les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Sami et April se sont rencontrés lors d'un voyage en Turquie, ils ont dû travailler ensemble quelques temps puisque Sami est (journaliste?). Pendant ce temps il a aidé April d'une grande moise et pour le compenser il lui a demandé un mariage blanc afin d'avoir accès aux grand pays d'Amérique. April n'a pas eu le choix que d’accepter. Malgré tout, ils passent leurs temps à se chamailler, jamais d'accord sur une même chose, mais très protecteurs l'un vers l'autre. De vrais caractères de cochons mais qui s'aiment en quelques sorte au fond même si personne n'osera jamis l'avouer. Tout cela promet donc pleins des hauts et des bas bien drôles.
Sami Moreno • 29 ans • Journaliste • Dave Franco • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 




Partagez | .

 I'm fine | Emily & Lukas

 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison sept :: sujets et autres

avatar
☾ Romance


☾ à miami depuis le : 19/08/2015
☾ nombre de post : 895
☾ double compte : Kathelyn Parks
☾ feat : Nathaniel Buzolic
☾ anniversaire : 25/12/1989
☾ activité : Assistant vétérinaire (past : opérateur téléphone rose)
Sujet: I'm fine | Emily & Lukas  |  Ven 9 Mar - 14:10
OUPS MESSAGE EFFACE Surprised


Dernière édition par Lukas Collins le Jeu 5 Avr - 0:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Fantastique


☾ à miami depuis le : 11/09/2015
☾ nombre de post : 1162
☾ feat : Candice Accola
☾ anniversaire : 10/08/1993
☾ activité : Serveuse dans un bar avant de reprendre les études
Sujet: Re: I'm fine | Emily & Lukas  |  Dim 11 Mar - 1:53

        

  
Emily & Lukas

  

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.

  
Apprendre que son petit copain a eu un accident de voiture, je dirais que c'était vraiment horrible. J'étais en train de cuisiner des petits gâteaux quand je reçus ce fameux coup de fil. Toute la joie que j'avais était maintenant disparue et faisait place à de l'inquiétude. Lukas semblait ne pas dramatiser le tout, mais je dirais qu'il l'avait sans doute fait pour ne pas que je m'inquiète. Raté, je m'inquiétais quand même pour lui. Je pris soin de fermer le four et je quittai la cuisine rapidement, j'imagine que Clarke allait rager en voyant tout le bazar, mais c'était une question de vie ou de mort là. Je me dirigeai chez mon petit ami pour lui prendre des effets personnels, tel que des vêtements propres et je pris soin de lui apporter quelques petits trucs à manger aussi. Il lui fallait tous ses produits d'hygiène aussi quand même, alors ça me faisait un bon sac. Je savais qu'il devait quitter demain, mais je ne voulais pas prendre de chance et il aurait tout avec lui. Je pris soin de nourrir Doggy et je quittai son appartement pour prendre ma Beetle jaune. Une fois à l'hôpital, je demandai à Lukas de me dire où il était parce qu'on s'entend c'est très grand. Je me dirigeai donc d'un pas décidé à entrer dans cet hôpital et j'espérais qu'on ne m'aperçoive pas... Trop tard, on me saluait déjà alors je répondais rapidement pour ne pas qu'on ait le temps de me poser d'autres questions. J'étais heureuse d'atteindre enfin la chambre de mon petit ami! J'étais pour ouvrir la bouche et lui souhaiter le bonjour quand je vis qu'il était assoupis... Pauvre amour, il semblait mal en point. J'avais mal pour lui en le voyant comme ça. Je déposai doucement le gros sac que j'avais  pris pour lui et mon sac à main sur le fauteuil et je commençai à faire les 100 pas parce que je ne pouvais pas me calmer. Puis, j'entendis sa voix et je me précipitai vers son lit pour le serrer contre moi. Il me demanda un baiser et il en eut deux! Je vis une vilaine grimace se présenter dans son visage et tout de suite je me décollai.

- Pauvre amour! Vraiment, tu dois avoir mal!!! Qu'est-ce que tu as de cassé, j'ai peur de te blesser.

J'avais à peine envie de le toucher par crainte de lui faire encore plus mal. Je n'aimais vraiment pas le voir comme ça, ça me faisait de la peine. Il avait un bras dans le plâtre, ce n'était pas rien du tout ça! Il allait avoir besoin d'aide!

- Ce n'est pas le temps de plaisanter, surtout pas avec des rides... Lukas raconte-moi ce qui s'est passé... Comment va ta cousine?

