AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 17/02/2015

▽ nombre de post : 6060

▽ feat : holland roden.

▽ activité : technicienne juridique.



MessageSujet: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Jeu 5 Jan - 5:16


  Lily-Anne & Alexie.

 un coup de vie dans le ventre

 

  Je clignai des yeux à quelques reprises. Je regardai à gauche, puis à droite… complètement perdu par ce qui m’entourait. Qu’est-ce qui se passait? J’étais aveuglée par la lumière des néons et soudainement, comme si je reprends contact avec mon ouïe, j’entendis des voix, puis des bruits de machine… de rythme cardiaque. Je levai mes mains, regardant mes bras où plusieurs fils étaient accrochés. Je compris que j’étais à l’hôpital… mais pourquoi? Ce que je pouvais dire c’était que ma tête me faisait un mal de chien, j’étais complètement perdu et personne n’était là pour m’aider, ni même pour répondre à mes questions. Puis, je me souvins.

J’étais au poste de police dans le cadre de mon stage. J’y suis depuis pas loin d’une semaine maintenant et j’adore ça. C’était très exigeant, pas toujours facile et beaucoup à retenir mais c’était motivant et je me disais que j’étais réellement dans la branche de métier que je voulais. Je m’occupais des rapports de stage mais également de la préparation des policiers en vu des nombreux procès où ils se devaient de témoigner. Je venais toujours juste de terminer une rencontre, à peine l’agent Lockman venait de quitter mon bureau que je me souvenais m’être levée dans le but d’aller me chercher un café dans la cafétéria puis, ce fut le noir total. Un malaise, une perte de conscience. Conscience que j’avais reprise un bref instant lorsqu’on m’avait interpellé pour ensuite appeler l’ambulance. Mais pourquoi? Pourquoi est-ce que ça arrivait alors que ce n’était jamais arrivé auparavant. J’étais en bonne santé, je prenais soin de moi. Bon ok, je n’avais plus l’appétit dernièrement mais ça, ça devait être en raison de ma peine d’amour, de la perte de mon couple, de l’ennui de mon petit-ami que je n’avais pas vu depuis un bon moment déjà et qui, je ne sais pas quand j’allais le revoir.

« Oh, mademoiselle,  je vais chercher le médecin. »

Je tournai la tête, revenant à moi en regardant l’infirmière déjà quitter plus loin. Je tentais de me redresser mais en vain. Je laissai ma tête se reposer lourdement sur le matelas, lâchant un petit grognement de douleur. Au bout de quelques minutes à peine, la civière se releva, me laissant voir une jeune femme en uniforme me sourire doucement en se présentant sous le nom du Docteur Cooper.

« Bonjour… qu’est-ce qui se passe? Je… Est-ce que je peux rentrer chez moi? »

J’étais un peu paniquée, je cherchais des explications mais en même temps, je voulais partir. Je détestais les hôpitaux. Le seul moment où je venais ici c’était pour rendre visite à ma mère et même là, c’était déjà bien assez.



AVENGEDINCHAINS
 

✱✱✱


hope for the future
Come on now, follow my lead. I may be crazy, don't mind me. Say, boy, let's not talk too much. Grab on my waist and put that body on me. Come on now, follow my lead

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

MIMOSA


personal file
▽ arrivée le : 08/05/2015

▽ nombre de post : 2116

▽ double compte : L.Collins
▽ feat : Natalie Portman

▽ activité : Pédiatre et gynécologue en cabinet privé



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Mer 11 Jan - 12:10


 Lily-Anne & Alexie.

un coup de vie dans le ventre

 

 J’étais à peine rentré de mon voyage de noce que l’on me demanda d’assurer des gardes à l’hôpital dans le service de gynécologique. D’habitude je me retrouvais plutôt aux urgences pédiatriques mais là l’autre service avait besoin de bras en raison de l’épidémie de grippe qui avait eu raison du docteur habituel. Cela ne me déplaisait pas car je pouvais voir un peu autre chose et cela me sortait un peu de mon quotidien. Le suivi de mes patientes à mon cabinet était monotone au bout d’un moment. La plupart venait pour des petites visites de routines sans grandes surprises pour elle ou pour moi. Aux urgences, je ne pouvais pas savoir qui allait se retrouver sur un brancard et pour quelle raison. Alors que je prenais une pause-café, mon bipper sonna et aussitôt je tournai les talons, café en main. Avant d’entrer dans la salle d’auscultation je terminai ma boisson d’une traite et jetai le gobelet à la poubelle. Je m’approchai du brancard où une jeune femme y était allongée, le visage un peu pâle. Je saisis le bloc où les infos étaient notées. La jeune femme ouvrit les yeux et je lui souris doucement.

