les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Alex est une femme simple mais distinguée. Le genre de fille qui ébloui le monde sans même le savoir. Je pensais pouvoir prétendre la charmer au premier regard, et contre toute attente, c'est moi qui me suis retrouvé piégé. Nous avons vécu plusieurs mois ensemble, avec de bons moments ancrés dans ma mémoire. Mais j'ai rencontré quelques soucis professionnels. A défaut de pouvoir t'en parler, je m'en suis pris à toi, je t'ai repoussé, et je suis parvenu à te faire fuir, sans chercher à te retenir. Et voilà après quelques années que je me retrouve de nouveau à Miami. Tu n'es jamais vraiment parti de mon esprit. Mais comment fais-je pouvoir passer outre en apprenant que tu t'es marié, et que tu coules des jours heureux depuis notre séparation? Les sentiments sont toujours là, mais seront t-ils suffisant?
Alex Hamilton • 30 ans • Pédiatre • Emmy Rossum • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 Erika :: Scratch to win


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison six :: sujets et autres

Invité
Invité
Sujet: Erika :: Scratch to win  |  Mar 5 Sep - 10:50

       

         

       

Erika
Wilson

27 ans
animatrice radio
américaine
célibataire
hétéro
problème d'alcoolisme
née à Miami
$$
Claustrophobe
Caractère
Erika est dotée d’une ferme volonté, une fois qu’elle est motivée, du courage et de l’ambition. Elle possède un certain tempérament colérique, voire quelque peu impulsif, mais n’est pas méchante pour autant. Confiante en elle, elle est très perspicace et a de l’intuition. Cependant, elle est très rancunière et lorsque quelqu’un perd sa confiance, c’est tout de même assez difficile de la regagner, mais pas impossible. Elle a souvent, à cause de son imagination débordante, une nette tendance à exagérer les faits. Elle est prête à tout faire pour obtenir ce qu’elle désire. Tout de même, assez impatiente et facilement irritable, elle est tout de même assez susceptible et a du mal à partager ce qui lui appartient. Sinon, Erika aime plaire et séduire. Sa plus grande valeur est sans nul aucun doute la famille, mais peu se montrer jalouse, par moment. Elle aimerait bien avoir son petit nid douillet à partager avec l’être aimé. Pourtant, elle est tout de même difficile.  
Histoire
Des cris stridents et des pleurs se sont firent entendre pendant une nuit fraîche d'un 23 février à Miami. Dans une petite salle d'accouchement, des larmes venaient de couler des joues de la nouvelle jeune mère. Pendant que les infirmières plaçaient les nouveau-nés dans un incubateur, le nouveau jeune père venait à peine d’arriver dans la salle d’accouchement. On ne peut pas dire que Nathaniel et Erika étaient de ses enfants les plus désirés. Les deux petites boules brunes auraient sans doute eu besoin d’un peu plus d’amour, cela aurait été grandement bénéfique pour eux. Chaque jour, les deux boules brunes recherchaient l’attention de leur mère, sans jamais le trouver réellement. Certes, elle faisait des efforts, mais cela paraissait qu’elle aurait mieux aimé voyagé, faire ce dont elle avait envie, au lieu de l’occuper de ses jumeaux. Leur père quand t'à lui, était très rarement à la maison. Il quittait le matin très tôt pour aller travailler et revenait qu’une fois la nuit tombée. Personne n’aidait la jeune femme, qui aurait sans doute mieux fait de faire adopter leurs gamins pour qu’ils aient une bien meilleure vie, même si celle-ci ne fut pas catastrophique pour autant.

Quand les jumeaux eurent atteint leurs cinq ans, leur géniteur quitta leur vie pour aller trouver une jeune femme de dix ans sa cadette. Cela fut un coup dur pour la génitrice qui en voulu à ses enfants et sombra dans le cercle vicieux qu’est l’alcoolisme. Heureusement que se fut aussi le temps pour les jumeaux d’entrer à l’école. C’est à cette époque qu’ils ont commencé à parler et se tenir avec leurs voisins. Erika s’attacha rapidement à la jeune fille, trouvant en elle, une nouvelle source de réconfort. Certes, elle avait son frère sur qui elle pouvait compter, mais avoir une présence féminine dans sa vie n’était pas la même chose. Tout le monde a besoin d’une meilleure amie et elle l’avait trouvé. Elles étaient inséparables et faisaient tout, ensemble. La jeune Erika était plus que contente lorsqu’elle apprit que sa meilleure amie était devenue sa « belle-sœur » Elle était fière que son frère, sorte avec elle. Cette joie dura trois ans, jusqu’à ce qu’Erika apprenne que son frère venait de tromper Victoria. Évidemment, comme la famille a toujours été sacrée pour la jeune fille, elle prit automatiquement le parti de son frère, le défendant bec et ongles, lui trouvant plusieurs raisons, même si en réalité, Nathaniel était le fautif de A à Z. Aucun membre des deux familles continua de se parler par la suite. Soit ils se lancèrent des pics ou soit ils s’ignoraient, tout simplement.