Je me demandais aussi où il s'en allait comme ça, je ne me rappelle pas qu'il m'ait parlé d'un covoiturage avec sa cousine. Si Lukas était mal en point, je pouvais croire que la jeune femme avait été sérieusement blessée aussi. Je rapprochai le fauteuil pour que je puisse m'y asseoir et je donnai le sac à mon petit ami. Il avait l'air encore plus malade dans sa petite jaquette d'hôpital.

- Je t'ai pris plein de trucs... même à manger. Je ne savais pas trop ce qui te ferai plaisir, mais je crois que y'a rien de mieux que le chocolat dans ce temps là.

Je posai mes main contre sa main libre pour la tenir bien fort. Il m'avait fait peur quand même et ça aurait pu être pire comme accident. Juste ce petit truc là me faisait prendre conscience que la vie était fragile. Tout pouvais basculé d'une minute à l'autre!

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Romance


☾ à miami depuis le : 19/08/2015
☾ nombre de post : 895
☾ double compte : Kathelyn Parks
☾ feat : Nathaniel Buzolic
☾ anniversaire : 25/12/1989
☾ activité : Assistant vétérinaire (past : opérateur téléphone rose)
Sujet: Re: I'm fine | Emily & Lukas  |  Sam 17 Mar - 20:10

        

  
Emily & Lukas

  

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.

  
Un accident de voiture. Moi qui avait toujours été prudent en voiture, voilà qu’il avait fallut que ma route croise celle d’un homme ivre. Bon dans mon malheur j’avais quand même eu bien de la chance de m’en sortir avec seulement un bras et des côtes cassés. J’aurai pu me retrouver paralyser, ou en légume ou encore tout simplement mort. Mais bon ne pensons pas à ça, c’était pas le cas. Il valait mieux se concentrer sur le présent qui m’offrait une merveilleuse personne à mes côtés. Ça me faisait vraiment plaisir de voir Emily ici. Elle semblait beaucoup plus anxieuse que moi pour cet accident et j’essayai de dédramatiser les choses avec humour en mentionnant l’apparition de rides.
 
« Apparemment un chauffard ivre est arrivé en face et nous a foncé dedans. Ellina … » Je baissai les yeux avec une pointe de culpabilité. « … les médecins ont dit qu’elle ne s’était pas encore réveillée et qu’il serait possible d’en savoir plus qu’à son réveil. »
 
Je gardais espoir qu’elle irait. Ma cousine était une battante, je savais au fond de moi qu’elle s’en sortirait ! Elle ne pouvait pas abandonner son fils tout seul. Noah, le pauvre petit bonhomme. Je préférais croire tout ca car je savais que je ne me pardonnerai jamais ce qui serait arrivé. Même si en soit-ce n’était pas de ma faute et qu’on m’avait assuré que je n’y pouvais rien … Emily approcha une chaise du lit pour s’installer à mes côtés.
 
- Je t'ai pris plein de trucs... même à manger. Je ne savais pas trop ce qui te ferai plaisir, mais je crois que y'a rien de mieux que le chocolat dans ce temps-là.
 
Je ne pu que sourire devant cette attention. C’était bien mignon d’avoir pensé à apporter des petites douceurs pour me remonter le moral. J’avais de la chance d’avoir une petite-amie aussi attentionnée. Je posai ma main sur la sienne en regardant son visage toujours aussi anxieux.
 
« Merci, c’est adorable. Arrête de te ronger les sangs pour rien. Je vais bien Emily ou du moins ça pourrait aller plus mal plutôt. »
 
J’eu un haussement d’épaule assez léger mais perceptible pour la jeune femme. Je portai sa main à mes lèvres et l’embrassa tendrement. Je sentais la douleur des mes côtes cassées augmenter. Je résistais à m’injecter un peu de morphine, ne voulant pas être complètement shooté en présence d’Emily.
 
« Donne-moi du chocolat plutôt, toutes ses émotions m’ont donné vraiment trop faim. » Je regardai la jeune femme fouiller dans le sac à la recherche de quelque chose pour me remplir l’estomac. « Tu sais t’es pas obligé de rester toute la nuit ici. C’est pas super agréable de dormir sur une chaise. Je serais toujours là demain matin. »
 
Je ne voulais pas qu’elle se sente obligée de me veiller, les infirmières allaient très bien le faire tout au long de la nuit. Je pris ce qu’elle me tendait et le mangea sans ménagement. Ca faisait tellement de bien en vrai de manger quelque chose, je me sentais comme revivre bien que je ne sois jamais mort. Je me mis à rire amusé alors qu’il n’y avait rien bien tellement drôle. J’avais eu de la chance. J’aurais pu mourir. La douleur revint et je du appuyer sur le bouton de la morphine car je savais que je ne pourrais pas faire sans. Immédiatement j’en ressentis les effets.
 
