AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

WHISKY


personal file
▽ arrivée le : 06/01/2017

▽ nombre de post : 67

▽ double compte : Aucun.
▽ feat : Blanca Suárez.

▽ activité : Party planner et accessoirement héritière.



MessageSujet: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 1:26

Sienna Eleanor Vanderbilt
Vingt-cinq ans

   
Célibataire

   
Organisatrice événementiel

   
Whisky

On raconte que tout ce que tu touches se transformerais en or. Belle, jeune et intelligente, de nombreuses fées semblent s'être penchées sur ton berceau à ta naissance. On raconte également que tu serais le portrait de ta mère, sa copie conforme. Tu le reconnais que vous partagez les mêmes goûts, les mêmes intêrets, les mêmes obsessions aussi. Elle t'a inculqué la recherche de la perfection absolue sans jamais te dire à quel point le chemin allait cette quête serait la source d'une infinie souffrance. Plus jeune, tu as eu la naïveté de croire que tu pourrais toucher cette perfection, que tu saurais en être digne et peut-être même l'incarner. Tu as toujours veillé à garder le contrôle de ton existence. Tu n'as jamais été en mesure de laisser place à l'improvisation, tout ce que tu as fait a toujours été soigneusement étudié. Tu aurais sûrement fait la fierté de tes parents si ces derniers s'étaient réellement interessé à ta personne. Tu as toujours été une élève exemplaire, studieuse et assidue lorsque d'autres préférait la fête. Tu avais fait le choix des études et tu te destinais à un grand avenir - tu refusais de n'être qu'une enveloppe vide.

Tu es une perfectionniste et ta vie est une partie d'échec savamment étudiée. Impossible pour toi de ne pas avoir plusieurs coup d'avance, de ne pas exercer encore une fois un contrôle parfait sur celle-ci. Ce besoin est entêtant, obsédant au point de te rendre malade lorsque certains élements ne rentrent pas tout de suite dans les cases que tu leur réserves. Cette maîtrise, tu l'as longtemps exercé jusqu'à même ton corps. Ce corps que tu as maltraité pendant des années, agenouillée devant la cuvette des toilettes. Tu as mis du temps avant de comprendre que te faire vomir ne te débarrasserais jamais du poids de la culpabilité et que cette pseudo maîtrise que tu croyais avoir sur toi même n'était qu'illusoire.

C'est sûrement à cette époque que tu as appris à parfaire tes talents de comédienne, parce que personne ne s'est jamais douté de ce que tu cachais, pas même ton frère jumeau.  Tu as appris à pleurer en silence et à cacher n'importe quelle souffrance derrière un sourire. Ce sourire qui, aujourd'hui encore demeurait ta plus belle arme, tantôt enjoleur, tantôt moqueur, tantôt poli. Tu as su masquer tes faiblesses par des codes que tu maîtrise depuis ton enfance; ta hantise aurait été que l'on découvre tes failles. Tu es une oeuvre d'art, la plus magnifique imposture de ce siècle, personne ne se doute de combien tu manques de confiance en toi, de combien de fois tu as manqué de chuter, désarçonnée par un rien. La vérité c'est que tu es une bombe à retardement sur le point d'exploser, un château de carte qui menace se s'effondrer.

Ton apparence est irréprochable et beaucoup se laissent tromper par l'image que tu renvoie. Tu as toujours veillé à t'entourer de personnes de ton monde. Non pas que tu soit incapable de te mêler aux gens normaux, mais tu craint de voir ce qu'il se passerait si tu te laisser aller à côtoyer d'autres personnes, venues d'un univers complètement différent du tien. Tu as préféré t'entourer donc de personnes qui te ressemblent : parfaites en apparences, complètement bousillées en réalité. Ta confiance véritable, tu ne l'accordes qu'à de rares personnes, celles qui ont réussi l'exploit de rester à tes côtés en toutes circonstances. A ceux-là, tu donnerais tout, ta vie, ton argent et tout ce que tu possède de plus cher. Tes relations avec les autres, en particulier avec les hommes sont d'une rare complexité. Les obstacles semblent si nombreux que beaucoup abandonnent avant d'avoir percé la carapace. Un mal pour un bien, se plais-tu à penser, parce qu'après tout mieux vaut être seule que mal accompagnée non?


