AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 you are my life no matter what I say (chad)


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison trois :: sujets et autres
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
CASABLANCA
♡ à miami depuis le : 15/10/2015
♡ nombre de post : 2308
♡ double compte : Rodriguez
♡ feat : AmberawesomeHeard
♡ anniversaire : 12/04/1992
♡ activité : propriétaire du Tate's Snack/Bar
Sujet: Re: you are my life no matter what I say (chad)  |  Dim 9 Oct - 11:28
family time.
chad & dani

C'était la première fois en 24 ans que j'avais une conversation sérieuse avec mon frère, du moins une conversation de ce genre avec lui. D'habitude on est bons pour s'engueuler et se chamailler. Lorsqu'il me parlait de Glenn, je me redressais en lui demandant de ne pas s'en mêler. « Moi ? Ne pas m'en mêler ? Je sais que cette discussion est inédite mais ça tu rêves par contre. » dit-il en riant légèrement. - Chad ! Je suis sérieuse ! Laisse le tranquille, je tiens à lui, vraiment et je veux que ça marche pour une fois.. Lui dis-je alors en le regardant. Je voulais tout faire pour que ça fonctionne et je sais que si mon frère se méfie trop ça risque de poser problème. Je lui lançais ensuite qu'il était probablement comme moi et qu'il avait peur de comprendre ce qui lui arrivait, de ressentir tout ça. « c'est ptete ça… c'est vrai que même de manière général j'ai toujours peur de tout foiré.. rien que de manière générale alors.. ça expliquerais peut-être tout ça. » dit-il en acceptant ce que je venais de lui dire, ce qui m'étonnait d'ailleurs, je m'attendais à ce qu'il me dise que c'était pas vrai, qu'il avait peur de rien enfin un truc dans le genre. Je lui dis ensuite que s'il m'avait écouté on en serait pas là. « Ah parce que tu aurais pas fais ta chiante comme avec les autres avec Khloé peut-être ? Et je te signale qu'il y a bien une raison à ce qu'elle soit 'ma meilleure pote bla bla bla' » dit-il en m'imitant à son tour. - Non, peut-être pas autant ! J'ai toujours adoré Khloé et j'aurais pas été mécontente qu'elle fasse partie de la famille. dis-je alors en haussant légèrement les épaules. « C'est qu'elle est trop bien parfaite pour moi.. C'est la seule façon pour que je la garde à vie. » dit-il. Je secouais la tête négativement. - Dans ce cas Glenn est trop bien pour moi aussi. Dis-je alors simplement. « Je me demande tout ça parce que j'ai fais une rencontre qui m'a un peu perturbé mais… c'est sûrement rien.. enfin j'ai pas peur avec elle c'est plutôt naturel… comme avec Khloé, d'ailleurs. Mais enfin, c'est depuis ce jour-là que je me pose un peu des questions, entre autres. » m'avoue-t-il. - C'est simple… avec cette… rencontre si t'as uniquement la queue qui frétille, c'est parce que tu l'apprécie mais pas pour un potentiel futur à deux. Dis-je alors en essayant de rester sérieuse à ce que je venais de dire. Je lui dis ensuite que si ça se trouvait il rendait déjà quelqu'un heureux, mais qu'il s'en rendait pas compte. « Bah toi j'espère. » me dit-il. - J'parle pas de moi crétin ! Lâchais-je alors en souriant. « puis si c'est ça, que j'ai besoin d'être un 'petit-ami' pour rendre quelqu'un heureux, tu risques pas de voir une petite amie un jour, je sais pas trop si ça va le faire. » me dit-il ensuite en riant légèrement, je secouais la tête d'exaspération. « BON. On fait quoi ? On demande si tu peux me raccompagner ? Tu veux que je dorme chez toi, que tu dormes chez moi pour être sûr que je me fracture pas le deuxième poignet ? On commande mexicain en plein milieu de la nuit ? On regarde un film ? On joue à pierre feuille ciseau ? » me demande-t-il pour changer de sujet. - Non mais t'as vu l'heure qu'il est ? Déjà je te rappelle que les médecins veulent te garder pour cette nuit et donc je reste avec toi ici cette nuit… a moins que tu veuille que j'appelle Khloé ? Lui proposais-je alors en sortant mon portable de la poche arrière de mon short. J'écrivais un rapide message à Glenn pour le prévenir que demain je ne pourrais peut-être pas passer ou alors qu'en fin de journée quand il auras finit le travail.   