« Tu te serais occupé de Doggy si j’étais mort ? » demandai-je à Emily brusquement en pensant à mon chien. Après-tout si j’étais mort, j’aurais laissé mon fidèle compagnon derrière moi et qui s’en serait occupé ? Mes parents peut-être ? Je ne savais pas s’ils auraient voulu de mon chien. « Je devrais écrire mon testament peut-être on sait jamais, un accident est si vite arrivé …  »
 
Ce n’était qu’une demi-blague que je faisais là. Personne ne pense mourir brutalement à vingt-huit ans, et pourtant c’était des choses qui pouvaient très bien arriver. Je n’avais pas beaucoup de choses à léguer si je mourrais mais quand même … Je ne savais pas ce que j’aurais bien pu laisser à Emily car la seule chose précieuse que j’avais à lui offrir c’était mon amour et ça, ca ne s’inscrivait pas sur un testament, enfin si mais ce ne serait que des mots. Je me perdis dans mes pensées pendant quelques secondes ou peut-être plus, je ne savais pas bien. Peut-être était-ce la morphine qui me montait à la tête et qui me faisait perdre un peu la notion du temps, de la réalité. Je fixai mon attention sur Emily qui parlait et puis l’interrompis.
 
« Tu veux m’épouser ? » lâchai-je subitement.
 
COSxinput1_3 MIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Fantastique


☾ à miami depuis le : 11/09/2015
☾ nombre de post : 1162
☾ feat : Candice Accola
☾ anniversaire : 10/08/1993
☾ activité : Serveuse dans un bar avant de reprendre les études
Sujet: Re: I'm fine | Emily & Lukas  |  Sam 31 Mar - 2:20

        

  
Emily & Lukas

  

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.

  
J'étais tellement inquiète quand il m'avait téléphoner pour m'apprendre qu'il avait eu un accident. Il avait voulu ne pas mettre beaucoup de détails et en le voyant, je dirais que ça me faisait peur, je me rendais compte qu'il aurait pu y laisser la vie. Je voulais savoir les détails parce que je dirais que sans aucun doute il y avait eu de la chance, mais il ne m'avait pas donner de détails sur sa cousine. Quand il m'informa que c'était un chauffard ivre et que la jolie blonde était toujours dans le coma, je dirais que je figeai sur place. C'était tellement effrayant, sa cousine allait peut-être jamais se réveiller? Puis, Lukas avait vraiment eu de la chance, je m'empressai de le serrer de nouveau contre moi parce que je ne pouvais pas faire autrement que d'être rassurée qu'il soit entier.

- J'en reviens pas... pauvre elle, j'espère qu'elle se remettra vite... Tu as eu vraiment de la chance Lukas, je ne voudrais pas te perdre pour ça. Ce chauffard a été arrêté j'espère??? Il mérite la perte de son permis pour toujours!!!


Lukas avait voulu ne pas m'inquiéter, mais quand même je trouvais troublant toute cette histoire, il aurait pu vraiment être encore plus mal que ça... Puis sa cousine, elle n'avait vraiment pas de la chance, c'était juste trop horrible ce qui lui arrivait, elle était si jeune. Maintenant, ce que je voulais faire c'était de prendre soin de lui, je voulais lui montrer que j'étais là pour lui peu importe ce qui pourrait lui arriver. Je lui flattai les cheveux un instant avant de lui montrer ce que je lui avais amener.

- C'est que... je n'aime vraiment pas te voir dans cet état là... Ça aurait pu être bien plus grave... Oui tu vas bien, mais quand même. Je crois qu'on va devoir remercier Dieu.


Je crois bien que c'était la première fois que je faisais allusion à la religion catholique face à mon petit copain... C'était dans ces cas là qu'on se tournait vers plus haut que nous. Je fis les gros yeux à Lukas quand il m'indiqua que je n'étais pas obligée de passer la nuit avec lui. JE voulais rester peu importe sur quoi j'allais dormir.

- Je vais rester, je veux rester avec toi. Peu importe où je vais dormir, je vais être là quand tu ouvriras les yeux... Tu as mal? Tu devrais peut-être prendre ta morphine alors...

