les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Sami et April se sont rencontrés lors d'un voyage en Turquie, ils ont dû travailler ensemble quelques temps puisque Sami est (journaliste?). Pendant ce temps il a aidé April d'une grande moise et pour le compenser il lui a demandé un mariage blanc afin d'avoir accès aux grand pays d'Amérique. April n'a pas eu le choix que d’accepter. Malgré tout, ils passent leurs temps à se chamailler, jamais d'accord sur une même chose, mais très protecteurs l'un vers l'autre. De vrais caractères de cochons mais qui s'aiment en quelques sorte au fond même si personne n'osera jamis l'avouer. Tout cela promet donc pleins des hauts et des bas bien drôles.
Sami Moreno • 29 ans • Journaliste • Dave Franco • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 




Partagez | .

 Dix ans déjà - Hayden & Sacha

 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
☾ Invité


Sujet: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Lun 7 Déc - 21:44
be a brother
Dix ans déjà
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan
Voilà plus d'un mois que j'étais arrivé à Miami, un mois que je devais aller rendre visite à mon frère, un mois que je remettais toujours au lendemain les retrouvailles avec celui-ci. J'avais vraiment envie de le revoir, mais le courageux dans la famille c'était lui pas moi. J'avais peur qu'il ne me reconnaisse pas, qu'il m'en veuille d'être resté aussi longtemps chez mon père, qu'il n'aime pas ce que je sois devenu. J'essayais toujours de bien me faire voir de tout le monde, quitte à mentir, quitte à montrer une autre personnalité, mais Hayden verrais tout de suite si je mentirais, il me connaissait, il savait très bien que j'étais maladroit, peureux et que je n'avais aucune confiance en moi. Mais aujourd'hui c'était la journée parfaite, il était déjà 19 heures et je ne m'étais toujours pris aucun meuble ni poteau, je n'avais rien cassé non plus, c'était assez rare pour le noter. Bref ma malchance et ma maladresse semblaient au repos aujourd'hui et c'était le moment parfait pour revoir mon frère. La dernière fois que je l'ai vu il était en train de se disputer avec père, un peu plus tard j'avais reçu une lettre d'Hayden, m'expliquant son départ. Bien que dix ans ce soit passé je lui en voulais toujours, c'était la seule personne que j'avais au monde, le seul en qui je pouvais avoir confiance et qui me comprenais. J'imagine que son départ m'a aidé à devenir l'homme que je suis aujourd'hui, un peu plus indépendant que le gamin que j'étais à l'époque et malgré ma rancœur envers lui, j'avais surtout très envie de le voir.

Je sentais le stress montait alors que je prenais mes clés de voiture pour me rendre chez lui. Je ne savais pas grand-chose de lui, j'ai fait des recherches très minimalistes, son travail et son adresse c'est à peu près tous les renseignements que j'avais récolté sur lui. J'aurais pu trouver bien plus en fouinant, mais je ne voulais pas violer son intimité et j'espérais surtout qu'il me raconte sa vie de lui-même. Je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Ma vie n'était pas passionnante et j'étais à peu près sûr que celle d'Hayden était incroyable. Ce n'est pas comme-ci j'allais lui raconter ma malédiction, même lui me prendrais pour un fou. J'arrivais en bas de son loft et resta dans la voiture pendant plusieurs minutes, tapotant sur le volant.

J'avais beaucoup changé en dix ans, je n'étais pas aussi grand que mon frère, mais je n'étais plus le garçon frêle qu'il avait connu, j'avais même une barbe de trois jours qui pourrait faire croire que j'était devenu un adulte. Je fais quoi s'il ne me reconnaît pas ? Ce n'est pas comme si je pouvais me ramener avec une grosse pancarte entouré de guirlande avec un message écrit en comic sans ms Félicitation, je suis ton petit frère. Non définitivement pas. Je sortais enfin de ma voiture et je m'arrêtais de nouveau devant sa porte, le loft avait l'air plutôt luxueux, sans surprise mon frère gagnait sa vie sans aucun soucis. Je pris mon courage à deux mains et tapa doucement à la porte, j’espérais que ce serait bien lui qui m'ouvrira la porte et pas une femme ou même un gosse sinon je serais capable de m'enfuir en courant. Mais c'est bien mon frère qui ouvrit la porte, je le reconnu immédiatement même s'il avait quelque peu changé. Légèrement plus grand, mieux battit, mais il avait toujours le même regard, je ne pouvais pas me tromper. Je restais planté là pendant plusieurs secondes avant de me frotter la nuque et d'enfin réussir à parler.

-          Salut. Ça fait un bail.

Ce n'était pas très profond comme premiers mots mais c'est tout ce que j'ai réussi à dire.


© Starseed


Dernière édition par Sacha E. Fitzduncan le Mar 8 Déc - 21:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Mar 8 Déc - 1:49
be a brother
you’ll always my little brother.
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan
Voilà 10 ans que j’ai quitté le foyer familiale à la Nouvelle-Orléans, quittant mes parents odieux, et surtout mon adorable de petit frère. Décidant de faire ma vie sans avoir l’obligation de reprendre les responsabilités qui m’attendaient, sans avoir subir la pression de père qui me rabaissait dans ce que j’entreprenais. Quand on est gosse, on naît avec pleins de rêves qu’on espère qu’un jour ils deviennent réalités, on rêve de devenir astronaute, de devenir médecin, et surtout d’être libre, j’étais un de ces gosses depuis le jour j’étais né. La seule chose que j’avais regretté, c’était d’avoir abandonné mon petit-frère, je lui avais laissé une lettre où je lui expliquais précisément mon départ, il était mon tout. Je cherchais toujours à le protéger, il était tellement innocent, ce que j’aimais le plus chez lui, c’était qu’il ne sache rien encore réellement de ce qui se passe dans notre famille. J’imagine quand je suis parti, père lui a mit la pression puisqu’il était à son tour le premier héritier.