« Bonjour mademoiselle … » je baissai les yeux vers son nom « … Anderson. Je suis le docteur Cooper, je vais vous prendre en charge. »

Je parcouru les notes de mes collègues afin d’en savoir un peu plus sur l’état de santé de cette demoiselle. Elle avait apparemment fait un malaise sur son lieu de travail. Je saisis le tensiomètre et lui mit sur le bras afin de voir si elle se remettait.

« Comment vous sentez-vous ? C’est la première fois que vous faites un malaise de ce genre ou bien cela s’est déjà produit récemment ? Vous avez été malade ces derniers temps ? Nausées, maux de tête, fièvre ? »

Je regardai le cadran du tensiomètre. Sa tension était un peu basse mais rien qui ne m’inquiétait. Je regardai la jeune femme alors qu’elle me répondait. Son visage me semblait familier. Peut-être l’avais-je déjà vu ? Pas moyen de savoir où. Au vu de ces réponses je préférais lui faire une prise de sang afin d’être sûre de ne rien louper sur sa santé. Je ne voulais pas la laisser partir si ce malaise n’était pas juste un petit coup de fatigue. Le corps avait parlé pour signifier quelque chose et il fallait que je sois sûre de ne pas passer à côté.

« On va vérifier qu’on ne passe à côté de rien avec une petite prise de sang. Je demanderais à ce qu’on l’analyse en priorité comme ça si ce n’est rien, je pourrais vous relâcher et vous pourrez rentrer chez vous vous reposer. »

Je me désinfectai les mains et saisis un kit pour la prise de sang. Je savais que certaines personnes pouvaient être anxieuses à la vue de sang et, ou d’aiguille alors je détournai l’attention de la jeune femme de mes gestes.

« Est-ce que je peux contacter quelqu’un qui pourrait venir vous récupérer ? Je préfère que vous soyez raccompagnée chez vous. » Une fois le tube remplis de sang, je posai un pansement sur son bras avant de noter l’identification de la patiente sur la fiole. « Je vais demander à une infirmière de venir vous apporter à boire cela vous ferait du bien. Je reviens dès que j’ai vos résultats, d’accord. Si besoin, n’hésitez pas à me faire demander. »

Je sortis de la pièce et donna la fiole de sang pour qu’elle soit analysée. Je demandai également à ce qu’on contact la personne qui pourrait raccompagner la jeune femme après sa sortie. Je sortis ensuite mon portable à la recherche d’une quelconque info sur cette demoiselle que je croyais déjà avoir croisée mais en vain.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/tam.rebelle

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 17/02/2015

▽ nombre de post : 6060

▽ feat : holland roden.

▽ activité : technicienne juridique.



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Mer 11 Jan - 17:29


  Lily-Anne & Alexie.

 un coup de vie dans le ventre

 

  Il fallait vraiment que je perde connaissance à la première semaine de mon nouveau stage. Je me sentais vraiment mal et juste de penser à retourner au boulot me rendait plus que honteuse. À peine avais-je ouvert les yeux qu’une infirmière s’empressa d’appeler un médecin. J’avais été dans les vapes pendant combien de temps exactement? C’était troublant tout ça.  J’eus le droit à une jeune docteure qui se présenta à moi sous le nom Cooper pour ma part, je n’avais pas à faire mes présentations elle devait avoir bien des informations à mon sujet sur son bloc note.

« Ça va… non… c’est la première fois. Je me sentais bien dernièrement, un peu fatiguée mais rien d’alarmant. »

Rien qui aurait pu me laisser croire qu’il serait une bonne idée de consulter mon médecin. Je penchai un peu la tête vers l’instrument qu’elle utilisait pour prendre ma pression. Jamais très agréable mais nécessaire. On m’annonça ensuite qu’on allait passer au prise de sang. Ah non, tout mais pas ça. Je me contentai de hocher positivement de la tête car bien que j’aimais pas ça, j'appréciais le fait qu’elle fasse passer mes résultats en priorités car j’avais juste envie de retourner chez moi dormir. Je la regardai s'exécuter avant de me dire qu’il valait mieux que je ne regarde pas. J’étais tellement faible qu’à la vue du sang, j’avais peur de fléchir de  nouveau.

« Hum oui je… » Je pensai quelques secondes avant de secouer la tête. « Finalement non, je préfère ne pas inquiéter personne d’abord. Je prendrai un taxi probablement. »

Je fis un léger sourire pour accompagner le tout. En fait, j’avais pensé à tout le monde rapidement et au final, mon entourage avait plus à gérer niveau problème qu’Alexie qui tombe dans les pommes probablement parce qu’Alexie était en grosse phase de peine et de déprime et qu’elle dormait et mangeait à peine. Je pensais trop donc la nuit, c’était un vrai calvaire d’avoir que quelques heures de sommeil consécutives et puis, j’avais constamment l’estomac noué donc pour ce qui était de repas, c’était jamais grand chose. Je savais que ce n’était pas bon et me retrouver à l’hôpital venait de me réveiller comme quoi j’allais devoir me reprendre en main. Les prises de sang furent terminés et on m’indiqua qu’il restait plus qu'à attendre mais qu’une infirmière allait s’occuper de me donner quelque chose à boire.

