AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 SUJET COMMUN : le bar


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison trois :: sujets et autres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 23/06/2015
♡ nombre de post : 4857
♡ feat : Sophia Bush
♡ activité : Future Galeriste / Barmaid
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Ven 5 Aoû - 13:11
Citation :
 Cruise Ship

 
Si j'essaie de reprendre une vie normale, j'avais à priori sous estimé que j'allais devoir assumer mes actes. Je comprenais que James puisse avoir de la rancoeur envers moi, qu'il puisse être tant en colère, et dans l'incompréhension. J'avais tâché de lui expliquer ce qui se passait dans ma tête, comment j'en étais arrivé là, si brouillon que ça puisse être. Mais ca ne semblait pas suffisant pour lui, peu importe ce que je pourrais dire ou faire, nous en viendrons toujours au même point. Je devrais continuellemet subir des repproches, et je n'étais pas en mesure de les supporter. C'est peut être complètement lâche, mais j'avais assez à gerer avec mes propres angoisses sans avoir à devoir en plus de faire face à des remarques sans cesse. Alors évidement qu'il en avait le droit,  évidemment que je ne pouvais pas lui en vouloir de me faire savoir tout ce qu'il pouvait penser, mais je comprenais surtout que tout ces efforts que je pouvais faire pour tenter d'oublier cet engagement et ce que ca pouvait inclure s'imposait une fois de plus à moi. Et c'était considérablement ce que j'essayais d'éviter. je ne voulais pas être la petite amie parfaite parce que j'étais tout simplement incapable de l'être en ce moment, et que peu importe ce qu'il pourrait me dire, c'était ainsi. Alors peut être que nous ferions mieux de prendre nos distances comme je l'avais prévu au départ. Lui souffrait de m'avori à ses côtés, alors que pour ma part je retrouvais un sentiment familier, réconfortant, jusqu'à ce qu'il me rappelle les faits. « Moi ce que j’aurai voulu c’est qu’on affronte ça ensemble. C’est tout. » Je détourne le regard en hochant négativement de la tête. Tout ça me pousse à me braquer et partir réellement. "Mais le problème, c'est que moi ce n'est absolument pas ce dont j'ai besoin!" Mes propos risquaient d'être dur, mais je ne pouvais pas rester silencieuse et tenter d'être compréhensive cette fois. "Je ne veux pas d'aide, de pitié, de compréhension ou quoi que ce soit..." Dis-je avec un manque de tact apparant. Je soupire en détournant le visage un instant. Voilà ce qu'on risquait une fois de plus, de se déchirer, et je savais que plus ce genre de scène arrivé, plus ca nous éloignerait pour de bon. Si nous étions incapable de communiquer sans avoir à devoir toujours évoquer ce passé, sans avoir à souffrir. peut être que nous perdions notre temps finalement. Il me pose des questions auxquelles je n'ai aucune réponse, comment lui en donner alors que je suis dans le flou le plus complet moi aussi. Puis les réponses que je pourrais lui fournir ne seraient sûrement pas celles qu'il attend de moi, ce n'est donc pas nécessaire d'essayer de l'aider là dedans. Il doit faire comme moi et trouver ses solutions de lui même. Cette situation me laisse perplexe, je ne sais pas quoi en penser. Ces doutes sont cependant éffacés l'espace d'un instant alors que je me retrouve à être proche de lui plus que jamais. Je sens pour la première fois depuis mon arrestation son regard mobserver avec une force et une attirance qui me désarme. C'est ennivrant, ca me rappelle surtout cette alchimie qui a toujours été entre nous, si forte a t-elle pu toujours être, je m'efforce d'y mettre fin. Je ne veux pas retourner le couteau dans la plaie, ca semble déjà assez compliqué pour nous comme ça. Je propose cependant de le raccompagner jusqu'à sa chambre, pour m'assurer qu'il arrivera à bon port, mais aussi parce qu'avoir quelques minutes de plus en sa compagnie m'apporte un certain réconfort. Je viens cependant à poser une question qui n'a clairement pas lieu d'être. Je veux juste m'épargner une vision d'horreur. Le fait que j'ai mis fin à notre relation ne veut pas dire que je souhaite le voir avec quelqu'un d'autre. heureusement pour moi, il prend ça plutôt sur le ton de la plaisanterie, nous évitant une sorte de malaise. « On peut faire sans au pire… » je ne peut retenir un leger rire en glissant une mèche de cheveux timidement derrière mon oreille. "C'est vrai que ce n'est pas toujours nécessaire".« T’inquiètes, c’est pas grave…. Je suis d’ailleurs moi-même rassuré que tu ne comptes pas jouer la fille sur le lit en petite tenue avec quelqu’un d’autre. » Mon regard croise le sien alors que je souris doucement. Nous nous retrouvons devant sa chambre, et il ressent le besoin d'exprimer une fois de plus ce qu'il ressent. C'est touchant, vraiment, je ne peux malheureusement pas y répondre. Et je pense que ce genre de conversation, je cherche désormais à les fuir, voilà pourquoi je décide de mettre fin à tout ça. « Attends ! » J'arrête ma marche en me pinçant les lèvres et me tourne de nouveau vers lui, hésitante « Envoi moi un message quand tu as finis ton service… Si ça te dis, on pourrait aller… j’sais pas, peut-être pas boire un verre, mais visiter le bateau… ? » Ma bouche se met en coin sans même quand je ne m'en rende compte. "J'sais pas trop si c'est une bonne idée" fis-je remarquer en grimaçant. c'est vrai, est ce que c'était vraiment raisonnable? Est ce qu'on ne risquait pas de finir encore plus éloigné? Je suis partagée sur ma réponse. « Enfin si tu veux… »  me lance t-il en souriant. Je hausse les sourcils après quelques secondes. "D'accord... Je devrais plus en avoir pour très longtemps." Je souris doucement. "A tout à l'heure dans ce cas."