   
 

 Tu fais partie de cette aristocratie aujourd'hui en déclin, à milles lieues de l'exubérance de la East Coast et du tapage de la West Coast. Tu es issue d'une famille immensément riche comme ton patronyme peut en témoigner. C'est donc dans l'opulence que tu as vu le jour, l'après-midi du 21 mars 1991. Mais tu n'es pas arrivée seule ce jour-là. En réalité, Sebastian est né quelques minutes avant toi. A quelques minutes près, il était devenu ton aîné ainsi que le principal héritier de l'immense fortune des Vanderbilt.

Tout ceux vous ayant côtoyer peuvent en témoigner, Sebastian était le feu et toi la glace. Pourtant vos tempérament opposés ne semblaient pas être un obstacle à votre complicité, du moins pas tout de suite. Durant la majeure partie de votre enfance, Sebastian et toi étiez inséparables. Votre activité favorite consistait à martyriser les nourrices chargées de vous garder. Bien sûr, lorsqu'il s'agissait de faire des bêtises Sebastian était le cerveau, tu étais beaucoup plus sage lorsque tu étais seule, mais il pouvait compter sur toi pour l'aider à mettre à exécution les plans les plus diaboliques. Vous étiez des multi-récidivistes , même les punitions à répétitions infligées par vos parents n'y pouvaient rien et surtout vous aviez fait un pacte, celui de ne jamais dénoncer l'autre.

Les années passèrent et bien sûr, vos parents veillèrent à vous inscrire dans les meilleurs établissement, non-mixtes pour la plupart ce qui provoquait à chaque fois votre séparation. Une séparation qui n'altérait en rien le plaisir de vous retrouver chaque vacances. Au fur et à mesure du temps, tu eus l'impression que tes parents s'étaient partagés votre éducation. Ton père, les rares fois où il n'était pas en voyage pour assurer la signature d'un nouveau contrat, focalisait toute son attention sur Sebastian. Lui, le magnat des affaires ne pouvait que s’enorgueillir de pouvoir léguer un jour "les clés du royaume" à son fils. De ton côté, ton éducation était assurée par ta mère qui s'efforçait de t'apprendre les codes du monde dans lequel tu évoluais. Un monde impitoyable dans lequel seul les plus forts et les plus persévérants avaient la chance d'avoir un rôle à jouer.

Tu admirais ta mère autant qu'il t'arrivait de la détester. Tu admirais cet aura qu'elle dégageait, ce contrôle dont elle faisait preuve en permanence. La haute société était un univers dont elle connaissait toutes les ficelles et il te semblait presque impossible d'atteindre un jour, un tel niveau d'excellence. Pourtant, tu ne pouvais t'empêcher de lui en vouloir parfois, d'avoir été une institutrice assidue plutôt qu'une mère. Mère non, elle ne l'avait jamais été. Bien trop occupée à diriger son foyer d'une main de fer dans un gant de velours. Tu en venais presque à envier la relation de Sebastian et de ton père même si celle-ci se compliquait à l'approche de l'université.

Sebastian était un sportif et son palmarès, notamment au Basket-ball lui assurait une place dans n'importe quelle université. Lui semblait déjà avoir choisi l'université de Duke dont il admirait l'équipe et qu'il rêvait de rejoindre pour suivre un cursus sportif. Chose impensable pour ton père qui avait déjà veillé à rencontrer les doyens de l'université de Harvard pour s'assurer que son fils allait bénéficier d'une place dès l'obtention de son diplôme. De ton côté, tu avais envisagé Stanford mais la perpective d'être si loin de ton frère t'avait fait tout remettre en question à quelques semaines de la cérémonie de remise des diplômes.