Les années passèrent où rien de vraiment palpitant arriva dans la vie de la jeune Erika. Puis, elle entra à l’université en lettre et communication, option communication publique, dans l’espoir de pouvoir travailler à la radio, voire construire sa propre radio, rêve qu’elle affectionnait depuis de nombreuses années, désormais. Rapidement, elle fit la connaissance d’Alexie. Une jeune femme à la chevelure de feu pour qui elle se prit rapidement d’affection. Elles se trouvèrent plusieurs points en communs et pendant un bon bout de temps, elles étaient très proches. Elles partageaient tout, se faisaient confiance, une confiance absolue. Elles étaient comme le yin et le yang, comme le sel et le poivre. Elles se compétaient à merveille. Erika pensait que rien ne pourrait les séparer, mais bien entendu, la roue tourne… C’est un bon matin qu’elle appris une rumeur que sa meilleure amie entretenait une relation avec son frère. Prise d’une colère noire, tout se brisa dans la pièce où elle se trouvait. L’histoire était en train de se répéter. Il était hors de question pour elle de prendre parti de qui que ce soit si les choses tournaient mal. En vérité, elle ne voulait rien savoir de toute cette histoire.

C’est ainsi qu’elle commença à sortir tous les soirs. À boire tous les jours de plus en plus et de rentrer très tard. Les bars, cela la connaissait, l’alcool coulait à flots au moindre instant. Cela continua de nombreux mois, jusqu’à ce que le problème de sa mère, empiéta sur sa propre vie. Oui, elle aussi commençait à devenir alcoolique. Ses boissons la réconfortaient, à chaque gorgée qui lui brûlait l’œsophage, cela l’apaisait, la rendait heureuse. Personne n’était capable de la contrôler, même pas Nathaniel qui aurait réussi très facilement, pourtant. Non, elle se sentait trahie par tous ses proches. Tellement, qu’elle se mit à se tenir avec des gens très peu fréquentable. Il n’y avait plus que l’alcool dans sa vie. Certaines drogues se sont mélangées à son mode de vie. Elle ne faisait même plus attention à ses cours. Alors, Nate a décidé d’aider sa sœur de la meilleure façon qui soit. Néanmoins, cela ne faisait pas du tout le bonheur de la jeune Erika. La cure de désintoxication était devenue inévitable pour la belle brune. Pendant toutes ses quelques années où elle était en désintoxication, Erika refusait la moindre visite. Elle refusait de parler des traites qui partageaient sa vie. C’est-à-dire son frère et son ancienne meilleure amie. Elle en voulait à tout le monde. À chaque fois que quelqu’un essayait de prendre contact avec elle, Erika faisait un pas vers l’arrière dans sa cure pour se libérer de son alcoolémie. Heureusement ou malheureusement pour elle, elle s’éprit affectueusement pour un jeune infirmier qui s’occupait d’elle. Elle le trouvait si beau, si charmant et si protecteur avec elle. Au tout début, elle voulait jouer, le provoquer, le draguer. S’en était devenu son passe-temps favori. Parfois, il refusait ses avances et d’autres fois, il embarquait dans son jeu, au risque de perdre son emploi et pourtant, peu de temps après, ils entretenaient une relation secrète aux yeux de tous.