« Merci beaucoup! » concluais-je en la regardant tourner les talons.

Comme compris, rapidement, une infirmière vint me donner un verre d’eau mais je trouvais énervant que limite, elle était en train de me faire boire. Je pouvais bien comprendre qu’on était dans l’incapacité de savoir pourquoi j’étais perdu connaissance mais j’étais pas en train de mourir ou de casser en deux non plus. Bref, après un long moment à attendre, je commençai à perdre patience - et avec raison. Il n’y avait rien de plus chiant que d’attendre aux urgences. J’appuya donc sur mon petit bouton rouge pour demander à voir ma docteure. Lorsque celle-ci entra dans la chambre, j’appuyai sur le bouton pour faire relever mon lit.

« Est-ce qu’il y a du nouveau? Car je me sens bien… du moins mieux et j’aimerais vraiment retourner chez moi. Je suis certaine que ce n’est pas grand chose. J’ai du mal à dormir dernièrement donc c’est peut-être ça… »

Elle devait avoir l’habitude des clients qui s'entêtait à faire leur propre analyse de la situation mais j’étais en pleine santé donc c’était impossible que ça soit grave de toute manière. Je voyais mon occupation d’un lit supplémentaire ici comme n’étant pas nécessaire, une perte de temps quoi! Du temps qui pourrait être donné à quelqu’un dans la salle d’attente.




AVENGEDINCHAINS
 

✱✱✱


hope for the future
Come on now, follow my lead. I may be crazy, don't mind me. Say, boy, let's not talk too much. Grab on my waist and put that body on me. Come on now, follow my lead

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

MIMOSA


personal file
▽ arrivée le : 08/05/2015

▽ nombre de post : 2116

▽ double compte : L.Collins
▽ feat : Natalie Portman

▽ activité : Pédiatre et gynécologue en cabinet privé



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Mer 25 Jan - 20:35

Je faisais le tour des patients quand mon bipper sonna. Je regardai et vit que la jeune femme que j’avais vu peu de temps avant me faisait appeler. Je lui avais dit de ne pas hésiter à me faire demander en cas de besoin. Avant d’aller la voir, je passai voir si les analyses de sang de la jeune femme étaient terminées. En effet, celles-ci m’attendait. J’ouvris le dossier et parcouru les résultats des yeux. Un petit sourire passa furtivement sur mes lèvres. Je rentrai dans la chambre de ma patiente qui me demanda si j’avais des nouvelles. Mon sourire apparut à nouveau sur mes lèvres, plutôt amusée par son impatience. Je m’approchai d’elle et posa une main sur son avant-bras. Elle émit l’hypothèse que son malaise n’était sans doute du qu’à un simple coup de fatigue.

« Je veux bien croire que vous êtes fatiguée mais vous êtes aussi enceinte mademoiselle Anderson et c’est … »

Je vis le visage de ma patiente se changeait et celle-ci me coupa vivement la parole me disant que c’était impossible. Je regardai les résultats même si j’étais sûre de ne pas avoir hâtivement posé un diagnostic.

« Le taux de vos hormones HCG indiquent clairement une grossesse. Auriez-vous pu avoir un rapport à risque ces derniers temps ? Peut-être un oubli de contraception ? »

Je ne jugeais pas, je posais justes les questions. J’étais une femme et à moi aussi il m’était arrivé d’oublier de prendre ma pilule de temps à autre avant de passer à une contraception moins contraignante. Ses réponses furent négatives.

« A quand remonte votre dernière consultation gynécologique pour votre contraception ? »

Je l’écoutai attentivement avant d’émettre une hypothèse plausible concernant sa grossesse alors qu’elle était sous contraception. Je ne voyais qu’une seule raison au vu de ce qu’elle pouvait me dire pour justifier son état de santé.

« Vous savez le corps d’une femme change et il est important de régulièrement faire le point. Votre médecin aurait dû vous faire faire un examen sanguin afin de consulter vos taux d’hormones. Je pense que depuis la première prescription, vos taux ont variés et ont rendus moins efficaces la pilule que vous preniez. »

Apparemment il n’était vraiment pas dans les plans de ma patiente de tomber enceinte en ce moment. Je ne savais pas si elle avait quelqu’un de stable dans sa vie ou bien si sa vie était stable tout simplement, mais ce qu’il était sûre c’est que cette jeune femme allait avoir besoin d’accompagnement, quel que soit sa décision sur cette grossesse.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/tam.rebelle

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 17/02/2015

▽ nombre de post : 6060

▽ feat : holland roden.