Emi Burton

Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 08/05/2015
♡ nombre de post : 2369
♡ double compte : L.Collins
♡ feat : Lindsey Morgan
♡ anniversaire : 01/01/1991
♡ activité : en recherche d'emploi
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Jeu 11 Aoû - 13:03
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Cruise Ship
Ces derniers mois ma vie avait pris une tournure des plus compliquée. J’avais eu des histoires de cœur compliquées, des relations de travail difficiles à gérées, mais aujourd’hui cela dépassait tout ce que j’avais pu vivre dans ma vie. Ma rupture avec Derek était loin d’être simple. Lorsque je tentais de m’éloigner de lui, celui-ci revenait à moi. Et voilà que l’homme que j’avais fuis à New-York avait fait son apparition il y a de cela quelques semaines. Ces deux hommes, par le plus grand des hasards, se trouvaient tout deux sur ce bateau en ce moment même. Bien heureusement pour moi, ils ne s’étaient pas croisés. Je connaissais la jalousie d’Ethan et la possessivité de Derek. Si jamais les deux hommes se rencontrés, j’avais peur que cela ne se finisse pas très bien.

Après avoir fait des remontrances à Derek concernant l’alcool, c’était moi qui commençais à faire un peu n’importe quoi. Enfin, n’importe quoi était un grand mot car je savais très bien ce que je faisais et mes faits et gestes étaient réfléchis. Je sentais le regard d’Ethan sur moi, qui me fixait jalousement. Mon comportement aguicheur avec Riley ne faisait qu’attiser se sentiment qu’il avait envers moi. Je prenais un malin plaisir à me jouer de lui. Je savais que ce n’était pas sympa, mais j’aimais ce sentiment que cela me procurait. J’avais besoin de me détendre, de me laisser aller et arrêter de me brider sur tout ce que je faisais. Alors que je dansais avec le jeune homme rencontré au bar, mes problèmes semblaient disparaitre. Je déposais un baiser sur la joue de mon partenaire de danse, le faisant légèrement rougir. Je souris. Il me fit tourner à l’aide de sa main, un geste qui me surprit un peu sur le coup, ne m’attendant pas à un tel pas de danse. Je me mis à rire doucement.

« Je ne pense pas être plus douée que toi en danse. » dis-je en le regardant dans les yeux.

Je rapprochai mon corps du sien, ce qui eut pour effet de réchauffer encore plus l’ambiance autour de nous. Mon visage ne se trouvait plus qu’à quelques centimètres du sien et je pouvais sentir son souffle sur ma joue. J’avais envie d’embrasser ce jeune homme mais je réfléchis trop et ne le fis pas. Je n’étais pas de ce genre-là. J’étais bien trop conventionnelle et sage. Mais est-ce que cela me convenait vraiment ? Non. Je n’avais pas profité de ma jeunesse, alors peut-être devrais-je faire une pré-crise de la quarantaine et faire ce que je n’avais pu faire quelques années auparavant. Je descendis une de mes mains dans le creux de son dos, à la limite de ses fesses. Mon autre main qui était resté sur son épaule, vint entourer son cou. Mes doigts se faufilèrent dans ses cheveux, les lui caressant doucement. Mon bassin suivit le rythme de la musique alors qu’un large sourire s’affichait sur mon visage.

