l’embrasser. Cette dernière souhaite me raccompagner à ma chambre… J’hésite un moment, lui montrant qu’elle doit continuer d’avancer sans moi finalement, et que sa soirée à elle n’est pas terminée. Même si dans un premier temps je souhaite la laisser m’échapper, je change rapidement d’avis afin de pouvoir profiter encore un peu de sa présence près de moi, acceptant sa compagnie jusqu’à ma chambre. Nous voilà donc partis dans les couloirs afin de regagner la cabine que j’avais réservé quelques jours avant le grand jour. Elisha brise ce silence qui planait au-dessus de nous. << Tu as pris une chambre seul ? >> Je tourne la tête surpris de cette question. << Non pas que je veux savoir ! Disons plutôt que je veux pas avoir à faire face à une jolie demoiselle qui t’attend en petite tenue que le lit. >> Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer. Je suis hésitant sur le comportement à adopter une fois plus. Que cherche –telle ? A t-elle le droit de savoir à présent finalement. Je préfère ne pas déclencher de dispute et prendre ça sur le ton de la plaisanterie. « Sauf si tu te comptes dans le lot… je ne dirai pas non de t’avoir en petite tenue… » dis-je avec un sourire quelque peu charmeur. « Sinon, sois rassuré, enfin si c'est pour ça que tu demandes... » dis-je dans un premier temps. C'est vrai, pourquoi posait-elle cette question ? « Personne ne m’attend… Plus personne a vrai dire. » dis-je avec un goût amère. Repensant une fois de plus à notre séparation. « Pourquoi cette question ? Ma vie t'intéresse ? ou tu comptes prendre le rôle de la fille en petite tenue ? » lui demandais-je haussant rapidement les sourcils.  Mon état d'esprit est tellement contradictoire, tellement perdu. D'un moment à l'autre je me replonge dans cette douleur interne alors que quelques secondes avant je riais ou presque. C'est ainsi que sera ma vie à présent ? Chaque seconde, chaque mot, tout me rappel ce que j'ai perdu et tout ces souvenirs aussi intense soient ils.... m'échapper...
Nous arrivons alors devant la chambre qui m'ai réservé. « Bon beh voilà, c'est là. Merci...» lui dis-je. Je n'allais pas abuser de son temps libre. J'étais arrivé entier à la chambre, elle avait fini sa bonne action. «  Je voudrais pas avoir l'air d'abuser de ton temps... t'en as déjà fais beaucoup. Je pense pouvoir me coucher tout seul... et qui plus est seul en fait. » lui lâchais-je droit dans les yeux. J'avais quelque chose sur le coeur à lui transmettre. «  Je sais et j'ai bien compris ce que tu veux.. ou plus d'ailleurs.  Mais sache que tu me manques et que je t'aime toujours moi... Que tu compte toujours autant et que... Beh malgré tout, je serais toujours là pour toi... » finis-je par lui dire avant de baisser la tête. Cette réplique allait sûrement placer une sorte de malaise entre nous, mais j'avais besoin de lui dire que finalement, elle aurait toujours sa place dans mon coeur. Cette place si particulière qui lui est à jamais destinée.

Emi Burton

✱✱✱

You changed my life
«Tu es de loin la meilleure chose qui me soit arrivée depuis bien longtemps. Et mourir en sachant avoir été aimé, pas par n’importe qui mais par toi, Elisha Parker, est l’incarnation même d’une vie bien remplie.»
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 23/06/2015
♡ nombre de post : 4857
♡ feat : Sophia Bush
♡ activité : Future Galeriste / Barmaid
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Jeu 4 Aoû - 13:32
 Cruise Ship