J’avais énormément voyagé, allant à New-York pour faire mes études de médecine, avant de m’engager dans l’armée, afin de me battre pour mon pays, abandonnant tout ce qui me tenait à coeur. J’avais toujours été l’homme solitaire, où je ne tiendrais jamais compte de l’avis des autres, en réalité ma spécialité était abandonné ceux que j’aimais. J’avais tout même été sur le terrain en Irak, Afghanistan pendant trois bonnes années à partir de mes vingt-ans avant de rentrer aux États-Unis, où j’étais tombé dans la drogue avec les médicaments dû à ce que je vivais là-bas. J’étais passé à Newport Beach avant de venir à Miami, devenant chef de chirurgie à Newport, avant de devenir chef de pédiatrie à Miami, j’étais un homme très engagé. J’avais stoppé de toucher aux médicaments lorsque j’eu un grave accident de voiture, ça m’avait motivé à arrêter, même si c’était la cause pour ce que les amiraux m’avaient renvoyé aux États-Unis en espérant que je me rétablisse au plus vite possible, je repartais de temps en temps sur le terrain, mais moins qu’auparavant puisque j’étais un médecin réputé à Miami.

Il y a pas si longtemps, je jonglais entre New-York et Miami, où Geane était enceinte. Je l’avais emmené là-bas pour qu’elle accouche en sécurité, et surtout pour ce qu’elle voulait faire, faire adopter son fils en toute discrétion sans que Miami soit forcément au courant, surtout pour se cacher de Nightmare et de Sebastian. On est même allé jusqu’à se marier, pour cacher cette vérité, mais à la finale c’était une très mauvaise idée puisqu’on s’éloignait de tout le monde, on perdait ceux qu’on aimait en leur mentant. Même je m’éloignais de ma meilleure amie Alexie où il y a des choses importants qui se passaient dans sa vie, ma vie était compliquée, beaucoup trop compliquée. J’étais à l’appartement depuis midi, j’avais bossé toute la matinée en remplissant des papiers de sorties pour les jeunes patients, je voulais me reposer un peu puisque ces derniers temps, je n’avais pas eu vraiment l’occasion d’être seul. Je voulais m’aéré la tête en écoutant de la musique, où j’écoutais les nouveaux morceaux du moment, j’étais debout devant mon enceinte, avec mon téléphone en écoutant. Je bougeais ma tête en fonction du rythme, j’en profitais pour augmenter un peu quand j’entendais frapper juste au bon moment où j’allais mettre à fond. Je mettais sur pause en traversant le salon pour ouvrir la porte d’un geste furtif avec ma main en l’air, avec mon expression désolé. « Je sais, je ne.. » Disais-je avant de me retrouver devant un jeune homme bien bâti, à peu près la même taille que moi, il semblait être aussi nerveux que moi, je le regardais dans ses yeux en fronçant mes sourcils, d’un bleu exactement le même que le mien, cela me déstabilisait. « Salut. Ça fait un bail. » Lâchait le jeune homme, presque le même timbre de voix qui me sonnait à l’oreille, mais ça me venait pas rapidement… Il ne m’était pas inconnu. Quand je réalisais qu’il y avait une chance… Une toute petite chance que ça soit mon… mon petit frère que j’avais quitté il y a 10 ans, je lâchais la porte pour l’admirer plus près en m’avançant vers lui. « Sacha ? » Demandais-je troublé. Je posais mes mains sur ses épaules, il avait prit de la carrure, c’était un homme. Il avait douze ans lorsque je l’avais quitté, il en avait vingt-deux aujourd’hui, je n’en croyais pas mes propres yeux. Il avait enfin quitté la maison, qu’est-ce-qu’il était aujourd’hui ? « C’est vraiment toi ? » Demandais-je toujours aussi troublé, je posais mes yeux sur ses joues, j’étais tellement content de retrouver mon petit frère, il fallait que je prévienne Nathan, notre frère adoptif. Je soufflais un bon coup en baissant mon regard, je m’emportais probablement trop ! « On dirait qu’on doit discuter tout les deux. » Lâchais-je d’un air sérieux, je restais doucement impassible, je l’avais toujours été.

© Starseed


Dernière édition par Hayden D. Fitzduncan le Mar 5 Jan - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Mar 8 Déc - 21:29
be a brother
you’ll always my little borther.
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan

Quand Hayden ouvrit la porte je sentis mon cœur sautait un battement, je savais que c'était lui derrière cette porte mais c'était diffèrent de le voir en chair et en os après tout ce temps. Même si j'essayais de m'intégrer un peu partout et d'avoir le plus de relation possible, je n'ai jamais été proche de quelqu'un comme je l'étais avec mon frère avant son départ. Il m'avait à la fois servi de père, de meilleur ami et de frère. J'avais aussi Nathan, mais je n'avais jamais été aussi proche avec lui qu'avec Hayden, je devais d'ailleurs être tellement jeune à son départ que je doute qu'il a encore beaucoup de souvenirs de moi. Hayden mit plusieurs secondes avant de me reconnaitre, il avait l'air choqué et après tout je ne pouvais pas lui en vouloir. Il me regarda avec des grands yeux, les mêmes que les miens, avant de poser mes mains sur mes épaules. Je n'avais pas vraiment l'habitude des contacts physiques, ce n'est pas comme si j'avais eu le droit à un câlin de mes parents ou si j'avais eu une relation sérieuse avec une femme alors les mains de mon frère me firent bien plus chaud au cœur que je ne pouvais l'avouer. Il me demanda si c'était vraiment moi, comme s'il n'en croyait pas ses yeux. Je me contentais de hocher la tête. Il ajouta ensuite qu'on devait discuter, je fis un nouveau geste de la tête avant d'enfin réussir à parler.

- On a beaucoup de choses à se dire.

Je ne savais pas si je devais sourire ou m'énerver, j'avais énormément de sentiment contradictoire et je n'étais vraiment pas doué en situation de stress. C'était beaucoup trop sérieux pour moi comme situation, je suis doué pour tout ce qui est léger, mais dès que ça devient sérieux je perds mes moyens et je dis n'importe quoi. Je le regardais donc dans les yeux en essayant de paraître sérieux

- Père m'envoie. Il veut que tu fasses tes bagages tout de suite et que tu viennes à la Nouvelle-Orléans ce soir.

