les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Sami et April se sont rencontrés lors d'un voyage en Turquie, ils ont dû travailler ensemble quelques temps puisque Sami est (journaliste?). Pendant ce temps il a aidé April d'une grande moise et pour le compenser il lui a demandé un mariage blanc afin d'avoir accès aux grand pays d'Amérique. April n'a pas eu le choix que d’accepter. Malgré tout, ils passent leurs temps à se chamailler, jamais d'accord sur une même chose, mais très protecteurs l'un vers l'autre. De vrais caractères de cochons mais qui s'aiment en quelques sorte au fond même si personne n'osera jamis l'avouer. Tout cela promet donc pleins des hauts et des bas bien drôles.
Sami Moreno • 29 ans • Journaliste • Dave Franco • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 



Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .

 What's It Feel Like To Be A Ghost?

 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison sept :: sujets et autres

avatar
☾ Indépendant


☾ à miami depuis le : 26/04/2015
☾ nombre de post : 311
☾ feat : Daniel Sharman
☾ anniversaire : 07/11/1992
☾ activité : Étudiant en pharmacologie
Sujet: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Dim 27 Mai - 3:38
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma & ???


La journée était interminable. Encore une fois, je ne réalisais pas ce qui se passait exactement. J'avais cru voir ma soeur morte étendue sur le sol dans une marre de sang. On m'avait finalement dit qu'elle était bien vivante, mais sans donner de détails. Ça relevait du miracle à mon avis. Ne pouvant pas la suivre en ambulance, les policiers m'avaient plutôt emmené au poste pour subir un interrogatoire. Bien vite, l'avocat de mon père atterrit dans la salle d'interro pour m'accompagner. C'était mon père qui l'avait envoyé lorsqu'il avait su pour ma soeur et le fait qu'on m'avait emmené au poste. L'avocat ne voulait pas que je réponde aux questions qui pourraient me mettre dans l'eau chaude. Toutefois, je me savais innocent alors... je voulais faire ne sorte qu'ils ne perdent plus leur temps avec moi.

- Vous nous dites que vous n'aviez pas une très bonne relation avec votre soeur. Pourquoi vous vous retrouviez chez elle alors ? Expliquez-nous.


Mon avocat me fit signe alors que je n'étais pas obligé de répondre à cette question. Mais je le voulais réellement. Je poussai un soupir, car tout ça me rendait un peu sur les nerfs.

- Elle et moi on se parle peu et lorsque c'est le cas, c'est souvent pour s'envoyer balader. Écoutez, je n'ai rien à voir avec ce qui est arrivé... C'est mon père qui m'a donné une enveloppe à aller lui porter. Je ne faisais que le messager.... Demandez-lui et il confirmera.
- Peut-être, mais même si vous êtes allé lui porter une enveloppe, rien nous dit que vous en avez profitez pour la tabasser et la violer.
- Vio...ler ? Je ne savais pas qu'elle avait été... C'est ma soeur ! Je suis pas assez tordu pour faire une chose pareil... Voyons...vous êtes pas bien ! dis-je vraiment fâcher qu'on puisse penser ça de moi.
- M. Wood... en 2015, on vous a accusé de viol n'est-ce pas ?

Je restai bouche-bée. J'étais incapable de dire quoi que ce soit. Cette histoire refaisait surface alors que je voulais la faire taire depuis ce temps. Mon avocat se porta alors à mon secours immédiatement.

- Et mon client a été blanchi puisqu'il y a eu entente avec la supposée victime. Vous êtes de mauvaise foi. Cette histoire a été inventée de toute pièce par cette jeune fille.

Je pouvais pas croire qu'on pouvait m'accuser du viol de ma soeur et de son état actuel. J'étais profondément bouleversé par ce que j'avais vu. C'était marquant. Je ne pouvais pas m'empêcher de rejouer le film dans ma tête encore et encore... la scène avait été horrible.

- Acceptez-vous de nous soumettre un échantillon de votre ADN ?

Je me tournai alors avec mon avocat. Ce dernier me mentionna que c'était tout de même risqué, mais que si je voulais être totalement écarté de cette histoire, il valait mieux pour moi. J'acceptai donc. Les enquêteurs demandèrent alors à faire venir quelqu'un pour faire ce qu'ils avaient affaire. Croyant que l'entretien était terminé, on me posa d'autres questions.

- M. Wood, connaissez-vous un certain...hUm... attendez que je retrouve son nom.. Matthew Sanders ?
- Oui c'est l'ex de ma soeur... Je...je crois qu'ils se voyaient encore un peu ou c'était que pour le travail...

Je ne voyais pas trop où ils voulaient en venir exactement.

- Savez-vous s'il était violent ou s'il pourrait avoir été impliqué dans cette histoire ?

Je pris quelques secondes pour réfléchir. Pour moi il n'y avait aucun doute, il avait toujours été ce sale bâtard qui avait répondu des rumeurs impossibles sur ma soeur. C'était un petit bum qui faisait rien de sa vie. Je ne savais pas s'il pouvait être violent, mais c'était l'impression qu'il donnait.

- Je.. je pense qu'il peut être dangereux oui. Il a déjà rendu la vie insupportable à ma soeur durant le lycée...

- Pour avoir fait quoi ?
- Il avait lancé des rumeurs sur elle, comme quoi c'était une salope... Il dealait de la drogue.