 
Je n'ai pas envie de lui faire du mal, ce n'est clairement pas mon but, même si c'est malheureusement ce que je suis entrain de faire d'une certaine façon. Evidemment, j'aurai pu rester avec lui, evidemment que nous aurions pu poursuivre notre histoire, mais je l'aurai certainement blessé d'avantage avec mes doutes et cette envie permanente de détruire ma vie. Je suis perdue, j'ai l'impression de sombrer et je ne veux tout simplement pas l'entraîner dans ma chute. Je préfère tout de suite qu'il ne se fasse pas de fausse illusion sur moi, parce que je sais que je vais le décevoir d'avantage. Alors peut être que d'une certaine façon je le fais souffrir encore plus, mais j'imagine, j'espère en tout cas, que tout ca n'est que passager, que le temps nous aidera à nous relever l'un et l'autre, je ne sais pas encore comment ca va se finir, tout ce que je veux, c'est qu'il soit heureux, peu importe si ca doit inclure que moi je ne le suis pas. Mon incarcération a changé beaucoup de chose, mais en aucun cas ca n'enlève ce que j'ai ressenti pour lui, et que je ressens toujours. Disons juste que j'ai juste besoin de retrouver une forme d'indépendance qui m'aidera à savoir ce que j'attends réellement de la vie, mais aussi ce que celle-ci attend de moi. J'ai désormais l'impression de manquer d'air dans le monde qui m'entoure, alors je me dis que j'ai peut être besoin de m'eloigner pour réaliser celle que je suis. Je suis dans un gouffre, et je suis tout simplement la seule à pouvoir m'en sortir, malheureusement, ce n'est pas pour aujourd'hui. Malheureusement, malgré toutes mes bonnes intentions, je me retrouve dans ce local, plus proche que jamais de cet homme qui a le don d'eveiller tout mes sens, et je pense que j'ai clairement sous estimé l'attraction qu'il y a entre nous. Face à lui, j'ai l'impression de refaire un bond dans le passé. C'est ennivrant, j'aimerai me perdre une fois plus dans son regard, mais je pense avoir encore assez de volonté pour résister, il le faut, je lui dois! La simple idée de me rapprocher de lui ne ferait que foutre une sacrée pagaille dans ma vie que je gère très très mal, et puis, ca nous apporterait que de la souffrance et des incertitudes. Nos discussions ne peuvent être qu'amicale, elles sont pleines de sous entendu, et malheureusement, une fois de plus je me retrouve à me confronter à ce choix que j'ai fais en choisissant de m'en séparer.« Disons que, tu as choisi ce qui était le mieux pour toi. » Je soupire doucement et affronte finalement son regard. "T'aurai préfèré que je reste et que je fasse comme si tout allait bien?" demandais-je en fronçant les sourcils. Je n'ai pas envie d'avoir cette discussion une fois de plus, je ne veux pas qu'on se dispute parce que le mal est fait, et que les choses sont ainsi. Peut être que je ne supportais pas d'entendre cela, peut être que cette vérité n'était pas celle que je voulais voir vraiment. Une chose est sûre, évoquer ce sujet ne fait que nous éloigner, je ne suis pas en mesure de subir des repproches, je pense que j'ai vécu assez de choses dernièrement, je suis en droit de me poser des questions et de vouloir m'eloigner de ce qui m'entoure.