Oui je sais, ce n'était pas le meilleur moment pour faire des blagues mais c'était la seule chose pour laquelle j'étais doué et j'avais vraiment besoin de calmer l'atmosphère afin de ne pas perdre mes moyens. Un sourire apparu sur mon visage.

- Je plaisante.

Maintenant que la glace était brisée et que j'avais repris un peu d'assurance en moi je jetais un regard derrière lui.

- Tu me fais rentrer ? On va pas rester planter là toute la soirée, tes voisins vont croire des choses bizarres après.

Un nouveau sourire apparut sur mon visage et je me dégageais de son étreinte afin de rentrer dans son loft. Je n'étais vraiment pas doué pour le sentimental alors je préférais garder un ton léger. Après tout Hayden me connaissais et il savait que je n'étais pas du genre à lui dire que je l'aimais et qu'il m'avait manqué. Je jetais un coup d'œil à l'appartement c'était luxueux et adulte. Je me retournais donc vers Hayden.

- Sympa ton loft. Tu sais quand j'ai commencé mes recherches pour te retrouver j'ai eu peur de te trouver dans une maison de banlieue, marié avec deux enfants.

C'était ma manière à moi, légèrement dissimulé, de lui demander ce qu'il se passait dans sa vie, après tout je n'avais fait que des recherches mineures sur lui et en dix ans j'imaginais que sa vie avait beaucoup évolué.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Mer 9 Déc - 3:43
be a brother
you’ll always my little brother.
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan
J’avais mon petit frère juste devant moi, il était devenu un homme, dont la carrure s’était développée, il avait la barbe de trois jours, les cheveux plus courts… Quand je l’avais quitté c’était un petit gringalet comme moi. Ça m’avait fait un choc que je le reconnu, je m’étais toujours dis que je le reconnaîtrais un jour, j’avais raison, puisque c’était lui qui me ressemblait le plus, on nous confondait quand nous étions enfants. Ça faisait dix ans, dix putains d’années que je n’avais pas vu mon petit frère, j’aurais aimé le voir grandir, voir sa première petite-amie, le soutenir avec père, l’aider dans tout ça, de tout les cas… Il peut avoir tous ses raisons de m’en vouloir de l’avoir abandonner. Je demandais si c’était réellement lui, il hocha la tête étant timide voire même nerveux, finalement il n’avait pas changé pour autant ce qui me rassurait. « On a beaucoup de choses à se dire. » Dit-il d’une voix rauque, même sa voix avait mué, il n’avait plus voix aiguë qu’il avait quand il était enfant. Je retirais mes mains de ses épaules, j’ignorais ce qu’il attendait de moi, et surtout ce qu’il allait me dire, ce que j’appréhendais un peu. « Père m’envoie. Il veut que tu fasses tes bagages tout de suite et que tu viennes à la Nouvelle-Orléans ce soir. » Dit-il, où je loupe un battement, je crois même que mon coeur à cesser de battre, mais pourquoi m’envoie t-il Sacha chez moi ? Pour me ramener de force à la Nouvelle-Orléans, il en était pas question ! « Quoi..? » Dis-je dans un murmure, mes yeux s’étaient écarquillés. Puis, j’aperçu un sourire apparaître sur le visage de ce dernier, où visiblement il plaisantait, mon coeur se soulageait. « Je plaisante. » Lâche t-il, je posais ma main sur ma poitrine, en serrant doucement mon pectoraux, puis je m’approchais doucement de mon petit frère et lui donna une claque sur la tête en fronçant les sourcils. « Tu m’as fais peur idiot. » Lâchais-je sérieusement avant de rigoler.

Il m’avait manqué décidément, je crois bien que c’est la personne qui m’avait le plus manqué ces dernières années. Père refusait toujours de me donner des nouvelles de lui, j’étais impatient de découvrir ce qu’il était devenu. « Tu me fais rentrer ? On va pas rester planter là toute la soirée, tes voisins vont croire des choses bizarres après. » Dit-il, où je roulais mes yeux en l’air en souriant avant de me pousser pour laisser ce jeune homme chez moi, où il rentrait, je mettais un coup d’oeil rapidement dehors avant de rentrer moi aussi et de refermer derrière moi. J’enfonçais mes mains dans mon jean en prenant une grande inspiration, j’étais aussi un peu nerveux, puis il se retournait vers moi où je ne le quittais pas du regard. « Sympa ton loft. Tu sais quand j’ai commencé mes recherches pour te retrouver j’ai eu peur de te trouver dans une maison de banlieue, marié avec deux enfants. » Dit-il en plaisantant, il avait fait des recherches sur moi, ce qui voulait dire qu’il voulait à tout prix me retrouver, c’est que ça devait être important. Mais quoique, il y avait une chose qui s’avérait être vrai : « Merci ! Eh bien, je me suis marié, je suis en instance de divorce. » Dis-je en souriant, oui, j’avais été marié pendant quatre mois à Geane, mon premier amour que j’avais rencontré à New-York, ça n’aura pas duré longtemps puisque notre amour n’était pas sincère et parce que j’en aimais une autre. « M’enfin ! Et toi ? Que fais-tu ici ? Père a toujours refusé de me donner des nouvelles de toi.. » Dis-je en avouant, notre père et moi, on ne s’était jamais entendu, il essayait de me faire revenir à la maison par toutes les circonstances et j’avais toujours refusé. Même quand j’étais plus jeune et que j’avais eu un grave accident, il sortait souvent le prétexte que je devais pensé à mon petit frère. « Ne pense pas que je t’ai oublié Sacha. J’ai essayé de prendre des nouvelles de toi, mais… rien. » Dis-je tristement, puis je retirais mes mains de mes poches pour les claqués, comme si je faisais une prière, avant de lui sourire. « Tu veux boire un bon whisky de douze ans d'âge ? Je suppose que tu as l’âge maintenant ! » Demandais-je à ce jeune homme, après tout notre père nous avait apprit à déguster un bon whisky.