Et puis le jour tant attendu - et redouté - arriva. Sebastian et toi étiez soudain officiellement fraîchement diplômés. Une nouvelle vie s'offrait à vous, vous décidiez de célébrer l'occasion avec vos amis, conscient que vous voyiez peut-être certains pour la dernière fois.

***

Tu ne garde pas de souvenir précis de cette soirée. Les rares fois où tu as cherché à sonder ta mémoire, tu n'es parvenu à percevoir qu'un vide immense suivi d'un bourdonnement insupportable. L'impression d'avoir les oreilles bouchées, l'impression de sentir le sol se dérober sous tes pieds et les souvenirs qui se brouillent soudain. La mémoire n'en a retenu que quelques bribes : des enjoliveurs. Des morceaux. Une voiture accidentée. Des corps sur la chaussée. Des girophares. Le bruit d'une ambulance au loin. Sebastian. Le froid. Le froid. Le froid. Le néant.

***

Sebastian perdit la vie cette nuit-là. Sa voiture avait été percutée par un jeune chauffard ivre qui rentrait probablement de soirée également. Sebastian était mort sur le coup et toi, cette nuit-là, c'est une partie de ton âme qui s'est déchirée.
Tu n'as jamais pu te remettre de sa mort. Aujourd'hui encore tu as l'impression de vivre avec un trou béant à la place du coeur et tu en ressens physiquement le manque. Cette impression insupportable de ne jamais parvenir à reprendre ton souffle complètement. Tes parents non plus n'acceptèrent jamais sa mort. Surtout ton père qui venait de perdre l'objet de son idôlaterie. Tu en as d'autant plus souffert que tu voyais que le visage de ton père s'assombrissait lorsqu'il se posait sur toi - tu savais qu'il revoyait Sebastian dans tes traits et que cela lui était insupportable au quotidien.

Tes parents auraient dû se soutenir durant cette épreuve. Mais ce fut tout le contraire qui se produisit. Les reproches fusèrent, le mal-être transparaissait. Ce qui les avait lié durant vingt-trois ans s'effritait pour laisser place aux rancoeurs, à la haine puis à l'indifférence la plus totale. Ton père fut le premier à quitter le navire - un départ qui se fit avec perte et fracas.

Ta mère, capitaine d'un navire que tu croyais insubmersible, succomba à l'appel des antidepresseurs. Elle, dont la journée était orchestrée à la minute près, peinait à distinguer le matin de l'après-midi. Quant à toi, tu avais tout bonnement perdu tout repère. Une perte repères qui fut compensée par des efforts redoublés pour renouer avec un certain contrôle, celui de tes émotions, celui de ton corps.

Tu as fini par rejoindre les bancs de l'université de Duke, comme une volonté d'accomplir une partie du rêve de Sebastian. Et pendant près de quatre longues années, tu as cherché à reconstruire un étau de perfection pour te protéger. Tu es sortie de l'université avec un diplôme de communication en poche. Forte d'un répertoire fourni de contacts en tout genre, et d'un nom de famille qui laissait présager le meilleur, tu as crée ta propre agence d'événementiel.
   DERRIÈRE L'ÉCRAN.
   Prénom et âge ▽ Ju - 24 ans.
   D'où viens-tu? ▽ France.
   Où avez-vous connu le forum? ▽ Le hasard fait bien les choses.
   As-tu envoyé deux terribles secrets sur ton personnage par message privé à Nightmare? C'est obligatoire. ▽ Oui.
   Fréquence de connexion : ▽ Disons 5 fois par semaine.
   Votre avis sur le forum ▽ Il est beau   .
   Tu es un scénario? De qui? ▽ Non.

   
Code:
[b]BLANCA SUAREZ[/b] [color=#d63e3e]▽[/color] SIENNA E. VANDERBILT

   

   


Dernière édition par Sienna E. Vanderbilt le Sam 7 Jan - 4:03, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

WHISKY


personal file
▽ arrivée le : 27/04/2016

▽ nombre de post : 5575

▽ double compte : erwan le bébé licorne, riley le débile.
▽ feat : alycia debnam carey.