« Comment se fait-il que tu n’as pas de petite amie avec un talent comme le tien ? »

J’attendis sa réponse avant d’entreprendre un geste auquel je ne pris pas la peine de réfléchir avant d’agir. Je déposai mes lèvres sur les siennes doucement et l’embrassai. Mon égo se gonfla. Cela faisait du bien de voir son pouvoir de séduction en action.

made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 04/07/2016
♡ nombre de post : 215
♡ double compte : carlson & beckford.
♡ feat : cole sprouse.
♡ anniversaire : 08/04/1994
♡ activité : Bachelor en Etudes Internationales, 4e année.
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Dim 14 Aoû - 15:49
Ils avaient bu quelques verres. Sans doute plus que "quelques". Assez pour les mettre dans un état particulier qui leur libérait l'esprit, les laissait s'amuser sans se poser de questions, vivre sur le moment. La conversation avait été brève, interrompue une fois par ce type, Ethan, qui était d'ailleurs l'ex de Lily-Anne. Il s'était bien fait remarquer, et Riley avait préféré rester là à ne pas s'en mêler. Ca ne le regardait pas, et il n'était pas d'humeur à s'attirer des emmerdes. Une fois Ethan reparti, il était à nouveau seul avec la jeune femme, et leur petite discussion se poursuivait, jusqu'à ce qu'ils décident d'aller danser. Riley n'était pas un excellent danseur, mais avec la quantité d'alcool qu'il avait avalée, il pouvait faire semblant. Avec un peu de confiance en soi, tout se passait plutôt bien. Elle était collée à lui, sont corps contre le sien, tous deux bougeant en rythme et de façon synchronisée. Riley avait arrêté de se poser des questions. Comment en était-il arrivé à passer un tel moment avec une femme comme Lily-Anne ? Il n'en savait rien, mais il appréciait franchement ce que le destin venait de lui balancer dans la figure. Elle le complimenta, ce qui l'amusa encore plus et le poussa à prendre des risques, tenter des trucs qu'il n'aurait jamais tenté autrement. Comme la faire tourner sur elle-même, avant de la ramener vers lui. Ca la fit rire, et Riley ne put se retenir de la rejoindre. « Je ne pense pas être plus douée que toi en danse. » elle lui dit, et il haussa un peu les épaules, n'ayant pas trop d'avis sur la question. De toute façon, le temps qu'il réfléchisse à qui était réellement le plus doué, Lily-Anne s'était approchée de lui, son corps collé au sien sans gêne, son visage tout près de celui de Riley. C'était perturbant. Elle était belle, sexy. Et lui était un homme. C'était clair qu'elle lui plaisait. Et Riley était peut-être un peu maladroit avec les femmes (ou en général) mais il réussissait tout de même à comprendre qu'il devait lui plaire à elle aussi. Pourtant, rien ne se passa sur le coup. Il garda simplement son regard planté dans le sien. Les mains de Lily-Anne, posées sur son corps, se faisaient plus déterminées, plus gourmandes, et Riley ne pouvait alors s'empêcher de glisser ses propres mains vers les hanches de sa partenaire. Un peu plus bas, ses deux mains posées là et suivant les mouvements de danse. Elle dansait contre lui, sa main dans ses cheveux et ce sourire sur les lèvres. « Comment se fait-il que tu n’as pas de petite amie avec un talent comme le tien ? » elle l'interrogea, alors que Riley la tirait encore un peu plus vers lui, la maintenait là, contre lui. « Mmmh j'sais pas, le destin peut-être. Doit y avoir une fille faite pour moi quelque part sur Terre » A vrai dire, ce n'était pas qu'une réponse bidon. Il y croyait un peu à son histoire de destin, celle qui disait qu'une personne faite pour lui l'attendait quelque part et qu'un jour ils se rencontreraient, et que ce serait comme ça, tout simplement. La vie finirait bien par le mener vers quelqu'un avec qui ça fonctionnerait, avec qui ce serait naturel, simple. mais en attendant, il était là, avec Lily-Anne, et il passait un excellent moment. Puis, interrompant ses réflexions, Lily-Anne posa ses lèvres sur les siennes. C'était doux, lent, et Riley profita de chaque seconde. Il se laissa emporter sans réfléchir, participant activement au baiser, sa langue allant à la rencontre de celle de Lily-Anne, tandis que ses mains, posées jusque là sur ses hanches, descendaient vers ses fesses. Le baiser se prolongeait, Riley n'ayant aucune envie de s'arrêter en si bon chemin, alors qu'il prenait son pied, et ils continuaient de bouger sur la musique. Leurs corps collés l'un contre l'autre, leur danse sensuelle se poursuivait. Il commençait à se sentir drôlement à l'étroit dans son jean, son esprit embrumé par l'alcool et la présence enivrante de Lily-Anne, si proche de lui. Finalement, leurs lèvres se séparèrent, mais Riley resta à quelques millimètres de son visage, son souffle contre sa joue, contre son oreille. Une de ses mains remonta, se permettant de glisser les cheveux de la jeune femme derrière son oreille avant de retourner sur sa fesse, et il approcha encore un peu son visage. « Tu me rends dingue » il avoua sans une ombre de gêne, un sourire sur les lèvres, un léger rire soufflé contre son oreille.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 11/09/2015
♡ nombre de post : 928
♡ feat : Candice Accola
♡ anniversaire : 10/08/1994
♡ activité : Travailleuse sociale et sage-femme
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Lun 22 Aoû - 19:26
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.