Ça allait le mettre dans les vapes un peu, mais quand même, ça allait le soulager. Il appuya sur sa petite télécommande parce qu'il avait la grimace facile. Puis, il me surprit en me parlant de la mort. Mon dieu! Je ne pensais pas qu'il allait me poser cette question.

- Ne dit pas ça! Tu sais bien que je n'aurais pas laissé Doggy tout seul! Chuttt... Ne parle pas de Testament maintenant... tout va bien là! Tu es jeune, tu viens de subir un choc, oui, mais tu es bien en vie et tu vas le rester.


C'était un peu étrange, il avait voulu calmer le jeu tout à l'heure et maintenant il se faisait des peurs avec la mort, il réalisait sans doute ce qui lui arrivait à ce moment précis. Je me demandais s'il était vraiment en train de m'écouter parce qu'il vint m’interrompre pour me demander en mariage sans avertir. Mes yeux s'aggrandirent, une excitation soudaine me remplie le corps en entier avant de tout simplement désouffler et me faire penser qu'il venait d'avoir une dose de morphine. Je me calmai alors avant de lui foutre une claque sur le torse le faisant se plier en deux un instant. OUPS!

- PARDON!!!! Je voulais pas te faire mal!!!! Mais tu peux pas me demander en mariage à l'hôpital comme ça dans ta petite jaquette bleue sans mettre ton genou par terre et sous morphine! Tu me demanderas de t'épouser un autre jour okay?

Je me suis mise à rire un instant parce que je venais de me faire avoir carrément! Il était certain que j'aurais sauté sur l'occasion pour lui dire oui, mais dans cette situation, je ne crois pas que Lukas le veule vraiment! Je m'installai sur le côté pour lui donner un bisous et le faire se recoucher en espérant que je n'ai pas aggravé ses blessures.

- Tu vas faire un gros dodo, ça va te faire du bien. Je vais rester ici pour veiller sur toi!


Il en était reconnaissant... JE demandai à ce qu'on me donne un petit lit dans la piece pour que je puisse dormir avec lui. Heureusement que j'avais encore de bons contacts avec des gens ici. Le jeune homme s'endormit plus vite que je ne l'aurais cru, je lui montai sa couverture avant de le border. Par la suite je m'installai à mon tour pour jouer avec mon téléphone pour passer le temps. Le lendemain matin, lorsque Lukas se réveilla je venais d'installer le déjeuner pour lui.

- Bon matin mon petit ourson! Le petit déjeuner est servi! Tu as bien dormi? Tu as mal? Tu veux me redemander en mariage?

Je me suis mise à rire de nouveau.






COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Romance


☾ à miami depuis le : 19/08/2015
☾ nombre de post : 895
☾ double compte : Kathelyn Parks
☾ feat : Nathaniel Buzolic
☾ anniversaire : 25/12/1989
☾ activité : Assistant vétérinaire (past : opérateur téléphone rose)
Sujet: Re: I'm fine | Emily & Lukas  |  Jeu 5 Avr - 0:01

        

  
Emily & Lukas

  

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.

  
Emily était bien plus inquiète pour moi que je ne l’étais moi-même. Elle me demanda des nouvelles de ma cousine qui était toujours dans le coma à l’heure où nous nous parlions. Ma petite-amie était bien remontée contre le chauffard ivre qui nous avait percuté. Personnellement, je ne savais pas trop ce que je ressentais à son égard. Peut-être parce que les médicaments que me l’on m’avait donné avait ramolli mon cerveau et que le traumatisme de l’accident était encore bien présent. La jeune femme me surprit en mentionnant Dieu avec beaucoup de sérieux.
 
« Depuis quand tu es croyante toi ? »
 
Cela m’étonnait car jamais elle n’avait fait mention d’une quelconque foi pour une religion. Peut-être était-ce juste des paroles en l’air finalement. Ou bien je ne la connaissais pas encore parfaitement fallait croire. Je lui dis qu’elle pouvait partir et me laisser pour la nuit je ne voulais pas l’embêter à rester à mon chevet. J’étais entre de bonnes mains à l’hôpital. Mais Emily ne voulait pas me laisser. Je commençai à quelque peu divaguer en lui demandant si elle pouvait prendre soin de Doggy, si jamais quelque chose arrivait. La morphine me montait sans doute à la tête car, la peur au ventre d’avoir frôlé la mort de si près, je demandai à Emily de m’épouser. Je voulais l’aimais jusqu’à mon dernier souffle et j’avais faillit le rendre il y a quelques heures. Sa réaction ne fut pas celle que j’attendais malgré les étoiles qui vinrent se loger dans ses yeux. Elle me frappa sur le torse, me faisait grimacer de douleur. Mes côtes cassées avaient encaissé le coup très douloureusement. Je grimaçai alors que la jeune femme s’excusai.
 