Je serrai quelque peu les poings. Il y avait forcément un lien entre les deux... ou je ne savais plus trop ... je n'avais plus les idées bien claires. Ça me rendait malade de savoir par quoi Emma avait pu vivre. Elle pouvait être vraiment chiante... mais de là à faire ça. Il fallait vraiment être un psychopathe. À ce moment, un technicien vint vers moi et me demanda d'ouvrir la bouche pour soutirer de ma salive. Apparemment, ils cherchaient une concordance d'ADN avec moi. Cela voulait dire qu'ils en avaient trouvé sur les lieux du crime. On me libéra finalement tout me mentionnant de ne pas aller trop loin, puisque je pourrais être rappelé. Je remerciai l'avocat de mon père suite à son aide. Il était là pour moi si j'avais de besoin, au moins. Mon père m'avait fait venir sa limousine et son chauffeur à ce moment. Je réalisai à ce moment que ma voiture était restée chez Emma. On m'avisa que mon père était à l'hôpital au chevet d'Emma. Je demandai au chauffeur de m'y conduire. Pendant le trajet, mon père pu me donner plus de détails par téléphone sur l'état de ma soeur. Apparemment, elle était aux soins intensifs et qu'elle était dans le coma. Elle avait quelques fractures et contusions. On avait dû lui faire une petite opération. Emma était brisée... de partout. Je me sentais mal... Je me demandais même si j'aurais pu changer quelque chose à tout ça... Quoi qu'il en soit, une fois à l'hôpital, je me rendis à la chambre privée de ma soeur avec les indications de mon père. La scène était loin d'être réjouissante. Elle était étendue dans le lit, un bandage autour du crâne, des bleus partout sur le visage et le corps, un respirateur pour l'aider, ses yeux étaient fermés comme si elle dormait. Mon père m’accueillit en ouvrant ses bras. Il me serra contre lui.

- J'ai rien... rien pu faire... Je l'ai trouvé...
- Je sais...je sais, c'est pas de ta faute. Elle est en vie grâce à toi ! C'est toi qui a appelé les secours !

Mon père ne me serrait jamais dans ses bras. Mais ce soir là, il le fit et assez pour presque m'écraser contre lui. Je devais admettre que cela me fit un bien fou. Une larme coula sur ma joue. Cette situation était difficile à vivre. Jamais je n'aurais souhaité un tel truc pour ma soeur.




CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Action


☾ à miami depuis le : 15/01/2017
☾ nombre de post : 1785
☾ feat : hilary duff.
☾ anniversaire : 13/10/1993
☾ activité : propritaire d'une maison de disque et gérante d'artiste.
En ligne
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Dim 27 Mai - 18:00
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma & ???


C'était bizarre cette sensation d'être là, mais plus vraiment en même temps. J'étais inconsciente, depuis comment de temps? Pas la moindre idée. Pourquoi combien de temps encore? Va savoir! J'étais complètement déconnecté, comme dans un rêve éveillé, un sommeil profond, lointain mais qui me permettais quand même un certain contact avec mon environnement. J'entendais le bruit des machines, je savais que je me trouvais à l'hôpital à entendre le bip-bip de mon coeur et la machine à oxygène tout près de moi. Il y avait des gens dans la pièce, j'avais été seule longtemps, me demandant même si quelqu'un allait passer un jour. Je connaissais beaucoup de gens mais mon entourage proche, les gens qui tenaient réellement à moi étaient plutôt rare, très peu nombreux. Mais voilà que mon père était là, puis ensuite mon frère s'était joint à lui. C'était bizarre de se dire qu'il fallait une situation aussi tragique pour se rapprocher, pour qu'il y ait du support, du réconfort et de l'amour. Tout deux semblaient ébranlés, j'avais envie d'avoir la force de me réveiller pour leur dire que ça allait. Que je souffrais un mal de chien mais que j'allais continuer à rester là, à faire ma chiante le plus possible mais pour le moment, il n'y avait rien à faire. Je restais que spectatrice de tout ça.

"Ça bien été durant l'interrogatoire? J'espère qu'ils ne pensent pas que c'est toi qui est à l'origine de tout ça?"

Interrogatoire? Il ne perdait pas de temps! C'était quand même ridicule de penser une seule seconde que Daniel pourrait être à l'origine de tout ça. Oui, on s'entendait vraiment pas bien depuis longtemps déjà. On s'envoyait chier, on se dégradait et même si parfois les coups partaient d'eux-même, il n'aurait jamais été jusqu'à me battre et me violer. Il était un connard, mais limité quand même.  À ce moment, on cogna à la porte et j'entendis une voix féminine qui semblait être une infirmière.

"Bonne nouvelle, son état est stable depuis son arrivé. On va garder les choses telles qu'elles sont pour le moment et si ce soir, ça reste ainsi, nous allons pouvoir diminuer la pression d'oxygène pour qu'elle en vienne à respirer uniquement par elle-même"

Bon, au moins j'allais pas rester inapte encore longtemps. Restait que ça serait bien d'éventuellement ouvrir mes yeux, prendre contact réellement avec le monde là! J'avais beau forcé, rien à faire, je restais immobile. Ça faisait peur un peu comme feelling.

"Je vais ouvrir une liste de visiteur pour Mademoiselle Wood, mise à part vous deux, y'a t-il des noms que je devrais rajouter à qui nous pouvons donner l'autorisation si vous n'êtes pas là??"

Matthew Sanders et Joe Healy. Et pourtant, un petit silence habitat la pièce un moment.

"Je ne suis pas trop au courant des fréquentations de ma fille. Et toi Daniel?"

Matthew Sanders et Joe Healy... fuck!

Je peux vous laissez réfléchir un peu. Juste passer à la reception plus tard ou m'en faire part lorsque je repasserai. Oh et... je ne sais pas si vous etiez au courant mais selon les résultats sanguins et les quelques tests médicinaux, nous avons su qu'Emmanuelle était enceinte. Malheureusement, suite aux coups et blessures, l'ambryon n'a pas survéçu."