© Starseed


Dernière édition par Hayden D. Fitzduncan le Mar 5 Jan - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Mer 9 Déc - 20:56
be a brother
Dix ans déjà
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan
Sans grande surprise j'avais réussi à faire peur à Hayden, c'était une petite revanche personnelle pour m'avoir abandonné et être parti sans m'emmener avec lui. J'essayais de ne plus lui en vouloir, mais même si je comprenais son départ c'était difficile à avaler. Je lui fis vite comprendre que ce n'était qu'une blague et Hayden s'empressa de me mettre une claque derrière la tête sous mon petit sourire. Il me laissa donc rentrer dans son loft et je fis bien attention à ne rien casser, Hayden se rappelai surement de mon côté maladroit, mais je n'avais pas envie d'en faire la démonstration après aussi peu de temps. Je lui expliquai en subtilité que j'avais fait des recherches pour le trouver et Hayden m'avoua qu'il avait été marié, mais en instance de divorce. Je le regardais, la bouche à moitié ouverte, ne savant pas trop quoi dire. Il n'avait pas vraiment l'air triste de m'annoncer son divorce, peut être que son mariage avait vraiment été une catastrophe. Toujours est-il que j'essayais de me comporter avec le plus d'empathie possible.

-          Je suis désolé d'apprendre ça… Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

J'étais curieux du sourire qu'affichait Hayden, comme s'il était heureux de divorcer. Il enchaîna en me demandant ce que je faisais ici, la principale raison était devant moi, le meilleur ami que j'avais eu et que j'avais perdu il y a une dizaine d'année, c'est pour ça que j'étais venu à Miami à la base. Il ajouta qu'il avait essayé de prendre des nouvelles de moi, mais que Père avait toujours refusé, ce qui ne m'étonnait vraiment pas, c'était tout à fait clair que Père avait peur que je devienne rebelle comme Hayden l'ai depuis des années. Mais j'avais du mal à comprendre pourquoi il n'était jamais revenu, seulement pour un jour, simplement pour me voir.

-          Je suis venu à Miami pour te retrouver Hayden. Il y a deux ans j'ai compris que tu ne reviendrais pas, même pour me voir et j'ai décidé que c'était à moi pour une fois de faire un effort et de venir vers toi.  J'ai toujours besoin de mon grand-frère.

Je détournais légèrement mon regard pour éviter de me montrer vulnérable et décida de continuer en changeant de sujet.

-          Je suis ici depuis un mois. J'adore la ville, les gens, les femmes surtout. Ça me plait. Je compte bien rester ici encore quelque temps.

Hayden me proposa ensuite un whisky que je ne pouvais absolument pas refusé. Même si Père n'avait pas eu une énorme influence sur nous, cela faisait partie de l'une des rares choses qu'ils nous avaient transmises. Je lâchais un sourire.

-          Si tu me prends par les sentiments je ne peux pas refuser.


Et puis un peu d'alcool pourra aider à baisser la tension dans la pièce. Hayden me servi un verre et je pris le temps de déguster le whisky du bout des lèvres, il était fort, mais avait un arôme agréable. Je me tournais vers lui.

-          Ça fait longtemps que tu vis à Miami ? Tu es venu ici dès ton départ de la maison ?

J'appelais toujours cet endroit "la maison" même si Hayden n'y remettra jamais les pieds et que moi même je ne pensais pas y revenir de si tôt. Je n'avais aucune idée de ce qu'il s'était passé dans la vie d'Hayden dans ses dix dernières années et j'étais plutôt curieux.



© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Jeu 10 Déc - 10:18
be a brother
you’ll always my little brother.
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan
À ma grande surprise, c’était comme on s’était jamais quitté lui et moi. Il m’avouait qu’il avait peur de me retrouver marié avec deux gosses dans une maison de banlieue, ce n’était pas le cas comme il pouvait le voir, ce qui me fait sourire, j’avais bien été époux cependant. « Je suis désolé d’apprendre ça… Qu’est-ce-qu’il s’est passé ? » Demandait mon jeune frère en rentrant dans mon appartement, se montrant désoler pour moi, ça me faisait bizarre qu’on se retrouve dix ans plus tard, et qu’on soit là à discuter comme si on s’était vu hier. « On va dire que… ce n’était pas vraiment sincère. C’est mon ex. Ne t’inquiète pas, je ne l’ai pas épousé à Las Vegas ! » Dis-je en levant la main pour le stopper, et je rajoutais. «  En gros, elle est tombée enceinte d’un mauvais homme et j’ai voulu l’a protégé de lui en l’amenant à New-York, où elle a accouché. Pis, on s’est marié pour masquer cette grossesse. » Racontais-je à celui-ci, Geane était une personne très importante dans ma vie, quoiqu’il en soit, elle le sera toujours, elle a toujours été ma personne. Elle a toujours essayé de me comprendre malgré l’homme solitaire que j’étais à son égard. J’avais toujours essayé de protéger les autres au lieu de me préoccuper de moi-même, j’étais tout de même un gars assez renfermer et colérique, où j’ai toujours refusé qu’on s’inquiète pour moi, d’où pourquoi je quittais souvent les personnes que j’aimais commençant par Sacha, ce n’était pas évident quand on a pas l’amour de sa famille, on commence à penser qu’on est le mal-aimé.

Cependant, j’étais intrigué par la raison de sa venue, ça faisait tout de même dix bonnes années qu’on ne s’était pas vu, on avait changé physiquement, tout comme je pense aussi le caractère. Je n’étais plus l’homme aussi doux, gentil que j’étais il y a dix ans, on avait vécu des expériences qui nous avait sûrement marqué et changer à jamais. Je lui faisais comprendre que père avait toujours refusé de me donner des nouvelles de mon frère, je ne voulais pas qu’il pense que je n’ai jamais essayé de le renier comme père l’avait fait moi. « Je suis venu à Miami pour te retrouver Hayden. Il y a deux ans j’ai compris que tu ne reviendrais pas, même pour me voir et j’ai décidé que c’était à moi pour une fois de faire un effort et de venir vers toi. J’ai toujours besoin de mon grand-frère. » Dit-il, qui me fit chaud au coeur, je souriais en un coin, je soupirais, on avait une situation familiale très compliquée, depuis plus jeune, j’aurais aimé que Sacha naisse dans une autre famille où il serait pleinement heureux et sans complication. « Je suis content que tu sois là. De tout les cas, j’étais en Afghanistan il y a deux ans… » Lui avouais-je, j’avais fais la guerre, je m’étais engagé pour servir mon pays, et surtout parce qu’autrefois je n’avais rien à perdre, j’étais persuadé que je ne manquerais à personne, et aujourd’hui Sacha venait de me prouver le contraire en sa présence.