« Je n’oublie pas, mais si t’es pas là, tous ces souvenirs qu’est-ce que j’en fais ? » je n'ai malheureusement pas la réponse à cette question, mais il préfèrait peut être faire comme si ca n'avait jamais existé? Je préfère garder ca au plus profond de moi, ca me laisse l'espoir qu'un jour peut être, j'aurai de nouveau la chance de me sentir aimer de cette façon et d'eprouver tant d'amour sans me poser de question. "J'en sais rien James..." Je ne pouvais pas lui demander de vivre à travers eux, comme si seul le passé lui permettrait d'avancer, alors c'était à lui de le découvrir par lui même. Le silence fini par avoir raison de nous, mon regard se retrouve absorbé par le sien, et je sens clairement que je perds pied. Je dois me reprendre, je tente donc de le fuir, ayant l'impression que la température de la pièce était soudainement trop elevée. Je me lève et lui propose alors de le raccompagner. Si dans un premier temps, il refuse, il revient finalement sur sa décision. Je sais que ce n'est pas bien, que ce n'est pas nous rendre service, c'est vrai, combien de chance y a t-il pour que nous puissions redevenir amis? Quoiqu'il en soit, je ne parviens pas à faire marche arrière. Nous nous retrouvons à nous ballader à travers les diffèrents couloirs. Je viens à poser cette question complètement grotesque. Soit je passe pour une folle qui n'en a rien a faire, soit au contraire, je joue la grande curieuse. Et c'est tellement déplacé que j'en reviens pas d'avoir oser. Je manque d'ailleurs d'éclater de rire à mes premiers mots. Je dois cependant me reprendre, je ne veux surtout pas savoir s'il a décidé d'aller voir ailleurs.Je regrette amèrement mes propos, mais c'est trop tard, je me contente de me frotter le front confuse.« Sauf si tu te comptes dans le lot… je ne dirai pas non de t’avoir en petite tenue… » Je ne peux retenir un rire en croisant son regard. "Quel dommage, je n'ai pris aucun tenue!" lachais-je en souriant plus largement. « Personne ne m’attend… Plus personne a vrai dire. » Je regarde face à moi, ayant soudainement perdu le sourire. J'ai l'impression une fois de plus de subir un pique, et je n'ai plus la force d'y répondre ou d'y accorder de l'attention, parce que si je venais à le faire, je ne serais certainement pas à ses côtés là maintenant.« Pourquoi cette question ? Ma vie t'intéresse ? ou tu comptes prendre le rôle de la fille en petite tenue ? » je ne sais plus comment agir avec lui. J'ai peur de ce que je pourrais repondre, parce que j'ai l'impression que peu importe ce que je pourrais répondre, ca pourrait être mal interpreté... "Oublie, c'était stupide de te demander ça. Je vois même pas pourquoi je l'ai fais d'ailleurs." Voilà que je faisais marche arrière. Est ce que tout ça n'était pas trop tôt finalement? Est ce que ca semblait impossible de pouvoir de nouveau profiter d'un moment simple sans avoir à évoquer les faits? j'en demandais surement trop, mais je n'étais pas en mesure de me justifier, je l'avais fais, et si ce n'était pas suffisant, c'était dommage, mais c'était ainsi, et me faire remarquer à chaque reprise la décision que j'avais prise n'allait pas m'aider à me faire revenir. « Bon beh voilà, c'est là. Merci...  Je voudrais pas avoir l'air d'abuser de ton temps... t'en as déjà fais beaucoup. Je pense pouvoir me coucher tout seul... et qui plus est seul en fait. » Je me glisse devant lui, fuyant son regard alors que je soupire discrètement.«  Je sais et j'ai bien compris ce que tu veux.. ou plus d'ailleurs.  Mais sache que tu me manques et que je t'aime toujours moi... Que tu compte toujours autant et que... Beh malgré tout, je serais toujours là pour toi... » Je hoche de la tete. Je n'avais jamais douté de tout ça. Je replace une mèche de cheveux derrière mon oreille. "Je ferai mieux d'y aller."  Je fais quelques pas en arrière en l'observant. "Prends soin de toi James..."Dis-je avant de lui adresser un leger sourire et de faire reprendre ma route, perdue...

