les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Sami et April se sont rencontrés lors d'un voyage en Turquie, ils ont dû travailler ensemble quelques temps puisque Sami est (journaliste?). Pendant ce temps il a aidé April d'une grande moise et pour le compenser il lui a demandé un mariage blanc afin d'avoir accès aux grand pays d'Amérique. April n'a pas eu le choix que d’accepter. Malgré tout, ils passent leurs temps à se chamailler, jamais d'accord sur une même chose, mais très protecteurs l'un vers l'autre. De vrais caractères de cochons mais qui s'aiment en quelques sorte au fond même si personne n'osera jamis l'avouer. Tout cela promet donc pleins des hauts et des bas bien drôles.
Sami Moreno • 29 ans • Journaliste • Dave Franco • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 




Partagez | .

 Human needs. (orion)

 :: miami beach :: Ouest de la ville. :: épicerie
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
☾ Indépendant


☾ à miami depuis le : 04/07/2016
☾ nombre de post : 354
☾ double compte : carlson & beckford & belleair.
☾ feat : cole sprouse.
☾ anniversaire : 08/04/1994
☾ activité : Bachelor en Etudes Internationales, 4e année.
Sujet: Re: Human needs. (orion)  |  Dim 14 Oct - 15:46



☾ Human needs.

Orion & Andrea
☽ ☆ ☾
Il ne s'attendait pas à ce genre de discours, de déclaration même. Parce que visiblement, Orion avait trouvé que c'était le bon moment d'ouvrir son coeur et de... changer d'orientation sexuelle ? Andrea était confus par tout ce qu'il entendait. Evidemment, il savait bien que les expériences de chacun étaient différentes, les histoires n'étaient pas les mêmes, chacun suivait son chemin. Mais l'excuse de la famille homophobe ne lui convenait pas vraiment, et n'avait pas beaucoup de sens à ses yeux. C'était bien trop souvent utilisé comme une excuse par des idiots qui ne réfléchissaient pas avant d'ouvrir la bouche. Et Orion était visiblement l'un d'eux. Andrea ne savait pas trop. Peut-être qu'il y avait plus chez Orion que ce qu'il laissait paraître. En tous cas, il avait lui-même eu une adolescence compliquée, avec la famille qu'il avait, et ça n'avait pas fait de lui un con. Du moins, il l'espérait, mais il avait tout de même assez de jugeote pour savoir à peu près. Orion était un spécimen encore différent, et si de prime abord il était plutôt d'avis à se taire, il finit par réagir à ses paroles. Il alla jusqu'à promettre de se taire au sujet des doutes d'Orion, et mentionna tout de même sa tortue Hector, qui était son confident. « Je suis désolé pour ton mec.... J'ignorais que tu avais quelqu'un... » Il n'avait personne, mais le temps qu'il pense même à le corriger, Orion reprenait la parole. « Je sais bien que tu as raison mais le truc c'est que si j'essaye de changer c'est précisément parce que je me dis que qui je suis actuellement ce n'est peut-être pas tout à fait moi... Peut-être que je me suis viandé parce que j'ai entendu pendant des années des homophobes me dire à moi comme à ma famille que les gens comme toi ou les personnes avec des origines différentes n'étaient pas des humains... Et du coup ça m'a aveuglé. J'en sais rien. Je suis perdu, j'ai besoin de temps je crois. Mais je sais juste que quand je suis avec toi je suis réellement qui je suis réellement. C'est incongru sans doute mais avec toi je me sens moi. » Les paquets de pâtes étaient devenus vraiment très intéressants, et il décida de lire avec attention la composition de l'un d'eux. Il ne savait pas où Orion voulait en venir, il ne savait pas ce que tout ça signifiait, ne savait pas non plus ce que le jeune blond attendait de lui. Que devait-il répondre à ce genre de discours ? Il était entièrement paumé. « je suis désolé pour ce que tu as vécu Andy... Personne ne mérite ça.... Vraiment personne. » qu'il vint lui souffler dans l'oreille. Il eut envie de lui dire qu'il ne savait rien de son histoire, qu'il ne savait pas ce qu'il avait vécu, qu'il parlait de choses qu'il ignorait entièrement. « Je déteste vraiment ce surnom » il dit à la place, parce que oui, c'était agaçant. Mais sa remarque fut ignorée. « Je fais pitié hein ? Ce que je vis ça craint ? Tu te dis que je ne suis qu'un con ? Non tout ça tu te le disais forcément déjà avant parce que tu ne peux pas me voir en peinture.. » Andrea avait envie de prendre la fuite. « il est bien chanceux ton mec de cet après-midi Andy... Vraiment chanceux. Te voir, te toucher, tout ça... Il a bien de la chance. » il ajouta, s'étant rapproché, gémissant presque. On aurait cru qu'il sortait d'un film érotique un peu pourri, Andrea ne savait absolument pas d'où ça sortait, tout ça. Il se tourna d'un coup et le regarda, agacé, avant de se barrer à l'autre bout du magasin. Là il prit un pot de Nutella, avec Orion toujours quelque part dans sa vision périphérique, ou dans son dos. Il ne décrochait vraiment pas. Andrea paniquait un peu, tout ça avait pris une tournure inattendue, et il était gêné de devoir gérer ça. « Bon, écoute. C'est pas un jeu, d'être gay, aimer les hommes, appelle-le comme tu veux. C'est pas drôle. Et on a déjà établi plus tôt que dans le jeu que tu es en train de jouer là, c'est moi qui gagne, et c'est toi qui pars en courant. Tu devrais t'arrêter là. On n'est plus au lycée, pas la peine de faire des avances au gay du coin pour l'humilier devant tous tes potes le soir du rendez-vous, ok ? » il lui dit, un peu vexé. Il commença à marcher pour quitter le rayon, mais revint sur ses pas. « Et j'ai pas de mec, justement. La dernière fois que je l'ai vu, c'était au procès. Il a perdu. S'être pris un couteau dans le ventre, ça faisait pas de lui une victime suffisante. Ca se passe comme ça pour les gens comme nous. » il lui claqua encore, avant de se tourner pour se mettre à marcher. « Je vais à la caisse » il lança, et libre à Orion de le suivre ou non.