« C’est rien … » dis-je dans un souffle.
 
Elle continua de parler en me disant que je ne pouvais pas lui faire ma demande alors que j’étais allongé sur un lit d’hôpital dans une tenue des moins virile. Elle se mit à rire et en quelques secondes cela me contamina. Bien entendu ma cage thoracique n’apprécia pas trop les mouvements que provoquait mon rire. Je grimaçai avec un sourire.
 
« Je te demanderais tous les jours jusqu’à ce que tu acceptes. Tu finiras bien par craquer. »
 
Je volai un baiser à Emily qui me conseillait de faire un gros dodo maintenant. C’est vrai que j’avais sommeil. Mon corps avait subi un gros choc et il demandait du repos pour se remettre en forme. Je ferma mes yeux et rapidement je glissa dans les bras de Morphée.
 
Le lendemain matin quand je me réveillai j’aperçu une merveilleuse infirmière me portant le petit-déjeuner. Je me relevai tant bien que mal dans mon lit. La douleur de mes côtes étaient toujours présente et je me retins de m’injecter de la morphine. Pour le moment la douleur était supportable. Emily me salua en m’affublant d’un surnom dégoûtant et me demanda si j’allais de nouveau lui faire ma demande. Je soufflai en levant les yeux au ciel avant de laisser échapper un sourire sur mes lèvres.
 
« Pas si tu m’appelles petit ourson. C’est très laid et je trouve pas que je ressemble à un ourson. » Je fis une petite moue faussement boudeuse. Elle s’approcha de moi et j’en profitais pour lui prendre la main afin de l’attirer doucement à moi. « Je t’aime. Mais je crois qu’hier j’ai fait une crise de drama, légèrement. J’ai eu peur de te perdre. »
 
C’était assez étrange de dire que j’avais faillit la perdre alors que c’était moi qui avait faillit y laisser la vie. Mais dans un sens c’était vrai car si j’étais mort et elle si elle était restée vivante on aurait été séparé. Séparé avant même de pouvoir mettre à l’exécution nos projets d’avenir, quelle tristesse.
 
« Et pourquoi ce serait pas toi qui me ferait ta demande ? Pourquoi ce serait au garçon de débourser des sous pour une belle bague et un joli costume avec un bouquet de roses et tout le reste ? C’est décidé, c’est toi qui fera ta demande ! » Je souris à Emily qui me regardait avec de gros yeux comme si elle essayait de savoir si je blaguais ou non. « Tu me pourrais me passer le plateau, c’est pas que j’ai faim mais quand même un peu ! »


COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Fantastique


☾ à miami depuis le : 11/09/2015
☾ nombre de post : 1162
☾ feat : Candice Accola
☾ anniversaire : 10/08/1993
☾ activité : Serveuse dans un bar avant de reprendre les études
Sujet: Re: I'm fine | Emily & Lukas  |  Jeu 12 Avr - 15:22

        

  
Emily & Lukas

  

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.

  
Je regardai mon petit ami un instant quand il fut surpris de m'entendre parler de Dieu, je pense que c'était bien un côté qu'il ne connaissait pas de moi, mais étant petite on allait souvent à l'église ma famille et moi et j'osais croire qu'il y avait une puissance là-haut qui pouvait nous aider lorsque nous en avions besoin.

- Depuis toujours... Je crois que c'est dans ce genre d'événements qu'on se rend compte qu'on a de la chance quand on s'en sort, donc que quelqu'un veille sur nous.

La morphine avait envahie son corps et il en vena même à me demander en mariage. Bien entendu, il ne fallait pas que je le prenne pour la réalité, je savais très bien qu'il n'avait pas toute sa tête pour me faire de telles déclaration. Un petite pincement à mon coeur se fit lorsqu'il me mentionna qu'il allait continuer de me demander en mariage jusqu'à ce que j'accepte. Ça me rendait heureuse qu'il me dise ça et ça montrait son intérêt, mais encore là, je crois que je m'emballais un peu trop vite, il était sous morphine. JE vis les yeux de Lukas se fermer paisiblement et ainsi il allait pouvoir dormir pendant un temps. Maintenant, je devais m'occuper ici et je dirais qu'à part utiliser mon téléphone il n'y avait pas grand chose à faire.