▽ activité : technicienne juridique.



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Mer 25 Jan - 23:40


  Lily-Anne & Alexie.

 un coup de vie dans le ventre

 

  Je voulais simplement partir d’ici, rentrer chez moi et dormir jusqu’au lendemain. J’étais épuisée mais je ne voyais pas ce que ça pourrait être d’autre qu’un manque de sommeil ou bien à la limite, le stress de mon nouvel emploi. Mais non, lorsque la docteure Cooper m’annonça le tout, je restai en état de choc l’espace de quelques secondes. La regardant plus que sérieusement en ne bougeant pas d’un poil. Avant qu’elle n’enchaine, je clignai quelques fois des yeux en me redressant un peu.

« C’est impossible, je prends la pilule. » commençais-je en secouant de la tête.

C’était probablement une erreur dans la prise des résultats. Il s’agissait des résultats d’une autre patiente ici, pas de moi. Voyons! La jeune femme baissa les yeux vers le dossier qu’elle tenait dans ses mains pour jeter un coup d’oeil puis me regarda de nouveau, son expression n’avait pourtant pas changer lorsqu’elle continua en m’expliquant que mon taux d’hormones expliquaient clairement une grossesse. Ça ce moment, je détournai le regard en fixant un point plus loin. J’entendais à moitié ce qu’elle me disait, j’étais en état de choc car je me disais que c’était impossible. Il fallait être vraiment pas chanceuse pour que ce genre de chose arrive. Mais à bien y penser, quand est-ce que j’avais été chanceuse moi dans ma vie hein?

« Non, j’ai… » Je soupirai. « J’ai un petit-ami depuis longtemps maintenant et on se protège plus que par la pilule donc je n’oublie jamais. »

Je croisai de nouveau son regard, à la recherche d’une réponse à mes questionnements. J’avais même une petite alarme pour me le rappeler sur mon téléphone bon sang! Je me sentais tellement pas bien présentement, je repoussai les couvertures de sur moi pour me redresser un peu, faisant gaffe au soluté que j’avais toujours de planté dans le bras.

« J’ai eu une consultation cet été mais c’était pas à propos de la contraception. Ça fait longtemps que je prends la même pilule. Vous savez, celle où on  a nos règles qu’au trois mois. »

Peut-être qu'elle était moins efficace que les autres? Bon je savais qu’en soi, c’était un peu dangereux ce genre de contraception car on ne pouvait jamais se questionner sur une grossesse réellement avant le troisième mois. Elle m’expliqua ensuite qu’il était important de revoir notre ordonnance souvent pour s’adapter à notre taux d’hormones. Le fait était que ma clinique médicale était celle de mon père aussi et donc, je n’avais pas envie d’y aller très souvent. Je savais que c'était con sachant que ma santé était importante plus que tout le reste mais bon, j’étais entêtée et je lui en voulais encore tellement. Je restai silencieuse un petit moment, elle me tendit une feuille avec les résultats de mes prises de sang où il était indiqué la grossesse ainsi que pleins de chiffre et de noms médicaux que je ne comprenais pas.

« OK.. euh… merci, je suppose… enfin, oui merci. Je vais tenter de contacter mon petit-ami et vous croyez que vous pourriez passer pour lui expliquer tout ça? Je ne crois pas être en mesure de pouvoir le faire moi-même. »

Et puis, je me disais que comme ça… il allait davantage me croire sur le fait que c'était vraiment un accident. Cette dernière accepta en m’informant que je n’avais qu’à la bipper pour qu’elle revienne. Je secouai positivement de la tête en la regardant quitter la chambre. C’est d’une main tremblant que j’attrapai mon sac à main sur la petite table à mes côtés et envoyai un SMS à Nathaniel. Sur le coup, je me souvins même pas qu’il était au centre, en thérapie et voilà que moi je le faisais venir ici pour lui annoncer une mauvaise nouvelle. Bon, je ne savais pas si ça en était une en soi, mais je me doutais bien que pour lui, ça n’avait rien de réjouissant et c’était surtout ça qui me faisait peur : sa réaction. Ce dernier m’informa qu’il allait venir et comme de fait, une bonne demi-heure plus tard, il pénétra dans la chambre, le regard bien inquiet en me voyant. Je me redressai et comme si un poids s’enleva de mes épaules, comme si je pouvais me permettre d’être moins forte, je me mit à pleurer lorsqu’il me serra dans ses bras. J’étais plus seule… il était là et il m’avait manqué et… j’étais tellement inquiète pour lui, pour nous, pour la suite. C’était un trop plein d’émotion que je n’étais plus capable de garder à l’intérieur.