Je n'allais quand même pas restée toute seule les bras croisés dans ma cabine, non il fallait que je sorte, que je fasse des rencontres en attendant de récupérer mon compagnon. Je savais qu'il allait m'épater sur scène d'avance et que je tomberai une fois de plus sous son charme. Je comptais bien l'emmener dans ma chambre, une fois son spectacle terminé. Je me dirigeai d'abord au bar du bateau près de la grande salle où Lukas allait jouer. Comme ça, j'allais pouvoir m'offrir un petit cocktail juste pour me détendre avant le repas. Il y avait pas mal de monde déjà et je dirais qu'il y avait une très bonne ambiance! J'adorais ce genre de soirée au bar avec DJ! Je me commandai alors une vodka lime pour patienter, je me trouvai donc une table seule sans problème et sortis mon téléphone pour regarder sur les réseaux sociaux. Alexie semblait filer le parfait petit amour avec son Nate, je me demandais bien si ça allait perdurer... mais je le souhaitais vraiment bien. J'envoyai ensuite un petit message chou à Lukas pour lui souhaiter bonne chance. Bon, je pense que j'allais trouver le temps long sans lui. Je me décidai à jeter un coup d'oeil autour de moi, il y avait beaucoup de gens, mais bien sûr, ils étaient accompagnés, ce n'était pas vraiment juste...



made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CIUDAD JUÁREZ
♡ à miami depuis le : 27/04/2016
♡ nombre de post : 11683
♡ double compte : erwan le bébé licorne, andrea le bg.
♡ feat : alycia debnam carey.
♡ anniversaire : 08/04/1993
♡ activité : tueuse pro & espionne, et propriétaire d'un hôtel de luxe à Miami Beach, le Carlson.
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Lun 22 Aoû - 22:27
Elle écrasa sa cigarette dans un des cendriers disposés sur le pont du bateau. Postée là toute seule, sa clope entre les lèvres, elle venait de passer le dernier quart d'heure à regarder la nuit tomber au-dessus de l'océan, la fumée s'échappant de sa bouche. Anteynara était habituée à la solitude, raison pour laquelle avoir décidé de participer à cette foutue croisière sans personne pour l'accompagner ne la dérangeait pas vraiment. Au contraire, ça lui évitait des emmerdes. Elle aurait sans doute aimé passé ce moment avec Arielle, mais non, Antey était seule et ce n'était pas plus mal. Il y avait de quoi s'occuper sur ce bateau. Elle venait donc de finir sa cigarette, passa sa main dans ses cheveux, resta encore cinq minutes là-dehors avant de rentrer à nouveau. Elle se dirigea vers le bar, commanda le premier cocktail de la carte. Sans réfléchir, elle avança vers une table occupée par une jeune femme seule. Une jolie blonde, son téléphone entre les mains. Sa tête plaisait bien à Antey, et ça lui suffisait. Son verre en main, elle alla s'asseoir face à l'inconnue, sans demander la permission. « Salut » elle dit simplement. Anteynara leva son verre jusqu'à ses lèvres et but une gorgée de sa boisson. « J'm'emmerde. J'espère que les musiciens seront compétents » elle fit remarquer sans se gêner, levant les yeux au ciel. Son regard se posa ensuite sur la jolie blonde, puis sur son téléphone, et eput-être qu'Anteynara venait de prendre la place de quelqu'un, peut-être que cette fille avait un rendez-vous et que cette personne se pointerait sous peu. Elle ne lui posa pas la question, se disant que si cette fille voulait se débarrasser d'elle, elle n'avait qu'à lui demander de partir.

✱✱✱


Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 11/09/2015
♡ nombre de post : 928
♡ feat : Candice Accola
♡ anniversaire : 10/08/1994
♡ activité : Travailleuse sociale et sage-femme
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Mar 23 Aoû - 3:13
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.


Je croyais que j'allais m'ennuyer, mais non, quel plaisir de voir une jeune femme de mon âge se glisser sur la banquette devant moi tout sourire. Elle avait de longs cheveux bruns et un petit regard félin. Je ne pensais pas que j'allais faire des rencontres, mais déjà j'avais retrouvé le sourire, j'adorais parler et rencontrer de nouvelles personnes. Elle me semblait bien sympathique en la regardant.