 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CASABLANCA
En ligne
♡ à miami depuis le : 17/05/2015
♡ nombre de post : 14904
♡ feat : James Lafferty
♡ anniversaire : 14/07/1991
♡ activité : Pompier/Barman
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Jeu 4 Aoû - 14:09
 Cruise Ship

 
Certains diront que l’alcool rend violent, d’autre diront que l’alcool fait parler. Pour ce qui est mon cas, je dirai un peu des deux. Pourtant je ne suis pas violent, du moins j’évite au maximum les bagarres et là, c’était certainement le verre de trop. J’en viens aux mains alors que ce pauvre homme n’y est pour rien. Pourquoi lui d’ailleurs ? je n’en sais rien. Ca aurait pu très bien tomber sur quelqu’un d’autre. Mais bon, c’est fait, je ne peux revenir en arrière. Le fait d’avoir Elisha près de moi dans ce local me rend à la fois triste et heureux. Si la voir à mes côtés dans un moment pareil me fait chaud au cœur, il me fait en même temps tant de mal. Il y a désormais cette barrière de la séparation qui nous empêche d’être si proches. Je peux être si mauvais parfois, c’est horrible. Je ne cherche à la blesser autant qu’elle m’a blessé mais à la fois j’aimerai me taire et la prendre dans mes bras. C’est si confus dans ma tête. Je ne cesse de lui envoyer des piques et je m’en veux, mais c’est plus fort que moi. Je ne peux pas faire comme si rien ne c’était passé, que tout était normal entre nous… C’est trop m’en demander et c’est surtout trop tôt. J’ai toujours espérer qu’un jour je sois plus qu’un ami et après avoir goûté au rôle du petit ami il m’est difficile pour l’instant de reprendre la place d’un ami. Est-ce possible d’ailleurs ? Le temps nous le dira certainement. << T’aurai préféré que je reste et que je fasse comme si tout allait bien ? >> Je soupire, parce que je sens à travers son regard qu’elle est agacé par cette situation et le fait d’ouvrir une fois de plus le sujet. « Moi ce que j’aurai voulu c’est qu’on affronte ça ensemble. C’est tout. » répondis-je alors que je détourne le regard une fois de plus. Je pense que je sujet est clos et que pour le moment, les reproches et les piques n’arrangeront rien à nos problèmes. Je sens la situation m’échapper et perdre le contrôle de mes émotions. C’est difficile de me contenir face à elle. Les souvenirs dans lesquels elle nous replonge n’arrange rien. Tout m’échappe. Non pas que je veuille oublier tous ces moments passés avec elle, mais qu’est-ce que je peux faire avec ça ? Avec qui les partager, à qui les raconter ? << J’en sais rien James… >> Finalement il ne me reste plus que ça de notre histoire et cette sensation amère d’inachevé.
La séance de soins touche à sa fin alors que nous nous rapprochons un peu plus. C’est avec tristesse que je la vois mettre fin à cette bulle dans laquelle nous étions plongés depuis quelques minutes. Sa proposition me touche. Même si dans un premier temps j’hésite à accepter, je finis par mettre mes sentiments de côtés et approuve sa proposition. Dans les couloirs sa question est plutôt déplacé mais il faut avouer que ça me touche. S’intéresse-t-elle vraiment à ma vie ?  Je prends ça sur le ton de la plaisanterie, l’observant de haut en bas. << Quel dommage, je n’ai pris aucune tenue. >> J’hausse les épaules. « On peut faire sans au pire… » lâchais-je un brin séducteur. Suite à ça je demande pourquoi ? Pourquoi cette question. << Oublie, c’était stupide de te demander ça. Je ne vois même pas pourquoi je l’ai fait d’ailleurs. >> Je souris nerveusement ou timidement. « T’inquiètes, c’est pas grave…. Je suis d’ailleurs moi-même rassuré que tu ne comptes pas jouer la fille sur le lit en petite tenue avec quelqu’un d’autre. » Répliquais-je en lui souriant. C’est vrai, c’était un signe peut-être indirectement qu’elle n’avait pas choisis de passer le voyage avec quelqu’un d’autre.
Nous voilà près de ma chambre, où je compte aller dormir… Mon cœur décide une fois de plus de lui faire part de tout ce qu’il garde en lui. Même si je ne m’attends pas à une réponse de sa part, j’espérais peut-être une réaction, mais rien. C’est difficile à avaler mais il est clair qu’à présent je doive faire avec. << Je ferai mieux d’y aller. >> Je souris, soufflant légèrement. << Prends soin de toi James. >> Elle part… elle part… « Attends ! » criais-je. « Envoi moi un message quand tu as finis ton service… Si ça te dis, on pourrait aller… j’sais pas, peut-être pas boire un verre, mais visiter le bateau… ? » lui proposais-je. C’est ce que ferait deux amis non ?? « Enfin si tu veux… » terminais-je à dire avec un léger sourire.

Emi Burton

✱✱✱

You changed my life
«Tu es de loin la meilleure chose qui me soit arrivée depuis bien longtemps. Et mourir en sachant avoir été aimé, pas par n’importe qui mais par toi, Elisha Parker, est l’incarnation même d’une vie bien remplie.»
Revenir en haut Aller en bas
 

SUJET COMMUN : le bar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison trois :: sujets et autres-