les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Sami et April se sont rencontrés lors d'un voyage en Turquie, ils ont dû travailler ensemble quelques temps puisque Sami est (journaliste?). Pendant ce temps il a aidé April d'une grande moise et pour le compenser il lui a demandé un mariage blanc afin d'avoir accès aux grand pays d'Amérique. April n'a pas eu le choix que d’accepter. Malgré tout, ils passent leurs temps à se chamailler, jamais d'accord sur une même chose, mais très protecteurs l'un vers l'autre. De vrais caractères de cochons mais qui s'aiment en quelques sorte au fond même si personne n'osera jamis l'avouer. Tout cela promet donc pleins des hauts et des bas bien drôles.
Sami Moreno • 29 ans • Journaliste • Dave Franco • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 




Partagez | .

 The simplest places always hold the darkest secrets. (ryker)

 :: miami beach :: Nord de la ville :: habitations

avatar
☾ Action


☾ à miami depuis le : 27/04/2016
☾ nombre de post : 15388
☾ double compte : erwan le bébé licorne, andrea le bg, halcyon le drama king.
☾ feat : alycia debnam carey.
☾ anniversaire : 08/04/1993
☾ activité : tueuse pro. espionne. pour la CIA, parfois. milliardaire. propriétaire d'un hôtel de luxe à Miami Beach, le Carlson. a une collection de fringues à son nom.
Sujet: The simplest places always hold the darkest secrets. (ryker)  |  Mer 5 Déc - 2:21



☾ THE SIMPLEST PLACES
ALWAYS HOLD THE
DARKEST SECRETS.

Ryker & Anteynara
☽ ☆ ☾
Ce ne fut qu'en sortant de sa douche, serviette nouée autour du corps et cheveux trempés, qu'elle remarqua que l'un de ses téléphones avait reçu un message. Pas n'importe quel téléphone. Celui que Ryker lui avait passé la dernière fois qu'ils s'étaient vus, et qui leur servait à échanger, avant de finir en pièces dans une poubelle après quelques utilisations. Elle saisit le burner phone et lut le message bref, fait de quelques mots. Quelques chiffres, à vrai dire. Une heure et rien de plus. 17h15. Elle savait ce que ça signifiait, alors non, elle n'avait pas besoin de plus de précisions, et Ryker le savait bien évidemment. Ce n'était que le milieu de l'après-midi. Elle répondit d'un simple ok, pour confirmer le rendez-vous. Elle s'habilla en vitesse, avant de quitter la salle de bain, cheveux encore humides, pour se rendre dans le salon. Elle avait un petit nombre de choses à faire et avec ce nouvel impératif, elle n'avait pas de temps à perdre. Ainsi, elle passa une heure à régler ce qu'elle avait à régler... Et quand ce fut l'heure de partir, elle mit une paire de baskets, prit une veste et son sac, et quitta sa villa au volant de sa voiture. Le rendez-vous avait lieu au même endroit que d'habitude, un petit appartement vide, dans un quartier banal du Nord de Miami. Elle se stationna sur l'immense parking du centre commercial qui se trouvait non loin de là, et passa acheter un paquet de chips, puisqu'elle avait un peu d'avance et un petit creux. Une fois cela fait, elle se rendit sans hésiter dans l'immeuble, agissant comme n'importe quel habitant de ce quartier. Elle avait cinq minutes d'avance. C'était raisonnable. Elle monta en empruntant les escaliers, évitant l'ascenseur à chaque fois, jusqu'au troisième étage et glissa la clé dans la serrure. Une fois à l'intérieur, Anteynara referma derrière elle et avança jusqu'au salon. Ryker n'était pas encore là. Il allait certainement arriver dans les trois minutes à venir. Jamais en retard. Rarement en avance. Elle se laissa tomber sur le canapé et allongea ses jambes pour les poses sur la table basse, tout en ouvrant le paquet de chips. Elle eut exactement le temps d'en manger deux avant d'entendre la clé tourner dans la serrure. Elle reconnut Ryker au bruit de ses pas. Ils s'étaient rencontrés ainsi trop de fois pour l'empêcher d'avoir mémorisé ce genre de choses. Quand il passa l'angle de la pièce et apparut dans son champ de vision, elle le fixa tout en croquant bruyamment dans une chips. Le moment d'éternisa un peu, jusqu'à ce qu'elle en finisse enfin avec ce qu'elle avait en bouche. « Salut » Ils se connaissaient depuis plus d'un an maintenant, et leurs échanges n'en étaient pas pour autant devenus moins étranges. Un silence. Elle tendit le paquet vers lui. « Chips ? » N'ayant jamais été très bavarde, elle profitait tant qu'elle le pouvait des occasions de raccourcir au maximum les phrases qu'elle prononçait. Son visage dénué d'expression restait tourné vers Ryker, alors qu'elle reprenait une chips.

