les scénarios attendus
Ryder (négociable) est agent de la CIA, plutôt haut placé, et son histoire personnelle est au choix, bien que tu puisses trouver des pistes et des idées dans le scénario. Il est l'agent traitant d'Anteynara, une tueuse professionnelle qu'il a recrutée il y a quelques mois. Ils entretiennent une relation pro, qui risque sens cesse de dépasser cette limite-là, sont très différents mais ont pourtant des choses en commun. Il est responsable des faits et actes de la jeune femme, qui pendant des années a été habituée à agir seule. C'est un duo qui promet son lot de rebondissements !
Ryder • 25/30 ans • Employé de la CIA • Tyler Posey, Pierre Niney, négociable • lien
Il est né à New York, il a été élevé par sa mère seulement. À l'adolescence, on pouvait dire que Blake était un passionné de hockey. Puis, un jour, il a vu Aloysia patiner, libre comme l'air, il a été impressionné et il a voulu essayer le patinage artistique. Il a apprécié, même que la jolie blonde lui a demandé d'être son partenaire, il a accepté. Il a développé une attirance pour le patinage artistique et son but est devenu de faire des compétitions. Pour aider financièrement sa mère, il a fait des boulots pour être payé au noir. On peut dire qu'il en a bavé, mais on peut aussi dire que c'est un grand travailleur. Il a beaucoup voyagé pour ce sport qui l'intéressait d'abord. Il a fait la rencontre d'Aloysia où rapidement ils devinrent partenaires de patin. Une longue histoire se développèrent tous les deux jusqu'au jour où un accident survint, Aloysia ne pouvait plus patiner, alors il s'est tourné vers une autre partenaire de patin: Emily. Malheureusement, ils ne gagnèrent rient tous les deux c'est pourquoi il revint 2 ans après vers Aloysia pour retenter les compétitions. Mais toute bonne chose a une fin, après les compétitions, il a décidé de se tourner vers son autre sport favori: le hockey. C'était d'abord un loisir, mais il fut rempli de joie lorsqu'il apprit qu'une équipe voulait bien de lui.
Blake Harmon • 27 ans • Hockeyeur • Bob Morley • lien
Alex est une femme simple mais distinguée. Le genre de fille qui ébloui le monde sans même le savoir. Je pensais pouvoir prétendre la charmer au premier regard, et contre toute attente, c'est moi qui me suis retrouvé piégé. Nous avons vécu plusieurs mois ensemble, avec de bons moments ancrés dans ma mémoire. Mais j'ai rencontré quelques soucis professionnels. A défaut de pouvoir t'en parler, je m'en suis pris à toi, je t'ai repoussé, et je suis parvenu à te faire fuir, sans chercher à te retenir. Et voilà après quelques années que je me retrouve de nouveau à Miami. Tu n'es jamais vraiment parti de mon esprit. Mais comment fais-je pouvoir passer outre en apprenant que tu t'es marié, et que tu coules des jours heureux depuis notre séparation? Les sentiments sont toujours là, mais seront t-ils suffisant?
Alex Hamilton • 30 ans • Pédiatre • Emmy Rossum • lien
Cassandra Keating est née dans la ville de New York, elle a grandi dans des beaux quartiers contrairement à Jake, elle est l'unique fille d'un sergent de police et d'une femme médecin connue à l’hôpital de New York, elle a donc grandi dans un milieu aisé contrairement aux enfants pourris gâtés qui profitent de l'argent de leurs parents. Cassandra n'est pas ce genre de personne, bien sûr ses parents sont riches mais elle ne profite pas de leur argent au contraire elle a toujours voulu gagner son argent elle-même. Cassandra se voyait un grand avenir dans le milieu médical elle voulait devenir médecin comme sa mère mais lors d'une soirée entre amies dans l'un des bars branchés de New York Cassandra est témoin d'une agression que l'une de ses amies d'enfance subit, elle aida la jeune femme à se débarrasser de son agresseur et c'est à ce moment-là que Cassandra changea radicalement d'orientation professionnelle elle ne voulait plus être médecin comme sa mère mais flic comme son père parce que pour elle, elle voulait aider les gens qui en avaient le plus besoin elle voulait faire régner l’ordre dans les rues de New York. Elle en parle donc à ses parents pour son père c'était une fierté pour lui que sa fille suive ses pas dans la police en revanche sa mère qui était déçue que sa fille ne veuille plus être médecin réagit mal à la décision de sa fille sur son choix de carrière, la peur avait pris le dessus déjà qu'elle avait peur de perdre son mari un jour ou l'autre à cause de son métier de flic sa peur sera doublée lorsque sa fille sera devenue flic à son tour. Cassandra était bien décidée à devenir flic et poursuivit des études pour devenir flic c'est là qu'elle rencontre Jake qui faisait aussi ses études de flic les deux jeunes gens deviennent très vite amis durant leurs études, après ses études terminées Cassandra est promue dans un commissariat non pas de New York mais de Los Angeles elle part donc après ses études là-bas au grand dam de ses parents qui pensaient voir leur fille vivre à New York. Trois ans se sont écoulés depuis qu'elle s’est installée à Los Angeles Cassandra adore son métier de flic mais elle n'était pas tout à fait heureuse là-bas sa famille lui manquait trop elle ne les voyait pas assez pour elle, elle décide donc de revenir dans la ville de sa naissance et demande d'être transférée au commissariat de New York. De retour à New York elle se sent à nouveau heureuse parce que c'est ici qu’est sa place et lorsqu'elle joint la brigade de police de New York elle travaille avec son père mais elle retrouve aussi Jake avec qui elle avait fait des études. Les deux jeunes gens retrouvent donc leur amitié mais ils commencent aussi une histoire derrière le dos du père de la jeune femme qui avait mis sa fille en garde contre Jake qu'il ne trouvait pas sérieux dans les relations et ne voulait pas que sa fille souffre à cause de lui mais Cassandra n'écoute pas son père et continue son histoire avec Jake. Ça fait un an que Cassandra et Jake sont ensemble c'est la première vraie relation de Jake qui lui n'est pas du genre relations sérieuses il est vraiment accroché à cette fille, les deux jeunes gens sont appelés pour intervention dans un immeuble où des tirs de coup de feu sont échangés entre des tueurs et des policiers déjà sur place qui avaient besoin de renfort, ils vont donc tous les deux aider leurs collègues mais aussi le père de la jeune femme qui était sur les lieux, arrivé sur les lieux Jake rentra dans l'immeuble suivi du père de Cassandra mais l'intervention ne se déroule pas comme prévu une bombe explose dans l’immeuble où se trouve Jake et le père de Cassandra les deux policiers se retrouvent donc coincé dans l'immeuble qui commence à s'effondrer petit à petit Cassandra commence donc à avoir peur de perdre les deux hommes de sa vie mais Malheureusement elle perdit son père qui n'avait pas survécu à cette bombe qui a explosé. Après l'enterrement de son père Cassandra décide de rompre avec Jake ne supportant pas qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle le perde lui aussi elle préfère mettre un terme à cette relation et décide de quitter la ville en retournant à Los Angeles Jake ne la retient pas et la laisse partir. Aujourd'hui quatre ans se sont écoulés depuis le décès de son père Cassandra est retournée vivre à New York auprès de sa mère mais aussi elle avait envie de revoir Jake mais elle apprend que Jake ne vit plus à New York et qu'il a déménagé à Miami elle décide donc de partir là-bas pour retrouver le jeune homme et lui avouer qu'elle ne l'a jamais oublié et qu'elle avait fait une erreur en le laissant y a quatre ans ....Plus d'un an sont passés depuis que la jeune femme est venue s'installer dans la ville de Miami, il s'en est passé des choses entre la jeune femme et Jake qui n'ont pas été toujours roses entre les deux, y a eu des hauts et des bas, faut dire que Jake ne rend pas la tâche facile à la jeune femme pour le reconquérir, le jeune homme n'est pas le genre à se dévoiler lorsqu'il s'agit de sentiments.Ça fait quatre mois que Jake a appris qu'il avait une tumeur au cerveau et la maladie du jeune homme pourrait davantage rapprocher les jeunes gens au plaisir de la jeune femme.
Cassandra Keating • 29 ans • Inspecteur de police • Minka Kelly • lien