- Salut!

J'étais étonnée, je croyais qu'elle allait me dire son prénom, mais non, au lieu de ça elle m'annonça tout bonnement qu'elle s'ennuyait et qu'elle espérait que les musiciens de la place soient bons.

- Haa je suis sûre que ça va être génial!!! Je fréquente un des mecs du groupe qui va jouer... il est vraiment top... bon ok, je ne l'ai jamais entendu jouer, mais je suis sûre que c'est un de ses nombreux talents cachés.

Je lui fis un petit clin d'oeil avant de prendre une gorgée de ma vodka et je tendis ma main vers elle dans le but de me présenter.

- Je suis Emily! Tu es venue seule sur cette croisière?

Parce qu'elle ne se serait sans doute pas assise devant moi si elle avait été accompagnée? À moins que son mec se présente et vienne la rejoindre. Bah... plus on était, plus on était de fous comme on dit. En lui serrant la main, je ne pus faire autrement que de la complimenter sur ses ongles. Elle avait vraiment choisi une belle couleur.

- WOW! J'adore ton vernis! Il es super beau! Tu viens de Miami?

Comment bien entamer une conversation de filles! Aussi bien la garder avec moi longtemps parce que sans Lukas, j'allais passer une soirée plutôt ordinaire. Cette jeune femme allait être une belle rencontre j'étais certaine. Pendant un moment seule, j'avais cru que c'était plutôt une mauvaise idée que d'être venue avec le musicien de la place, mais maintenant j'étais en bonne compagnie et qui sait, j'allais peut-être faire d'autres rencontres.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CIUDAD JUÁREZ
♡ à miami depuis le : 27/04/2016
♡ nombre de post : 11683
♡ double compte : erwan le bébé licorne, andrea le bg.
♡ feat : alycia debnam carey.
♡ anniversaire : 08/04/1993
♡ activité : tueuse pro & espionne, et propriétaire d'un hôtel de luxe à Miami Beach, le Carlson.
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Mar 23 Aoû - 22:54
Elle s'était installée face à cette jeune femme, qui la salua en retour, visiblement ravie d'avoir de la compagnie. Si effectivement elles étaient toutes deux seules au monde ce soir, ce serait sans doute l'occasion de passer un bon moment. Anteynara ne prit pas de pincettes et s'empressa de lui dire qu'elle se faisait chier, et qu'elle comptait sur les musiciens pour mettre un peu d'ambiance. « Haa je suis sûre que ça va être génial!!! Je fréquente un des mecs du groupe qui va jouer... il est vraiment top... bon ok, je ne l'ai jamais entendu jouer, mais je suis sûre que c'est un de ses nombreux talents cachés. » répliqua de suite la jolie blonde. Anteynara ne put retenir un sourire. Elle était donc venu voir et écouter son mec jouer, ce qui expliquait plus ou moins le fait qu'elle soit ici toute seule. Du coup, elle espérait pour elle que son copain soit réellement doué, parce que si ce n'était pas le cas, elle risquait d'être déçue... et peut-être que le remède à tout ça serait de se bourrer la gueule avec Antey sur le pont du bateau. Bref, elles n'en étaient pas là. Anteynara réprima toute critique ou remarque cinglante qu'elle aurait eu à offrir à l'inconnue  propos des possibles "talents cachés" de son mec. « Je suis Emily! Tu es venue seule sur cette croisière? » elle se présenta en tendant la main. Anteynara posa son verre sur la table pour libérer sa propre main, et aller serrer celle d'Emily. « Antey » elle fit en retour, un petit sourire sur les lèvres. « Ouais, j'suis pas convaincue que c'était une excellente idée, d'ailleurs » répondit-elle à la question de la jeune femme. Ce n'était qu'à moitié vrai, étant donné que la solitude ne la dérangeait pas plus que ça, mais il était vrai qu'elle avait rapidement fait le tour du bateau et que profiter sans rien avoir à partager avec quelqu'un, ça ne valait pas vraiment la peine. « WOW! J'adore ton vernis! Il es super beau! Tu viens de Miami? » lui lança soudain Emily, alors qu'Anteynara était restée sur la question précédente. Cette fille avait l'air pleine d'énergie, elle ne perdait pas une seconde, et ça plaisait bien à Anteynara. « C'est le Rouge Dior 999... j'hésite toujours entre celui-là et le Smoke Red de Tom Ford » répondit-elle en souriant. A vrai dire, la maquillage n'était pas un sujet de conversation qu'Anteynara avait l'habitude d'aborder, mais ce soir-là, elle avait du temps à perdre. « J'suis de New York, mais je vis à Miami depuis quelques mois » elle ajouta après une brève pause, en réponse à la question d'Emily. Elle ramena sa main à son verre pour le soulever une nouvelle fois, et boire quelques gorgées. L'alcool lui brûla la gorge, mais elle ignora la sensation. « T'sais quoi » elle commença, plongeant sa main dans son sac à main. « J'ai mon Rouge sur moi, si tu veux l'essayer » elle fit, tout en sortant le petit pot en verre et le faisant glisser doucement sur la table en direction d'Emily. Elle était d'humeur sociable ce soir, généreuse même, étant donné qu'elle allait jusqu'à proposer à une inconnue de se faire une manucure en utilisant son Rouge Dior. « Et toi, t'es de Miami ? » elle demanda ensuite en laissant le petit pot entre les mains d'Emily.