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
BANGKOK
♡ à miami depuis le : 23/03/2016
♡ nombre de post : 1223
♡ feat : zacouille la fripouille
♡ activité : animateur sportif et coach sportif
Sujet: Re: you are my life no matter what I say (chad)  |  Dim 9 Oct - 15:33
family time.
chad & dani

On avait une discussion sérieuse.. enfin plus pour très longtemps encore mais, fallait en profiter. On parlait de son Glenn et puis elle mettait sur le tapis le sujet de Khloé. C'est vrai que Dani m'embêtait souvent avec elle.. je ne comprenais pas. Oui j'aime Khloé et énormément d'ailleurs je le sais mais.. je ne pensais pas l'aimer comme elle le sous-entendais. Du moins, si je savais seulement ce que c'était d'aimer comme ça, je pourrais lui répondre. Malheureusement, je ne savais pas. on verra répondis-je au sujet de son Glenn, avec un petit sourire. Je lui rétorquais qu'elle aurait aussi fait la misère à Khloé, mais elle me disait qu'elle aurait aimé l'avoir dans la famille. Je fis un petit sourire, elle était chou. elle fait parti de la famille affirmais-je alors. C'est vrai, Khloé était une réelle partie de moi et c'était sans aucun doute que je dirais qu'elle est de ma famille, quoiqu'il en soit. Je lui disais que de toute façon, Khloé était trop bien pour moi. Je riais légèrement à sa réponse, comme quoi Glenn aussi du coup. Tu sais quoi? Si Khloé est vraiment celle que tu dis qu'elle est pour moi, qu'un jour je m'en rends vraiment compte, tu auras le droit de me donner n'importe quel gage. dis-je alors en riant légèrement. Je doutais que ça arrive, pas avec Khloé. Je ne savais pas en fait, je n'étais sûr de rien ces derniers temps. Je parlais de Sky alors, sans mentionner son prénom évidemment mais en disant que ça me perturbait tout ça à cause de ce que je ressentais à ses côtés. Sa réponse me fit encore rire. Elle choisissait les bons mots, en essayant de rester sérieuse mais ça faisait vraiment tâche. Ok merci du conseil, mais non ça ne frétille pas comme ça en solitaire, ça je sais ce que c'est riais-je alors. Ouai, ça ça va, je maîtrisais. Elle arrêtait pas de souffler, de râler, j'étais exaspérant à la voir et ça me faisait rire. C'était agréable au final, cette petite conversation. Elle ne parlait pas d'elle, en parlant de rendre quelqu'un heureux. Evidemment, j'avais compris, je l'embêtais. Je voulais faire quelque chose, j'allais devenir fou. Mais à ça, elle m'engueulait comme un gamin limite. Elle voulait rester, ou appeler Khloé. Je haussais les épaules. Ils ont dû l'appeler. Si elle n'est pas là, c'est qu'elle n'a pas dû répondre, c'est pas grave. Je passe assez de soirées avec elle, je vais profiter de ma petite soeeeur. dis-je la serrant dans mes bras, la ruinant de bisous avant de rire. avant t'aimais bien quand je faisais ça râlais-je faussement, je souriais de nouveau. bon.. allume la télé au moins. C'est vrai que j'ai pas beaucoup dormi, mais ça m'aidera. y'a pas de lumières et.. enfin tu sais que je fais toujours des cauchemars sans lumières ça me rappelle.. enfin allume la télé please. lui demandais-je alors la lâchant un peu pour qu'elle attrape la télécommande et je la reprenais bien contre moi comme un doudou.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CASABLANCA
♡ à miami depuis le : 15/10/2015
♡ nombre de post : 2308
♡ double compte : Rodriguez
♡ feat : AmberawesomeHeard
♡ anniversaire : 12/04/1992
♡ activité : propriétaire du Tate's Snack/Bar
Sujet: Re: you are my life no matter what I say (chad)  |  Dim 9 Oct - 16:22
family time.
chad & dani