« J'ai perdu connaissance au travail. Et puisque je l’ai été relativement longtemps et que ma tête a heurté le sol relativement fort, on avait peur un peu donc on m’a transporté ici… » commençais-je en tapotant le lit près de moi pour qu’il y prenne place. « Je suis désolée de t’avoir fait venir ici quitter le centre et tout, mais j’avais pas le choix… je pouvais pas faire autrement. »

Je pris doucement sa main dans la mienne en séchant mes larmes de l’autre.

« J’ai… j’ai besoin que tu restes calme parce si tu te mets à paniquer, je vais paniquer aussi. Ok? » Je le regardai dans les yeux bien sérieusement pour attendre sa confirmation. Je savais bien qu’il n’y avait rien de plus stressant que se faire demander ça mais il était bien capable de faire ça pour moi, non? Je pris une grande respiration en tenant toujours sa main dans la mienne. « Je...Je pensais que c’était juste dû à un manque de sommeil ou le stress ou… je ne sais pas quoi mais je viens d’apprendre que… » Je fermai les yeux un bref instant en soupirant un bon coup  avant de le regarder de nouveau. J’avais l’impression que j’allais retomber dans les pommes. « Je suis enceinte Nathaniel. »



AVENGEDINCHAINS
 

✱✱✱


hope for the future
Come on now, follow my lead. I may be crazy, don't mind me. Say, boy, let's not talk too much. Grab on my waist and put that body on me. Come on now, follow my lead

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 24/02/2015

▽ nombre de post : 2413

▽ double compte : Edward & Sebastian
▽ feat : Michael Trevino

▽ activité : policier en congé maladie



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Sam 28 Jan - 15:28


  Lily-Anne & Alexie.

 un coup de vie dans le ventre

 

  Étant au centre depuis bientôt une bonne semaine, je cheminais, lentement, mais surement, mais ce n'était pas du tout la joie... disons que ça faisait ressortir ce qui c'est passé en Irak que je ne me pardonnais toujours pas. L'ambiance là-bas était sombre et surtout qu'il y avait d'autres patients aussi bizarre que les autres. Je n'avais même pas pu voir William et je me demandais vraiment s'il allait bien. On était pas sensé sortir du centre avant que ça soit terminé pour moi, mais quand je reçu un sms d'Alexie, je me suis tout de suite inquiété. Mais vu que je n'ai pas vraiment de dépendance, on m'a dit que je pouvais sortir une journée et rentrer pour la nuit pour reprendre la thérapie le lendemain. Disons que je ne savais vraiment pas ce qui était arrivé à Alexie et je me faisais toutes sortes de scénarios. J'étais donc sorti du centre pour me diriger vers l'hôpital où Alexie m'avait transmis les infos pour me rendre à sa chambre. Ça me faisait drôle d'y aller pour elle et non pour sa mère aujourd'hui. Je détestais toujours autant me rendre à cet endroit qui était porteur de mauvaises nouvelles. Une fois arrivé à sa chambre, je la vis toute pâle dans son lit, je m'approchai tout doucement pour lui prendre la main.

- Heyy... qu'est-ce qui se passe?  


Elle pleurait en me disant ce qui lui était arrivé, une perte de conscience, c'était pas bon, mais pourquoi ça lui était arrivé, c'était plus ça la question. Elle s'inquiéta d'abord pour moi, d'avoir quitté le centre. Ce n'était pas vraiment important vu ce qui lui arrivait. Elle m'indiqua alors de ne pas paniquer, mais juste le fait de le dire, ça fit augmenter mon rythme cardiaque. Je serrai sa main tout en lui mentionnant un "ok" qui semblait convainquant... Puis, elle m'annonça alors qu'elle était enceinte. Je pense que l'incompréhension se pointa dans mon visage à ce moment précis. Ma main se desserra de la sienne.

- Comment c'est possible?


Alexie prenait la pilule depuis toujours et là, bang je l'avais mise enceinte. Je ne comprenais vraiment pas ce qui se passait. Après tout le temps qu'on a couché ensemble, elle n'était jamais tombée enceinte et là... Je me demandais alors si elle avait bien pris sa pilule.

- Ok.. j'ai besoin de m'asseoir parce que c'est moi qui va m'évanouir là...


Je me détachai d'elle pour gagner le fauteuil. Disons que je ne réalisais pas très bien ce qui se passait en ce moment, j'étais abasourdi par la nouvelle. Je me voyais encore en arrière quand Dahlia m'a annoncé ça alors que je venais de lui apprendre que je l'avais trompé. Disons que ce n'était pas la même situation, mais ce que je pouvais dire c'est que je n'appréciais pas du tout cela. Je me sentais comme pris au piège. Je ne savais pas trop ce qu'Alexie en pensait, mais j'avais peur qu'elle ne pense pas comme moi. J'en avais déjà parlé que je n'étais pas très emballé d'avoir un enfant. Suffisait de voir ce qui se passait avec Maël.