Puis ce dernier essaya de changer de sujet qui nous mettait un peu mal à l’aise, on allait pas non plus tourner autour de pot à se dire à quel point on s’était manqué. « Je suis ici depuis un mois. J’adore la ville, les gens les femmes surtout. Ça me plaît. Je compte bien rester ici encore quelque temps. » Dit-il, ça m’enchantait de savoir qu’il allait resté à Miami pendant un bon moment, je pourrais davantage redécouvrir mon frère. « Aaaah, les femmes… Tu as eu des expériences d’ailleurs ? » Demandais-je en le regardant taquin, en lui faisant comprendre si il avait déjà franchi le cap de jeune homme. Après tout c’était mon frère, je voulais savoir s’il était bien dans sa peau et qu’il n’avait pas trop de difficultés avec les femmes, de plus il était très beau gosse faut dire. « Tu as un endroit où dormir cependant ? J’espère que tu ne dépenses pas une blinde à l’hôtel ! » Dis-je avec sérieux, si il était à l’hôtel, j’étais prêt à l’héberger chez moi, ou si il avait besoin de quoi que soit, je serais là pour lui, plus question de l’abandonner encore. Je devais faire des efforts de mon côté.

Puis un peu d’alcool s’imposait pour détendre l’ambiance, je proposais donc un bon whisky de douze ans d’âge, qui était bien fort et goûteux, sûrement l’une des choses que notre père nous avaient transmises. Je détestais parfois ce souvenir, puisque je ne voulais rien avoir à faire avec lui, mais malgré tout, j’étais de sa chair et de son sang, ce qui était pareil pour mon frère. « Si tu me prends par les sentiments, je ne peux pas refuser. » Dit-il, ce qui me fait sourire, je me dirigeais vers mon meuble télé où il y avait un petit placard, je sortais une belle bouteille et deux verres en cristal pour verser ce liquide brunâtre, reposant la bouteille, et prit les deux verres dont j’en passais un à Sacha. Je dégustais ce bon whisky que je trouvais à mon goût, claquant ma langue. « Ça fait longtemps que tu vis à Miami ? Tu es venu ici dès ton départ de la maison ? » Demandait Sacha, j’avalais encore une petite gorgée de mon whisky, avant de grimacer et de poser mes yeux sur lui. J’avais beaucoup à raconter, je pense que c’était pareil pour lui. « Eh bien.. Non. Je suis d’abord aller à New-York pour faire mes études, après l’Irak, et l’Afghanistan pendant trois-quatre années puis je suis allé à Newport Beach suite à des soucis que j’ai eu, et me voilà ici où je me sens vraiment bien. » Dis-je en racontant à ce dernier qui m’écoutait attentivement, puis je fronçais mes sourcils, je ne savais rien à propos de lui : « Et toi jeune homme ? Qu’est-ce-que tu fais maintenant ? Tu comptes reprendre les responsabilités de père ? » Demandais-je intéressé par ce dernier, j’étais curieux, car il ne pouvait pas faire des études si il était attendu aux responsabilités que père demandait.  

© Starseed


Dernière édition par Hayden D. Fitzduncan le Mar 5 Jan - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Ven 11 Déc - 15:35
be a brother
Dix ans déjà
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan
Hayden avait donc été marié même s'il était plus vieux que moi j'avais du mal à m'imaginer marié dans quelques années… Bon j'avais déjà du mal à m'imaginer dans une relation sérieuse de toute façon. Mon frère tenta de m'expliquer son histoire de mariage et divorce, cela avait l'air très compliqué, mais en même temps après dix ans sans se revoir c'était assez logique de ne pas tout comprendre ce qui se passait dans sa vie.

- Ça à l'air compliqué comme situation. En tout cas t'as pas changé de ce côté-là, t'as toujours besoin d'aider les autres du mieux que tu le peux.

Hayden c'était marié avec son ex seulement pour la protéger, ça lui ressemblait pas mal à vrai dire, ça n'était pas un hasard s'il avait fini médecin de toute façon. Il ajouta ensuite qu'il était content ce que je sois là, ce qui me fis lâcher un sourire. Il continua en me disant qu'il était en Afghanistan il y a deux, j'en conclue donc qu'il avait fait l'armée. Mon sourire disparu de mes lèvres et je le regardais de haut en bas, il n'avait pas l'air blessé, mais je pouvais difficilement imaginer ce qu'il avait vécu là-bas. Je décidais de rester muet pour l'instant, ne sachant pas trop si c'était un sujet délicat ou pas. Hayden ne put s'empêcher de réagir quand je mentionnais les femmes, après tout quand il était parti j'étais trop jeune pour qu'on ait ce genre de discussion, mais s'il était aussi dragueur que moi c'était certain qu'on allait avoir beaucoup de choses à se dire. Malheureusement mon frère me demanda si j'avais déjà eu des expériences. J'avais vraiment envie d'éviter ce sujet aujourd'hui, bien sûr si j'avais envie de parler de ma malédiction à quelqu'un c'était surement lui. Mais c'était tellement improbable que j'avais peur qu'il me prenne pour un fou. Je décidais donc de lui cacher la vérité pour l'instant. Quitte à lui en parler une fois que je lui avais bien montré que je ne sortais pas d'un asile.

- Tu n'as pas idée


Je lui fis un clin d'œil. En soit je n'avais pas réellement mentit. Il n'avait aucune idée des choses folles qui se passaient à chaque fois que je devenais trop proche d'une femme. Il enchaîna en me demandant si j'avais un endroit où dormir et si je ne dépensais pas énormément d'argent en dormant à l'hôtel. Je me grattai doucement la tête un peu gêné.