Il est vrai que quand on regarde bien, Chad et moi on dirait deux handicapés de l'amour. Avant Glenn, je n'ai jamais eu de relations digne de ce nom, j'ai eu des copains, pas des tonnes, mais j'en ai eu pas mal et il n'y avait jamais de réels sentiments. Lorsque je me faisais larguée ça me faisait chier, mais je m'en remettais rapidement. Ricardo ? Lui c'était un moyen d'échapper à mon père et j'ignorais qui il était vraiment, j'étais trop absorbée par le fait de fuir mon père que j'ai vraiment cru ce qu'il me montrait de lui, et arriver au Mexique pas moyen d'en échapper. Pour Chad, je crois que c'est pareil, il a eu des copines, mais il n'y a jamais eu d'amour réel. Je lui disais qu'avec Khloé j'aurais peut-être été différente, j'aurais fais ma chieuse par jalousie, parce que je ne veux pas qu'une autre fille me pique mon frère, mais quitte à choisir, je préférerais que ce soit Khloé. « Elle fait parti de la famille. » me dit-il. - Tu vois ce que je veux dire. Lui dis-je alors avec un petit sourire. Et quand il me dit que Khloé était trop bien pour lui, je rétorquais que Glenn l'était aussi pour moi dans ce cas-là. « Tu sais quoi ? Si Khloé est vraiment celle que tu dis qu'elle est pour moi, qu'un jour je m'en rends vraiment compte, tu auras le droit de me donner n'importe quel gage. » dit-il en riant légèrement. - Je serais toi, je ferais gaffe à ce que je dis.. dis-je alors en souriant grandement. « Ok merci du conseil, mais non ça ne frétille pas comme ça en solitaire, ça je sais ce que c'est. » dit-il en riant. - T'es con ! J'te parle de… par exemple quand t'es avec Khloé, si t'as rien qui se passe nul part, ok c'est vraiment ta meilleure amie et rien d'autre, mais si ça bouge en bas, peut-être que t'as envie d'te la faire et si c'est en bas et en haut, alors là… j'me poserais des questions à ta place. Lançais-je alors en le regardant avant de rire. - Oublie ce que je viens de dire, ne te pose pas de questions ! Ajoutais-je ensuite. Il me proposait ensuite de faire tout un tas de trucs et vu l'heure, les médecins ne le laisserait pas sortir et je lui demandais s'il voulait que je reste cette nuit ou s'il voulait que j'appelle Khloé. « Ils ont dû l'appeler. Si elle n'est pas là, c'est qu'elle n'a pas dû répondre, c'est pas grave. Je passe assez de soirées avec elle, je vais profiter de ma petite soeeeeeur. » dit-il en me serrant dans ses bras, me couvrant de bisous. « avant t'aimais bien quand je faisais ça. » dit-il en riant. - J'avais cinq ans Chad ! Lâchais-je alors en gigotant dans ses bras. « Bon.. allume la télé au moins. C'est vrai que j'ai pas beaucoup dormi, mais ça m'aidera. Y'a pas de lumières et.. enfin tu sais que je fais toujours des cauchemars sans lumières ça me rappelle.. enfin allume la télé please. » me dit-il me laissant attraper la télécommande. J'ignorais que mon frère faisait toujours des cauchemars, j'en faisais aussi de temps en temps, mais je pensais pas qu'il était traumatiser à ce point, à vrai dire, je me rappelle que de ce que j'ai vu, mais j'ignore ce qu'il se passait quand Chad, m'enfermait dans ma chambre. J'allumais alors la télé sans rien dire et me réinstallais contre lui. Je répondais au message de Glenn avant de mettre mon portable en silencieux pour cette nuit.    

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
 

you are my life no matter what I say (chad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison trois :: sujets et autres-