 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .

 Mon salut dans la fumée


 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison cinq :: sujets et autres

Invité
Invité
Sujet: Mon salut dans la fumée  |  Mar 27 Juin - 7:36

Mon Salut dans la fumée


Kathelyn Parks + Céleste Landre + Libre
C
a faisait deux jours que j'étais à Miami et, sous l'effet du jet lag, toujours totalement à l'ouest. J'avais trouvé une auberge de jeunesse miteuse en plein centre ville, jusqu'à ce que je tombe rapidement sur l'annonce d'un appart qui se libérait deux rues plus loin. Loyer pas excessivement cher, et mes économies me le permettaient. C'était pas du grand luxe mais pour commencer, c'était parfait. Et puis, quelle aubaine de trouver un pied à terre si rapidement! Je ne pouvais pas cracher dessus. Tout s'enchaînait comme je l'espérais.

J'avais bien préparé mon voyage financièrement, à défaut de l'anticiper proprement question boulot... J'avais de quoi tenir les trois premiers mois, mais il me faudrait trouver rapidement du travail, et j'étais parfaitement consciente que je ne décrocherais rien dans le cinéma tout de suite. Il me faudrait m'acclimater pour commencer, rencontrer les bonnes personnes, et surtout, m'amuser un peu. La conquête du 7ème art était aussi un prétexte pour moi. Un prétexte pour m'évader un peu et sortir de ma zone de confort.

A Surrey, au sud ouest du Grand Londres, je commençais à végéter. Un an que je galérais après avoir enchaîné des stages en plateau, et les contrats se raréfiaient de plus en plus. Le contact était difficile. Les USA m'attendaient. D'ailleurs, j'avais pensé à Los Angeles dans un premier temps. C'était un peu là que tout se passait... Pourquoi avais-je changé d'avis? Parce que je ne voulais pas arriver tout de suite au coeur de l'action. J'aimais bien le challenge et l'alternative de la Floride qui m'avait toujours fait rêver avec son ciel azur éclatant et ses palmiers à perte de vue. La population me conviendrait peut-être mieux, aussi... Ca serait l'étape avant le grand saut, le temps de poser mes marques sur la terre de Christophe Colomb.