Le lendemain matin, j'apportai le petit déjeuner à mon blessé et il m'accueillit en disant que le mot ourson c'était un peu trop pour lui. Je trouvais ça mignon, tant pis pour lui!

- T'en fais pas avec ça, je savais très bien que tu n'étais pas sérieux...

Il fallait en convenir que ce n'était pas vraiment la place pour ça non plus. Je plaçai son plateau repas sur la petite table roulante. Il fallait qu'il mange s'il voulait reprendre des forces. Puis, il me fit part de l'idée que ça devrait être moi qui le demande en mariage. Mes yeux s’agrandirent pendant un instant avant que je ne fronce les sourcils. Était-il vraiment sérieux? Il n'en était vraiment pas question! Les hommes devaient faire les demandes, pas le contraire.

- J'hésite entre te le renverser sur la tête ou te l'amener en ce moment.


Je fis rouler la petite table jusqu'à lui pour qu'il soulève le couvercle de son repas. Disons que depuis qu'il était ici, il me disait de drôles de choses. Bien entendu, il trouva le tout drôle, moi un peu moins. Je ne voulais pas embarquer dans la grande discussion du mariage ici, lui non plus d'après moi.

- Mange pour te redonner des forces. Est-ce que tu sais à quelle heure le doc va passer pour savoir si tu peux sortir? Tu veux voir ta cousine j'imagine avant aussi?


Je me sentais pas tellement bien de rester ici et je n'avais pas très bien dormi sur le petit lit qu'on m'avait fourni. J'avais hâte de prendre une douche et d'être dans mes affaires. Je savais que j'irai porter Lukas chez lui et que j'allais sans doute rester pour l'aider, ça allait me faire très plaisir de le faire. Lukas mangea son petit repas et je replaçai la table plus loin. Les infirmières passèrent pour voir comment ça allait. On en avait pas pour très longtemps à mon avis. Par contre, je savais qu'il allait vite se fatiguer.


COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Romance


☾ à miami depuis le : 19/08/2015
☾ nombre de post : 895
☾ double compte : Kathelyn Parks
☾ feat : Nathaniel Buzolic
☾ anniversaire : 25/12/1989
☾ activité : Assistant vétérinaire (past : opérateur téléphone rose)
Sujet: Re: I'm fine | Emily & Lukas  |  Ven 13 Avr - 19:49

     

 
Emily & Lukas

 

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.

 
J’étais pas mal surpris quand Emily me dit qu’elle croyait en la présence de quelqu’un de plus puissant que nous au-dessus de nos têtes. Je ne pensais pas qu’elle pouvait croire en Dieu ou en une quelconque entité. Pris de peur après l’accident que je venais de subir et où j’avais eu de la chance de m’en sortir, j’avais demandé à Emily en mariage. Bien entendu celle-ci avait refusée ce que je pouvais tout à fait comprendre. La morphine altéré mon jugement et mes propos. Comment être sûr que c’était quelque chose dont je voulais vraiment ? Le lendemain matin, malgré ma demande, la jeune femme était toujours à mes côtés. Elle avait apporté le repas et me l’approcha. J’avais faim. Mon estomac n’avait pas été remplis depuis la veille à midi il était temps que je lui donne de quoi se refaire. Je m’excusai pour la demande en mariage très spontanée, lui disant que la peur de la perdre m’avait fait tomber dans l’excessif sans doute. Emily me dit qu’elle avait compris que je n’étais pas réellement sérieux. Je fus soulagé de sa réponse mais en même temps un peu déçu. Peut-être aurais-je voulu qu’elle me réponde autre chose ? Aurais-je aimé que ma demande ne soit pas que des paroles en l’air ? Etais-je prêt pour ça ? J’en avais aucune idée. Je lui fis ensuite part d’une idée qui me semblait assez originale et sympathique. Pourquoi ne serait-ce pas à ma petite-amie de mettre un genou à terre et de me demander en mariage quand elle serait prête ? J’étais à demi-sérieux, même si je savais pertinemment la réaction que la jeune femme allait avoir.

- J'hésite entre te le renverser sur la tête ou te l'amener en ce moment.

Je ne pu m’empêcher de rire. Emily était superficielle et attachée aux soi-disant règles du romantisme. Il était hors de question pour que j’inverse les rôles d’une demande en mariage. Je connaissais trop bien ma petite-amie pour savoir que je devrais sortir le grand jeu lorsque ce serait le cas : McDonald, short de bain et tong, en pleine après-amie. Razz Non bien sûr que non. Je savais qu’elle s’attendait à recevoir une demande digne d’un conte de fée et pour ça, pour la rendre heureux, il me fallait des économies, ce qui n’était pas franchement le cas … surtout que maintenant je devais m’acheter une nouvelle voiture !

