AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 I gave you a million reasons to let me go + Leyliam


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison cinq :: sujets et autres

Invité
Invité
Sujet: I gave you a million reasons to let me go + Leyliam  |  Mar 30 Mai - 20:01



“I gave you a million reasons to let me go”

Cela faisait à peine une journée que j'étais de retour à Miami. Cela faisait environ deux mois que j'étais partie à New York pour une formation et bosser sur un cas d'enlèvement qui avait eu lieu là-bas. Disons qu'avant que je parte, j'étais dans une spirale descendante et rien n'allait plus. Ma relation avec Will était terminée et j'avais tellement eu mal que je l'avais rejeté encore et encore. Le meurtre de ma mère n'étant pas résolu, je m'étais mis à bosser dessus sans relâche jusqu'à m'épuiser. Au final, j'avais demander un transfert temporaire à mes supérieurs, souhaitant apprendre d'avantage, focaliser sur autre chose. On me l'avait, bien sûr, accordé vu les circonstances. Disons que maintenant, ma carrière était pratiquement tout ce qu'il me restait et je tenais à bien faire les choses. Je n'avais pas voulu risquer un arrêt de travail.

Je m'étais donc envolé pour New York, ma ville natale. Ça m'avait fait un bien fou et j'avais vraiment apprécié mon séjour parmi l'équipe de la police de New York. Ça bougeait beaucoup à Miami, mais c'était encore plus intense là-bas. J'étais donc revenu hier et après une nuit à l'hôtel, en attendant de me retrouver un appartement, j'étais de retour au boulot ce matin. Je me sentais prête, revigorée et très motivée à montrer ce que j'avais acquis durant mon séjour là-bas. On bossait donc ce matin sur une blessure par arme blanche. La victime avait été transportée à l'hôpital et j'accompagnais un autre policier pour aller le questionner, histoire de savoir ce dont il avait été témoin.

Ça me faisait drôle de remettre les pieds à l'hôpital. La dernière fois, c'est lorsque William m'avait dit que c'était terminé pour ma mère. Cette endroit me donnait des frissons et ne faisait que me remémorer des bons souvenirs. Ça me faisait aussi bizarre d'y revenir en sachant que Will y travaillait. Je n'avais plus eu de nouvelles de lui depuis la Saint-Valentin. Faut dire, je l'avais cherché. J'avais eu tellement de peine, pas nécessairement que par sa faute, mais la mienne aussi. J'avais été incroyablement égoïste avec lui et je m'en voulais.

Lorsque je tournai le coin pour me rendre à la chambre du patient, je fis un face à face avec justement, William qui en sortait. Je me figea entièrement et devint probablement livide. Il était donc revenu au boulot? Il semblait bien. « Will! Sa...Salut. » lui dis-je en bégayant un peu, bien malgré moi. Je ne voulais pas avoir l'air nerveuse ou chamboulée, mais j'ai bien peur qu'il était trop tard pour ça.


(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
♡ à miami depuis le : 23/04/2015
♡ nombre de post : 918
♡ feat : Theo James.
♡ activité : medecin spécialisé en chirurgie (et alcoolique en rémission)
Sujet: Re: I gave you a million reasons to let me go + Leyliam  |  Ven 2 Juin - 4:36



“I gave you a million reasons to let me go”

Et une autre journée au travail, comme toujours, comme tout le temps! Quand j’étais hors d’ici, c’était pour aller me doucher et dormir un peu question de revenir plus en forme. Je me perdais un peu dans le boulot, premièrement car j’étais heureux d’être de retour, avec un vrai poste cette fois, mais aussi parce que j’avais des choses à oublier, ou que je n’aimais pas me rappeler. J’allais mieux, je ne consommais plus d’alcool mais je ne faisais pas exprès de me tenir dans des endroits où c’était facile de s’en procurer aussi. Et puis ensuite, il y avait Leyla, il y avait mes potes qui me manquaient tellement. Je me sentais seul entre la fin de mon couple, mes amis qui trainaient dans les bars et Nate qui préparait l’arrivé de la petite crevette. Je me trouvais bon qu’à une chose : sauver la vie des gens et quelque part, c’était vraiment mieux que rien, j’en conviens… mais c’était comme s’il manquait continuellement quelque chose pour que je sois réellement heureux.

C’était assez occupé aujourd’hui. J’avais le temps de me reposer et c’était comme ça que j’aimais mes journées. J’aidais aux urgences entre deux opérations question d’avoir un meilleur roulement et couvrir le plus de patients possible. Je n'arrêterai pas et ma matinée passait vraiment vite. Alors que je sortais d’une salle où un jeune homme avait été blessé par une arme blanche, je relevai la tête pile au moment où je fis face à face avec quelqu’un qui arrivait dans le sens inverse. Pas n’importe qui par contre, tellement… qu’en la voyant, mon coeur fit un bond énorme dans ma poitrine. « Leyla… » soufflais-je en ne clignant pas des yeux ne serait-ce qu’un instant. Étais-je sous le choc? Totalement et c’était pas mal difficile de le cacher. Je  n’avais pas eu de ses nouvelles depuis longtemps, si ce n’était qu’à défaut de quelques SMS échangés assez banals où j’avais compris que la porte était mal fermée à une éventuelle rencontre. Je lui avais donc laissé le temps qu’il fallait, en espérant qu’un bon jour, elle revienne vers moi.

Cependant, là, c’était pas le cas, ça semblait être le hasard qui avait - bien - fait les choses. Je baissai le regard un peu pour parcourir son corps des yeux, à  la recherche d’une blessure visible malgré son uniforme.  « Qu’est-ce que tu fais ici? T’es...t’es pas blessée j’espère? » Et oui, aussitôt mon petit côté protecteur qui embarquait, c’était plus fort que moi. Ça ne dura pas longtemps puisqu’un policier - probablement son collègue, qui n’était pas Nate d’ailleurs - arriva à ses côtés en s’adressant à moi. « Officier Dacosta, vous devez être le médecin en charge du dossier? » Je fronçai les sourcils, un peu perdu par la situation, j’aurais dû faire le lien avec sa venue ici… mais non! « Du...dossier? Ah...oui! » Je tenais justement le dossier de la victime en question, je me raclai la gorge, jetant un coup d’oeil à Leyla… merde, elle était tellement belle, elle m’avait tellement manqué qu’elle me déstabilisait totalement. « Les signes vitaux sont bons, aucun organe a été endommagé mais nous attendons encore quelques résultats sanguins pour s’assurer d’aucune infection. » déclarais-je en regardant les deux policiers devant moi, essayant d’avoir l’air un minimum professionnel.



(c) Myuu.BANG!

✱✱✱


We'll start over fresh, living a life with no regrets
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 

I gave you a million reasons to let me go + Leyliam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison cinq :: sujets et autres-