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI

✱✱✱

Speed it up, baby, make me sweat.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Indépendant


☾ à miami depuis le : 26/04/2015
☾ nombre de post : 311
☾ feat : Daniel Sharman
☾ anniversaire : 07/11/1992
☾ activité : Étudiant en pharmacologie
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Mer 20 Juin - 19:12
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma & Matt


C'était un choc pour moi de tout encaisser ce que j'avais vécu en découvrant ma propre soeur dans une marre de sang. Bien sûr, on me passa à l'interrogatoire pendant quelques heures. Par chance, mon ADN ne concordait pas du tout avec les traces retrouvés sur place. Mon père était déjà auprès d'Emma lorsque j'arrivai. Elle était branchée de partout et totalement inconsciente. Ça me troublait tout de même de la voir ainsi. Une infirmière se pointa dans la chambre pour vérifier je-ne-sais-trop-quoi puis se détourna pour nous parler. Apparemment son état était stable et que bientôt elle n'aurait plus besoin de recevoir de l'oxygène... qu'elle pourrait respirer d'elle-même. Puis, l'infirmière demanda de lui fournir une liste de gens qui sont autorisées à venir la voir... Mon père et moi nous nous regardâmes un peu perplexe. Bien que c'était ma soeur, je n'avais aucune espèce d'idée des gens qu'elle voyait...ni même qui était ses amies. Ça ne m'avait jamais intéressé auparavant. Je ne connaissais rien de sa vie en fait.

"Je ne suis pas trop au courant des fréquentations de ma fille. Et toi Daniel?"
- Euh... je n'en ai aucune idée. On se parlait pas vraiment...
"Je peux vous laissez réfléchir un peu. Juste passer à la réception plus tard ou m'en faire part lorsque je repasserai. Oh et... je ne sais pas si vous étiez au courant mais selon les résultats sanguins et les quelques tests médicinaux, nous avons su qu'Emmanuelle était enceinte. Malheureusement, suite aux coups et blessures, l'ambryon n'a pas survéçu."

Wow...Elle était enceinte... et maintenant elle avait perdu le bébé. Mon père semblait aussi sonné que moi d'apprendre cela. Mais qui était donc le père de cet enfant ? C'était voulu ? Elle savait qu'elle était enceinte ou pas ? J'avais toutes ces questions qui se bousculaient dans ma tête. L'infirmière avait déserté la chambre me laissant seul avec Robert.

- L'important c'est qu'elle aille bien ! ajouta mon père.

Je le regardai alors...

- Bien ? Elle doit même pas savoir ce qui se passe. On sait même pas si elle va se réveiller... je trouve pas qu'elle a l'air d'aller bien moi... Pis si jamais elle se réveille et qu'on lui annonce que son bébé est mort... En supposant qu'elle le savait et qu'elle voulait le garder...je doute que ça l'aidera à aller mieux.

Je m'emportais peut-être un peu...beaucoup, mais bon, j'étais plutôt réaliste. Mon père me demanda de me calmer un peu et c'est ce que je fis. Ça servait à rien de s'énerver. Nous restâmes une bonne partie de la journée ensemble autour d'Emma...le temps était plutôt long. Je ne voyais pas vraiment d'amélioration de la part de ma soeur si ce n'était que de pouvoir respirer par elle-même de plus en plus... On ne savait pas quand elle allait se réveiller et si elle aurait des séquelles. Mon père quitta pour le travail. Mon rôle était d'assurer une présence constante. Le fauteuil n'était pas très confo non plus pour dormir. C'est un peu plus tard que je fus sorti du sommeil quand j'entendis une sorte de querelle dans le couloir.

CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Comedie


☾ à miami depuis le : 23/02/2017
☾ nombre de post : 385
☾ double compte : Daniel R. Wood
☾ feat : Nico Tortorella
☾ anniversaire : 02/02/1992
☾ activité : Tatoueur et musicien
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Mer 20 Juin - 19:13
Malgré mes appels et mes textos, je n'avais plus de réponse de la part d'Emma. Je ne savais pas ce qui se passait et j'étais un peu inquiet. Ou bien alors je crus qu'elle était fâchée contre moi pour une raison que j'ignorais totalement. Je me dis qu'elle avait peut-être eu une urgence avec Joe sa colocataire du moment. Un truc entre filles. Je refusais de croire qu'elle était partie une seconde fois sans même m'aviser de quoi que ce soit. Malgré tout, je m'endormis dans mon lit tout habillé. C'est le lendemain matin qu'on me réveilla en frappant à ma porte. Sans même regarder l'heure je crus alors que c'était Emma,. Je me précipitai donc à la porte pour ouvrir. Quel choc de constater que c'était deux policiers qui se tenaient devant moi.

- Oui ? Y'a un problème ? demandai-je alors.
- Êtes-vous Matthew Sanders ? rétorqua l'un des policiers
- Oui c'est moi c'est à quel sujet ?

Fuck pendant ce moment je cherchais solidement dans ma tête pour trouver ce que j'avais bien pu commettre comme crime. Il me semblait bien que j'avais été correct ces derniers temps.

- Connaissez-vous une dénommée Emmanuelle Wood ?


Emmanuelle ? Son vrai prénom était Emmanuelle...wow... je le savais même pas! Mais c'était pas ça qui me dérangeait le plus. C'était pourquoi on me posait cette question.

- Oui on est ensemble. Elle devait me rejoindre hier soir, mais je n'ai pas eu des nouvelles en retour et je sais pas si elle m'a répondu.

Je me retournai alors pour chercher des yeux mon téléphone cellulaire. Sans plus tarder j'allai le ramasser sur la table de la cuisine. Je constatai qu'elle ne m'avait toujours pas répondu.