- En fait si pour l'instant je dors toutes les nuits à l'hôtel. Mais c'était seulement en attendant de te revoir et d'être sûr que ça ne te gêne pas que je m'installe dans la même ville que toi.

Bon c'était clair que Miami était très grand et que même si nous n'étions plus aussi proches qu'auparavant on pouvait très bien vivre dans la même ville sans jamais se croiser. Hayden me proposa ensuite un whisky que j'acceptais avec plaisir. J'avais envie d'en connaitre plus sur lui, alors je commençais à lui poser des questions avant de déguster mon verre. Il me fit un petit résumé de sa vie et confirma bien qu'il était dans l'armée. Il avait beaucoup voyagé et sa vie avait l'air plutôt rempli. Je ne pus m'empêcher d'être curieux.

- Des soucis ? Ça va mieux aujourd'hui ?

C'était difficile d'imaginer que ses soucis n'avaient pas été importants si ça lui avait fait quitter l'Afghanistan, mais je m'inquiétais énormément pour lui et je voulais savoir si cela ne continuait pas à le hanter. Il enchaîna en me posant des questions à son tour.

- C'est ce que j'ai fait croire à Père en tout cas. Mais non je n'en ai aucune envie. Pour une raison ou pour une autre, il croit que je suis le fils parfait et que j'écoute tout ce qu'il dit. Grace à ça j'ai pu passer ma License de détective privé en cachette il y a deux ans. C'est comme ça que je t'ai retrouvé aussi facilement d'ailleurs. Je fais des études de droit aussi, je compte me faire transférer à Miami justement. Père crois que je suis ici pour obtenir un contrat avec une grosse compagnie, il a été plutôt réticent au début, je pense qu'il sait que t'es ici, mais il me croit tellement peureux qu'il pense que je n'oserais jamais venir te voir après tout ce temps. Surtout qu'il n'arrêtait pas de répéter que tu m'avais abandonné et que t'en avais rien à faire de moi. Enfin bref tu le connais.


Je commençais à m'ouvrir enfin à peu plus, peut être grâce au whisky.



© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Mer 6 Jan - 20:53
be a brother
you’ll always my little brother.
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan
Je venais de dire à mon petit frère, que oui, j’avais été marié et que c’était une histoire bien compliquée, je tentais tout de même lui expliquer, dans les brefs détails. «  Ça à l’air compliqué comme situation. En tout cas t’as pas changé de ce côté-là, t’as toujours besoin d’aider les autres du mieux que tu le peux. » Dit-il, où sur mon visage se dessine un sourire, malgré dix ans, il me connaissait encore bien, il savait à quel point j’étais avenant et bienveillant auprès des autres, c’était d’ailleurs pourquoi j’ai voulu faire médecin, et militaire, pour être utile dans ce monde fragile. Puis je lui racontais un peu mon parcours de vie, que j’avais fait la guerre, où ce dernier semblait être un peu surpris d’apprendre ce détail sur moi. J’avais vécu pour mon jeune âge, j’avais fais beaucoup. Je me contentais de lui sourire, et de lui faire un clin d'oeil. Cependant, je m’intéressais à mon jeune frère, en lui demandant si le charme Fitzduncan en avait atteint quelques-unes. J’étais curieux, ça faisait des années, et ça n’allait pas être notre père qui allait lui montrer comment faire tout ça. J’avais manqué ces années avec lui. « Tu n’as pas idée. » Dit-il en me faisant un clin d’oeil, qui me fait froncer les sourcils, peut-être que ça se passait mal ? Ou bien peut-être il était gêné dans parler, mais je voulais le savoir. « Faudra bien que tu me raconte un de ces jours. » Dis-je intrigué.

Puis je lui demandais si il avait un endroit à loger, ou pas, sachant que je me retrouvais seul désormais, Geane était parti vivre ailleurs puisqu’on entamait la procédure de divorce, et c’était bien mieux comme ça. Je devais me rassure que mon petit frère ai un toit sous la tête et de quoi manger, c’était normal après tout. Je le voyais se gratter la nuque. « En fait si pour l’instant je dors toutes les nuits à l’hôtel. Mais c’était seulement en attendant de te revoir et d’être sûr que ça ne te gêne pas que je m’installe dans la même ville que toi. » Dit-il, je ne comprenais pas trop, j’étais heureux qu’il soit là, et qu’il m’ai rejoint là où je vivais, il était arrivé au bon moment il faut dire, et c’était l’opportunité de m’investir dans sa vie. « Pas du tout ! En quoi ça me dérangerait ? Au contraire, ça me fait plaisir. Si tu veux vivre avec moi pendant un bout de temps, il n’y a pas de soucis. » Proposais-je, ça pourrait nous permettre de mieux nous découvrir l’un après l’autre après dix années d’absences, j’en savais à peine sur lui, il était devenu un homme, et j’ignorais si on avait des points d’intérêts similaires. Mais je voulais être là pour lui, si il lui arrivait un malheur, puisque désormais il est sorti de chez père.

On dégustait nos whisky comme seul père à su nous l’apprendre faire, où je racontais mes petits voyages, et mes soucis, sous-entendu que j’avais été dépendant des médicaments surtout à la codéine qui m’aidait à m’endormir et à planer comme il le fallait, non seulement pas que de la codéine mais aussi plusieurs sortes de médicaments qui me faisait rester réveiller. La codéine j’en prenais car j’avais vu beaucoup de choses en Irak, et j’arrivais pas m’endormir, et j’avais mal partout à chaque cauchemar dans le passé. « Des soucis ? Ça va mieux aujourd’hui ? » Demandait-il intrigué à son tour, je posais ma main sur l’épaule du jeune homme, et lui souriait. « Ne t’en fait pas pour moi, juste des soucis. » Dis-je, je ne voulais pas lui dire que son grand-frère avait été un drogué, et qu’aujourd’hui il s’en ai sorti, je voulais qu’il garde la même image sur moi, en quelque sorte pour le protéger de moi.