- T'as pris ta pilule chaque jour? T'as pas fait exprès?

Ma question était certainement indélicate, mais devant la situation, je n'avais pas réfléchi pour bien choisir mes mots, j'étais dépassé.



AVENGEDINCHAINS
 

✱✱✱


Bromance it's a kind of love
that no one can explain

Revenir en haut Aller en bas

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 17/02/2015

▽ nombre de post : 6060

▽ feat : holland roden.

▽ activité : technicienne juridique.



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Sam 28 Jan - 16:32


  Lily-Anne & Alexie.

 un coup de vie dans le ventre

 

  Eh voilà, la nouvelle était tombée pour mon petit-ami également et visiblement, c’était un choc autant que ça l’avait été pour moi. Je pouvais comprendre et j’aurais aimé qu’il reste près de moi pendant ce temps mais il avait préféré s’éloigner pour prendre place sur le fauteuil car autrement, il sentait qu’il allait s’évanouir lui aussi. Des larmes silencieuses coulaient sur mes joues en le regardant plus loin, son regard était vide et il n’y avait pas ne serait-ce qu’une once de joie dans son visage. C’était un peu comme si je venais de lui apprendre la pire nouvelle qui soit et quelque part, ça me faisait mal car j’aurais peut-être espérer qu’il me rassure mais voilà que ça me faisait angoisser encore plus. Surtout lorsqu’il reprit parole, sa question vint me percuter comme un couteau en plein coeur.

«  Fait exprès? » répétais-je en le regardant quelques secondes. « Parce que tu crois que je jouerais dans ton dos comme ça ? » Sa question m’avait vraiment prit de court et j’étais insultée pour la peine qu’il croit que c’était mon genre de faire ça. « Tu penses vraiment que je voulais tomber enceinte alors que je commence tout juste un stage important pour ma carrière, que t’as des problèmes nocturnes et que je sais très bien que l’idée d’avoir un enfant t’enchante pas particulièrement? C’est clairement pas comme ça que j’aurais aimé que ça se passe, crois-moi. »

J’aurais aimé qu’on en parle, qu’on voit ensemble si la possibilité de fonder une famille était là. J’aurais aimé qu’on essaye ensemble en temps voulu et qu’il soit heureux quand j’allais lui annoncer qu’on allait avoir un bébé. Mais là… sa seule réaction avait été de s’asseoir à l’autre bout de la pièce et m’accuser injustement. Ça ne me faisait vraiment pas sentir bien et je n’avais même plus envie de lui expliquer le pourquoi du comment… je voulais juste qu’il quitte et qu’il me laisse seule finalement. Comment avais-je pu penser que sa présence ici allait me faire du bien? Il me faisait encore plus paniquer.

« Écoute, je le croyais pas non plus. J’ai toujours pris ma pilule, j’ai une alarme sur mon téléphone et tout pour pas oublier. La docteure Cooper peut venir pour tout t’expliquer mieux que moi mais… elle m’a expliqué que le taux d’hormones chez la femme change continuellement et qu’avec le temps, ma pilule n’était peut-être plus adaptée pour moi comme elle l’était autrefois donc elle n’était plus efficace à son plein potentiel. J’ai juste pas été chanceuse.. enfin, on… on a juste pas été chanceux, visiblement… »

Il y avait quoi? 10-15% de chance que je tombe enceinte et voilà que c’était arrivé. Et tout ça, n’était en rien une belle surprise… là, c’était plutôt un accident et dans ma tête, ça roulait tellement vite. Qu’est-ce qu’on allait faire maintenant? Car oui… on allait devoir y penser, en parler ensemble même si quelque part je me doutais bien de ce que Nathaniel souhaitait.

« Je veux juste partir d'ici. » dis-je en tentant d’essayer d’enlever les fils que j’avais un peu partout.



AVENGEDINCHAINS
 

✱✱✱


hope for the future
Come on now, follow my lead. I may be crazy, don't mind me. Say, boy, let's not talk too much. Grab on my waist and put that body on me. Come on now, follow my lead

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 24/02/2015

▽ nombre de post : 2413

▽ double compte : Edward & Sebastian
▽ feat : Michael Trevino

▽ activité : policier en congé maladie



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Mer 1 Fév - 16:33


  Lily-Anne & Alexie.

 un coup de vie dans le ventre

 

  Tout de suite après avoir demandé si elle avait fait exprès, j'avais regretté et vu sa réaction, je dirais encore plus! Ce que je venais de dire n'avait pas de sens, en effet, elle commençait un stage qui lui tenait à coeur et on avait comme projet d'habiter ensemble, pas de fonder tout de suite une famille. J'étais pris au dépourvu.