✱✱✱


Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 11/09/2015
♡ nombre de post : 928
♡ feat : Candice Accola
♡ anniversaire : 10/08/1994
♡ activité : Travailleuse sociale et sage-femme
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Jeu 25 Aoû - 3:09
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.

Heureusement qu'une jeune femme avait osé venir s'installer à la même table que moi, je ne sais pas comment j'aurais pu passer le temps. Maintenant, je pourrais papoter entre filles et je savais que ça allait être génial. Ça serait mieux ça que d'être seule au monde de toute façon. Je me présentai donc à la petite brunette et j'eus droit à son prénom qui, je dois bien l'avouer, était vraiment original. Je ne pense pas que c'était mal de s'attarder là-dessus.

- Wow Antey, c'est la première fois que j'entends ça, C'est de quelle nationalité? Non non, ce n'est pas laid, c'est disons très original!!! Tu vois moi Emily c'est simple et tout ordinaire...

J'arborai donc un grand sourire, j'étais enthousiaste face à son prénom, j'espérais qu'elle ne soit pas vexée par mes commentaires. Mais j'appris alors que ce n'était que le diminutif, mais je dois bien le dire c'était original de s'appeler Anteynara. J'avais l'habitude de sauter du coq à l'âne, alors c'est pourquoi je remarquai tout de suite son vernis à ongle qui était vraiment super. Le Dior 999, il était à couper de souffle et même qu'il me rendait un peu jalouse. Elle m'apprit alors qu'elle était originaire de New York et que maintenant, elle vivait à Miami. Je pense qu'elle devait s'y plaire maintenant. Le vernis revint à la conversation, ce qui me plu de nouveau. Non! Pas possible! Elle était prête à me le faire essayer.

- Oui oui oui tout de suite!

C'est avec grande surprise qu'elle me sortit une petite bouteille de verre pour me la faire glisser sur la table. Je l'attrapai et je regardai attentivement la bouteille pour voir le beau rouge... malgré la noirceur du bar. Tout de suite je mis ma main gauche sur la table pour m'en mettre.

- Ouais... j'ai toujours vécu à Miami, ça me plait bien et je viens de terminer mes études, donc je travaille à Miami Beach Hospital... J'ai fait une formation pour devenir sage femme et travailleuse sociale! Ce n'est pas toujours évident, mais j'aime beaucoup ce que je fais... Et toi tu fais quoi? Je t'imagine bien photographe ou qui sait hygiéniste dentaire...

J'émis un petit rire, je voulais la faire sourire un peu pour qu'elle ne me trouve pas ennuyante non plus. Je doutais que j'étais tombé dans le mile pour elle pour le travail, mais peu m'importait, elle pouvait être vendeuse chez WalMart, j'étais bien contente qu'elle se soit assise devant moi ce soir. Ça passait le temps.

- Un petit copain?