✱✱✱

Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Action


☾ à miami depuis le : 16/11/2018
☾ nombre de post : 15
☾ feat : Garrett Hedlund
☾ anniversaire : 16/08/1988
☾ activité : Senior case officer manager, CIA, quoiqu'il se contera généralement de dire, sans plus s'étendre, qu'il travaille pour le gouvernement.
Sujet: Re: The simplest places always hold the darkest secrets. (ryker)  |  Lun 14 Jan - 1:01


   
► Working all day with a brain on fire.
The simplest places always hold the darkest secrets.
Anteynara & Ryker
La porte de la voiture claqua sourdement. Ryker ajusta machinalement les manches de sa veste, en tâtonna les poches à la recherche d’un paquet de Craven A dont il tira une sans filtre sitôt qu’il l’eût trouvée. Il coinça la cigarette entre ses lèvres, fit claquer son zippo et inspira une longue bouffée de nicotine supposée lui mettre les idées en place. Doucement, il s'adossa à la portière, laissa échapper un long filet d'une fumée épaisse et blanche, profitant de l'instant pour balayer du regard la rue peu animée. Un rapide coup d’œil à son poignet lui indiqua qu’il avait tout intérêt à entrer s’il ne voulait pas manquer l’heure de rencontre. D’un geste sec, il rajusta la sangle de sa sacoche sur son épaule, attrapa le gobelet de café qui traînait sur le toit de la Lexus et s’engouffra dans le bâtiment.

Le trentenaire avait ce défaut insupportable d’être terriblement ponctuel, ce qui n’arrangeait que peu ses rares fréquentations qui, lorsqu’elles l’invitaient et se trouvaient à se battre contre la montre, auraient préféré la politesse conventionnelle du retard. S’il n’était que rarement en avance, il s’arrangeait pour être toujours présent à l’heure convenue, aussi grimpa-t-il les marches par deux jusqu’au troisième étage, de peur que les minutes ne le rattrapent.
Comme souvent, le couloir était désert, les voisins qui vivaient-là ayant pour la plupart un travail diurne qui les faisait finir après dix-huit heures. Ç’avait été un critère important lors de la sélection de l’appartement, tout autant que la localisation dans un quartier quelconque et le plancher grinçant pour s’assurer d’entendre arriver d’éventuels indiscrets. Il chemina lentement jusqu’à la porte d’entrée, tendant l’oreille en passant devant les autres habitations de l’étage pour espérer entendre quoi que ce soit d’intéressant. Mais rien, si ce ne fut une ou deux télévisions qui crachaient les conneries habituelles d’émissions abrutissantes.

Ryker, la clope au bec, se passa une main sur le visage avant de jouer de sa clé pour entrer. Il avait une mine épouvantable, le teint gris d’insomnie, des cernes et poches à faire pâlir Steve Buscemi, l’humeur changeante depuis le début de la journée. Il referma doucement la porte derrière lui, abandonna son trousseau où il l’avait trouvé et s’immobilisa, silencieux. De légers bruits lui indiquèrent que son rendez-vous l’avait devancé, et il ne se fit pas prier pour la rejoindre, n’aimant pas faire attendre une femme. D’autant que celle-ci avait la fâcheuse tendance d'arrondir ses fins de mois à grand renfort d'armes à feu.

L’officier traitant marmonna un salut peu engageant à l’attention d’Anteynara lorsqu’il la vit enfin, vaillamment occupée à terrasser un paquet de chips dont il ne donnait pas cher de la peau. Étrangement, ce spectacle lui tira un rien de sourire qu’il ravala dans une gorgée de café froid. Il se débarrassa de son sac sans prêter plus attention au regard pesant qu’elle lui servit, se défit de sa veste qu’il accrocha soigneusement au dos d’une chaise. L’accueil ne changeait pas de leurs habitudes ; se regarder en chiens de faïence était l’un de leurs sports favoris, et tous deux y brillaient, sans surprise.