Puis je lui demandais s’il comptait reprendre les responsabilités de père. « C’est ce que j’ai fait croire à père en tout cas. Mais non je n’en ai aucune envie. Pour une raison ou pour une autre, il croit que je suis le fils parfait et que j’écoute tout ce qu’il dit. Grace à ça j’ai pu passer ma licence de détective privé en cachette il y a deux ans. C’est comme ça que je t’ai retrouvé aussi facilement d’ailleurs. Je fais des études de droit aussi, je compte me faire transférer à Miami justement. Père crois que je suis ici pour obtenir un contrat avec une grosse compagnie, il a été plutôt réticent au début, je pense qu’il sait que t’es ici, mais il me croit tellement peureux qu’il pense que je n’oserais jamais venir te voir après tout ce temps. Surtout qu’il n’arrêtait pas de répéter que tu m’avais abandonné et que t’en avais rien à faire de moi. Enfin bref tu le connais. » Dit-il, où pendant il parlait, je venais de finir mon whisky, c’était riche en révélation, je décidais de me resservir un verre de whisky en souriant. Je pense que Sacha recherchait quelqu’un de sa famille qui le comprendrait. Et il était venu au bon endroit. « Tu es dans une grosse merde p’tit frère. » Dis-je en buvant une gorgée du whisky, en réfléchissant, plus il resterait longtemps à Miami, père va se rendre compte qu’il se trame quelque chose, et ça va aller très mal, sauf si je peux faire quelque chose pour l’empêcher et protéger mon frère de lui. « Mais sinon, je suis content que tu puisses faire ce que tu aimes… vraiment c’est primordiale. Quant à notre père, il faut qu’on trouve un plan de ce que comment on va faire, parce que il ne va pas gober tes conneries encore plus longtemps, tu comptes faire quoi? » Demandais-je inquiet, je voulais connaître ses intentions pour la suite.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Jeu 14 Jan - 11:39
be a brother
Dix ans déjà
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan

La vie d'Hayden était un terrain inconnu pour moi, je venais à peine de le retrouver et il s'était passé tellement de choses en dix ans qu'aucun de nous deux ne savaient par où commencé. Hayden m'expliqua qu'il s'était marié avec son ex pour la protéger, malgré les années il n'avait pas changés, il faisait toujours passer les autres avant lui. Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir et c'était l'une des choses qui le rendait si attachant mais je ne pouvais m'empêcher de penser qu'un faux mariage était une mauvaise idée. Peut-être étais-je simplement trop naïf pour comprendre. Mon grand-frère voulu ensuite savoir comment se passer ma vie sentimentale, c'était tout à fait naturel, j'étais enfin assez âgé pour qu'on puisse en parler et j'étais à peu près sûr que comme moi Hayden était un dragueur. Pour l'instant je préférais ne pas en parler, je venais à peine de le retrouver et ma malédiction était un sujet assez délicat. En tant que médecin il avait dû voir pas mal de trucs étrange, mais mon cas était très particulier et je craignais qu'il me prenne pour un fou. Je lui en parlerais surement un jour, mais pas aujourd'hui. Si tout se passait comme prévu, je resterais à Miami encore pour aux moins quelques mois donc j'aurais probablement l'occasion de lui expliquer mon problème avec les femmes. Je le regardais avec un air sérieux.

- Je t'en parlerais un jour, promis.

Ce n'était pas une promesse faite à la légère, j'étais réellement sincère et je lui expliquerais ma malédiction en temps et en heure. Je continuais de déguster mon verre alors que la discussion dérivait sur mon logement. J'avouais à mon frère que je vivais dans un hôtel pour l'instant, mon voyage à Miami était censé être seulement temporaire, mais il est vrai que j'adorais vraiment la ville et les personnes que j'avais eus la chance de rencontrer ici et j'envisageais de rester ici le plus longtemps possible. Hayden m'expliqua qu'il était heureux de ma présence et me proposa même de rester vivre chez lui pendant quelque temps. Un large sourire apparu sur mon visage.

- Non merci, je ne vais pas m'imposer. Cet appartement fait beaucoup trop… adulte pour moi et puis j'ai envie d'ouvrir un cabinet, je pourrais y vivre. Et je préfère éviter toutes les femmes que tu invites à dormir chez toi.

Je me mis à rire avant de retourner à mon verre. J'étais moi aussi curieux de connaitre la vie sentimentale de mon frère. Je jetais un coup d'œil autour de moi et je ne pouvais pas vraiment m'imaginer vivre dans un endroit aussi classe et luxueux. Hayden avait l'air d'avoir mûri bien plus vite que moi, ce qui était facilement explicable, mon père m'ayant gardé dans un cocon pendant des années et mon frère ayant fait la guerre. J'imaginais personnellement mon salon avec une énorme TV, une console de jeu, des centaines de livres policiers et de journaux qui traînent un peu partout. La seule chose de cet appartement que je pouvais voir chez moi c'était le bar avec la bouteille de whisky. Hayden me parla ensuite son passage dans l'armée. Il n'était pas très bavard et même si je m'inquiétais je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir. Il était comme moi, il avait du mal à parler de ses problèmes, même à son petit frère. Je posais ma main sur la sienne et la serrais avant de le regarder.

- Faudra bien que tu me racontes un de ces jours.

Je lui fis un clin d'œil avant d'enfin expliquer à Hayden comment j'avais fui notre père et avait fait le voyage jusqu'ici. Hayden m'expliqua qu'il fallait trouver un plan pour notre père, je savais qu'il avait raison même si je craignais une confrontation avec celui-ci.

- Pour la première fois de ma vie j'ai l'impression d'être libre et je n'ai vraiment pas envie de penser à notre père… Mais tu as raison. Il va nous falloir un plan. Quand il comprendra que je ne veux plus avoir affaire à lui il va être fou de rage. Et il reviendra à la charge vers toi. C'est toi qu'il veut Hayden, pas moi.


Je n'étais qu'une roue de secours. Hayden ferait un bien meilleur héritier que moi, il était plus mature, plus courageux, plus intelligent. Je regardais Hayden avec un air désolé, je détestais le mettre dans cette position, il avait réussi à quitter l'influence de mon père de lui-même, mais à cause de moi il y avait de grandes chances qu'il soit de nouveau poursuivi par son passé.



© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Invité
☾ Invité


Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  Lun 18 Jan - 22:22
be a brother
you’ll always my little borther.
Hayden D. Fitzduncan ✧ Sacha E. Fitzduncan
Mon petit frère, le mini-Fitzduncan était à Miami, j’avais abandonné l’idée qu’un jour je puisse le retrouver, je m’étais fais à l’idée qu’il était resté avec père, et qu’il avait choisi son camp. Non pas qu’il y est un camp à choisir, mais voilà, je m’étais fais une idée où j’avais complètement abandonné l’espoir de retrouver mon petit frère. Et pourtant, la vie est faite de beaucoup surprises, il était devant moi, tout beau, il me ressemblait énormément grâce à ses yeux bleus, c’était frappant. Je m’intéressais à lui, à ce qu’il avait vécu durant son adolescence, si il avait déjà eu au moins le coeur brisé une fois, ou si peut-être il avait rencontré l’amour de sa vie. Mais il restait bien mystérieux à ce sujet, où je voyais qu’il ne fallait pas trop insister. « Je t’en parlerais un jour, promis. » Dit-il en me regardant droit dans les yeux, où je lui lançais un regard tout de même inquiet avant de baisser mon regard et de fixer rapidement le sol. « Je te prend au mot hein, tu le sais. » Lâchais-je avec un ton sérieux, oui, je le prenais au mot, avec Alexie, Geane, Nathan, il était ma seule famille, mon seul lien biologique auquel j’y accordais tant d’importance.

Puis, je lui demandais s’il avait un toit sous sa tête, c’était important, il faut dire qu’en Irak, on a pas les moyens d’avoir un bel appartement ou une belle chambre d’hôtel, je dormais dans une tente où le bruit ne s’arrêtait jamais. Et j’en étais sûr que Sacha avait les moyens de se payer une chambre d’hôtel, mais ce n’est pas pareil… Parfois on préfère avoir son chez-soi, c’est plus intime. « Non merci, je ne vais pas m’imposer. Cet appartement fait beaucoup trop… adulte pour moi et puis j’ai envie d’ouvrir un cabinet, je pourrais y vivre. Et je préfère éviter toutes les femmes que tu invites à dormir chez toi. » Dit-il en riant avant de boire une petite gorgée, pendant que moi je lui faisais de gros yeux. Adulte ici ? J’avais une playstation, c’était un appart de mec quoi ! Mais j’étais rassuré de voir que mon frère avait tout de même un projet de vie, qu’il songeait à s’installer à Miami, il fallait que je veille sur son projet, car je le voulais près de moi, je n’étais pas prêt à le laisser partir ou l’abandonner encore. « Arrête ! Ça fait pas adulte ! J’ai tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée entre mec ! Même si je ramène des nanas à la maison ! » Dis-je en râlant, faisant mine d’être vexé, alors que je ne l’étais pas du tout. Puis je crois mes bras, en gardant mon verre de whisky à la main. « Ça marche, mais tu me dis si tu as besoin de quoi que soit, un coup de main pour le déménagement etc. Je serai ravi de pouvoir venir t’aider. » Dis-je en lui adressant un petit sourire, j’étais impatient d’en découvrir d’avantage sur lui, ce n’était que le début. Ma proposition était sincère également, je désirais de passer plus de temps avec lui puisqu’il est à présent à Miami.

J’évitais de parler de mes problèmes à mon petit-frère, il n’avait pas besoin de savoir que j’avais traversé de mauvais moments, j’en avais bavé dans ma vie certes, mais je préférais me concentrer sur le positif, du moins le peu qu’il me restait. Puis ce dernier posait sa main sur la mienne avant de la serrer en me regardant, ok, ça, je ne m’y attendais pas, c’était bizarre. « Faudra bien que tu me racontes un de ces jours. » Dit-il en me faisant un clin d’oeil, où je me contentais juste de lui sourire, et de serrer sa main en retour, ça me faisait bizarre de voir que quelqu’un pouvait se préoccuper de moi, et que surtout, ça serait mon petit-frère. On avait toujours été connectés.

J’étais bien curieux de sa présence ici, puisque je m’y trouvais et il m’avait cherché pendant longtemps, maintenant qu’il avait atteint son but, je me demandais bien ce que pouvait être son prochain objectif, et surtout ça n’allait pas être facile, j’avais réussi à me défaire de père, mais lui ? Avait-il vraiment réussi ? « Pour la première fois de ma vie j’ai l’impression d’être libre et je n’ai vraiment pas envie de penser à notre père… Mais tu as raison. Il va nous falloir un plan. Quand il comprendra que je ne veux plus avoir affaire à lui, il va être fou de rage. Et il reviendra à la charge vers toi. C’est toi qu’il veut Hayden, pas moi. » Dit-il, mon coeur loupait un battement en entendant que c’était père qui me voulait, il m’a toujours voulu pour reprendre son héritage, il avait toujours été droit, et pourtant, moi je suis parti, je ne voulais plus avoir affaire à cela, je restais néanmoins choqué par ce qu’il venait de me dire. « C’est bon, tu resteras ici avec moi, il est hors de question que père te reprenne. » Lâchais-je en le regardant avant de poser ma main sur son épaule en espérant qu’il trouve mon geste réconfortant. « Peut-être il me veut, mais il ne m’aura jamais. Tu es libre désormais, tu n’as plus aucune de responsabilités qui t’attendent. C’est bizarre hein? Cette liberté, où plus rien ne peut t'atteindre. » Dis-je en lui souriant, je me souviens encore du premier jour quand je suis parti, je dormais dans une voiture, je me douchais dans un gymnase, parce que je refusais de toucher à l’argent sur les comptes, je ne voulais pas être dépendant de père, et je dois dire que tout cela en valait la peine, j’espérais que ce soit la même chose pour lui.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Dix ans déjà - Hayden & Sacha  |  
Revenir en haut Aller en bas
 

Dix ans déjà - Hayden & Sacha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison deux :: Sujets et autres-