✱✱✱



a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Drame


☾ à miami depuis le : 14/08/2018
☾ nombre de post : 332
☾ double compte : Crystal & toi vous vous comprenez
☾ feat : Lucky Blue Smith, perfection.
☾ anniversaire : 27/08/1994
☾ activité : Tu es étudiant en littératures.
Sujet: Re: Human needs. (orion)  |  Dim 14 Oct - 16:09


Human Needs

Andrea & Orion
Tu sens bien au regarde ton Diable qu'il est agacé au plus haut point par tes mots mais qu'est-ce que tu es censé faire ? Petit à petit tu réalises qui tu es réellement, tu réalises ton homosexualité. Et tout ça, ça te fait peur. Tu te confies à lui sur ton passé, sur ce que tu as vécu avec ton père et même si c'est le coup classique il n'en reste pas moins que ce que tu as vécu c'est une réalité et que cette réalité là elle est absolument terrifiante voire même traumatisante. Mais voilà plus tu parles et plus tu sens que ton brun est blasé, qu'il en ras le bol de toi et t'es terrifié. Y va te sauter à la gorge et te forcer à te taire c'est ça ? Bien sûr que ça t'inquiète donc tu finis par te taire « Je déteste vraiment ce surnom » Cette première phrase te blesse, tu lui reparles alors à nouveau lui demandant son point de vue tout en le suivant jusqu'à un autre rayon. Il prend un pot de Nutella et là il se tourne vers toi l'air dégoûté « Bon, écoute. C'est pas un jeu, d'être gay, aimer les hommes, appelle-le comme tu veux. C'est pas drôle. Et on a déjà établi plus tôt que dans le jeu que tu es en train de jouer là, c'est moi qui gagne, et c'est toi qui pars en courant. Tu devrais t'arrêter là. On n'est plus au lycée, pas la peine de faire des avances au gay du coin pour l'humilier devant tous tes potes le soir du rendez-vous, ok ? » Tu le fixes longuement choqué et stupéfait par ses mots, tu ne t'attendais pas vraiment à ça et t'es profondément blessé. « Tu penses vraiment ça de moi ? Que je ne suis qu'un salopard qui balance de la merde juste pour le plaisir ? Pour se moquer de toi ? » Tu balances bouleversé par ses mots tandis qu'il reprend la parole « Et j'ai pas de mec, justement. La dernière fois que je l'ai vu, c'était au procès. Il a perdu. S'être pris un couteau dans le ventre, ça faisait pas de lui une victime suffisante. Ça se passe comme ça pour les gens comme nous. » Tu soupires à ses mots, tu allais lui dire que tu es désolé pour la seconde fois mais tu n'en fais rien à la place tu le vois tourner les talons et te dire que « Je vais à la caisse » Tu acquiesces alors en sentant les larmes te monter aux yeux et tu détournes les yeux puis d'une voix franchement brisée tu lui réponds simplement que « bonne journée Andy. » Et tu te barres allant toi aussi du côté des caisses mais dans la direction opposée à lui pour qu'il n'aie pas à voir l'effet qu'il a eu sur toi. Il t'a fait pleurer et c'est une première. T'es vraiment malheureux. Alors tu mets tes lunettes de soleil devant tes yeux en attendant bien patiemment que ce soit à ton tour de passer... Tu n'as qu'une hâte et c'est de rentrer chez toi, partir, rentrer chez toi et ne plus le croiser. Il t'a vraiment prit pour un connard et tu détestes ça, que tu passes pour un idiot est une chose mais qu'il te prenne pour la dernière des merdes comme il l'a supposé précédemment ça, clairement, ça te blesse. Parce que tu t'es livré à lui, tu lui as confié des choses très personnelles et lui il n'y a tiré aucune importance mis à part que tu te moquais de lui... Tu as juste tenté d'être toi-même, de lui exprimer ce que tu ressentais pour lui et il s'en moque totalement, il te voit juste comme un enfoiré et ça c'est extrêmement douloureux pour ta petite personne parce que tu n'as rien fait pour mériter ça...
Revenir en haut Aller en bas
 

Human needs. (orion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: miami beach :: Ouest de la ville. :: épicerie-