« Je veux bien manger afin d’être en forme quand tu mettras ton genou à terre s’il te plait. »

Je lui fis un clin d’œil, accompagné d’un sourire malicieux pour lui faire comprendre que tout ça n’était bien évidemment qu’une farce. Je soulevai le couvercle du plat avec appétit. Même si la nourriture de l’hôpital n’était pas des meilleures, c’était de la nourriture et moi ça m’allait. Je piquai un morceau dans mon assiette. Emily me demanda quand est-ce que j’étais censé sortir et si je voulais aller voir ma cousine avant. J’haussai les épaules.

« Hier soir le doc ma dit que je pourrais aller la voir aujourd’hui normalement, qu’il me tiendrait au courant si y avait du changement … Mais comme personne n’est passé, je pense pas qu’elle se soit réveillée. » dis-je la voix épris de tristesse.

Je me sentais impuissant et coupable. Impuissant de rien pouvoir faire et coupable de l’avoir blessée. Je soupirai en m’enfonçant dans le fond de mon lit, oubliant que j’avais des côtes endolories. Je tournai la tête vers ma petite blonde et lui souris doucement pour la rassurée.

« J’espère pouvoir sortir aujourd’hui en tout cas … J’ai pas envie me retrouver alité pendant des jours ! »

Je me relevai et mangeai mon assiette, tant bien que mal car ma main gauche était plâtrée, tandis que des infirmières venaient vérifiées mes pansements et me demander comment j’allais. J’allais bien. En faite, pas tellement mais dans ma tête, je me disais toujours que cela pouvait être pire… et puis si je disais que ça allait bien, sans doute que je sortirai d’ici. On me dit que le docteur passerait juste après voir comment j’allais et juger si je pouvais ou non regagner mon domicile. La venue des infirmières m’avait fait monter un mal de tête. Finalement se faire tripoter par des blouses blanches, c’était pas aussi sexy que ça en avait l’air, sauf si c’était Emily qui le faisait … Quand les professionnelles quittèrent ma chambre je fus soulagé.

« Emily ? Est-ce que … mmh … » c’était un peu dur pour moi de devoir demander de l’aide à ma petite-amie mais je le devais bien. « … tu veux bien m’aider à me lever ? Je dois aller aux toilettes … »

J’étais un peu gêné car ce n’était pas du tout sexy, mais je savais très bien qu’il me serait impossible de sortir du lit seul sans que mes côtes ne me fassent grimacer de douleur. Et aller jusqu’aux toilettes … j’en étais encore moins sûr. Avec son aide, je me levai tant bien que mal. La jeune femme m’accompagna jusqu’aux toilettes où elle resta devant moi à attendre.

« Euh … Ça va je pense que je vais pouvoir me la tenir toute seule tu sais, même avec des côtes cassées et un bras dans le plâtre ! »

Je me mis à rire alors qu’elle me tournait le dos. La porte de la chambre s’ouvrit et une voix masculine se fit entendre. Le docteur qui venait me voir. Je me pressai de terminer pour montrer ma forme plus olympienne que jamais ! Enfin, façon de voir les choses … Je tira la chasse et Emily m’aida à me remettre sur mon lit.

« Dites-moi que je peux sortir docteur. »

Je levai les yeux vers le médecin qui tenait entre ses mains le petit calepin d’informations médicales me concernant. La réponse arriva bien vite : « Vos constantes sont bonnes. La nuit s’est bien passée. Je peux vous laisser rentrer chez moi sauf quelqu’un peut rester avec vous au moins jusqu’à demain. Vous avez eu un choc sur la tête et être observation la nuit prochaine est préférable. » Je regardai Emily espérant qu’elle réponde à la condition que mettait le doc. Ce fut le cas et je l’en remerciai du regard. Ma main se serra autour de la sienne. Alors que le médecin s’apprêtait à quitter la chambre, je le retenu pour lui poser une autre question.

« Est-ce que vous avez des nouvelles d’Ellina ? Ma cousine, comment va-t-elle ? »

Le visage du docteur se referma un peu et pris un air un peu plus grave. Cela ne présageait rien de vraiment bon tout ça. « Elle est encore dans le coma et sous surveillance. On ne peut rien dire pour le moment. Son état est stable. Vous pouvez allez la voir si vous le souhaitez. » Je remerciai l’homme qui quitta la chambre puis m’enfonça dans l’oreiller. L’attente était dure mais je savais que je ne pouvais rien faire d’autre que d’attendre. J’irais la voir avant de quitter l’hôpital … Mes yeux se posèrent sur Emily.