- Pardon, j'ai pas réfléchi... je suis sous le choc! Je sais bien que ce n'était pas vraiment tes plans du moment.


Je ne me voyais pas papa à 19 ans et non plus à 27 ans. Ce n'était pas dans mes projets de vie pour l'instant et disons que ça me faisait vraiment peur. D'abord parce que Dahlia et moi ça s'était mal terminé et elle avait gardé son bébé pour l'élever toute seule et là... Alexie, je ne savais pas du tout ce qu'elle avait envie de faire. Je dirais que ça me faisait vraiment paniquer. J'avais pris place dans le petit fauteuil pour analyser la nouvelle. Alexie m'expliqua alors ce qui s'était produit, alors elle était tombée enceinte parce que sa pilule n'était plus efficace? C'était bien la première fois que j'entendais ça... je n'ose pas imaginer avec le nombre de fille avec qui j'ai couché que ça aurait pu arriver.

- Ok.

C'est tout ce que je trouvais à dire pour le moment. Quand elle tenta de retirer ses fils, je me levai pour aller la calmer, visiblement, elle aussi était paniquée et je pense que c'est moi qui devait prendre sur moi pour essayer de la raisonner.

- Hey hey... qu'est-ce que tu fais? Tu as des soucis de santé, si tu quittes, ils ne pourront pas t'aider et tu risques de refaire la même chose. Calme-toi ok, je suis là et on va voir ce qu'on pourra faire ensemble pour faire en sorte que ça nous convienne à tous les deux. Je suis là...

Je sais bien que nous n'étions pas en meilleurs termes qui soient depuis l'article de Nightmare, mais je lui avais dit que je tenais à elle et je pense que c'était le bon moment pour lui prouver. Je pris place à ses côtés dans le lit et je lui pris la main avant de lui déposer un baiser sur le front. J'étais inquiet pour elle surtout, je ne voulais pas qui lui arrive quelque chose de grave.

- Tu sais pourquoi tu t'es évanouie? À part tu sais quoi? Ça été causé par ça?

Parce qu'il me semble que les femmes enceintes ça ne tombaient pas partout. Je regardai ses pupilles pour voir si elle semblait avoir une commotion, mais je pense que c'était correct... Du moins, les médecins avaient pu s'en rendre compte avant si elle en faisait une.





AVENGEDINCHAINS
 

✱✱✱


Bromance it's a kind of love
that no one can explain

Revenir en haut Aller en bas

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 17/02/2015

▽ nombre de post : 6060

▽ feat : holland roden.

▽ activité : technicienne juridique.



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Mer 1 Fév - 17:48


  Lily-Anne & Alexie.

 un coup de vie dans le ventre

 

  J’avais été percuté de plein fouet pour a la question de Nathaniel. Comme si je voulais un enfant au point où j’avais joué dans son dos en ne prenant plus ma pilule. C’était insensé, surtout sachant où nous étions dans la vie, au tant que couple d’abord, pis individuellement ensuite. C’était pas le moment pour avoir un bébé mais là… il était là. C’était gros pour nous, surtout étant donné que ça n’allait pas très bien présentement et tout ça, ça me faisait peur car j’avais l’impression que peu importe la décision que j’allais prendre, j’allais perdre énormément. Tout ça. me fit rapidement paniquer et je commençai à essayer de me lever de mon lit. Mon petit-ami s’était aussitôt levé de sa place avec bon espoir de me calmer. Je l’écoutai attentivement, les yeux pleins d’eau. Je me laissai prendre la main et l'embrasser sur le front et pour la peine, ça venait de me faire énormément de bien. Juste qu’il me dise qu’il était là pour moi, qu’on allait voir les choses ensembles. Je ne voulais juste pas me retrouver seule, elle était là ma plus grande peur dans tout ça. Je secouai donc positivement de la tête en lui faisant de la place pour qu’il puisse s’asseoir sur le lit à mes côtés.

« Hum… je ne suis pas certaine mais de ce que j’ai pu comprendre, une grossesse, c’est dur sur le corps d’une femme, ça doit être ça d’abord et j’étais tellement stressée par le travail… par ce qui se passait entre nous que je n’ai pas beaucoup dormi, je n’avais pas beaucoup d’appétit non plus. Mon corps m’a juste lâché pour me dire que c’était le temps de reprendre sur moi, probablement. »

Je décidai d’appeler l'infirmière pour savoir s’il était possible pour moi d’avoir mon congé. Elle me fit signe d’attendre un instant avant de revenir quelques minutes plus tard avec un papier du médecin. Je pouvais donc quitter les lieux. Elle me conseillai d’opter pour des vitamines prénatales, de bien dormir, de bien manger et de me retirer du travail pour la semaine à venir, question de reprendre sur moi. Si ça n’allait pas de nouveau, on me conseilla de passer voir mon médecin en clinique.