-Pas de réponse de sa part.... Vous venez pourquoi au juste ?
- Monsieur Sanders, ce que nous allons vous dire ne sera pas très facile. Mlle Wood a été retrouvée inconsciente sur le sol dans son sang. On l'a violé et battu presque à mort. Elle repose entre la vie et la mort.

C'était comme si on venait de me scier les deux jambes. Je perdis quelque peu l'équilibre. Je voyais brouille autour de moi. L'un des policiers entra pour me prendre une chaise afin que je puisse m'asseoir.

- Qu... Quoi ?

C'était comme si mon univers venait de s'écrouler.

- Monsieur Sanders, nous sommes obligés de vous emmener au poste pour vous poser des questions. Étant donné vos antécédents judiciaires et votre relation avec la victime, vous figurez parmi les suspects.

- C'est pas...c'est moi ! J'étais ici... c'est pas moi. Jamais j'aurais fait ça.

- Justement, nous allons valider tout ce que vous savez. Si vous collaborez bien et que rien ne inculpe, vous serez libre.
- Je veux la voir....Emma...je veux aller la voir. Il le faut. Le bébé...Nonnnn....

Je me mis à pleurer. Qu'est-ce que j'avais fait pour mériter tout ça. ? Le bébé allait bien ? Nous avions pris la décision de le garder. J'avais l'air d'un dur avec les tatouages et la veste de cuir, mais au fond, j'étais comme un gros nounours. Les policiers m'avaient ramassé en douceur pour une fois pour m'embarquer dans leur voiture et m'emmener au poste. J'y passai de longues heures à répondre à leurs questions...impuissant et surtout en colère de ne pas pouvoir aller voir Emma....pour savoir comment elle allait. Je m'en voulais beaucoup tout d'un coup de m'être endormi.... Pourquoi je n'avais pas suivi mon instinct et que j'étais allé la voir chez elle tout simplement ? Tout ça aurait été sûrement différent. Du moins, je l'aurais trouvé et on aurait pu agir vite. Je n'avais pas demandé d'avocat.... je n'en voyais pas l'utilité. J'avais surtout pas le fric non plus. De toute façon, je n'avais rien à me reprocher. À part les textos et messages, je n'avais pas d'alibi... j'étais chez moi sans témoin pour confirmer le tout. C'était la grosse merde. Finalement, aucune trace de mon ADN n'était sur la scène du crime... On me rejeta donc, faute de preuves. Au moins, j'avais pu obtenir assez de détails pour savoir qu'Emma se trouvait en chambre privée aux soins intensifs du Miami Beach Hospital. Bien sûr, je dû me démerder pour me rendre jusque là... car les policiers ne me raccompagnèrent pas et je n'avais pas ma voiture. Une fois à l'hôpital, telle une girouette, je voulus connaître le numéro de chambre...on m'avisa de l'étage. Je dévalai les couloirs en trombe et pris les escaliers. Une fois à l'étage voulu, je passai 10 bonnes minutes à m'obstiné avec l'infirmière en chef pour connaître le numéro de chambre. Apparemment, je n'étais pas sur la liste des personnes qui pouvaient venir voir Emma... What ? J'étais tout de même le père de son enfant.... et son copain. Même à ça...on me refusait l'accès. Avec tout le boucan que je menais...un gars s'approchait de nous. C'était le frère d'Emma. Il ne semblait pas heureux de m'y voir.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Indépendant


☾ à miami depuis le : 26/04/2015
☾ nombre de post : 311
☾ feat : Daniel Sharman
☾ anniversaire : 07/11/1992
☾ activité : Étudiant en pharmacologie
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Mer 20 Juin - 19:32
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma & Matt


J'avais été éjecté de mon sommeil par des voix assez élevées qui provenaient du corridor. Je me levai donc pour aller voir se qui s'y passait. C'était nul autre que l'ex de ma soeur qui se disputait avec l'infirmière pour venir voir Emma. J'arrivai donc pas très heureux de le voir. Après tout, j'avais aucune espèce d'idée s'il était impliqué dans cette histoire.

- TOI ! Aux dernière nouvelles, la police te cherchait ! Qu'est-ce que tu fiches ici ? Tu trouves pas que t'as pas d'affaire ici ?


Après tout, j'avais aucune espèce d'idée de qui il était réellement. Je me souvenais que les policiers m'avaient un peu cuisiner sur son cas. Peut-être était-il impliqué dans quelque chose. Matt leva les mains en signe d'innocence.

- Doucement mec ! Je veux juste voir Emma... La police m'a déjà rencontré et relâché... Aucune trace de concordance avec mon ADN. Je veux juste la voir... C'Mon C'est ma copine... Elle porte notre enfant.


Je changeai d'air à la suite de ce qu'il venait de dire. Ma soeur avait vraiment choisi cet énergumène comme copain ? C'était assez bizarre après tout ce qu'il lui avait fait.Peu importe...je n'étais pas là pour tenter de comprendre. Il voulait voir sa copine... et là je devais lui dire que son enfant n'avait pas survécu ? Je trouvais ça lourd tout de même. Je poussai un soupir.

- C'est bon, mettez le sur la liste des visiteurs. Vas-y avant que je change d'idée ! Tu as 5 minutes.
Je regardai une infirmière. Gardez quand même un oeil sur lui...on sait jamais.

Je n'ajoutai rien. J'avais pas envie de lui donner aucun détails sur son état de santé. Matthew semblait vraiment heureux de cette décision et se précipita au numéro de la chambre indiquée par l'infirmière. J'en profitai donc pour aller me chercher un café. C'était pas vrai que j'allais laisser ce gars-là seul avec ma soeur bien longtemps.

CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Action


☾ à miami depuis le : 15/01/2017
☾ nombre de post : 1785
☾ feat : hilary duff.
☾ anniversaire : 13/10/1993
☾ activité : propritaire d'une maison de disque et gérante d'artiste.
En ligne
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Jeu 21 Juin - 3:49
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma &Matt


J’avais perdu toute notion du temps. C’était bizarre quand même d’avoir l’impression d’être éveillé mais être incapable de bouger, d’ouvrir les yeux. Je ne faisais qu’entendre des parcelles de certaines choses, probablement lors de mes moments de conscience. Je savais que mon frère était toujours là… mon père avait quitté pour repartir travailler à la fin de la journée. Je pouvais comprendre, il n’allait certaine pas arrêter de vivre pour ses enfants, ça n’avait jamais été son genre et ça ne le sera probablement jamais. Même si on crevait un jour, il allait peut-être passer aux funérailles entre deux rendez-vous d’affaire. J’étais surprise par contre que Daniel reste près de moi, surtout que je devais probablement faire peur comme pas possible. Il aurait très bien pu s’en foutre de ma personne, surtout sachant comment il pouvait me détester. Finalement, il devait pas me haïr au point de souhaiter ma mort sinon il m’aurait bien laissé crever dans mon appartement, c’était une assez bonne nouvelle. Quoi que… je pouvais bien mourir là maintenant. Je sentais mon corps rusher pas mal pour se garder en vie. J’imagine que c’était bien pour ça qu’il s’était placé en coma, pour reprendre de la force à son plein potentiel. J’aimais bien me dire ça… Puis, alors que j’étais justement en train de tout me dire ça… j’entendis des cris au loin puis, les pas de mon frère s’éloigner. Je me demandais bien ce qui se passait. Je restais dans le silence, ou presque - car il y avait cardiogramme et la machine à oxygène qui donnaient pas leur place niveau bruit, pendant de longues minutes avant d’entendre des pas revenir à toute vitesse vers moi. J’étais en train de mourir pis je le savais pas? Pourquoi on se ruait ainsi? C’est lorsque j’entendis sa voix que je m’agitai… du moins, pas mon confort mais ma conscience! Matt était là! Il avait réussi à venir finalement! Je sentis alors sa présence bien près de moi, sa main vint caresser doucement mon bras, ma joue avant d’enrouler ses doigts autour des miens. J’aurais aimé lui serrer la main aussi mais j’en étais incapable. À son contact, je sentis mon rythme cardiaque augmenter et ça n’allait que de plus en plus vite. On entendait les bip-bip se donner et pas rien qu’un peu sur la machine. C’était frustrant, tellement frustrant parce que je voulais tellement ouvrir les yeux! S’il savait à quel point je me battais présentement pour y arriver! Je pouvais entendre dans sa voix sa tristesse et ça me fendait le coeur en deux. Je voulais lui dire de pas s’en faire, d’arrêter de pleurer comme une tapette pour le narguer mais c’était impossible. Si j’avais à partir pour de bon, je voulais au moins le voir et lui parler une dernière fois.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI

✱✱✱

Speed it up, baby, make me sweat.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Comedie


☾ à miami depuis le : 23/02/2017
☾ nombre de post : 385
☾ double compte : Daniel R. Wood
☾ feat : Nico Tortorella
☾ anniversaire : 02/02/1992
☾ activité : Tatoueur et musicien
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Mar 3 Juil - 3:09
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma &Matt


Alors que je m'acharnais et m'obstinais avec l'infirmière à la réception de l'étage, le frère d'Emma avait surgit en colère pour voir ce qui se passait. Bien sûr, il m'avait assez vite reconnu. Il n'était pas très heureux de m'y voir, mais avec quelques explications, il me donna 5 minutes pour pouvoir aller voir Emma. On me donna donc le numéro de chambre et je me précipitai immédiatement. Le choc en entrant dans la chambre. Je pouvais pas croire que c'était Emma, étendue complètement inconsciente sur ce lit. Je m'approchai....

- Oh non... oh non... Je peux pas croire qu'on a fait ça... dis-je la gorge nouée.

Je m'approchai à son chevet. Je lui passai ma main sur son visage, ses cheveux, mes mains prirent la sienne. Quelques larmes roulèrent sur mes joues. Je m'en voulais tellement... Si seulement j'avais été plus vite et que j'avais été finalement la rejoindre chez elle... rien de tout cela ne se serait passé. On lui avait fait atrocement mal. Elle avait des bleus partout... Ça me faisait mal de la voir ainsi.

- Je suis désolé... J'aurais dû être là ! Pardonne-moi... J'espère que notre bébé va bien... j'espère vraiment... Il le faut....


Quand j'avais appris que j'allais être père, j'avais eu tout un choc. Puis, Emma avait pris la décision de se faire avorter. À quelque part j'étais déçu, mais je respectais sa décision. Après tout, je ne pensais pas être prêt pour être père. Puis, elle était revenue sur sa décision et étrangement cela m'avait grandement apporté du bonheur. Je nous voyais déjà vieillir avec un enfant. Je donnai un baiser sur le front de ma belle. J'avais du mal à comprendre tout ce qui s'était passé...Pourquoi elle en était là et surtout pourquoi on lui avait fait autant de mal.  


- Tu es forte...J'te connais... Faut pas que tu lâches ! Tu laisserais jamais tombé de toute façon. T'es ben trop tête de cochon... Faut qu'on retrouve cet osti qui t'a faite ça ! J'espère qu'il va payer.