J'aimais parler de mecs, alors c'était certain que le sujet devait être abordé. Ma première main était donc terminée, je soufflai sur mes ongles tout en secouant ma main tout doucement. Cela ne m'empêcha pas de regarder le visage de ma nouvelle amie pour déterminer s'il y avait bien un petit mec dans sa vie.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CIUDAD JUÁREZ
♡ à miami depuis le : 27/04/2016
♡ nombre de post : 11683
♡ double compte : erwan le bébé licorne, andrea le bg.
♡ feat : alycia debnam carey.
♡ anniversaire : 08/04/1993
♡ activité : tueuse pro & espionne, et propriétaire d'un hôtel de luxe à Miami Beach, le Carlson.
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Jeu 25 Aoû - 17:58
Anteynara semblait être tombée sur une jeune femme sympa, souriante, qui n'avait pas grand-chose en commun avec elle, mais avec qui la conversation était partie très facilement. Emily parlait beaucoup, s'émerveillait de tout, ce qui en général avait le don d'exaspérer Antey, mais pourtant ce soir-là, elle était de bonne humeur. S'il fallait avoir une discussion légère et sans grande importance avec cette fille qu'elle ne connaissait pas, elle était partante. Elle n'avait de toute façon rien de mieux à faire. Elle se présenta alors à son tour, ne donnant à Emily que son surnom, par simple réflexe, parce que son prénom tout entier n'était utilisé que rarement. « Wow Antey, c'est la première fois que j'entends ça, C'est de quelle nationalité? Non non, ce n'est pas laid, c'est disons très original!!! Tu vois moi Emily c'est simple et tout ordinaire... » elle complimentait avec enthousiasme. Anteynara se contenta de hausser les épaules à la question d'Emily, n'ayant absolument aucune idée sur les origines de son prénom. Elle n'avait jamais cherché à comprendre, étant enfant, ne s'était pas posé de questions, et elle ne risquait pas d'aller chercher des réponses auprès de ses parents aujourd'hui, puisqu'ils étaient tous deux morts et enterrés. De plus, elle ne commenta pas le prénom d'Emily, puisque celle-ci n'avait pas complètement tort. Son prénom était simple, classique. Mais les grands classiques ne se démodaient jamais, au moins. En à peine quelques secondes, la conversation changea radicalement pour se centrer sur le verni à ongles que portait Anteynara. Ah oui, son rouge. Elle l'aimait bien son rouge, il était aussi bien utile pour dissimuler les traces de sang qui pouvaient parfois rester sur ses ongles, après des nuits de dur labeur. Anteynara avait toujours son pot de verni dans son sac à main, tout comme son rouge à lèvres et un mascara, et elle décida donc de le sortir et de proposer à Emily de l'essayer. « Oui oui oui tout de suite! » répondit la jolie blonde, toute excitée à l'idée d'essayer le rouge, sa réaction faisant sourire Antey. Elle la regarda se pencher sur le pot, puis l'ouvrir délicatement et commencer à l'appliquer minutieusement sur les ongles de sa main gauche. « Ouais... j'ai toujours vécu à Miami, ça me plait bien et je viens de terminer mes études, donc je travaille à Miami Beach Hospital... J'ai fait une formation pour devenir sage femme et travailleuse sociale! Ce n'est pas toujours évident, mais j'aime beaucoup ce que je fais... Et toi tu fais quoi? Je t'imagine bien photographe ou qui sait hygiéniste dentaire... » elle reprit, tout en faisant sa manucure. Avec l'énergie et la bonne humeur qu'avait Emily, c'était assez facile de l'imaginer dans sa profession. Il fallait sans doute beaucoup de ces deux qualités pour les métiers plutôt difficiles qu'elle avait. Anteynara l'observa alors qu'elle parlait encore et encore, se disant qu'Emily appartenait visiblement à cette catégorie de "gens biens" dont Antey ne faisait pas partie. Emily avait fait d'aider les autres son métier. Dans le cas d'Anteynara, c'était plutôt l'inverse. Cependant, elle ne comptait pas parler de cet aspect de sa vie à Emily, certainement pas. Elle lâcha un petit rire en entendant les propositions d'Emily. Avait-elle dit ça comme ça, au hasard ? Ou bien est-ce qu'elle trouvait réellement que ces métiers iraient bien à Anteynara ? Peut-être qu'elle pourrait envisager ça, si un jour elle choisissait de se reconvertir. Si le milieu de l'hôtellerie finissait par ne plus lui plaire, si elle décidait de mener une vie "normale" et plus simple. Ce n'était pas près d'arriver. « Je suis propriétaire d'un hôtel, à Miami Beach » elle répondit simplement. Il n'y avait rien à ajouter, elle ne comptait pas entrer dans les détails, de toute façon, ça risquait d'être complètement inintéressant. Elle se concentra encore quelques secondes sur le pinceau qui glissait sur les ongles d'Emily, avant que celle-ci ne pose à nouveau une question. « Un petit copain? » elle interrogea l'air de rien en terminant sa main gauche. « Quinze » répondit Antey du tac au tac, avant de laisser un sourire se frayer un chemin sur son visage. « Mmm non, j'en vois pas l'utilité » elle fit, plus sérieusement, haussant les épaules. Sa vie amoureuse était un véritable désert, contrairement à sa vie sexuelle qui elle se portait plutôt bien. Le seul homme dont elle avait été amoureuse était décédé cinq ans plus tôt, et même si elle refusait de l'admettre, cela avait sans doute un lien avec le fait qu'elle ne s'attachait plus vraiment aux gens qu'elle fréquentait. Cependant, c'était une longue histoire qu'elle n'aborderait pas ce soir. « Et toi, ton musicien. J'veux tout savoir » elle continua, son sourire s'élargissant. « Dommage que tu sois pas célibataire, on aurait pu s'amuser à noter les mecs sur ce bateau, faire des prévisions de performances, passer la nuit avec le plus prometteur, et se retrouver demain matin pour un compte rendu » ajouta Anteynara en baladant son regard sur la salle, à la recherche d'un type qui pourrait être soumis à son analyse. « Genre le mec là-bas danse vachement bien, souvent, c'est juste une façade, une fois au pieu, y'a plus personne » elle commenta en désignant d'un coup de tête un des gars qui dansaient sur la piste, amusée.