« Chips ? »

Ryker considéra l’offre une fraction de secondes avant de refuser d’un signe de tête. Il ne faisait pas attention à sa ligne, loin de là. Avec son hygiène de vie particulièrement lamentable, embourbée de café et de cigarette au réveil, d’heures de sommeil pratiquement inexistantes et d’une malbouffe certaine principalement motivée par son incapacité à cuisiner un plat correct, surveiller les calories était le cadet de ses soucis. A bien y réfléchir, il n’avait que le sport pour racheter sa conduite déplorable ; un moindre mal qu’il endurait pour ne pas perdre le niveau qu’il avait lorsqu’il était encore sur le terrain.

Le brun planta ses yeux clairs dans ceux de la tueuse à gages, et le temps égraina quelques longues secondes avant qu’il ne se décide à retourner à la réalité. Il attrapa sa pochette, mit la main sur un dossier qu’il ouvrit avant de le faire tomber sur la table basse. Plusieurs rapports, documents importants et photographies composaient ce qui pouvait s’apparenter à une bonne nouvelle.

« Medved. Il a refait surface à Bratislava. »

Il ponctua sa phrase d’une nouvelle lampée de caféine, ne lâchant pas du regard Anteynara dont il attendait avec impatience la réaction. Si ce nom ne lui était pas inconnu, c’était uniquement parce que l’ordre qu’elle avait reçu de l’éliminer, à Prague, plusieurs mois auparavant, n’avait jamais abouti. Medved, un Ukrainien à la loyauté discutable, avait disparu des radars de l’Agence peu avant que la vidéo de torture de l’Américaine ne leur soit envoyée. Et puisque la CIA croyait aux coïncidences autant qu’aux miracles et aux vierges enceintes, nombreux contacts en Europe furent sommés d’ouvrir l’œil pour trouver le moindre signe du Slave.
L’enquête s’était longtemps mordue la queue, et le groupe géré par Ryker avait songé à baisser les bras sur cette piste quand un agent en Slovaquie leur avait rendu espoir.

Doucement, il se pencha en avant pour écarter les différents clichés de l’homme. Le premier datait de trois semaines, le dernier de quelques heures. Medved, bien que passé par un relooking discutable, gardait une ligne de mâchoire reconnaissable et l’hideux tatouage le long de la jugulaire qui lui valait d’être facilement identifiable.

« Il a réservé un aller-simple pour Moscou, départ le dix-neuf janvier, ce qui signifie qu’on a peu de temps pour l’intercepter avant qu’il n’aille se réfugier dans les jupons des Russes. »

   
CODE BY ÐVÆLING


Dernière édition par R.J. Ryker le Mar 15 Jan - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Action


☾ à miami depuis le : 27/04/2016
☾ nombre de post : 15388
☾ double compte : erwan le bébé licorne, andrea le bg, halcyon le drama king.
☾ feat : alycia debnam carey.
☾ anniversaire : 08/04/1993
☾ activité : tueuse pro. espionne. pour la CIA, parfois. milliardaire. propriétaire d'un hôtel de luxe à Miami Beach, le Carlson. a une collection de fringues à son nom.
Sujet: Re: The simplest places always hold the darkest secrets. (ryker)  |  Lun 14 Jan - 20:28



☾ THE SIMPLEST PLACES
ALWAYS HOLD THE
DARKEST SECRETS.