En terminant ses paroles, y'avait le frère d'Emma qui était de retour et qui se râcla la gorge pour me signifier que mon 5 minutes était écoulé. Déjà ? Pourquoi je ne pouvais pas rester ? Je me voyais mal aller ailleurs et essayer de vivre normalement. Je trouvais absolument ridicule qu'il m'éjecte de la chambre. Emma était tout ce que j'avais de plus précieux dans ma vie.

- Promets-moi qu'il va toujours y avoir quelqu'un avec elle...ok ? Sinon appelle-moi... Je veux de ses nouvelles aussitôt qu'il y a du nouveau. Je veux revenir demain un peu...


Je pris un mouchoir pour y inscrire mon numéro. J'osais croire qu'il aurait au moins la gentillesse de le faire. À voir sa tête, il était tellement méfiant à mon égard. Je pouvais pas croire qu'il pensait que j'avais peut-être pu causer autant de mal à sa soeur. C'était vraiment absurde.

- Écoute, je sais que j'ai pas été correct dans le passé, mais là c'est différent... c'est sérieux nous deux... Tout ce que je veux c'est d'être là pour elle et d'en prendre soin. On va avoir un enfant ! C'est avec elle que je veux être..

Il se mit alors à fixer le sol. Je ne comprenais pas pourquoi il avait cette réaction subite. Il releva la tête, visiblement mal à l'aise et il dit :

- À ce propos...le bébé n'a pas survécu... Je suis désolé, me lança-t-il comme une bombe.

Je me retins pour ne pas m’effondrer. Mes yeux se remplirent d'eau. Je ne pouvais pas croire qu'on nous avait enlever également ce petit être qui ne demandait qu'à vivre. Daniel me tapa l'épaule en signe de compassion je présume. Peu importe. Et je devais partir avec cette terrible nouvelle ? C'était le pire jour de toute mon existence. Je n'avais jamais vécu de drame... C'était complètement insupportable ce que je vivais. Je voulais mourir sur le champ.

- Reviens demain... tu pourras passer plus de temps avec elle...

J'acquiesçai avant de lancé un dernier regard vers Emma inconsciente et de quitter la pièce. C'est dans l'ascenseur où j'étais seul que je craquai.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Action


☾ à miami depuis le : 15/01/2017
☾ nombre de post : 1785
☾ feat : hilary duff.
☾ anniversaire : 13/10/1993
☾ activité : propritaire d'une maison de disque et gérante d'artiste.
En ligne
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Mar 3 Juil - 4:04
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma &Matt


J’avais souvent fait la conne, je m’étais souvent placé dans des situations pas très prudentes, fréquenter des gens pas trop fréquentable mais se retrouver sans connaissance par le résultat de coups de poings, de coups de pieds… c’était quelque chose! J’avais beau entendre ce qui se passait autour de moi, j’avais beau vouloir participer à tout ça, c’était impossible pour moi. Et je n’étais pas stupide, je savais même pas si j’allais pouvoir de nouveau, un jour. À la minute où Matthew était entrée dans la pièce, où j’avais entendu sa voix, mon coeur s’était accéléré et c’était pas qu’une sensation : c’était réellement le cas à entendre les “bip bip”. J’avais envie de le traiter de con, d’arrêter de dire des niaiseries. ! Que c’était pas de sa faute, de la fermer, qu’il fallait pas qu’il prenne le blâme si la terre était peuplée de fuckés. Je sentis ses lèvres se presser contre mon front, ça faisait du bien et j’étais certaine que ça lui en faisant aussi, un tout petit peu soit-il. Il se montra très confiant concernant mon état et il avait bien raison de l’être. J’étais Emma Wood moi, j’avais traversé bien des choses, j’étais forte et j’avais encore bien des choses à vivre à la place de terminer dans un lit d’hôpital jusqu’à ce qu’on prenne la décision de me débrancher. Le petit discour de mon copain se termina par l’arrivé de mon frère. Je cru comprendre qu’il ne lui avait pas donné la permission de rester bien longtemps. Il semblait devoir partir malgré lui mais il tentait quand même de pouvoir revenir et s’assurer qu’en attendant, que je me retrouve jamais seule. Ce qu’il dit par la suite à mon frère était beau, je le pensais même pas capable d’être romantique/cute à ce point. Même moi, sur le coup, j’avais vraiment envie de croire qu’il avait changé de tout au tout. On avait beau être ensemble, je devais avouer que je le testais pas mal aussi… disons qu’une confiance, c’est difficile à retrouver.

Non… non non.

Lorsqu’on se mit à parler du bébé, j’eus envie de bloquer mes oreilles, j’aurais eu envie de sortir de la pièce plutôt que d’apprendre cette nouvelle… et non seulement apprendre que j’avais perdu l’enfant mais d’imaginer la tête de Matt à ce moment. Il ne répondit rien, les paroles de mon frère restait en suspens et je n’entendis plus jamais la voix de Matt.