✱✱✱


Revenir en haut Aller en bas

avatar
NEW YORK CITY
♡ à miami depuis le : 11/09/2015
♡ nombre de post : 928
♡ feat : Candice Accola
♡ anniversaire : 10/08/1994
♡ activité : Travailleuse sociale et sage-femme
Sujet: Re: SUJET COMMUN : le bar  |  Mar 30 Aoû - 15:00
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.

Le vernis rouge qu'Anteynara venait de me prêter était sublime! Quand une inconnue venait à prêter son vernis, je pense qu'on pouvait dire que nous étions déjà amie... Du moins c'était ma façon de penser. Juste le fait qu'elle me tienne compagnie, je pouvais remercier le ciel parce que si j'étais restée toute seule, j'en aurais voulu à Lukas. On vint à parler de notre emploi et j'imaginais Anteynara en photographe ou bien hygiéniste dentaire... mais je ne pouvais quand même pas avoir tombée pile dessus. « Je suis propriétaire d'un hôtel, à Miami Beach » Mes yeux s'écarquillèrent immédiatement, est-ce que j'avais bien entendu? Je la regardai à nouveau... Comment on pouvait être propriétaire d'un hôtel à Miami en ayant à peine 20 ans? Bon, je ne savais pas trop son âge, mais quand même j'étais impressionnée.

- Wow!!!! Je m'attendais pas du tout à ça... tu as quoi 20 ans? Comment as-tu fait pour devenir propriétaire si jeune? Je te lève mon chapeau, c'est incroyable!

Totalement incroyable oui, dire que je n'étais qu'une simple sage-femme... Je ne me serais jamais douter qu'elle pouvait être à la tête d'une entreprise. Ça ne devait pas être simple et elle devait en avoir bavé un coup quand même! Puis, bien entendu, je ne pouvais pas ne pas lui demander si elle avait un petit copain. Sa réponse me fit rire, autrement dit elle n'était pas du genre à être en couple à ce que j'ai pu comprendre. Elle était donc une femme indépendante et fière, j'aurais aimé arborer ses deux grandes qualités, mais j'étais beaucoup trop faible face aux mecs. Bien entendu ma relation avec Lukas vint vite au tapis, mais Anteynara se trompait quand même. « Et toi, ton musicien. J'veux tout savoir. Dommage que tu sois pas célibataire, on aurait pu s'amuser à noter les mecs sur ce bateau, faire des prévisions de performances, passer la nuit avec le plus prometteur, et se retrouver demain matin pour un compte rendu. Genre le mec là-bas danse vachement bien, souvent, c'est juste une façade, une fois au pieu, y'a plus personne » Je me suis mise à éclater de rire face à ce qu'elle venait de rire. Je pensais qu'elle plaisantait d'abord, mais non.

- Oh! Tu ne plaisantais donc pas! Humm... Premièrement, je ne suis pas en couple, j'ai dit que je fréquentais Lukas tout simplement, donc tu vois on couche ensemble et deuxièmement, si tu voulais une note et bien, je dirais que c'est un bon parti autant en passant du temps avec lui pour faire des activités autant que dans le lit.

En fait, Lukas et moi n'avions pas fait l'amour dans un lit encore... Donc, ça restait à découvrir, mais nous avions pu s'offrir une petite partie de sexe dans une salle d’auscultation à l'hôpital. J'avais regardé le mec en question qu'Anteynara m'avait pointé auparavant et je ne pu m'empêcher de sourire.

- Ha oui je pense que tu mérites mieux... Regarde lui là-bas! Mon coeur s'était affolé à nouveau et je ne pouvais pas croire qu'il était là en même temps que moi. Blake Harmon m'avait fait beaucoup de mal et j'avais envie d'être un peu bitch. J'avais pointé discrètement Blake pour qu'Anteynara le regarde. Tu vois le beau garçon, mais tellement insouciant, con et profiteur que ça en vaut même pas la peine! Comme quoi avoir une belle gueule ce n'est pas synonyme d'être extraordinaire.

J'avais souris à ma nouvelle amie, j'espérais que je rentrais bien dans son jeu quand même, ça ne me dérangeait pas d'analyser les mecs, c'était facile et là vu que Blake faisait tache dans le décor, je ne pouvais pas passer à côté. D'ailleurs, j'espérais qu'il ne me voit pas!


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
 

SUJET COMMUN : le bar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison trois :: sujets et autres-