« Si vous voulez prendre rendez-vous pour votre première échographie, vous pouvez le faire à l’instant à la réception. »

Je jetai un bref coup d’oeil à mon petit ami qui avait le regard bien ailleurs. Je me pinçai les lèvres avant de regarder l'infirmière de nouveau  qui semblait un peu comprendre que la situation était fragile et compliquée.

« Je crois que je préfère attendre un peu…. j'appellerai. »

Sans jugement, elle me fit un petit sourire avant de me tendre également des documents sur l’adoption ou bien sur des cliniques recommandées pour l’avortement. Je savais bien que plusieurs options s’offraient à nous mais je devais en parler plus attentivement avec Nate et ne pas faire trainer la chose car je n’étais pas enceinte que d’une semaine à peine. Bref, on me retira mon soluté ce qui me permet de me redresser dans mon lit avec l’aide de mon petit-ami qui m'offrait son bras comme appuie pour quitter les lieux et embarquer dans sa voiture. On était pas mal silencieux tous les deux… comme si aucun de nous voulait dire quoi que ce soit de travers ou même engager la conversation qu’on allait éventuellement devoir avoir ensemble.

« T’as une permission de sortie du centre pour combien de temps? » Il m’indiqua que c’était jusqu’au lendemain. Je fis un petit signe de la tête en bouclant ma ceinture. « Si tu veux, on peut aller chez moi… »




AVENGEDINCHAINS
 

✱✱✱


hope for the future
Come on now, follow my lead. I may be crazy, don't mind me. Say, boy, let's not talk too much. Grab on my waist and put that body on me. Come on now, follow my lead

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

HEINEKEN


personal file
▽ arrivée le : 24/02/2015

▽ nombre de post : 2413

▽ double compte : Edward & Sebastian
▽ feat : Michael Trevino

▽ activité : policier en congé maladie



MessageSujet: Re: un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.   Sam 4 Fév - 1:41


  Lily-Anne & Alexie.

 un coup de vie dans le ventre

 

  Heureusement qu'Alexie était entre de bonnes mains ici, mais j'étais quand même inquiet qu'elle perde connaissance à nouveau. Elle m'expliqua que c'était sans doute parce qu'elle avait peu manger et peu dormi ses derniers temps vu le stress. Je dirais que j'avais sans doute contribuer à son stress et ça ne me réjouissait pas vraiment. Ce qui me faisait paniquer maintenant c'est qu'elle était enceinte, ce n'était pas du tout prévu qu'on aille un bébé ensemble. Je savais que ça ne serait pas le bon moment de lui parler de ça, parce que mon opinion était déjà faite... je me concentrai donc à être présent pour elle, après tout c'est ce qu'elle avait besoin. Une infirmière se présenta pour demander si elle voulait une échographie, juste ça, ça me fit paniquer un peu, c'était réel! Alexie préféra attendre avant de prendre rendez-vous... Ça allait beaucoup trop vite! Elle devait même prendre des vitamines. Elle avait déjà son papier du médecin pour la sortie, alors on était prêt à s'en aller.

- Ok, je vais aller te porter chez toi, tu as besoin de te reposer!

Ce n'était pas chez moi qu'elle allait se reposer et de toute façon, on ne pourrait pas dormir ensemble. Nous fûmes tous les deux bien silencieux tout le trajet. C'était en fait lourd comme ambiance. Une fois à son appartement, je la conduisit à l'intérieur, j'étais complètement dépasser par les événements, je ne savais pas quoi dire, quoi faire! Vraiment c'était bizarre!

- Excuse-moi je suis pas dans mon assiette là, je vais faire de mon mieux pour que tu ne te sente pas seule! Je ne pensais pas que ça nous arriverait... Si tu veux je peux dormir sur le canapé, mais je vais devoir repartir très tôt.

On avait eu des tonnes de relations sexuelles et là sa pilule avait décidé de lâcher. Malheureusement, je ne pourrais pas l'appuyer dans cette épreuve puisque j'allais devoir terminer ma thérapie.

- Si tu veux j'appelle ma soeur pour qu'elle s'occupe de toi...

J'entourai mes bras autour de ses épaules pour ensuite la serrer contre moi. J'aimais Alexie, mais est-ce que j'étais prêt à faire de la place à un petit être qui allait changer nos vies à jamais? Je n'avais pas 18 ans cette fois-ci c'est vrai, mais quand même, être père ça demandait des qualités. Je préférais ne pas revenir sur le sujet pour l'instant parce que je savais que j'allais faire de la peine à ma petite amie...



AVENGEDINCHAINS
 

✱✱✱


Bromance it's a kind of love
that no one can explain

Revenir en haut Aller en bas
 

un coup de vie dans le ventre – Alexie et Lily-Anne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison quatre :: sujets et autres-