Vers 23h environ, mon père prit la relève en proposant à Daniel de retourner se doucher et se reposer un peu. C’est ce qu’il fit. Mon père était moins bavard que mes autres visiteurs. Je l’imaginais bien sur son portable à régler ses rendez-vous du lendemain. Parfois, je le sentais plus près de mon lit, parfois, il parlait avec les infirmières...voir même qu’il devait les draguer un peu. On tenait pas ça du voisin Daniel et moi, ce plaisir constant de la séduction. 1h27, c’est là que je commençais d’abord à m’agiter dans mon lit. Là, madame en avait marre, madame voulait se réveiller pour de bon, ça suffisait bien la grande sieste! Je n’eus pas trop conscience de ce que je faisais, mais je marmonnais des trucs incompréhensifs mais mon père comprit le prénom de Matt. 2h32, l’ouverture des yeux, le moment de panique. Le retour à la réalité. Mon père s’était empressé d’appuyer sur la touche pour apporter les infirmières. Je m’étais retrouvée dans un moment de panique, le même que dans lequel j’avais perdu connaissance, probablement. On tenta de contrôler mon agitation du mieux qu’on le pouvait et peu à peu, plus je reprenais contact avec mon environnement… Tout ce que j’avais pu vivre avant, tout ce que j’avais pu entendre pendant mon petit coma était encore bien flou mais on m’avait que j’allais peut-être retrouver la mémoire par pièce, comme un casse-tête. Peut-être aussi que ça n’allait jamais me revenir et quelque part, ça ne serait pas si mal que ça non plus puisque tout ça était dû à une agression.

On me fit des tests de le restant de la nuit, jusqu’à petit matin. Je commençais à avoir faim donc le petit-déjeuner ne me fit pas tord du tout. Je n’avais pas parlé depuis que j’avais ouvert les yeux, je n’avais pas jugé bon de le faire. Je répondais des signes de la tête, on me comprenait et ça m’allait très bien comme ça. Pendant que je mangeais - tant de bien que de mal - ma petite compote de pommes, mon père avait quitté ma chambre un instant pour prendre un appel. Comme quoi il n’arrêtait jamais de travailler ce homme! Puis, comme il raccrocha à peine, il aperçu un jeune homme se diriger droit vers la chambre où j’étais. Il l’aborda donc.

« J’imagine que t’es Matt? » demanda mon père à mon petit-ami. La réponse fut naturellement positive. « J’ai souvent entendu parler de toi… mais rarement en bien! » ajouta-t-il, parce comme la séduction, mon caractère de merde aussi venait de lui. « Mais j’ai cru comprendre que tu étais moins con qu’avant et puis, Em n’a pas arrêté de marmonner ton prénom pendant une bonne heure cette nuit...»

C’était sa manière - bien que particulière - de lui informer que j’étais de nouveau consciente.  Sans plus tard, il fit signe à mon copain d’entrer, nous laissant probablement le temps de se voir en allant chercher un café à la cafétéria. De mon côté, c’est lorsque j’entendis cette petite conversation que j’avais relevé la tête vers la porte. Je ne les voyais pas, mais je les entendais. À peine deux secondes après ce que mon père avait dit à Matt, je vis ce dernier entrer à toute vitesse dans ma chambre pour voir si c’était bien vrai, si j’étais bien éveillée. Il avait vraiment pas l'air en forme. C’est en déposant ma cuillère et d’une voix bien rauque de mes premières paroles post-coma que je lui balançai un :

« T’as une sale tête Sanders! »

Bien digne de moi quoi, malgré que j'étais soulagée de l'avoir devant moi comme ça. Et puis en même temps, je devais pas être bien mieux de mon côté hein!



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI

✱✱✱

Speed it up, baby, make me sweat.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Comedie


☾ à miami depuis le : 23/02/2017
☾ nombre de post : 385
☾ double compte : Daniel R. Wood
☾ feat : Nico Tortorella
☾ anniversaire : 02/02/1992
☾ activité : Tatoueur et musicien
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Jeu 12 Juil - 15:10
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma &Matt


La nuit n'avait pas été super. J'avais réellement agit en con, mais je ne savais pas non plus comment je devais agir. Emma était dans un sale état et je prenais un peu le blâme sur les épaules. Si j'avais été avec elle, les choses se seraient passées autrement. Je ne pouvais pas croire qu'une personne pouvait agir aussi atrocement envers quelqu'un. Emma avait certainement rien fait en plus. Elle avait des paroles assez dures parfois, mais ça ne justifiait en rien ce qu'elle avait subit. Ce devait être atroce d'ailleurs. Je n'avais pas réellement dormi de la nuit. J'avais quitté l'appartement de cette inconnue aux petites heures et j'avais marché jusqu'à l'hôpital. Je voulais revoir Emma. Je me disais que peut-être elle serait réveillée aujourd'hui. J'avais espoir qu'elle se réveille et que tout redevienne comme avant. En arrivant à l'étage, je me retrouvai face à face avec son père. Bien sûr, il me reconnu et je ne semblais pas avoir une super réputation à son égard, mais il me laissa la place et me mentionna qu'elle avait dit mon nom cette nuit. Woww... donc il y avait du positif. J'accourus donc à son chevet pour constater moi-même les faits. Elle était non seulement réveillée, mais elle venait de manger un truc.

« T’as une sale tête Sanders! »

Je souris suite à cette phrase. C'était tout elle ça. Elle ne pouvait pas savoir à quel point cela me faisait du bien de la voir dans cet état. Je m'approchai d'elle pour l'enlacer, mais pas trop, car je savais qu'elle devait avoir mal partout. Elle grimaça malgré tout même si je la touchais à peine. J'étais ému de la voir revenir parmi nous. Je lui donnai un baiser sur la joue.

- Tu peux pas savoir à quel point je suis content de te voir. J'ai vraiment eu peur que tu passes de l'autre côté. J'imagine que tu leur as rit un peu en pleine figure et que tu leur as fait un poing d'honneur avant de retourner ici.

Cette idée me faisait sourire. C'était le genre d'Emma d'agir de la sorte de toute façon. Elle pouvait pas quitter ce monde toute de suite. Elle avait d'autres choses à faire ici. Ma petite amie devait prendre un peu de repos rapidement, car elle se fatiguait vite. Je me couchai à ses côtés dans son lit et je pris sa main dans la mienne. Je m'en voulais pour tout ce qui s'était passé, mais ça je ne voulais pas en parler. J'étais heureux de la retrouver.