« Tu penses qu’elle me pardonnera ? Je m’en veux tellement … Si j’avais plus attention peut-être que j’aurais pu éviter la voiture. On était entrain de chanter quand elle nous a percuté. Et puis c’est moi qui voulait qu’on passe un peu de temps ensemble. Si je lui avait pas proposé de sortir jamais ce serait arriver … »

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Fantastique


☾ à miami depuis le : 11/09/2015
☾ nombre de post : 1162
☾ feat : Candice Accola
☾ anniversaire : 10/08/1993
☾ activité : Serveuse dans un bar avant de reprendre les études
Sujet: Re: I'm fine | Emily & Lukas  |  Sam 21 Avr - 19:36

     

 
Emily & Lukas

 

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.

 
Une fois de plus, je roulai les yeux face à ce qu'il venait de dire afin que je le demande en mariage. J'avais compris à ce stade qu'il se moquait un peu de moi parce qu'il savait très bien que je ne ferai jamais de demande en mariage. C'était à lui de le faire et quand il sera prêt. Les infirmières vinrent un instant dans la chambre pour s'occuper de Lukas et une fois parties, il me demanda de l'aide. Bien sûr que j'allais l'aider, le pauvre, il me faisait pitié. Je baissai la petite barrière du lit pour ensuite redresser son lit pour faciliter la marche. Je lui tins le bras et je le soulevai comme je pus, je n'étais pas très forte, il faut dire. Je l'aidai à se diriger à la salle de bain.

- Tu veux de l'aide?

J'étouffai un rire quand il me parla qu'il était capable de se la tenir toute seule. Disons que je préférais pas faire ça, donc heureusement qu'il était débrouillard le petit. Je me retournai alors et je le laissai faire son petit pipi en paix. À cet instant, un docteur entra, je le connaissais un peu, il me salua et j'allai aider Lukas à retourner à son lit pour savoir ce qu'il allait arriver de lui.

- Je suis sa petite amie, je vais rester avec lui et je vais bien prendre soin de lui.

Je souris doucement avant de serrer la main de Lukas. Puis, il demanda des nouvelles de sa cousine, j'espérais qu'elle se réveille rapidement et qu'elle n'ait aucune séquelle de cet accident.

- Ne t'en veux surtout pas Lukas, le chauffard était ivre, ce n'est pas votre faute!!! Elle ne t'en voudra pas voyons, je sais que c'est peut-être dur vu la situation où elle est, mais c'est un accident et tu n'es aucunement le responsable!

Je lui caressai les cheveux un instant avant de lui déposer un baiser sur son front. Maintenant on pouvait rentrer, le mieux c'était ça, rentrer et que je prenne soin de lui. Je commençai à ouvrir son sac pour y déposer des trucs et lui donner ses vêtements pour sa sortie.

- Si tu veux, on va la voir avant de quitter... Tu pourras lui parler.  


On dit que les gens dans le coma entende bien les gens qui leur parle... Je savais que Lukas voudrait le faire quand même, il se sentait un peu coupable de ce qui lui était arrivé. Une fois le sac bien rempli, il ne resta plus qu'à aider Lukas à s'habiller et ensuite se diriger vers la chambre d'Ellina. Je savais bien que je n'aurais pas le droit de visite puisque je ne suis pas de la famille, mais Lukas, lui il allait pouvoir.

- Tu as contacté ta famille pour elle?

Je lui laissai tout le temps qu'il voulait pour rester avec elle et ensuite nous rentrâmes chez lui. Ça me faisais tout drôle de m'occuper de lui, mais ça me faisait vraiment plaisir, je voulais qu'il se rétablisse vite. Doggy vint nous accueillir en grand, il était content de retrouver son maitre adoré. La première chose qui me vint en tête c'était de lui préparer le déjeuner.

- Va t'asseoir au salon, je vais te faire des crêpes, tu vas voir ça va te remonter le moral!!!

Je lui fis un clin d'oeil avant de sortir le nécessaire de ses armoires. Je m'attachai les cheveux et je me suis mise à l’œuvre. Il m'arrivait de cuisiner et j'étais pas mal du tout derrière les fourneaux.


(on peut clore ici si tu veux Wink )

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Sujet: Re: I'm fine | Emily & Lukas  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

I'm fine | Emily & Lukas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison sept :: sujets et autres-