À sa sortie du centre, plusieurs mois plus tard, elle se prit un appartement au cœur de la ville et retourna aux études dans son domaine. Elle voulait reprendre sa vie en main. La jolie brune, n’était pas encore prête à parler à son frère, mais il était certain qu’il allait subir l’ouragan Erika très prochainement. Quelques mois passèrent avant qu’elle soit prête à lui parler, et lorsque ce fut le cas, tout ce que la jeune femme s’était retenue de dire à son jumeau pendant tous ces mois, enfermée entre ses quatre murs, sortirent en un rien de temps. D’ordinaire d’un caractère assez calme et tout de même contrôlé, bien que très impulsive, elle ne se reconnaissait plus. Les mots cruels, sortaient de sa bouche, sans même réfléchir aux conséquences par la suite. Ses mots étaient si blessants que même son propre frère ne la reconnaissait pas. Elle lui en voulait toujours pour sa trahison concernant son ancienne-meilleure amie, mais également pour son entrée en cure. Voyant toute la peine qu’elle a pu lui faire avec ses paroles, elle s’est calmé assez pour s’excuser. Il était sa seule famille après tout. Elle lui en voulait peut-être toujours, mais Erika n’était pas non plus, un petit ange. Elle aussi, avait un secret concernant leur mère, ou plutôt génitrice comme la jeune femme préférait l’appeler. Lors de son retour, elle apprit que sa mère était atteinte d’Alzheimer. Une forme de cette maladie dévastatrice qui évolue beaucoup plus rapidement qu’à l’ordinaire. La voyant dépérir, Erika décida de l’envoyer en maison de repos à Orlando. Ce secret, elle n’est pas prête à le révéler à quiconque. Elle a peur qu’on lui en veuille pour ne pas l’avoir pris avec elle, pour s’en occuper. Il ne faut tout de même pas lui en vouloir, elle aussi avait ses propres problèmes et de plus, la brune a recueilli pendant un certain temps William, le meilleur ami de son frère qui avait le même problème d’alcool qu’elle. Elle a joué comme le rôle d’une marraine pour lui, lorsqu’il est sorti du centre, la dernière fois. Cela lui a également fait du bien, puisqu’il était capable de la tirer vers les hauts, tout comme elle veillait sur lui. Elle sait que si elle ressent un besoin urgent de boire, elle pourra compter sur lui et réciproquement.

Malgré tous les événements survenus, même si elle se sent guérie, tout peut basculer d’une seconde à l’autre. Sa rechute ne tient que sur un fil, surtout qu’elle voit son frère avec une famille. De son côté, elle n’a rien, elle vit seule avec son chien. Elle aimerait bien trouver une personne sur qui elle pourra compter lors de ses moments difficiles, comme Alexie peut compter sur Nathaniel… Sauf qu’elle craint que cela ne soit pas prêt d’arriver. Trop bornée, elle devrait accepter la relation qu’entretient son frère avec la jolie à la chevelure de feu avant toute chose, et cela, ce n’est pas gagné !
       MAY




Dernière édition par A. Erika Wilson le Mar 5 Sep - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Erika :: Scratch to win  |  Mar 5 Sep - 10:51

       

         

       
Frère jumeau
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Nathaniel
Wilson
Ami & support
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Williams
Armstrong
Nature du lien
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Prénom
Nom
Nature du lien
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Prénom
Nom
Nature du lien
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Prénom
Nom

       MAY




Ajouter un lien :
 


Dernière édition par A. Erika Wilson le Mar 5 Sep - 11:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Erika :: Scratch to win  |  Mar 5 Sep - 10:51

       

         

       
Meilleure amie
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Alexie
Anderson
Nature du lien
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Prénom
Nom
Nature du lien
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Prénom
Nom
Nature du lien
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Prénom
Nom
Nature du lien
Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem. Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur.

Prénom
Nom

       MAY


Dernière édition par A. Erika Wilson le Mar 5 Sep - 11:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Erika :: Scratch to win  |  Mar 5 Sep - 10:52
C'est à vous, les chatons
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jean Valjean
♡ à miami depuis le : 20/09/2015
♡ nombre de post : 1266
♡ double compte : Geane.
♡ feat : Colton Haynes
♡ anniversaire : 31/10/1990
♡ activité : vigile et bénévole dans un orphelinat
Sujet: Re: Erika :: Scratch to win  |  Mar 5 Sep - 13:48
A tout hasard, si ça te branche.. J'entretien une très mauvaise relation avec ton frère et Alexie est également ma meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sujet: Re: Erika :: Scratch to win  |  Mar 5 Sep - 13:54
Avec plaisir Avais-tu déjà une petite idée ou on regarde ensemble ? Et pour quel raison le lien négatif avec Nathaniel ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jean Valjean
♡ à miami depuis le : 20/09/2015
♡ nombre de post : 1266
♡ double compte : Geane.
♡ feat : Colton Haynes
♡ anniversaire : 31/10/1990
♡ activité : vigile et bénévole dans un orphelinat
Sujet: Re: Erika :: Scratch to win  |  Mar 5 Sep - 13:55
On pourrait regarder ensemble ?
Je t'envoie un mp pour t'expliquer tout ça ! Wink
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Erika :: Scratch to win  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

Erika :: Scratch to win

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison six :: sujets et autres-