- Est-ce que tu te souviens de ce qui est arrivé?

Je ne savais pas si la police était venue prendre sa déposition concernant son agresseur. Elle devait le connaître... En tout cas, c'est ce que supposait les enquêteurs étant donné qu'il n'y avait pas de signes d'infractions aux fenêtre ou aux portes. Je devais admettre que ça me faisait un peu freaker toute cette histoire. Je ne savais pas ce que j'avais l'intention de faire, si j'avais les infos nécessaires pour retrouver cette personne. J'avais un flingue...c'était clair que je pourrais m'en servir contre elle.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☾ Action


☾ à miami depuis le : 15/01/2017
☾ nombre de post : 1785
☾ feat : hilary duff.
☾ anniversaire : 13/10/1993
☾ activité : propritaire d'une maison de disque et gérante d'artiste.
En ligne
Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  Ven 13 Juil - 2:17
What it feel like to be a ghost?

Daniel & Emma &Matt


Je pourrais dire que j’étais heureuse d’être de retour parmis les conscients. Disons que c’était définitivement pas mon endroit préféré le coma. Mais ça, c’était pour l’instant. Parce que bon, quand on a conscience de rien, on a pas non plus conscience qu’on a mal et disons que depuis mon réveil, mon corps me rendait folle tellement la douleur était immense. On m’avait donné des anti-douleurs mais clairement, c’était pas assez fort. J’avais donc passé un restant de nuit pas très plaisante. Le matin lui, était moins pire puisqu’on m’avait donné une deuxième dose de morphine mais la dose était pas assez forte… disons que mon corps était habituée à consommer des dérivés de ce médoc… Rolling Eyes Alors que je venais tout juste de terminer de manger, que j’avais repoussé le petit plateau, mon petit-ami arriva vite dans la chambre en me lançant le regard le plus soulagé qui soit. Je lui lançai une petite pointe digne de moi. C’était la première fois que je parlais vraiment depuis mon réveil mais là, je pouvais pas faire autrement en l’ayant avec moi. Sans rien répondre, il vint immédiatement me serrer, et bien que c’était doucement, ça ne fit pas vraiment de bien… bien que j’appréciais l’intention de proximité. Ce dernier se coucha à mes côtés dans le lit, me prenant la main en me témoignant sa joie de me voir.

« Ils étaient en train de considérer m’envoyer au paradis… Je, je.. les ai envoyé chier sur un moyen temps, tu sais bien! Je leur ai clairement dit de revenir me chercher quand ils allaient se brancher mais qu’en attendant, j’avais un p’tit con qui m’attendait en bas et que j’allais m’assurer de faire toutes les conneries qui fallaient avec lui pour qu’on gagne notre place pour aller s’amuser dans les flammes de l’enfer en temps voulu. »  

C’était du grand n’importe quoi mais au moins, ça le faisait rire et moi aussi… un peu. Mais je m’arrêtai bien rapidement car même juste sourire me faisait mal. C’était assez chiant. Je sentais que ça allait me faire perdre patience bien assez vite d’être aussi faible. Matt me demanda alors si je me souvenais de ce qui s’était passé.

« Non.. on m’a dit que j’allais peut-être m’en souvenir peu à peu plus tard, ou...ou peut-être pas. Honnêtement, je pense pas que j’ai envie de savoir. Déjà qu’on m’a dit que c’était une agression, c’est pas le genre de chose qu’on veut garder en tête. »

Ça m’arrangeait bien. C’était pas la première fois que je me faisais agresser… de toutes les façons possible. Et ce genre de chose, on oubliait pas. Je voulais pas avoir une histoire d’horreur de plus à me souvenir. En attendant, je devais supporter les blessures. Je regardai Matt dans les yeux un petit moment pendant qu’il me caressait doucement les cheveux. Comment est-ce qu’il arrivait à me regarder comme ça? Je devais avoir l’air de rien.

« Sur 10, j’fais peur comment mettons? »

J’avais pas encore vu mon allure dans le miroir. C’est à ce moment que mon père entra dans la chambre en raclant un peu sa gorge. Matt se releva un peu pour se mettre en position assise pendant que moi, bien, je pouvais pas vraiment bouger, du moins un peu… mais je fis une petite grimace de douleur.

« Donc c’est sérieux pour vrai vous deux? » demanda-t-il en regardant Matt surtout, pour cerner sa sincérité probablement. « J’espère que tu prends bien soin d’elle que t’as réalisé des choses depuis le temps… »  Son attention revint vers moi ensuite. « Le médecin a dit que tu allais passer des tests et que si les résultats sont biens… tu vas avoir ton congé. J’ai demandé à ce qu’on arrange une chambre au rez-de-chaussé de la maison. Pas question que tu retournes vivre dans cet appartement. Je vais m’arranger avant le propriétaire pour rompre ton bail immédiatement. Un plan pour que ce malade y retourne. Puisque tu as plusieurs fractures, tu vas devoir te reposer beaucoup donc c’est mieux d’avoir toujours quelqu’un pour répondre à tes besoins. Marissa sera là pour ça. » Il vit immédiatement que je vins pour refuser tout ça mais il me coupa avant même que j’ai le temps d’ajouter quoi que ce soit. « Emma, s’il te plaît… coopère. Ça sera un lit double donc… »

Il regarda Matt en lui faisant signe comme quoi il était le bienvenu de rester aussi s’il voulait.




CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI

✱✱✱

Speed it up, baby, make me sweat.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Sujet: Re: What's It Feel Like To Be A Ghost?  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

What's It Feel Like To Be A Ghost?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison sept :: sujets et autres-