Ryker & Anteynara
☽ ☆ ☾
Bizarrement, elle aimait bien cet endroit. S'y était attachée. Pas au point de s'y sentir comme chez elle, car elle n'était pas du genre à baisser la garde aussi facilement, mais ses rendez-vous avec Ryker, dans cet appartement, étaient la plupart du temps accompagnés de bonnes nouvelles. Pour Anteynara, une bonne nouvelle pouvait signifier beaucoup de choses, et une simple petite avancée dans une affaire ou une autre était un grand pas en avant. Elle ne savait pas exactement pourquoi Ryker l'avait si gentiment conviée aujourd'hui, mais elle espérait fortement qu'il s'agissait de ce qu'ils nommaient désormais l'histoire de Prague. La fameuse histoire de Prague, celle qui obsédait légèrement Anteynara depuis son retour parmi les vivants. De toute façon, depuis son retour, ils s'étaient concentrés là-dessus, même s'ils avaient passé plus de la moitié du temps à creuser dans le vide. Ses recherches personnelles avaient presque été plus efficaces que celles conjointes à la CIA, et c'était légèrement inquiétant tout de même. On ne pouvait pas dire qu'elle soit elle-même allée bien loin, mais elle avait pu identifier et explorer quelques pistes. Si Ryker la contactait aujourd'hui au sujet de cette affaire-là, et qu'il avait quelque chose à lui donner, quelque chose de concret, ce serait une première. Elle était impatiente, mais ne laissa pas sa hâte se lire sur son visage, pas même lorsqu'il entra dans l'appartement. Tranquillement installée sur le canapé, pieds sur la table basse, elle bouffait ses chips, lui lançant un vague salut auquel il répondit avec encore moins d'entrain qu'elle. A croire qu'ils étaient faits pour se rencontrer. Presque polie à ses heures perdues, elle lui proposa de piquer dans son paquet, mais il refusa l'offre, sans même daigner ouvrir la bouffe. Elle haussa les épaules, et continua à se goinfrer. Ils passèrent les secondes suivantes à se regarder droit dans les yeux, comme deux animaux indécis, et enfin, Ryker sortit une pochette qui attira immédiatement la curiosité d'Anteynara. Une pochette, surtout remplie de documents et de paperasse, c'était forcément très intriguant. Et soit il avait un nouveau job pour elle (ce dont elle doutait fortement puisque quelques mois plus tôt, ils avaient eu une fuite assez énorme, et ce n'était toujours pas réglé...) ou alors, il avait là de nouvelles informations. Le clac du carton sur la table basse, et le temps qu'elle se redresse pour regarder de quoi il s'agissait. « Medved. Il a refait surface à Bratislava. » Simultanément, elle reconnaissait le visage sur les clichés. Le type n'avait certainement pas réfléchi avant de se faire encrer à vie une partie du corps aussi visible que le cou. C'était une idée assez stupide, surtout dans le milieu étrange et sauvage dans lequel ils évoluaient, autant lui, qu'Anteynara et Ryker, et tous les autres. Medved, c'était sa cible à Prague, là où tout ce bordel avait commencé, un type qu'elle avait étudié pendant des jours pour au final ne jamais finir par le rencontrer, ni mettre la main dessus. Sortie de son hôtel, et disparue au fond d'une caisse noire aux vitres teintées, avec une seringue dans le cou. Evidemment, elle rêvait depuis lors d'une confrontation avec ce type. Mais il s'était fait discret. Après tout ce temps, il semblait qu'il avait fini par laisser tomber sa garde. C'était tant mieux pour elle. Penchée au-dessus du dossier, paquet de chips totalement oublié, elle scruta chaque cliché. « Il a réservé un aller-simple pour Moscou, départ le dix-neuf janvier, ce qui signifie qu’on a peu de temps pour l’intercepter avant qu’il n’aille se réfugier dans les jupons des Russes. » L'avantage pour Anteynara, celui qu'offrait sa position, c'était que se réfugier dans les jupons de qui que ce soit était relativement impossible. Elle était indépendante, ne travaillait absolument pas pour le gouvernement américain, ni aucun autre gouvernement d'ailleurs. Elle était tout aussi bienvenue en Russie qu'ailleurs, y avait même quelques très bons clients. Mais évidemment, ce serait toujours plus confortable d'attraper Medved avant qu'il ne décolle de Slovaquie. « On part quand ? J'espère que t'as une place pour moi dans un des super jets privés de la CIA. Le mien est en réparation » elle lança, s'allumant une cigarette au passage. Son jet n'était pas du tout en réparation, mais elle préférait profiter des avantages qu'offraient (ou non) ses employeurs. Et puis, la dernière fois qu'elle était partie pour l'Europe de l'Est, elle avait perdu en cours de route la quasi-totalité de ses bagages, puisque ceux-ci étaient restés dans sa chambre d'hôtel pendant qu'elle-même se retrouvait embarquée pour l'aventure de sa vie. Cette fois-ci, c'était mieux si une majorité de choses restaient à Miami, en particulier son avion, merci. « J'ai hâte d'avoir une petite conversation avec lui, ça fait trop longtemps que j'attends ça. On sait ce qu'il a foutu pendant tout ce temps ? » elle demanda, se penchant sur les documents à nouveau, à la recherche de quelque chose d'à peu près utile. Elle inspectait l'arrière-plan et les détails des photos, mais rien n'avait l'air de dire quoi que ce soit.

✱✱✱

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Sujet: Re: The simplest places always hold the darkest secrets. (ryker)  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

The simplest places always hold the darkest secrets. (ryker)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: miami beach :: Nord de la ville :: habitations-