Pour être honnête, je n'avais même pas encore cherché de job. J'avais passé ces dernières 48 heures à me remettre du trajet, et à fouler de mes pas nerveux le goudron brûlant de la ville, en quête de ses beautés. J'avais pris quelques photos, flâné comme une touriste, avais fait un tour à la plage, trempé le bout de mes orteils dans l'eau, observé les passants... Mais ce soir, c'était le soir où je sortais. Seule, bien évidemment, mais je comptais bien y remédier. Il me faudrait trouver des alliés pour rendre mon séjour agréable. Pour m'intégrer. Sinon, tout capoterait indubitablement. Seule, je n'étais pas bien. J'avais besoin de la foule. Le brouhaha, même s'il ne m'était pas adressée, m'extirpait de la solitude et de mes angoisses. Je ne pouvais pas rester sans rien faire à m'apitoyer sur mon sort. Ca, c'était pas possible.

Au détour d'une promenade cet après-midi, j'avais découvert ce bar. The Seven Devil Bar. Ses lumières et éclats de voix m'avaient attirée. J'avais de la chance: il n'était qu'à un bloc de mon appart. J'avais donc pris la décision d'y revenir vers 21H, l'heure où l'ambiance commençait à s'échauffer.

Effectivement, en arrivant devant l'enseigne festive, les éclats de voix se firent plus enivrés qu'auparavant, et les rires plus présents. Certains étaient là pour s'oublier, d'autres cherchaient simplement à s'amuser, se détendre après une journée de durs labeurs, et d'autres encore ne voulaient que se montrer, se pavaner, ou bien tout bonnement, se détruire. De quelle catégorie faisais-je bien partie? Il me semblait être celle qui voulait s'amuser, sans trop penser.

Je me dirigeai donc vers le comptoir pour commander un breuvage qui me détendrait. Rien de bien fou pour commencer.

- Une bière siouplé, dis-je au barman.

Il me regarda bizarrement, comme s'il avait compris que je n'étais pas du coin, puis me fit un grand sourire. Ce satané accent me trahirait à chaque fois, c'était certain!

J'aspirai une longue gorgée en scannant la foule. Les verres s'entrechoquaient, et mes oreilles bourdonnaient. La musique était forte mais il n'était pas impossible d'écouter les conversations environnantes. Certains me toisaient, l'air surpris. Sans doute se demandaient-ils pourquoi une jeune fille solitaire était accoudée au comptoir... Je n'en avais que faire, à vrai dire. Il fallait bien commencer quelque part. Et le premier qui me prendrait pour une traînée, je lui ferais connaître toute l'acidité de ma sympathie la plus hypocrite.

J'espérais toutefois qu'une bonne âme m'accoste tandis que je guettais les groupes aller et venir. Malheureusement pour moi, il y en avait beaucoup, des groupes. Ce qui rendait l'intégration plus difficile. Puis mon regard se posa sur cette jeune fille un peu plus loin, et son air mystérieux, comme écorchée derrière une façade de contentement fugace. Qu'elle était belle! J'étais fascinée par la beauté, et l'âme qu'un corps laissait deviner me fascinait d'autant plus. On pouvait lire tant de choses dans une fossette, une pupille, ou un geste plus ou moins bien assuré... J'étais hypnotisée par toutes ces âmes, et par cette brune en particulier. Certaines d'entre elles étaient probablement perdues, d'autres dans le déni, et d'autres encore, complètement happées par la magie de l'instant. Moi aussi, je voulais être happée et dans le déni. C'était ce que j'étais venue chercher ici. Un instant futile.

En me saisissant de ma chope, je décidai de me diriger vers l'inconnue et de profiter de son accalmie. Peut-être qu'elle était venue avec des amis, mais pour l'heure elle était bel et bien seule. Fallait pas perdre de temps.

Mon approche était presque comique. A tâtons, j'allai vers elle, levai les yeux vers le plafond, mine de rien, limite si je sifflotais pas, puis m'adossai au mur à ses côtés avant de la regarder de plus près. Grand sourire aux lèvres, je me décidai enfin à lui parler.

- Salut! C'est chouette ici, lui lançai-je en hochant la tête au rythme de la musique. Tu es avec des gens? osai-je.

Pouah. Aurais-je pu sortir une banalité moins déconcertante? Probablement pas. Mais qu'y avait-il d'autre à dire pour engager une conversation? Peu importait finalement. Mon regard avenant l'inciterait certainement à me répondre, quoiqu'il en soit. Jusqu'à présent, je n'avais jamais eu trop de mal à me lier aux gens. C'était ce qui me définissait le mieux, me lier. A défaut de l'être totalement, je savais mettre à l'aise.


By Melody

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon salut dans la fumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: Cause I'm not thinking straight :: saison cinq :: sujets et autres-