▽ activité : tueuse à gages & espionne, et propriétaire d'un hôtel de luxe à Miami Beach, le Carlson.



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 1:29


bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche

✱✱✱


Revenir en haut Aller en bas

WHISKY


personal file
▽ arrivée le : 06/01/2017

▽ nombre de post : 67

▽ double compte : Aucun.
▽ feat : Blanca Suárez.

▽ activité : Party planner et accessoirement héritière.



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 1:39



Merci beaucoup Anteynara    
Revenir en haut Aller en bas

SHIRLEY TEMPLE


personal file
▽ arrivée le : 07/11/2016

▽ nombre de post : 208

▽ double compte : nop'
▽ feat : Chris Hemsworth

▽ activité : Je suis boxeur et père d'une gamine de 4 ans



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 2:28

Bienvenue ! J'aime beaucoup tes activités dans la vie !

Je connaissais pas du tout ton avatar, mais elle est vraiment pas mal **
Revenir en haut Aller en bas

WHISKY


personal file
▽ arrivée le : 06/01/2017

▽ nombre de post : 67

▽ double compte : Aucun.
▽ feat : Blanca Suárez.

▽ activité : Party planner et accessoirement héritière.



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 3:59

Han mais c'est beaucoup de boulot tu sais ?

Merci beaucoup en tout cas (et que dire que Chris Hemsworth )
Revenir en haut Aller en bas

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 17/02/2015

▽ nombre de post : 6060

▽ feat : holland roden.

▽ activité : technicienne juridique.



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 4:17

Bienvenue ici! Si tu as des questions, n'hésite pas

✱✱✱


hope for the future
Come on now, follow my lead. I may be crazy, don't mind me. Say, boy, let's not talk too much. Grab on my waist and put that body on me. Come on now, follow my lead

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

WHISKY


personal file
▽ arrivée le : 02/05/2015

▽ nombre de post : 2125

▽ feat : Jamie Dornan

▽ activité : • Dans le coma depuis le 23 Decembre 2016 • CEO de Taylor Entreprise. • Avocat aidant les femmes victimes d'agression.



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 9:40

Bienvenue parmi nous
Avatar vraiment mimi
Revenir en haut Aller en bas

WHISKY


personal file
▽ arrivée le : 06/01/2017

▽ nombre de post : 67

▽ double compte : Aucun.
▽ feat : Blanca Suárez.

▽ activité : Party planner et accessoirement héritière.



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 16:22

@Alexie R. Anderson a écrit:
Bienvenue ici! Si tu as des questions, n'hésite pas

Holland!   Merci beaucoup Alexie !    


@Wane P. Taylor a écrit:
Bienvenue parmi nous
Avatar vraiment mimi

Jamie dans le coma   
Merci beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas

WHISKY


personal file
▽ arrivée le : 02/05/2015

▽ nombre de post : 2125

▽ feat : Jamie Dornan

▽ activité : • Dans le coma depuis le 23 Decembre 2016 • CEO de Taylor Entreprise. • Avocat aidant les femmes victimes d'agression.



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 16:25

Et oui accident de parcours C'est pour mieux revenir après
Revenir en haut Aller en bas

WHISKY


personal file
▽ arrivée le : 06/01/2017

▽ nombre de post : 67

▽ double compte : Aucun.
▽ feat : Blanca Suárez.

▽ activité : Party planner et accessoirement héritière.



MessageSujet: Re: She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.   Ven 6 Jan - 16:40


 Je ne m'en fais pas pour ça.    Y'a plus qu'à souhaiter un retour rapide
Revenir en haut Aller en bas
 

She was a ticking time bomb, a house of cards about to fall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: love me like you do :: You can see the world you brought to life :: présentations :: présentations validées.-